AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La cour des miracles (6)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
koalas
  05 juin 2017
Après la tension de ces dernières élections, l'athée r(i)eur Michel Onfray se défoule et dégomme les guignols de la Cour des miracles. On découvre sa nouvelle facette de polémiste pas politiquement correct, ironique qui manie les jeux de mots comme l'Hamon niaque, se moque des politicards, de leur versatilité et vassalité, un coup à gauche, un coup à droite. Il brosse leur portrait à rebrousse poil à tous ces politiciens qui courent dans le sens du poil maastri-chien ouaf ouaf. La lourde trumpette Marine qui applaudit la victoire du grand capital...peroxydé n'échappe pas au dézingage final !
Onfray décortique les paroles en l'air. Il a la dent dure contre les verbeux...il goutte le Mélanchon nouveau qui se met au vert, reluque Macron la poupée gonflable du capital, digère le flamby au gout chocolat, tartine la Marine, tandis que Lemaire...douille, le grand vasal girondin coule,Valls valse, le Fillon encaisse les coups...
La cour de miracle, rien de bien nouveau mais un exercice de style sophiste...tiqué réussi.
J'ai bien ri !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          495
Fortuna
  28 juin 2017
Michel Onfray se pose en spectateur de l'élection présidentielle française de 2017 jour après jour pour nous narrer avec une ironie voltairienne et beaucoup d'humour ce qu'est devenue la politique dans notre pays désormais gouverné par Maastricht…L'enjeu étant en effet de continuer la politique maastrichtienne, la droite et la gauche étant bonnet blanc et blanc bonnet dans une société où la seule motivation est la carrière, voir l'argent, et l'obtention du pouvoir et où personne ne se soucie le moins du monde de l'avenir du pays et du bien-être de son peuple…Spectacle grand guignolesque relayé par des médias navrantes de nullité et de vulgarité, chacun ne poursuivant plus que son propre égo. Les partis traditionnels s'autodétruisent dans des combats de coqs les laissant tous déplumés, Benoit, Manuel, François, Alain et les autres…, l'ancien stalinien Jean-Luc peine à dissimuler son autoritarisme sanguinaire derrière un végétarisme de façade, Marion s'embrouille avec Marine, Emmanuel est le digne héritier de François et les « petits », anti-maastrichtiens dans l'ensemble, sont soigneusement mis de côté…

On nous ressort les vieilles tartes à la crème pour nous faire peur – la démocratie serait en danger – mais finalement aucun risque, l'oeil de nos technocrates veille, les apparences sont sauves ! Après un débat de second tour consternant, les Français ont bien voté même si plus grand monde n'est dupe, que la gauche se soucie des travailleurs comme de sa première assiette de quinoa, que les socialistes sont de droite, que la droite patauge dans les emplois fictifs, que le front national prétend parler au nom du peuple, celui qu'on a oublié et que les écolos prennent l'avion comme vous le RER...à quelques émissions de CO2 près. En attendant personne ne se soucie des problèmes réels, pauvreté, violence, chômage, terrorisme, pollution, éducation…ceux de la vraie vie qui est notre quotidien !

On rit beaucoup mais derrière le rire on mesure le désastre qu'est devenue la politique et surtout comment nous sommes manipulés et formatés. Une chose est sûre : il nous reste à réinventer une autre forme de société loin des facéties des partis en place depuis bien trop longtemps…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          364
brumaire
  10 août 2017
Bien sûr il faut aimer un tant soit peu le philosophe d'Argentan pour apprécier ce pamphlet. Les autres grinceront des dents à la lecture de cet obus de 75 littéraire.
Car Onfray défouraille à tout va et tire à vue sur tous les accapareurs de paroles que sont devenus les politiques.
Ce livre est le "journal" des présidentielles 2017 . A sa lecture beaucoup ne manqueront pas de taxer Onfray de populiste, et même, n'hésitons pas à charger la mule, " de faire le jeu du Front National". Il n'en a cure, et c'est précisément l'une des fautes majeures qu'il reproche aux politiques : de constamment crier au loup fasciste dès que l'on prétend penser autrement que la doxa TINA (There Is No Alternative).
Onfray, qui se dit toujours de gauche (gauche libertaire ?!) , ne supporte plus les donneurs de leçons tous issus du même moule, qu'ils soient de gauche ou de droite.
Dans ses têtes de turc il accorde une mention spéciale à François Hollande pour lequel il a des mots très durs. La gauche semble d'ailleurs concentrer la plupart de la mitraille : Mélanchon ? une girouette imbue d'elle-même ,Benoît Hamon ? un "Petit Chose" élu sciemment pour faire perdre le PS, les Ecolos ? des arrivistes (Placé, Dufflot, de Rugy...) tous fascinés par le Pouvoir. Rassurez vous la Droite a droit aussi à sa volée de plombs. Seuls sont, relativement , épargnés les petits candidats. Normal, car ils sont, comme Onfray, souvent souverainistes et décidés à sortir de l'Euro, sinon de l'Europe, du moins dans sa version TINA actuelle.
Quant au gagnant (dont Onfray avait pressenti l'élection inéluctable plusieurs mois avant) il cumule tous les rejets.
Dont celui d'être le candidat obligé si l'on ne veut pas revoir les noires périodes de Vichy. A cet égard Onfray pointe l'incroyable indécence que furent à quelques jours de l'élection sa visite à Oradour-sur-Glane et au Mont Valérien. Des visites de "com" destinées à refaire le coup de Chirac en 2002.
Bon on arrête là, parce que la politique n'est-ce-pas.....
Une lecture jouissive, à condition bien sûr de partager les idées de l'auteur. Sinon on pourra toujours brûler le livre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Romileon
  27 août 2018
Un journal des élections présidentielles de 2017 à partir des primaires. le ton est cinglant, critique et ironique. Très plaisant...
Je n'attendais pas Michel Onfray dans ce registre.
Commenter  J’apprécie          10
ochristian
  20 juillet 2017
Un livre qui éclaire d'un oeil extérieur au microcosme du monde politique la campagne présidentielle 2017. Michel Onfray se lâche litérallement et y va de ces critiques acerbes mais il faut bien l'admettre argumentées, elles en sont que plus vives et cinglantes.
Oui tout le monde y passe de droite comme de gauche et même les extrêmes, personne n'a à ses yeux l'honnêteté, le charisme et encore moins une vision d'homme d'état pour la france. Tous pourris et même si ce livre se lit trés bien on en sort un peu amère avec un léger goût de relent.
Oui Michel Onfray a sûrement raison mais voilà peut-être est-ce trop de critiques tout azimut et on a envie de passer à autre chose, la vérité n'est jamais simple à accepter.
Commenter  J’apprécie          10
thierrygibert
  22 mars 2018
un brûlot, un pamphlet déchaîné de Onfray campé sur ses convitiosn et ses certitudes. pathétique mais utile pour connaître l'adversaire et comment il raisonne.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox