AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La Voleuse de livres (601)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
candylit
  12 juin 2018
Un livre original où c'est la mort qui vous conte l' histoire. Un récit bouleversant qui vous parle d'amitié, de grandeur d'âme mais aussi de la cruauté de la guerre. Un vrai coup de coeur pour moi.
Commenter  J’apprécie          00
mescoupsdecoeur
  08 juin 2018
Si en lisant le prologue j'ai failli abandonner la lecture de ce livre, je suis bien contente d'avoir persévéré, car j'ai adoré la suite.
Quelle idée originale (farfelue pourrait-on penser au premier abord) de faire du narrateur la Mort !!! Un peu déstabilisant au début. Mais on découvre par la suite que cette étrange narratrice nous dévoile sa vision de la seconde Guerre Mondiale, avec beaucoup de délicatesse et d'humanité, notamment en nous racontant l'histoire de Liesel. Cette enfant, abandonnée par sa mère, va s'accrocher aux MOTS (au langage) et en faire une force pour vivre cette période tragique de l'Histoire. Elle va aussi faire de jolies rencontres humaines.

A lire à tout prix !!
Commenter  J’apprécie          00
Cielvariable
  04 juin 2018
Magnifique histoire qui se déroule durant la Seconde Guerre mondiale. C'est l'histoire de Liesel, une petite fille, recueillie par un couple car sa mère ne peut plus s'occuper d'elle. Elle va apprendre à lire et être tellement passionnée par la lecture, qu'elle va se mettre à voler des livres. Elle va également se lier très fortement d'amitié avec un juif que ses parents adoptifs cachent dans leur cave.
La force de ce roman est de nous faire vivre intensément les sentiments des différents personnages, surtout ceux de Liesel. Même s'il y a eu moult romans traitant de la Deuxième Guerre mondiale, celui-ci est original de par le thème de la lecture et des livres qui est mis de l'avant et qui prend une place primordiale dans le récit. C'est à travers la lecture que le personnage principal s'épanouie, comprend le monde et traverse les épreuves.
Commenter  J’apprécie          140
patriciajobe
  31 mai 2018
Voilà un livre dont on ressort chamboulé, bouleversé...Une histoire magnifiquement racontée, toute en délicatesse et pourtant tellement cruelle.
La guerre vue du côté allemand est toute aussi terrible. On oublie trop souvent que les premières victimes des dictateurs sont parmi leur propre peuple.
Liesel utilise le pouvoir des mots pour survivre et protéger ceux qu'elle aime...Le pouvoir des mots...Les mots qui peuvent aussi tuer, endoctriner, conduire les naïfs et les faibles à leur perte.
Comme les dictateurs sont intelligents qui savent cela.
Elle a voulu les détruire ces mots, quand elle s'est aperçue qu'ils tuaient les siens mais ce sont aussi ces mots qui l'ont ramenée à la vie.
J'aime beaucoup l'idée d'avoir fait de la mort la narratrice. de façon tout à fait inattendue, elle apparait douce et délicate et donne une légèreté au récit qui est pourtant déchirant.
Une lecture poignante dont il faut du temps pour se remettre.
Commenter  J’apprécie          280
Roggy
  30 mai 2018
Des récits qui racontent les horreurs commises pendant la Seconde Guerre j'en ai lu un certain nombre. La singularité et l'originalité du récit de Markus Zusak résident dans la création d'un univers vraiment à part où le pouvoir des mots ainsi que celui de l'imagination vont devenir la seule échappatoire face aux horreurs de la guerre.

J'ai beaucoup de respect pour les auteurs capables de livrer un récit déconcertant et qui déstabilise nos habitudes. L'écriture de Markus Zusak est pétrie de culture, d'émotions, d'un humour noir très fin.
La mort est omniprésente et on suit la progression des événements qui se précipitent vers l'inéluctable, on s'attache aux personnages, on compatit à leur sort. Malgré la noirceur du contexte l'auteur intègre et défend les valeurs des liens familiaux, de l'amitié et de la puissance des mots.

On lit ce livre l'estomac noué et on en ressort troublé, ivre de livres, avec en choeur des mots qui résonnent encore longtemps une fois le livre refermé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
Amandine3159
  24 mai 2018
Un superbe conte moderne, de la poésie et de l'amour dans un monde chaotique, où l'homme est capable du pire comme du meilleur. Je le conseille aussi bien aux adultes qu'aux adolescents. Très bien écrit, nous nous attachons tout de suite à la petite héroïne.
Commenter  J’apprécie          00
Emmymillefeuille
  09 mai 2018
Ce livre retrace la vie de la petite Liesel Meminger durant la seconde guerre mondiale au travers des yeux de la Mort. Et oui c'est la Mort elle même qui nous raconte cette étrange histoire qui tourne bien entendu autour des livres.
j'ai beaucoup apprécié ce narrateur de la Mort notamment dû au fait de l'époque mais aussi parce qu'il peut ainsi survolé l'histoire et c'est très agréable à lire.
j'ai par contre été surprise de l'âge de Liesel qui doit avoir peut-être huit ou dix ans au début du roman. et on oublie vite son âge. cette enfant est très mature et c'est je pense la guerre et sa vie en général qui l'a grandit d'un coup mais je suis passé un autre au dessus du fait qu'elle était si jeune... à cet âge on est pas sensé avoir ce genre de pensée, cette maturité... et ça m'a impressionné de voir comment ce personnage était construit autour de ça.
Je recommande ce livre qui avouons le est un classique
Commenter  J’apprécie          10
Kaaliope
  09 mai 2018
Quelques larmes ont coulé sur mes joues au moment de refermer La voleuse de livres.
Quelques sourires sont nés sur mon visage durant cette lecture.
Quelques froncements de sourcils inquiets, quelques ongles rongés.

Pourtant, un roman se déroulant durant la seconde guerre mondiale, nous pouvons difficilement penser que nous ne savons pas comment cela va se terminer.
Mais c'est ici un personnage intemporel et constant qui nous conte l'histoire de la petite Meminger, de Hans, de Max, de Rosa, de Rudy et des Steiner et de la rue Himmel.

Terriblement occupée, les trains surchargés et les douches mortelles accroissant sa charge de travail et lui imposant un rythme exponentiel, la narratrice - tendre figure - contemple une fillette dont le petit frère vient de mourir d'une mauvaise toux dans un train allemand.
« Il y a des êtres qui nous touchent plus que d'autres, sans doute parce que, sans que nous le sachions nous-mêmes, ils portent en eux une partie de ce qui nous manque » (Wajdi Mouawad), Liesel fait partie de ces êtres-là pour notre narratrice.

Croisant la fillette au détour de ses tournées, la narratrice se prend d'affection pour cette espiègle petite et son entourage de gens simples, qui se révèlent héroïques, courageux et valeureux pour certains, plus lâches et suiveurs pour d'autres comme seuls des temps de guerre peuvent le révéler.

J'ai imaginé les yeux argents de Hans, j'ai visualisé les cheveux couleurs citron de Rudy et caressé les "cheveux comme des plumes" de Max.
J'ai ressenti la poussière des bombardements, éprouvé la faim de Rudy, côtoyé l'insondable tristesse de la femme du Maire.
J'ai regardé le ciel et en ai perçu la palette de couleurs.

J'ai eu envie de prendre la narratrice dans mes bras et de la consoler. Lui dire qu'elle est plus humaine que les humains eux-mêmes.

Ce livre est magnifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Plouf_le_loup
  04 mai 2018
A travers l'histoire personnelle et bouleversante de Liesel, la Mort nous raconte un peu de l'Allemagne à l'époque, les petites gens qui ne sont pas nazis, qui sont parfois antisémites et parfois pas, qui ne sont pas engagés politiquement, mais qui vivent ensemble dans leur ville, et qui doivent faire avec l'hitlérisme et la guerre. Un point de vue à hauteur d'humain. Un comble, puisque le récit est fait par la Mort elle-même, et j'ai beaucoup apprécié ce choix de narration, qui permet bien des choses, même parfois un soupçon de grincement, toujours avec élégance et respect. Vraiment, un très beau livre sans prétention, qui traite pourtant avec une grande délicatesse, et sans jamais donner de leçon ni partir dans un sermon moral, des sujets comme l'héroïsme, la dureté des grands maux politiques quand ils frappent les humains, la violence du destin parfois, et ce que c'est fondamentalement d'être humain. Un récit de la force de la vie par la Mort...
Lien : http://ploufsurterre.canalbl..
Commenter  J’apprécie          120
Plume_de_laine
  29 avril 2018
« La voleuse de livres » Markus Zusak.

J'ai découvert cette histoire grâce à l'adaptation cinématographique que j'avais littéralement adorée. Je me suis donc en toute logique jetée sur le roman. Comment faire autrement après tout ?

Une histoire bouleversante. Nous sommes transportée dans l'Allemagne nazie sans aucun souci. La plume de l'auteur nous y emmène littéralement sans aucun souci grâce à la description des lieux, des personnages et des événements. Nous sommes vraiment happé dans cette histoire sans aucun problème. Et nous n'avons pas vraiment envie de quitter l'histoire et cette lecture au fur et à mesure que nous avançons dans le livre, même si, je connaissais déjà le fin mot de l'histoire ayant vu le film avant.

J'ai tout de même adorée cette histoire car la plume de l'auteur est douce, débordante d'émotions. Les descriptions des lieux, des événements et des personnages nous paraissent tellement vraies que nous avons littéralement l'impression d'être vraiment dans ces lieux avec ces personnages. Nous pouvons presque sentir la fumée et les cheveux de plume de Max. C'est un petit bonheur que de pouvoir ressentir ce genre de choses lors de lecture.

Les larmes aux yeux à certains moments de l'histoire car il est tout simplement impossible de faire autrement. Les personnages sont attachants, l'histoire prend fil au vu d'un moment de l'histoire qui a réellement existé avec ces allemands, Hitler et ces juifs qui n'ont rien demandé à personne. Et cela nous fait aussi réfléchir.

Cette histoire est pour moi un coup de coeur. Les personnages attachants, l'histoire en soit est vraiment belle et fait réfléchir. La plume de l'auteur joue aussi beaucoup là-dedans. C'est un véritable plaisir de lecture avec pleins d'émotions qui nous assaillent. On ne peut passer à côté de cette histoire, de ces personnages et de cet auteur. Impossible.

Je conseil le livre ainsi que le film.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La Voleuse de livres

Que voit en premier la Mort ?

Les humains
Les couleurs
Les âmes
Les yeux des mourants

11 questions
383 lecteurs ont répondu
Thème : La Voleuse de livres de Markus ZusakCréer un quiz sur ce livre