AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Le poids des secrets, Tome 4 : Wasurenagusa (50)

le_Bison
le_Bison   19 février 2017
J’aimerais rencontrer la femme qui a besoin de moi et dont j’ai besoin aussi. J’aimerais dormir en la tenant dans mes bras, en touchant sa peau douce et chaude, en caressant ses cheveux, son visage, son cou…
Commenter  J’apprécie          270
le_Bison
le_Bison   15 mars 2017
Elle baisse les yeux. Je prends ses mains. Elle me regarde. Je caresse ses cheveux, son visage, son cou. Je tiens ses épaules entre mes mains. Nos lèvres se superposent. Ma langue cherche sa langue. Ma respiration devient courte.
- Je te veux ! Je ne peux plus me retenir.
Je déboutonne sa chemise. Elle me laisse faire. Je touche sa forte poitrine chaude et soyeuse. Je suce un mamelon et reste immobile quelques instants, comme un petit garçon. Elle prend ma tête dans ses bras et la caresse. Je couche Mariko sur les tatamis. Je l’embrasse sur le front, sur les yeux, sur le nez, sur les oreilles, sur le cou. J’ôte sa jupe et sa culotte. Elle m’aide à me déshabiller. Je touche son sexe tout chaud et tout mouillé. En entrant en elle, je sens son sexe serrer le mien. Les deux se collent complètement comme des hamaguris. Je gémis :
- Ah ! Mariko, je t’aime !
Nos lèvres se superposent de nouveau. Nous bougeons les fesses de plus en plus fort. Elle pousse des gémissements et crie :
- Viens, Kenji !
Nous atteignons l’orgasme en même temps. Des larmes coulent sur mes joues. En me calmant, je l’entoure de mes bras.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Gwen21
Gwen21   25 septembre 2018
Depuis que j’ai atteint l’âge de raison, mes parents me répètent : "Kenji, n’oublie pas que tu es l’héritier de la famille Takahashi. Tu dois te comporter en enfant digne de notre ancêtre." Nous descendons, selon notre généalogie, de nobles de la cour impériale.
Commenter  J’apprécie          180
Gwen21
Gwen21   26 septembre 2018
Je suis incapable de me concentrer sur mon travail. Ma tête est envahie sans cesse par l’image de Mariko. Son corps m’obsède complètement depuis que nous avons fait l’amour pour la première fois. Je me rappelle le doux toucher de sa peau. Dans ma tête, j’embrasse à nouveau son visage, son cou, sa poitrine…
Commenter  J’apprécie          170
Palmyre
Palmyre   08 septembre 2018
Franchement, je n'apprécie pas les rites ligotés par des règles que les temples appliquent à leur guise.
Commenter  J’apprécie          170
missmolko1
missmolko1   16 janvier 2019
Elle fait à nouveau un signe de la tête. Elle lève le visage. Nous nous regardons. Je la serre fort contre ma poitrine. Sa chaleur se propage en moi. Ma respiration devient de plus en plus courte. J’essaie de me calmer. Je caresse la peau soyeuse de son visage. Elle ferme les yeux. Ses joues sont mouillées. Je l’embrasse sur le front, sur les paupières, sur les lèvres.
Commenter  J’apprécie          160
Erik35
Erik35   30 octobre 2018
- Oui, répond-il en avançant une pièce. Ce bonze [qui visite les futurs condamnés à mort] m'a dit quelque chose d'intéressant.
- Quoi donc ?
- Lors de l'exécution, ceux qui n'ont pas d'enfant ont plus de difficulté à se consoler de leur mort que ceux qui ont des enfants.
J'ai un coup au cœur. Il ignore que je n'ai pas d'enfant à moi et que j'ai adopté Yukio. J'essaie d'imaginer le moment de ma mort en pensant à ma famille : ma femme, Yukio, notre belle-fille et nos trois petits enfants. Je ne crois pas que j'aurai du mal à quitter ce monde.
Commenter  J’apprécie          160
fanfanouche24
fanfanouche24   26 avril 2019
Je songe à l'histoire des catholiques au Japon, qui ont été exilés, torturés ou tués à cause de leur résistance contre le régime. Je l'ai apprise dans un livre quand j'étais adolescent. Je ne comprenais pas la mentalité de ces gens. Je me demandais : "Pourquoi sacrifier sa vie avec une telle obstination pour une religion occidentale qui ne s'accorde pas avec la culture japonaise ?" (p. 27)
Commenter  J’apprécie          150
Erik35
Erik35   29 octobre 2018
J'ai toujours été un enfant modèle, poli et obéissant. Je n'ai guère embarrassé mes parents. J'ai étudié avec zèle et j'ai eu de bonnes notes. Chaque année l'instituteur m'a nommé délégué de classe en disant aux élèves : «Comportez-vous comme Kenji, c'est un exemple pour tous.»Mes parents en étaient évidemment fiers, surtout ma mère.
En réalité, j'avais peur d'être confronté à un problème, quel qu'il soit. J'avais peur des réactions négatives. Je me demande aujourd'hui pourquoi.
Commenter  J’apprécie          150
le_Bison
le_Bison   09 août 2016
A vrai dire, au début, je m'abandonnais au désespoir. J'errai au centre-ville pour tuer le temps. Il m'est arrivé d'entrer dans un bistro. Quand je rencontrais une entraîneuse qui me plaisait, je lui demandais de coucher avec moi. Si elle disait oui, je l'emmenai à l'hôtel. Je changeai de femme presque chaque semaine. Je n'avais pas besoin de m'inquiéter à l'idée que les femmes tombent enceintes de moi. Néanmoins, plus je faisais l'amour avec des inconnues, plus je me sentais vide. J'ai couché une fois avec une prostituée. Lorsque j'ai tenté d'embrasser ses yeux et sa bouche, elle a refusé aussitôt en disant : "Non. Ça je ne l'accepte que de mon petit ami." Ces paroles m'ont déprimé encore plus. Depuis, je n'ai couché avec aucune femme.
Commenter  J’apprécie          150




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Famille je vous [h]aime

    Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

    chien
    père
    papy
    bébé

    10 questions
    1104 lecteurs ont répondu
    Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre