AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Mathilde Cinq-Mars (Illustrateur)
EAN : 9782922827842
Mécanique générale (06/11/2017)
3.76/5   17 notes
Résumé :
Le jour de son quatre-vingt-deuxième anniversaire de naissance, le père d’une famille de la classe moyenne annonce à ses sept enfants qu’il ne sait pas lire. La nouvelle crée l’effet d’une bombe autour de la table. Jamais personne ne s’en est douté. Comment ont-ils pu ne jamais s’en rendre compte et comment a-t-il pu faire son travail de lettreur pendant toutes ses années tout en gardant son secret? Le dernier mot est un drame familial touchant et prenant sur les li... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
argali
  01 novembre 2020
« le dernier mot » est un roman graphique magnifique, aux illustrations soignées mêlant artistiquement dessins, calligraphie, mots découpés dans la presse, pages de journaux en toile de fond. L'atmosphère est quelque peu surannée, comme les tons sépia des dessins. J'ai été séduite dès la couverture.

Même s'il a été lettreur à la Iron Ore Company, même s'il « lisait » le journal tous les soirs en rentrant, le grand-père de la narratrice est illettré. Et c'est en plein repas de fête, avec toute la famille réunie autour de lui qu'il lâche l'information qui fait l'effet d'une bombe. La surprise passée, les réactions fusent, entre pitié, effarement et colère. Comment cela se peut-il ? Les sept enfants du couple ont tous fait de belles études et ont des métiers qui touchent au mots, à l'écrit. Comment personne ne s'en est-il aperçu ?

Le récit de Caroline Roy-Element est délicat et subtil. Il raconte les réactions des uns et des autres sans porter de jugement. Juste un peu d'agacement parfois. Un secret de famille si bien gardé durant tout ce temps, comment est-ce possible ? Alors que tout le monde s'en va, la narratrice s'installe pour la nuit, comme quand elle était enfant. La nuit l'enveloppe et elle rêve, à son enfance, ses souvenirs et l'amour inconditionnel qu'elle a pour son grand-père. Il lui en a fallu du courage pour traverser la vie avec ce handicap !

Ce roman aborde l'illettrisme avec délicatesse et justesse. Les illustrations sont belles et s'arrêtent sur des détails : le décor, les visages, la silhouette tassée du grand-père, un verre à vin, une vaisselle énergique… qui traduisent l'atmosphère lourde qui succède à l'annonce.
J'ai été touchée par cette histoire de famille et j'ai aimé le regard porté par la petite-fille sur sa famille et son grand-père.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Fanou87
  30 mars 2018
Telle une bombe qui vous explose en plein visage, la nouvelle remue toute la famille. C'est que les enfants et les petits-enfants ne s'attendaient pas à pareille surprise: ce père, grand-père, dont on souhaite l'anniversaire, est illettré.
Le dîner prend alors des tournures de remise en question. Pourquoi personne n'a rien vu, pourquoi grand-mère s'est tue pendant si longtemps… tout le monde parle mais peu essaient de comprendre. Sauf une. Sa petite-fille qui lui offrira du temps d'écoute. Car au fond, en dehors de la « pitié » que certains de ses enfants lui accordent, c'est du courage qui ressort de cette vie pas comme les autres, à l'écart de tout.
Ce roman graphique m'a directement émue. le sujet ne pouvait que me plaire mais j'ai particulièrement aimé ces magnifiques illustrations où chaque détail est pensé et sublimé.
Cette histoire touchante est plus qu'une histoire sur l'illettrisme du grand-père, c'est une histoire de famille où le silence est roi, où les secrets sont soudés dans les chaires, où chacun vient mettre son grain de sel sans vouloir appréhender les sentiments de ce paternel.
Le fait que l'intrigue soit racontée par sa petite-fille donne une vision plus intimiste au récit et permet de s'attacher davantage.
Lien : https://pagesversicolores.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   13 février 2019
Caméléon, il avait certainement développé une prodigieuse capacité d'adaptation et un sens de l'écoute raffiné. Toutes ces années, il avait signé tous ses contrats d'un barbot fougueux, du contrat de mariage au contrat d'achat de son beau bungalow blanc. Toutes ces années, il n'avait jamais pu consulter les menus, les cartes routières, les annuaires, les panneaux d'avertissement.
Commenter  J’apprécie          10
Fanou87Fanou87   30 mars 2018
Les lettres ne sont que des symboles. Ton grand-père n’a fait que les reproduire — pour lui, c’est comme s’il avait dessiné toute sa vie.

Commenter  J’apprécie          00
Fanou87Fanou87   30 mars 2018
Le monde n’a pas besoin de lettres pour être lu.

Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : analphabétismeVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1312 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre