AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2013974035
Éditeur : Hachette Black Moon (18/02/2015)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Ils sont trois frères et sœurs, et ils sont les plus vieux vampires du monde. Après une longue errance, Elijah, Rebekah et Klaus Mikaelson sont de retour à la Nouvelle-Orléans, déterminés à recouvrer le pouvoir qu’ils y exerçaient des siècles plus tôt. La ville, longtemps déchirée par les querelles entre sorcières et loups-garous, voit les deux clans se réconcilier, grâce notamment à une jeune sorcière considérée comme la princesse de cette communauté surnaturelle. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
Mariloup
  15 mai 2016
Spin-off de Vampire Diaries, les Originels sont apparus dans cette dernière, pratiquement introduits vers la saison 2, Klaus ayant été le premier à entrer en scène. Ils ont été importants et très appréciés d'où le fait qu'ils aient désormais une série qui leur est exclusivement consacrée.
J'ai vu les saisons 1 & 2 et franchement, j'accroche vraiment bien. J'ai d'ailleurs laissé de côté Vampire Diaries à partir de la saison 5 car mon intérêt n'était plus là et ça devenait un peu trop n'importe quoi, plus aussi attractif à mon goût (je sens bien que je vais me faire frapper mais j'assume!).
Je ne vais pas tout résumer, ce serait beaucoup trop long et puis, l'univers est tellement dense... le pourquoi du comment ils ont été transformés, pourquoi Klaus est un hybride... donc je vais aller à l'essentiel, surtout pour ceux qui ne connaîtraient pas les séries et qui aimeraient se lancer dans les romans. Mais si cela vous intéresse d'en savoir plus, je vous conseille de vous plonger dans la série Vampire Diaries, et après la saison 4 environ, de débuter The Originals, même si certains éléments sont rappelés dans ce tome-ci, cela est fait bien trop succinctement, c'est quand même plus dense et plus compliqué que ça.
Avant de commencer le livre, je me posais pas mal de questions: est-ce que ça allait être comme la série télévisée, une copie conforme, la novélisation d'une saison? Est-ce qu'il y aurait des différences? Serait-ce une histoire adjacente?... Et finalement, ça se passe "avant" le début de la série, à l'arrivée de la famille à La Nouvelle-Orléans (soit Klaus, Elijah et Rebekah) donc c'était de l'inédit, de la découverte pure!
Mais qui sont les Originels? C'est tout simple, ce sont les tous premiers vampires à avoir foulé la Terre. La famille Mickaelson a été transformée en vampires par Ester, la mère et sorcière de la famille. On retrouve donc Klaus (qui se révèle être un hybride mi-vampire mi-loup-garou), Elijah, Rebekah, Kol, Finn, les jeunes Mickaelson. Ils sont éternels et immortels contrairement aux vampires communs, rien ne peut les tuer (excepté un pieu qui aurait été créé à partir d'un arbre blanc très spécial pour eux).
Les Originels sont aussi les fondateurs de la Nouvelle-Orléans, eux qui ont réussi à lier les différents clans qui la peuplaient: vampires, loups-garous, sorcières et humains. Mais avant cela, beaucoup plus avant...
Klaus va semer la zizanie et interférer dans l'alliance loup-garou/sorcière dans le but d'obtenir Viviane, une jeune sorcière dont il est épris qui doit épouser un loup-garou pour qu'alliance soit établie. Alors qu'Elijah oeuvre pour leur trouver un endroit sécurisé pour tous les trois, Rebekah elle va pour s'allier à l'armée française pour obtenir des informations mais va malencontreusement tomber amoureuse d'un chasseur de vampires et Klaus est, lui, perdu dans son amourette, aveuglé.
Nous avons donc un puissant mélange avec des romances, des complots, des intrigues, des luttes de pouvoir, de la magie et des créatures fantastiques en tout genre! Et c'est bien prenant, car c'est tout ce que j'aime!
Un chapitre est à Klaus, le suivant à Elijah, vient ensuite Rebekah, et ainsi de suite, toujours dans cet ordre. Ce qui n'est pas plus mal, cela fait un juste équilibre entre les trois protagonistes principaux, qui ne met donc pas seulement Klaus en lumière car les deux autres sont tout aussi importants et intéressants; quant à l'ordre des chapitres, cela donne du rythme, l'histoire est donc plus structurée et permet à l'auteur de ne pas se mêler les pinceaux et de ne pas partir dans tous les sens et bien sûr, les histoires de nos trois protagonistes se rejoignent toutes à un moment ou à un autre.
Chacun des trois va par son propre chemin pour des raisons plus ou moins différentes (je fais surtout référence à Klaus qui ne fait jamais comme les deux autres), Rebeka et Elijah oeuvrant pour leur famille à leur manière.
En fait, j'ai trouvé l'obsession de Klaus envers Viviane agaçante. C'est très loin de l'image que j'ai de lui, Klaus vaut mieux que ça (je n'exclus pas que la jalousie m'étouffe!) mais où est passé celui qui disait vouloir être Roi?
Rebekah est naïve, fleur bleue, c'est la romantique de la famille, celle qui voudrait être "normale", donc égale à elle-même dans la novélisation. Elijah est le pilier, celui sur lequel on peut compter, celui qui veut la paix autant autour de lui que dans sa famille, il est réfléchi et posé, non dénué de manière et lui aussi est fidèle à lui-même.
Klaus reste tel qu'il est... plus ou moins. Il n'en fait qu'à sa tête, il tue pour son plaisir, obtient tout ce qu'il veut, c'est un aimant à problèmes et son frère et sa soeur doivent très souvent passer derrière lui pour nettoyer derrière lui. Mais il n'est pas toujours comme ça dans le roman et ça, c'est des plus énervant car pour moi, ce n'est pas lui, le Klaus que j'aime, il m'a donc plus souvent agacé qu'autre chose, jouant avec mes nerfs car dès que je le voyais prendre le bon chemin (entre guillemets! :D), aussitôt, il rebroussait chemin.
Pour parler de la relation qui unit les frères et la soeur, c'est une relation d'amour/haine, très forte, très profonde. Comme j'aime à le dire, ils sont maudits dans tous les sens du terme, et encore plus au niveau sentimental.
C'est plus un roman pour les fans de The Vampire Diaries et de The Originals, pour ceux qui se sont vraiment familiarisés et qui n'auraient donc aucun soucis à suivre la novélisation. Mais je pense que c'est aussi "accessible" pour ceux qui aimeraient découvrir cette saga sans être passés par les séries télévisées. Pour ma part, j'ai quand même passé un bon moment de lecture et j'étais ravie de retrouver Klaus, Elijah et Rebekah. Et je pense donc que je continuerais à les suivre pour d'autres nouvelles aventures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
harmo20
  02 juillet 2015
N'ayant pas accroché avec les livres Journal d'un vampire, ce livre ne m'intéressait pas. Je ne suis pas du tout à jour dans la série The Vampire Diaries et j'avais entendu parler vaguement d'une série sur les trois Originaux – les trois premiers vampires de l'histoire. J'ai laissé trainer ce livre dans ma bibliothèque mais il a bien fallu que je le lise. Finalement, je n'ai pas autant détesté que ce que j'aurai pu le croire. Ca a été une agréable découverte.
Les trois Originaux – Klaus, Elijah et Rebecca, arrivent à la Nouvelle Orléans. Ils sont poursuivis par leur père qui veut les tuer car ce sont des abominations. du coup, ils sont constamment sur le qui vive et ne peuvent faire confiance à personne. La Nouvelle Orléans appartient aux loups garous et sorcières. Les deux clans ont passé un accord et chacun à son territoire. L'arrivé des trois Originaux va tout chambouler !
Le premier tome est plus consacré à Klaus. On a certes, le point de vue des trois personnages, mais Klaus est un peu plus mis en avant. Tous les trois sont complètement différents. Elijah est le plus sage, il réfléchit à ce qu'il pourrait faire pour que sa famille puisse vivre à la Nouvelle Orléans. On va dire que c'est le plus posé des trois. Klaus lui ne réfléchit pas, il agit de suite. C'est lui qui fait le plus d'histoire. Et Rebecca a un coeur comme un artichaut, il en faut peu pour qu'elle tombe amoureuse !
Je ne regarde pas la série The Originals et je pense qu'on peut très bien lire les livres sans l'avoir vu. Tout au long de l'histoire, il y a des explications qui permettent de comprendre l'univers. D'ailleurs, le livre concerne le début des Originaux et d'après ce que j'ai compris la série se déroule à notre époque, c'est en quelque sorte un approfondissement de la série concernant l'époque des personnages et surtout, je pense pourquoi ils sont comme ça à notre époque.
L'écriture de Julie Plec est très abordable, le livre se lit très facilement et rapidement.
En conclusion, je recommande ce livre pour tous les fans de la série The Originals mais pas qu'eux, car moi qui ne l'a regarde j'ai passé un bon moment ! A voir si je vais regarder la série…
Lien : http://livres-films-series.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Phebusa
  17 janvier 2015
Dès que j'ai appris la parution d'une trilogie sur les Originaux, j'ai sauté de joie ! En effet, la série « The Originals » est ma série préférée de tous les temps. Pour faire simple, c'est l'histoire des premiers vampires, les frères et soeurs Rebekah, Klaus et Elijah, qui veulent construire leur empire à la Nouvelle-Orléans.
Cela fait des centaines, si ce n'est des milliers d'années que les trois protagonistes vivent, mais sans jamais se quitter bien longtemps. Et pour cause, ils ont toujours été en fuite car leur père, Michael – qui est lui aussi un Original – les recherche pour les tuer. En effet, en les transformant en vampires pour les protéger, leur mère – qui était une puissante sorcière – a créé des abominations. C'est donc à Michael que revient la tâche de mettre fin à l'existence des vampires.
Je ne développerais pas davantage l'histoire des Originaux car de petits rappels sur l'histoire sont faits tout au long du livre pour ceux qui n'auraient pas vu la série. En tout cas, ce qu'il faut savoir, c'est que le livre développe l'histoire passée des Originaux, lors de leur arrivée à la Nouvelle-Orléans. Cela n'a rien à voir avec la série qui se déroule à l'époque actuelle, toujours dans cette même ville. Donc, vous pouvez lire le livre avant de voir la série.
Le début de l'histoire commence avec une fête où sont réunis les trois Originaux. Chacun d'entre eux va ensuite partir de son côté pour mener une quête : Klaus tombe amoureux, Elijah cherche un lieu sûr pour s'établir avec sa famille et Rebekah sécurise l'armée. Oui, si vous êtes fans de la série, alors vous partagez ma surprise : Klaus est amoureux !
Globalement, j'ai retrouvé les caractères de mes personnages préférés, même si j'aurais aimé un Klaus un peu plus… caractériel, notamment à la fin du livre. Rebekah tombe toujours amoureuse bien trop vite et cela va lui causer des problèmes. Quant à Elijah, le sage de la famille, il sait nous surprendre avec une aventure un peu moins mélodramatique que les deux autres personnages. J'ai adoré suivre chacun d'entre eux au fur et à mesure des chapitres.
Même si la fin est prévisible, j'ai apprécié retrouver cette famille unie, ces frères et soeurs qui se retrouvent toujours malgré les obstacles de la vie. J'adore vraiment ces personnages, et comme vous l'aurez deviné, j'adore Klaus qui est un personnage bien plus complexe qu'on ne le pense. Ce n'est pas seulement le « grand méchant », c'est un être tourmenté qui, au fond de lui, ne veut pas admettre qu'il a peur que son frère et sa soeur l'abandonnent. En fait, quand on voit qu'en plus il aime peindre, on peut se dire que c'est l'anti-héros romantique par excellence…
En bref, ce fut encore une belle aventure avec les Originaux. Ce livre permet de développer les flashbacks de la série « The Originals » dont nous sommes souvent friands. J'ai apprécié connaître les origines de leur Empire à la Nouvelle-Orléans mais aussi redécouvrir chacun des personnages dans le passé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EffyMathers
  20 mars 2015
Dans le cadre d'un partenariat avec hachette (une maison d'édition qui me plait toujours autant), qui m'a d'ailleurs permis de reprendre un peu les activités sur mon blog, j'ai pu lire le livre dont je vais vous parler : une sorte de préquelle aux fameux Vampire Diaries, série issue du livre événement de L.J.Smith. N'ayant pas vu la série The Originals, je ne peux vous dire si les personnages sont bel et bien les ancêtres de nos beaux Stefan et Damon. Mais le livre, qui traite principalement des vampires, loup—garous, sorciers, ne s'écarte pas de l'esprit de la saga, bien qu'il ne soit pas écrit par l'auteur elle-même.
Le thème de ce livre est en effet centré sur les personnages mystiques, et inconnus, ceux qui peuplent de nombreux contes : les vampires. Plus précisément : les Originaux, le clan le plus puissant de vampires qui soit, pourtant composé seulement de trois vampires : Klaus, qui a pour habitude de n'en faire qu'à sa tête, Rebbekah, un femme pleine de détermination qui sait se tenir face à ses deux frères, et Elijah, la tête du groupe, le plus diplomatique des trois. Comme toujours, nos amis les suceurs de sang seront en pleine querelle avec les chiens lunaires. Mais cela n'est pas pour nous déplaire, quand les thèmes mis à l'honneur sont ceux de l'amour, de la fierté familiale, et de la protection.
Avec un début in médias res, on observe directement les atouts ainsi que les défauts des personnages : Klaus, face à la jolie sorcière pourtant promise à un loup garou dans le but de sceller la paix en Nouvelle-Orléans, n'hésite pas à se battre quand il apprend qu'elle est fiancée. On découvre donc dès le départ un caractère bien trempé, un personnage qui n'a pas froid aux yeux et plus encore : qui aime la bagarre. S'affirment également au même moment les personnalités de ses frères et soeurs, ainsi que les liens entre eux. Ce sont des liens puissants, qui sont renforcés par une (trop récurrente et parfois déplaisante à mon goût) forte sur-estimation de leur famille.
Ce que j'ai donc trouvé plutôt négatif, est que, certes, les intrigues sont multiples, et les combats sont bien présents, mais ceux-ci ne sont pas assez développés. C'est à dire que la résolution des problèmes m'a souvent parue trop simple au cours du livre, trop évidente. Oui, Elijah a du mal a acquérir une propriété pour sa famille qui n'a pas le droit d'habiter là, mais le chapitre suivant, il en obtient une ! Oui, il est trop facile d'accéder à la propriété, et quelques chapitres plus loin, voilà qu'une sorcière l'a aidé…. Si je devais trouver un point négatif dans le livre, ce serait dans ces événements qui ne sont pas assez travaillés selon moi. Mais il faut relativiser : le livre est court, et l'histoire est bien écrite, directe, et l'intrigue principale correctement déroulée, en si peu de pages.
Il faut ajouter à cela que les intrigues sont multiples. Chaque chapitre montre le point de vue, et les péripéties concernant un personnage, ce qui accentue le suspense à la fin de chacun d'eux. D'un coté, on peut observer Klaus dans sa conquête de l'amour, d'un autre, Rebekkah voulant sauver l'honneur, et, enfin, Elijah voulant protéger la famille, et les faire accéder au pouvoir. C'est un donc un livre qui met en relief des jeux d'alliances, ainsi qu'un jeu amoureux, chose qui m'a beaucoup plu.
Car dans un univers aussi cruel que celui des vampires, qui doivent ôter la vie pour vivre, le personnage de Klaus, a premier abord antipathique à souhaits, se révèle finalement et dévoile un personnage amoureux. Il en est de même pour Rebekkah, piégée à son propre jeu : à vouloir allier l'armée à sa famille, celle-ci tombe amoureuse du capitaine! Histoire ironique, belle, et malheureuse à la fois….
