AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2501114310
Éditeur : Marabout (03/08/2016)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Sasha Blake a été ébranlée par une expérience BDSM qui a mal tourné mais est toujours à la recherche d'un maître. Abby et Nathaniel lui présentent Cole, un dominant expérimenté qui pourrait lui redonner confiance dans son rôle de soumise. Mais Cole ne se satisfera que d'une partenaire exclusive qui lui consacrera chaque minute de sa vie.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Chrystaalle
  14 octobre 2017
j'ai lu ce livre après avoir lu un livre "romance new adult", en suivant un avis , je suis arrivée sur la page de ce livre et je l'ai lu . J'ai également feuilleté les tomes précédents même si ma critique surtout portera sur ce roman.
Dans les romans "romance" il y a des clichés, que l'on retrouve ici encore plus accentués.
L'Homme est donc un homme riche (même si était vendeur de hot dog , il serait forcement riche ) , froid d'apparence mais avec un coeur aussi doux et sensible qu'un chamallow, bien bâti, musclé ( abdos, pectoraux ), bien membré. Car oui l'Homme a forcement un engin é-nor-me dont il sait parfaitement se servir, la preuve, alors qu'aucun des précédents amants n'a su donner du plaisir à la Femme en la sodomisant lui y arrive de suite, nickel, chrome, impeccable, the Best.
La Femme est jeune, mince, indécise mais prête à se révéler, elle n'attend que le regard de l'Homme pour être totalement disponible pour Lui ( comprendre elle mouille sa petite culotte dès qu'elle croise son regard froid/ chaud/ langoureux/ même si Il regarde juste l'heure) ... Côté sexe, la Femme est épilée, et son sexe est étroit car oui la Femme idéale n'est surtout pas une femme mais une petite fille qui n'attend qu'un professeur qui la réveillera et la révèlera , car oui la Femme a peu servi ( en fait la Femme est une voiture en rodage ). Dans ce livre le rôle de l'Homme est celui d'un professeur qui oblige sa compagne à lui rendre des copies écrites sans fautes d'orthographe ...
Les dialogues ont révélé un côté féministe limite militant que je ne pensais pas avoir. Sous des dehors libérés ,voire choquants, ce livre continue d'entretenir ce mythe de la Femme qui est soit une Vierge ( sous la forme d'une petite fille ), soit une Sal....
Je ne suis pas parvenue à mettre une seule seconde à la place de l'héroïne, que j'avais envie de secouer comme un prunier, ni à ressentir le moindre attrait pour le héros que j'avais envie de tarter à longueur de livre ( ça c'est mon côté SM qui se manifeste ).
En ce qui concerne les Scènes Hot (noter les majuscules ), j'ai trouvé plusieurs scènes étonnantes ( l'héroïne qui ne veut pas qu'on voit son dos et qui réclame de suite une levrette ) , voire invraisemblables ( l'héroïne qui a eu le dos massacré qui réclame que son amant la cogne contre un arbre ) , dérangeantes ( l'héroïne en public, y compris devant ses amis, veut bien se montrer nue, se faire fouetter, se faire masturber par un vibromasseur tant que personne ne voit son dos ) mais nullement émoustillantes. Il faut dire que les sodomies sur un plan de travail de cuisine en granit, les coups de canne, les gorges profondes , l'exhibitionnisme, ce n'est pas du goût de tout le monde, mais après tout chacun ses gouts, ce n'est pas le plus dérangeant, puisqu'il s'agit d'adultes librement consentants, qui, a priori, pratiquent une sexualité qui leur correspond ( je reviendrai sur ce point un peu plus loin).
Mon coté défenseur des animaux s'inquiète du sort du chaton qui disparaît quand il n'a plus d'intérêt pour l'intrigue et dont tout le monde se fiche, alors qu'il était limite le personnage principal pendant deux chapitres ( précisons que l'Homme l'a sauvé bravement d'un méchant serpent qui voulait le manger ).
Mais ce qui m'a le plus dérangé dans ces livres : c'est le côté extrêmement normé des rapports sexuels de chacun de ses couples par rapport à la norme du groupe. Il s'agit de couples qui se forment et qui sont censé pratiquer une sexualité "hors normes socialement acceptables" , d'accord, mais il n'y a justement aucune fantaisie, ils font tous exactement la même chose .
Par exemple, les Soumises : il y a les soumises débutantes (Julie) et les soumises confirmées ( Déna et Abby ) comme si il n'y avait qu'une seule et unique manière de faire, de cheminer. Malheur à l'un des membres si il veut s'éloigner de la norme du groupe, aussitôt les autres débarquent pour le rappeler à l'ordre, la norme du groupe devient plus importante que les désirs individuels , alors même qu'il s'agit de sexualité, qui est du domaine de l'intime.
Des exemples : quand Daniel s'interroge pour savoir si il peut vivre autrement Cole lui tombe dessus, lui affirme que non et cite son cas en exemple, alors que leurs histoires sont totalement différentes. Julie qui ne souhaite pas pratiquer le sexe annal ( ce qui est son droit le plus strict ) , qui hésite à s'exhiber en public ( à aucun moment donné on ne lui permet de s'interroger pour savoir si l'exhibitionnisme est son fantasme à elle ), se voit gentiment gourmander par ses copines, qui, sous couvert d'un discours hyper compréhensif, lui renvoie le discours " si, vas y, fais le, tu verras c'est super, on pourra en parler après". C'est le genre de discours que des ados peuvent tenir à propos de n'importe quoi ( fringues, musique...) et qui renforce la cohésion du groupe, sauf que là on parle de sexualité qui est du domaine de l'intime, chacun devrait avoir le droit d'avoir ses fantasmes et non pas de devoir pratiquer ceux communs au groupe.
Puisque l'on parle de sexe annal, ils ont tous les même pratiques , les Dominants confient à leurs Soumises un plug pour qu'elles s'entrainent à être prête pour eux... Pourtant Julie n'a pas envie de le faire, Déna ( soumise confirmé ) n'aime pas le pratiquer même avec son époux.
Et c'est idem pour d'autres pratiques : Abby n'aime pas ramper, Déna aime ça, mais pourquoi chacun ne peut il pas faire ce qu'il aime vraiment ?
Bref j'ai lu pour me rendre compte, avoir un avis : je suis venue, j'ai lu, je n'y reviendrai plus ou Veni, legunt, numquam redire
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ninie067
  14 septembre 2016
Tout d'abord je tiens à remercier Camille et Marabout pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce livre en m'accordant leur confiance.

J'attendais avec une impatience de découvrir l'histoire consacrée à Cole et Sasha depuis qu'on avait eu un aperçu d'eux dans un des précédent livre de la série intitulé la novice (ou alors incandescence en grand format chez le même éditeur). Les deux personnages avaient éveillés ma curiosité et maintenant que ma lecture est terminée, je peux vous dire que je ne suis aucunement déçue si ce n'est que les livres de Tara Sue Me sont toujours trop court, j'en veux à chaque fois beaucoup plus.
Cole Johnson est un dominant un peu particulier, avec lui c'est plutôt cérébrale. Il exerce une emprise psychologique sur les soumises (j'avais justement beaucoup aimé l'extrait que je vous ai partagé dans mon ressenti sur le tome 6, il y soumet Abby lors d'un exercice mental). Cole a une certaine prestance qui lui donne un air un peu glacial, mais ça lui donne un petit quelque chose qui fait qu'il est impossible de ne pas craquer pour lui. Il a de la substance, il est attirant et surtout on découvre qu'il n'est pas juste un homme comme les autres. Pour lui il n'est pas question de soumission simple, il exige que sa soumise soit son esclave et qu'elle le serve avec humilité et passion.
Sasha Blake est une jeune femme qu'on a découverte fragilisée, elle se remet avec peine de l'accident de BDSM dont elle a été victime, elle a du mal à se remettre en selle. Aussi lorsque le groupe lui propose d'être coachée par Cole, elle ne sait pas trop si elle arrivera à s'en sortir, il ne la laisse pas indifférente, il a quelque chose de magnétique qui la séduit, mais qui lui fait peur d'une certaine façon.
Tous deux vont se découvrir et s'apprivoiser petit à petit, l'attirance entre eux n'est pas feinte. Cole a du mal à résister à la fragile Sasha et celle-ci découvre une facette en elle qu'elle ne pensait pas avoir. C'est assez excitant de découvrir ce jeu de rôle qui est très différent de tout ce qu'on a toujours pu lire jusqu'à présent de l'auteur.
Tara Sue Me est une auteur que je ne peux que recommander, c'est à chaque fois un plaisir de la lire. J'espère que les prochains romans de l'auteur ne tarderont pas à être édité en français car je suis très attachée aux personnages de cette série.
Lien : http://thereadinglistofninie..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
monparadisdeslivres
  25 septembre 2016
Un tome que j'avais hâte de lire. "Le Maître", 7ème opus de la série BDSM La Soumise de Tara Sue Me. Et bien maintenant que c'est chose faîte. Je peux vous dire que ce livre est un chef d'oeuvre Magistral, Séduisant et Ardant...
Tara Sue Me m'a une nouvelle fois envoûtée avec son éblouissante prose. Elle prouve à nouveau son immense talent pour mettre en évidence la beauté des us et coutumes du BDSM. Bien que ce style de vie ne soit pas pour tout le monde, l'auteur permet aux lecteurs de découvrir cette pratique aux travers des yeux de ceux qui vivent pleinement de cette relation Dominant/Soumise. Et c'est fait avec Finesse et Brio. Tout lecteur n'ayant pas l'habitude de lire ce genre de romance risque de très vite y prendre goût. On entre en profondeur dans ce fascinant univers. Et on constate que cela n'implique pas que l'acte sexuel en lui-même mais aussi cela implique l'environnement et la nature des choses.
La beauté de ce livre, c'est surtout la dynamique de cette relation extraordinaire entre Sasha Blake et Cole Johnson. Deux protagonistes que nous avons déjà eu l'occasion de rencontrer à plusieurs reprises dans la série. Et nous savons que suite à un incident lors d'une séance, Sasha a été grièvement meurtrie émotionnellement. Mais après plusieurs mois, elle veut à nouveau rejoindre la communauté. Et pour cela elle va devoir suivre une formation. Et c'est Maître Johnson qui est désigné pour l'aider à regagner confiance...
Un personnage qui m'a toujours intriguée depuis le début. Maître Cole Johson. Un accent so British surnommé le Teigneux. Il a toujours été le Dominant le plus intimidant mais également le plus attrayant. Ce qui rend Sasha extrêmement nerveuse. Car il peut être celui qui pourrait la briser tout en la sauvant... J'ai été agréablement surprise par la formation de Sasha. Je ne m'attendais pas à cela. Elle va affronter ses démons et ses pires craintes si elle redevenir la vraie Sasha. Celle qui veut être aimée et contrôlée. Celle qui veut être une Soumise et qui veut son Maître soit Cole. Et je peux vous confirmer qu'il s'y prend d'une manière remarquable. Mesdames, vous allez littéralement fondre pour l'Anglais Teigneux !
En bref, "Le Maître" est un petit bijou littéraire érotique. Pour moi c'est le meilleur des tomes et le plus aboutis. Des sentiments bruts qui sont magnifiquement dépeints. Des scènes exquises pour notre plus grand plaisir. Tara Sue Me s'est surpassée pour tenir ses lecteurs captifs de cette sublime histoire de seconde chance...
Lien : http://wp.me/p5AuT9-20w
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Morgane_De_Musset
  28 septembre 2016
Je dois avouer que j'ai entamé cette lecture avec une certaine appréhension. N'était-ce pas le tome de trop ? Et bien pas du tout !
J'avais peur que Cole soit trop froid, trop discret et inflexible (comme il a pu apparaître dans les tomes precedents) mais pas du tout, on le découvre avec plaisir et Sasha est très touchante. le duo que forme ces deux personnages est attachant.
Après avoir décrit avec brio ce qu'est une relation Dominant/Soumise, Tara Sue Me met en lumière avec un talent fou ce qui peut être une relation Maître/Esclave, deux relations qui peuvent paraître identique pour les gens qui ne pratiquent pas ce style de vie mais qui sont en réalité bien différentes.
Je n'ai pas vu les pages defiler, et j'ai hâte de savoir si un huitième tome est en route !
Commenter  J’apprécie          30
VirtuellementVotre
  15 septembre 2016
S il y a une saga portant sur le BDSM que j'aime particulièrement, il s'agit bien de la soumise. Après être restée sur ma faim lors de l'impudique, j'avais vraiment hâte de me lancer dans cette histoire d'autant plus que Cole m'a toujours intriguée.
Sasha est une femme brisée par la relation qu'elle entretenait avec son ancien dom. Elle a vécu l'enfer mais, au fond c'est une dure à cuire. Loin de se laisser abattre, elle souhaite retrouver un homme digne de ce nom. D'une femme à fleur de peau en commençant ma lecture, j'ai vue s'épanouir Sasha à travers ses doutes, ses angoisses mais également sa détermination. C'est une battante qui n'a pas froid aux yeux !
Cole est le dominant par excellence, sa réputation le précède. Il est inflexible, viril, sexy mais également très secret. Il a été touché par une femme qu'il pensait faite pour lui. Malgré sa force intérieure, on aperçoit ses failles petit à petit et j'ai vraiment apprécié de découvrir l'homme tendre et attentif qu'il réserve à celle qui chamboulera sa vie.
Ce livre repose avant tout sur la reconstruction, la patience et surtout la confiance nécessaire dans toutes relations d'autant plus celles basées sur le BDSM. Voir leur histoire naître, se renforcer jour après jour dans la sécurité et le réconfort a été très agréable pour moi. Cole va percer la carapace de Sasha qui va gagner en assurance et , on va se rendre compte que finalement elle va l'aider à se relever par la même occasion. Ensemble ils vont transformer leurs faiblesses en force et c'est ce que je retiens de ce tome.
Les parties sexuelles sont intenses, voluptueuses et d'une sensualité indéniable. Rien n'est choquant ou humiliant. Tara Sue Me a cette façon de vous plonger dans des situations extrêmes sans jamais tomber dans la vulgarité.
J'ai pris énormément de plaisir à replonger dans cet univers. Je n'ai pas vu les pages défiler ni le temps passer. Ce tome n'a pas fait long feu et m'a apporté un très bon moment de lecture.
Lien : http://www.voluptueusementvo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   14 septembre 2016
Elle pénétra dans la maison. Daniel organisait souvent les réunions et les soirées du groupe chez lui, de sorte que les lieux lui étaient familiers. Sans se soucier de repérer les éventuelles transformations opérées par Cole, elle se dirigea droit au salon et s’agenouilla sur le tapis.

Si elle avait espéré se calmer dans cette position, elle se trompait. Elle frissonna et posa les mains sur ses cuisses, paumes vers le haut, comme Cole le lui avait enseigné un peu plus tôt, au café. Elle avait mentalement passé les postures en revue pendant le trajet en voiture, espérant éviter une nouvelle crise par ce biais.

Elle la sentait enfler dangereusement, telle une vague menaçant de la submerger. Les vieilles terreurs, les incertitudes, c’en était trop. Elle avait eu tort de vouloir réintégrer le groupe. C’était une grave erreur !

— Sasha !

Oh, les inflexions si douces et mélodieuses de sa voix ! Elle aurait voulu s’y cramponner, ne plus jamais les lâcher.

— Fermez les yeux et concentrez-vous.

Elle obéit, imaginant une vive lumière dans l’obscurité.

— Inspirez à fond, puis expirez pour évacuer la peur. Je suis là. Vous ne risquez rien. Personne ne vous fera de mal.

Elle s’exécuta et se concentra sur l’air qui entrait et sortait de ses poumons. La panique reflua.

— C’est ça. Très bien. Encore une fois.

Elle inspira. Elle était en sécurité. Elle expira. En sécurité.

— Encore.

En sécurité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2016
Elle se sentait toute molle. Sa voix était d’une incroyable douceur. Dire qu’elle le considérait comme un fauve, un prédateur capable de dévorer ses proies. Il était le contraire de ce qu’elle imaginait. En plus, il admirait son courage. Elle en fut toute retournée. Après une longue traversée du désert, tenaillée par l’angoisse, le doute, le désespoir, allait-elle enfin pouvoir se réconcilier avec elle-même grâce à lui ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2016
— « C’est » ou « s’est », commença-t-il. Le c et le s font toute la différence.
— Disons que c’était une faute d’inattention.
— Rémunération ou rénumération. C’est une erreur courante. Ça s’appelle un barbarisme. Enfoncez-vous ça dans le crâne. « Un espèce », poursuivit-il. Encore un barbarisme. Espèce est féminin quel que soit le substantif qui suit. Une espèce de courage, par exemple. Ne tombez plus dans le piège.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2016
Lorsque je travaille avec une nouvelle soumise, reprit-il, je cherche à accaparer son esprit et régenter son existence dans les moindres détails. Je veux être omniprésent dans sa vie, même quand je ne suis pas là. N’ayez pas peur, Sasha, je vais procéder en douceur. Et je suis certain que vous trouverez nos jeux mentaux aussi torrides sinon plus que les ébats les plus raffinés.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   28 août 2016
Il y a des jours où vous aurez l’impression que vous ne m’intéressez que pour votre cul, votre bouche, votre chatte et le nombre de fois qu’il me plaira d’en profiter. Je pourrai exiger, que vous vous promeniez nue à la maison, ou que vous soyez toujours prête à me satisfaire à genoux chaque fois que nous nous trouverons dans la même pièce.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vinland Saga

Qui est l'auteur de cette série?

Makoto Yukimura
Naoki Urasawa
Chiba Tetsuya
Yukito Kishiro

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : mangaCréer un quiz sur ce livre