AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur La vie en sourdine (42)

fanfan50
fanfan50   22 mai 2017
"Maman l'a acheté chez Marks and Spensive."
Commenter  J’apprécie          11
fanfan50
fanfan50   22 mai 2017
Il est culturellement un peu sous-alimenté et a légèrement peur de la famille dans laquelle il est entré en se mariant.
Commenter  J’apprécie          11
moussk12
moussk12   10 novembre 2015
Se peut-il qu'il y ait un instinct de surdité analogue à l'instinct de mort dont parle Freud ? Une appétence inconsciente pour la torpeur, le silence et la solitude qui va à l'encontre de ce besoin naturel, sous-jacent chez tous les êtres humains, de fréquenter d'autres gens et d'échanger avec eux ?
Commenter  J’apprécie          10
moussk12
moussk12   10 novembre 2015
La critique en question disait que c'était comme si la surdité avait levé un voile : lorsque, sans être distrait, par tout le papotage, il voyait comment les humains se comportaient, ils les voyait pour ce qu'ils étaient, violents, méchants, cyniques et fous, comme s'il assistait à un spectacle muet dans un asile d'aliénés.
Commenter  J’apprécie          10
Herve-Lionel
Herve-Lionel   29 mars 2014
Que vais-je faire de moi aujourd’hui ? », question à laquelle il se trouvait confronté chaque matin en se réveillant depuis qu'il était à la retraite
Commenter  J’apprécie          10
Corboland78
Corboland78   26 mars 2012
« Elle a eu alors un petit rire nerveux et dit quelque chose d’un air désinvolte où je n’ai compris que l’expression « renifleur de petites culottes ». Quand elle a commencé à expliquer, j’ai compris qu’une fille avec laquelle elle avait travaillé pendant un temps dans un bar lui avait parlé d’un homme qui donnait de l’argent pour recevoir des petites culottes qui avaient été portées mais n’avaient pas été lavées. On les envoie par la poste, enveloppées dans des sacs à congélation, une fois par semaine, et trois jours après on reçoit un chèque. On ne le rencontre jamais. De l’argent vite gagné. « La façon la plus facile de gagner de l’argent à ma connaissance », a-t-elle dit. Mais comme j’avais loupé le début de l’histoire, je ne savais pas si Alex s’était en fait lancée elle-même dans ce trafic ou si elle se contentait d’évoquer l’expérience de son amie.
Commenter  J’apprécie          10
fanfan50
fanfan50   22 mai 2017
C'était le 7 juillet l'an passé lorsque je suis arrivé à Londres en milieu de matinée et que j'ai trouvé le terminus grouillant de voyageurs perplexes et toute la ville paralysée par ce que l'on a prétendu être au début une panne d'électricité dans tout le métro, et qui s'est révélée être plus tard quatre attentats à la bombe simultanés. Tous les transports publics se sont arrêtés.
Commenter  J’apprécie          00
fanfan50
fanfan50   22 mai 2017
- Ne t'inquiète pas, papa, je t'achèterai du liebfraumilch à Noël."
Commenter  J’apprécie          00
Hekahm
Hekahm   04 décembre 2015
Il [Beethoven] a été bouleversé lorsqu'il a compris qu'il perdait l'ouïe, a cherché frénétiquement des remèdes (dont aucun n'a été efficace bien sûr), et a connu de graves moments de dépression, maudissant son Créateur et songeant parfois à se suicider. Il a fait jurer à ceux de ses amis auxquels il avait avoué son état de garder le secret, craignant de perdre toute crédibilité sur le plan professionnel si al chose devenait publique. Et, pendant longtemps, il a réussi curieusement à dissimuler son état, en partie en évitant de rencontrer des gens, et en partie aussi en feignant d'être distrait lorsqu'il ne parvenait pas à entendre ce qu'on lui disait. Mais, comme le savent tous les sourdingues, ces stratégies ont un coût : elles donnent l'impression que le sujet est renfermé, peu sociable et grincheux.
Commenter  J’apprécie          00
Hekahm
Hekahm   04 décembre 2015
Y a-t-il une chose qu'on puisse dire en faveur de la surdité ? Une chose qui puisse la racheter ? Une plus grande acuité des autres sens ? Je ne le pense pas - pas en ce qui me concerne en tout cas. Peut-être pour Goya. J'ai lu un livre à propos de Goya qui disait que c'était sa surdité qui avait fait de lui un grand artiste. Jusqu'à l'âge de quarante-cinq ans, il était un peintre doué mais conventionnel et sans grande originalité. C'est à cette époque qu'il a contracté une mystérieuse maladie paralysante qui l'a privé de la vue, de la parole et de l’ouïe pendant plusieurs semaines. Lorsqu'il s'est rétabli, il était sourd comme un pot et allait le rester jusqu'à sa mort. Toutes ses plus grandes œuvres appartiennent à la période de sa vie où il était sourd : Les Caprices, Les Désastres de la guerre, Les Proverbes, Les Peintures noires. Toutes les œuvres sombres et cauchemardesques. Le critique en question disait que c'était comme si sa surdité avait levé un voile : lorsque, sans être distrait par tout le papotage, il voyait comment les humains se comportaient, il les voyait pour ce qu'ils étaient, violents, méchants, cyniques et fous, comme s'il assistait à un spectacle muet dans un asile d'aliénés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    David Lodge

    Avec David Lodge il vaut mieux avoir

    La vie en berne
    La vie en sourdine
    La vie en lambeaux
    La vie aux trousses

    10 questions
    25 lecteurs ont répondu
    Thème : David LodgeCréer un quiz sur ce livre