AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.57 /5 (sur 1059 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Neuilly sur seine , le 21/02/1903
Mort(e) à : Los Angeles , le 14/01/1977
Biographie :

Anaïs Nin est une femme de lettres américaine d’origine franco-cubaine. Elle doit sa notoriété à la publication de journaux intimes qui s'étalent sur plusieurs décennies et offrant une vision profonde de sa vie privée et de ses relations. La version non censurée de ses journaux n'a pu être publiée qu'après sa mort et celle de son mari. Elle est aussi l'une des premières femmes à écrire des ouvrages érotiques.

La mère d'Anaïs Nin, d'origine danoise, se sépare de son mari et part pour New York avec sa fille et ses deux fils.
À quatorze ans, Anaïs Nin quitte l'école et commence à travailler comme mannequin. En 1923, elle épouse Hugh Parker Guiler. L'année suivante, ils s'installent à Paris où Guiler poursuit une carrière bancaire. Nin se lance dans l'écriture, sa première œuvre est un livre sur D. H. Lawrence. Elle explore également le domaine de la psychothérapie, étudiant notamment avec Otto Rank, un disciple de Sigmund Freud.

En 1955, elle épouse Rupert Pole en Californie.
Nin est l'amie et la maîtresse de beaucoup d'écrivains de premier plan, dont Antonin Artaud, Henry Miller, Edmund Wilson, Gore Vidal, James Agee, et Lawrence Durrell.
Mais c'est son amour passionné pour Miller (et son épouse, June), qui influencera fortement la femme et l'auteure.

En 1973, elle est nommée docteur honoris causa du "Philadelphia College of Art". Elle est élue membre du "National Institute of Arts and Letters" en 1974. Elle meurt d'un cancer à Los Angeles. Son corps est incinéré et ses cendres dispersées dans la baie de Santa Monica.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Anaïs Nin   (47)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Otto Rank (1884-1939), la volonté créatrice : Une vie, une œuvre (1997 / France Culture). Diffusion sur France Culture le 3 avril 1997. Par Bénédicte Niogret. Réalisation : Jean-Claude Loiseau. Avec Pierre Bitoun, Claude-Louis Combet, Alain de Mijolla, Aimé Agnel et Judith Dupont. Avec la voix d’Anaïs Nin. Textes dit par Jean-Luc Debattice. Otto Rank, né Otto Rosenfeld le 22 avril 1884 à Vienne et mort le 31 octobre 1939 à New York, est un psychologue et psychanalyste autrichien. D'abord membre du premier cercle freudien, secrétaire de la Société psychanalytique de Vienne et membre du « comité secret », l'évolution de ses recherches lui vaut d'être exclu de l'Association psychanalytique internationale en 1930. Il est considéré comme un dissident du mouvement international. Otto Rank est originaire de Vienne, issu d'une famille de la moyenne bourgeoisie juive. Fils de l’artisan d’art Simon Rosenfeld, il est contraint, dans un premier temps, de travailler lui-même comme artisan et de renoncer aux études supérieures. Il prend le nom de Rank à l'âge de dix-neuf ans, en référence au bon Dr Rank de la pièce d'Ibsen, "La Maison de poupée". Il lit à vingt ans "L'Interprétation des rêves" de Freud et écrit un essai que le psychanalyste Alfred Adler transmet à Freud. Il devient dès lors un psychanalyste du premier cercle et, en 1906, devient le premier secrétaire de la Société psychanalytique de Vienne et à ce titre, l'auteur des transcriptions des minutes de la société viennoise (conférences et d'échanges), de 1906 à 1918. En 1924, il publie "Le Traumatisme de la naissance", s'intéresse à ce qui se trouve avant le complexe d'Œdipe et propose une vision différente de celle de la psychanalyse d'orientation freudienne. Sigmund Freud l'analyse brièvement jusqu'à fin décembre 1924 puis le rejette ; Rank se trouve exclu des cercles psychanalytiques freudiens. En 1926, Rank s'installe à Paris, devenant l'analyste d'Henry Miller et d'Anaïs Nin, avec qui il a une courte liaison. Il voyage en Amérique, où il rencontre un certain succès. Il est invité notamment à la société de Rochester pour la Protection de l'enfance en danger où travaille alors Carl Rogers. Il est exclu de l'Association psychanalytique internationale le 10 mai 1930. En octobre 1939, il meurt à New York à l'âge de 55 ans, des suites d'une septicémie. Sources : France Culture et Wikipédia

+ Lire la suite
Podcasts (10) Voir tous


Citations et extraits (482) Voir plus Ajouter une citation
Anaïs Nin
Jooh   13 mai 2014
Anaïs Nin
Aller sur la lune, ce n'est pas si loin. Le voyage le plus lointain, c'est à l'intérieur de soi-même.
Commenter  J’apprécie          1620
Anaïs Nin
Zora-la-Rousse   28 juillet 2013
Anaïs Nin
« Nous ne voyons jamais les choses telles qu’elles sont, nous les voyons telles que nous sommes. »
Commenter  J’apprécie          1480
Anaïs Nin
wiggybis   08 juin 2013
Anaïs Nin
La vie rétréci ou s'étend proportionnellement à notre courage.
Commenter  J’apprécie          1030
Herikawa   13 juillet 2009
Les chambres du coeur de Anaïs Nin
La fascination qu'exerce un être sur un autre ne provient pas de ce qu'exhale sa personnalité à l'instant de la rencontre. C'est de la somme de tout son être que se dégage une drogue puissante capable de séduire et d'attacher. p.21
Commenter  J’apprécie          960
Anaïs Nin
Piatka   03 avril 2019
Anaïs Nin
Le rôle d’un écrivain n’est pas de dire ce que nous pouvons tous dire, mais de dire ce que nous sommes incapables de dire. 
Commenter  J’apprécie          940
Piatka   05 novembre 2013
Correspondance passionnée de Anaïs Nin
L'alcool n'est pas seul à pouvoir libérer la conscience - les sentiments passionnés en sont également capables.



Lettre de Anais à Henry - 21 mars 1932
Commenter  J’apprécie          915
Pau   04 juin 2010
Vénus érotica de Anaïs Nin
- On ne peut pas aimer à volonté, répondait-elle.

Je ne veux pas d'érotisme sans amour. Et l'amour

profond ne se rencontre pas si souvent.
Commenter  J’apprécie          740
iarsenea   26 avril 2010
Journal d'enfance de Anaïs Nin
Certes je ne crois pas que personne puisse comprendre la tristesse qui habite mon âme, je souris, je ris comme tout le monde, mais chaque sourire est une larme de plus qui se concentre dans mon âme jusqu'à ce qu'éclatent ces perles d'amertume sur ces pages où elles restent.
Commenter  J’apprécie          680
Anaïs Nin
milamirage   16 juin 2016
Anaïs Nin
Nous ne voyons pas les choses telles qu'elles sont, nous les voyons telles que nous sommes.
Commenter  J’apprécie          662
Piatka   06 novembre 2013
Correspondance passionnée de Anaïs Nin
Pourquoi ne pas jouir aussi de sa maladie ? Il arrive qu'on tombe malade, simplement pour pouvoir rester un peu seul. C'est un des moyens qu'emploie le corps pour conquérir l'esprit. [...] On a besoin d'être seul. On a besoin d'être malade et de se vautrer dans la maladie. L'âme en a besoin.



Lettre de Henry à Anais - 24 mai 1933
Commenter  J’apprécie          640

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Cyberpunk ou steampunk ?

Neuromancien Chase est un ancien pirate de la matrice, cet univers qu'il définit comme « une hallucination consensuelle ». Après la destruction de son système nerveux par un de ses employeurs, il survit désormais grâce à l'alcool et aux drogues et trempe dans plusieurs trafics d'organes et de matériel informatique. Alors qu'il s'apprête à franchir le point de non retour dans cette spirale d'autodestruction, il se voit offrir une nouvelle naissance : la possibilité de retourner dans la matrice « pour l'exultation désincarnée » qu'elle procure, « le corps, c'est de la viande »..

cyberpunk
steampunk

12 questions
64 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur cet auteur