AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Voyage au centre de la Terre (169)

LiliGalipette
LiliGalipette   08 septembre 2012
« Jamais minéralogistes ne s’étaient rencontrés dans des circonstances aussi merveilleuses pour étudier la nature sur place. Ce que la sonde, machine inintelligente et brutale, ne pouvait rapporter à la surface du globe de sa texture interne, nous allions l’étudier de nos yeux et le toucher de nos mains. » (p. 183 & 184)
Commenter  J’apprécie          570
Gwen21
Gwen21   30 octobre 2015
Ah ! femmes, jeunes filles, cœurs féminins toujours incompréhensibles ! Quand vous n’êtes pas les plus timides des êtres, vous en êtes les plus braves ! La raison n’a que faire auprès de vous.
Commenter  J’apprécie          565
diborde
diborde   08 mai 2012
- La science, mon garçon, est faite d'erreurs, mais d'erreurs qu'il est bon de commettre, car elles mènent peu à peu à la vérité.
Commenter  J’apprécie          500
Piatka
Piatka   25 novembre 2016
Il faut prendre des leçons d’abîme !
Commenter  J’apprécie          250
Lison67
Lison67   06 juin 2016
[incipit]
Le 24 mai 1863, un dimanche, mon oncle, le professeur Lidenbrock, revint précipitamment vers sa petite maison située au numéro 19 de Königstrasse, l’une des plus ancienne rue du vieux quartier de Hambourg.
La bonne Marthe dut se croire fort en retard, car le dîner commençait à peine à chanter sur le fourneau de la cuisine.
« Bon, me dis-je, s’il a faim, mon oncle, qui est le plus impatient des hommes, va pousser des cris de détresse.
– Déjà M. Lidenbrock ! s’écria la bonne Marthe stupéfaite, en entrebâillant la porte de la salle à manger.
– Oui, Marthe ; mais le dîner a le droit de ne point être cuit, car il n’est pas deux heures. La demi vient à peine de sonner à Saint-Michel.
– Alors pourquoi M. Lidenbrock rentre-t-il ?
– Il nous le dira vraisemblablement.
– Le voilà ! je me sauve, monsieur Axel, vous lui ferez entendre raison. »
Et la bonne Marthe regagnât son laboratoire culinaire.
Commenter  J’apprécie          220
Gwen21
Gwen21   03 novembre 2015
- Hans, reprit-il, va se charger des outils et d’une partie des vivres ; toi, Axel, d’un second tiers des vivres et des armes ; moi, du reste des vivres et des instruments délicats.
- Mais, dis-je, et les vêtements, et cette masse de cordes et d’échelles, qui se chargera de les descendre ?
- Ils descendront tout seuls.
- Comment cela ? demandai-je.
- Tu vas le voir.
Mon oncle employait volontiers les grands moyens et sans hésiter. Sur son ordre, Hans réunit en un seul colis les objets non fragiles, et ce paquet, solidement cordé, fut tout bonnement précipité dans le gouffre.
Commenter  J’apprécie          220
Gwen21
Gwen21   09 novembre 2015
- Maintenant, dit-il, nous allons refaire notre provision d’eau avec la pluie que l’orage a versée dans tous ces bassins de granit ; par conséquent, nous n’avons pas à craindre d’être pris par la soif. Quant au radeau, je vais recommander à Hans de le réparer de son mieux, quoiqu’il ne doive plus nous servir, j’imagine !
- Comment cela ? m’écriai-je.
- Une idée à moi, mon garçon ! Je crois que nous ne sortirons pas par où nous sommes entrés.
Commenter  J’apprécie          210
Softymel
Softymel   10 septembre 2012
- Quoi! Vous croyez encore à quelque chance de salut?
- Oui! Certes oui! Et tant que son cœur bat, tant que sa chair palpite, je n'admets pas qu'un être doué de volonté laisse en lui place au désespoir.
Commenter  J’apprécie          210
cmpf
cmpf   18 octobre 2016

Représentez-vous un homme grand, maigre,
d’une santé de fer, et d’un blond juvénile qui lui ôtait dix bonnes
années de sa cinquantaine. Ses gros yeux roulaient sans cesse
derrière des lunettes considérables ; son nez, long et mince,
ressemblait à une lame affilée ; les méchants prétendaient
même qu’il était aimanté et qu’il attirait la limaille de fer. Pure
calomnie : il n’attirait que le tabac, mais en grande abondance,
pour ne point mentir.
Quand j’aurai ajouté que mon oncle faisait des enjambées
mathématiques d’une demi-toise, et si je dis qu’en marchant il
tenait ses poings solidement fermés, signe d’un tempérament
impétueux, on le connaîtra assez pour ne pas se montrer friand
de sa compagnie.
Commenter  J’apprécie          200
amanline
amanline   28 février 2016
La science, mon garçon, est faite d'erreurs, mais d'erreurs qu'il est bon de commettre, car elles mènent peu à peu à la vérité.
Commenter  J’apprécie          200




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Voyage au Centre de la Terre

    Comment se nomme le neveu du professeur Lidenbrock ?

    Hans
    Robert
    Axel
    Julien

    10 questions
    141 lecteurs ont répondu
    Thème : Voyage au centre de la Terre de Jules VerneCréer un quiz sur ce livre