Dans un enchaînement de prises de têtes, les personnages affrontent donc vents et marais pour accéder à la chose voulue, ultime : l'amour. Que ce soit Klaus, Rebekkah, ou Elijah, chacun aspire à cela. Et le livre que j'ai parfois trouvé trop en suspens au dessus de l'intrigue mobilise bien ce thème, et l'exploite entièrement, sans pour autant tomber dans un roman à l'eau de rose. de là en découle un point fort dans le livre : la capacité de l'auteur à nous surprendre. Ainsi, je ne peux parler seulement de péripéties, mais plutôt de rebondissements. le livre que je ne trouvais pas assez profond gagne en matière quand les personnages (ces morts-vivants), ne vivent plus que pour aimer. (ce qui est une belle antithèse).
Tout l'art du livre réside donc à suspendre le lecteur au dessus d'un vide : on ne sait comment cela va se terminer, bien que l'on se doute que les Originaux ne peuvent être battus par les loup-garous, du fait de leur puissance. Reste que, bien qu'ils gagnent, ils y perdent beaucoup…. Et ici réside la subtilité de l'auteur. Ne voulant pas en dire trop, je vous épargne la fin, mais je vous invite à la découvrir, car vous serez surpris tout autant que moi !
Lien : http://lettresevanescentes.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AltheaWonderland
  17 avril 2015
La première question qui vient certainement à l'esprit de tout le monde en voyant ce roman est le rapport avec la série télévisé. Peut-on lire The Originals sans jamais avoir vu un seul épisode de la série dont il est tiré ou du spin-off Vampire Diaries ? Pour moi, la réponse est non. Si je pense que le roman se tient bien sur ses pattes à lui seul, je pense également que s'y lancer sans aucune notion du monde d'origine peut s'avérer compliqué. Après je ne dis pas qu'il faille avoir vu tout les épisodes de The Originals ou Vampire Diaries pour s'y retrouver, mais il est quand même préférable d'avoir une vague idée de la mythologie de ce monde.
Ainsi si vous comptez lire ce roman, vous avez certainement regardé et apprécié le monde développé dans la série The Originals. Et je dois dire que le roman est une assez bonne valeur ajoutée à ce que l'on peut voir dans la série. En effet, malgré que la série se déroule de nos jours lors du retour des Originaux à la Nouvelle Orléans, l'ensemble est jalonné de flashbacks sur la manière dont ils ont crée leur empire en ce lieu des siècles plus tôt. Néanmoins la série ne montre jamais le tout début de leur arrivée, on les voit très souvent lorsqu'ils sont déjà bien installés, et c'est donc intéressant de voir la façon dont les choses se passaient pour eux alors même qu'ils n'étaient pas encore acceptés par les communautés surnaturelles déjà présentes en ville. de plus cela permet d'éviter que cela soit trop redondant et qu'on ait l'impression de réentendre parler de choses maintes fois vues dans les épisodes. le roman et la série s'imbriquent donc astucieusement l'un dans l'autre et le fait que l'écriture du livre ait été supervisée par la créatrice de la série permet aussi d'éviter toute incohérence.
Dans L'ascension nous suivons donc Klaus, Rebekah, et Elijah, alors que leur existence est à peine tolérée à la Nouvelle Orléans. La ville arrive tout juste à une trêve au long conflit entre les loups-garous et les sorciers ce qui laisse peu de marge de manoeuvre à nos héros. Alors qu'Elijah est bien décidé à acquérir des terres afin de protéger sa famille, Klaus fourre une fois de plus son nez là où il ne le devrait pas et met bien à mal l'équilibre précaire tout juste trouvé de la ville, laissant le soin à Rebekah de trouver des alliés prêts à les aider en cas de guerre. Bref sur le principe on retrouve une fois de plus un Klaus impulsif qui agit sans se soucier des conséquences, conséquences qu'il laissera grand soin à son frère et sa soeur de régler pour lui. Néanmoins pour ma part c'est en ce seul aspect que j'ai retrouvé le Klaus que j'apprécie tant dans la série télévisé. Parce que là où on s'attend à trouver notre Klaus manipulateur, voir sanguinaire, habituel, on se retrouve vite à un fac-similé de Klaus en mode amoureux transit super nunuche. Et je dois dire que ça m'a non seulement déstabilisée, mais en plus agacée. Si voir Klaus dans une situation qui le rend assez différent de ce qu'on connait de lui aurait pu être intéressant, cela l'est beaucoup moins quand la relation amoureuse qui prend tout son temps est si bancale. Je n'ai tout simplement pas compris quel était l'attrait entre Klaus et Vivianne, quand est-ce qu'on était censé croire qu'elle avait commencé à s'intéresser à lui, bref leur histoire était précipitée et sans grandes fondations. Au final on aurait dit un puzzle dont il manquait les pièces les plus cruciales. Il est donc bien compliqué de trouver un quelconque attrait à leur relation et les chapitres en compagnie de Klaus m'ont plus ennuyée qu'autre chose... Ceux qui suivent la série savent pourtant qu'on a du mal à s'ennuyer avec Klaus normalement, d'où ma déception.
Néanmoins, et bien heureusement, j'ai été bien moins déstabilisée par Elijah et Rebekah que j'ai trouvé beaucoup plus fidèles à ce que l'on connait d'eux. Bien sur Elijah, qui de base est assez collé-monté dans la série, peut nous paraître un peu trop prétentieux et antipathique alors qu'on le suit dans sa quête de terres. Pour autant cela n'est pas forcément surprenant car ce sont des traits de caractère qu'on lui connait et qui semblent tout juste plus appuyés qu'à l'ordinaire. Quant à Rebekah elle garde son côté "petite soeur un peu capricieuse" mais cela ne m'a pas gênée plus que ça dans le contexte de l'histoire. J'ai d'ailleurs trouvé que la relation amoureuse qu'elle entretient dans ce tome était beaucoup mieux gérée que celle de Klaus. Tout nous semble beaucoup plus naturel entre Rebekah et son capitaine français et cela nous permet de nous passionner plus facilement pour l'issue de leurs péripéties.
Ainsi mon avis sur L'ascension est un peu mitigé, bien que tendant globalement sur le positif. J'ai apprécié la continuité que le roman offre avec la série que j'apprécie tant et l'idée de voir comment les Originaux ont monté leur empire à la Nouvelle Orléans. Néanmoins j'ai été un peu moins convaincue par le style d'écriture rendu maladroit par une alternance entre les trois héros et dont un effet décousu pas vraiment du plus bel effet découle. Je serais cependant curieuse de suivre le reste des aventures des Originaux à cette époque... en espérant y retrouver le Klaus incisif et sans concession que j'aime tant !
Lien : http://altheainwonderland.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
Missnefer13500Missnefer13500   13 août 2015
Une année est toujours une année pour moi. Une vie , une vie. En avoir vécu moi même plusieurs ne les rend pas moins importantes ou mémorables
Commenter  J’apprécie          40
Missnefer13500Missnefer13500   13 août 2015
je ne peux pas vous faire confiance. Vous devez tuer pour survivre. Vous n'y pouvez rien, c'est dans votre nature
Commenter  J’apprécie          40
Missnefer13500Missnefer13500   13 août 2015
elle savait d’expérience que les mensonges prennent vie d'eux même et qu'ils en entrainent toujours d'autres
Commenter  J’apprécie          40
PatpepettePatpepette   18 août 2015
Klaus avait l'air furieux. Elijah, lui, se contenta de rire. C'était une atmosphère tendue de la maison. Rebekah se demanda quand elle l'entendrait à nouveau. Car elle sut, avant même qu'Elijah ne s'avance pour serrer la main d'Eric, qu'ils allaient la laisser partir.
Commenter  J’apprécie          10
Anis0206Anis0206   08 mai 2015
Vivianne, fille d’une sorcière et d’un loup-garou, bénéficiait de la protection des deux clans qui formaient sa famille. Elle ne courait aucun danger, ne redoutait même pas les résidents les plus malfaisants de La Nouvelle-Orléans : aucun quartier ne lui faisait peur.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1640 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre
. .