AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La Voleuse de livres (628)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
juliasolvejibleekersonrech
  12 décembre 2018
Dans le roman la voleuse de livres publié en 2005 par markus Zusak, il s'agit une fille qui finit par aimer les livres pendant la deuxième Guerre mondiale et la mort qui représente une personne à part entière et qui aime le personnage principal Liesel.
Le roman a été créé par deux idées de Suzak. Il voulait d'abord écrire un livre sur une fille qui vole des livres en Australie mais après il pensait à sa mère qui vivait sous domination nazie. C'est ainsi que le livre a été joint et, grâce à une idée antérieure d'écrire du point de vue de la mort, le livre était complet. L'auteur n'avait donc aucune idée précise au début de son livre ou avons commencé par une idée simple et terminé par un livre sur la deuxième Guerre mondiale.

Je pense que le message de l'auteur dans le livre est clairement le bonheur. la mort aime Liesel et il protéger elle de lui-même, ou l'histoire des soldats avec la belle écriture qui a été sauvée de la guerre à cause de cela est le bonheur dans la vie. je pense que l'auteur veut montrer combien la vie était difficile mais en même temps que vous avez besoin du bonheur dans la vie et convivial.
Le roman ne raconte pas un événement exact - il y en a plusieurs qui sont importants. En fait, il s'agit d'un aperçu et d'une vie dans la deuxième guerre mondiale, mais des détails comme par exemple la persécution des juifs ou l'incendie des livres juifs sont racontés plus en détail.

À mon avis, la description de la deuxième guerre mondiale est correcte. l'auteur traite de nombreux sujets graves de la seconde guerre mondiale tels que les bombardements, la persécution des juifs, l'incendie des livres, la race de l'arie (Rudi lui appartient, le meilleur ami du liesel) ou par exemple le Hitlerjugend (la jeunesse de Hitler). Quand il était l'auteur, l'histoire a été écrite et il a pensé à l'endroit réel. Zusak ne voulait pas représenter des villages réelles et a donc renommé le nom de lieu Molching. On peut donc dire que l'auteur s'est orienté sur la réalité mais l'a fictionnalisée, par exemple les noms de lieux ou d'autres noms de personnages. cependant il a toujours construit des histoires réelles comme celle des soldats qui ont été sauvés de la guerre pour écrire des lettres grâce à sa belle écriture. Il s'agit d'une histoire du côté du père de son grand-père de l'auteur, dont beaucoup d'histoires sont la partie principale du roman. bien sûr, outre le rôle principal de Liesel,c'est la mort il est importante dont le rôle a été inventé mais une grande partie importante de l'histoire est. je pense que l'auteur a écrit le roman très proche de la réalité et seulement changé petites choses. en outre, je trouve que le paiement de la mort n'est pas réel, mais il permet de se mettre dans certaines situations mieux.

Je peux personnellement recommander le roman si vous êtes intéressé à vous mettre dans la vie pendant la deuxième Guerre mondiale. bien sûr, vous devez savoir que ce n'est qu'une histoire, mais le livre est très proche de la réalité et bien écrit. vous pouvez en apprendre beaucoup sur l'histoire de la deuxième Guerre mondiale grâce au livre et il est recommandé à mon avis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Witchblade
  08 décembre 2018
Je remercie Fuyating pour cette pioche d'Août. J'ai acheté ce livre récemment à Easycash à cause des nombreuses critiques positives sur Babelio et du résumé qui m'intriguait quand même.

Dès le départ, l'écriture est singulière. Je me suis demandée dans quoi je m'embarquais encore… le style m'a finalement déstabilisé dès le départ, je ne sais pas trop à quoi je m'attendais mais sans doute pas à ce genre de récit. L'histoire est plate malgré le fait qu'elle soit racontée par la Mort elle-même. Je pense que le résumé en dit un peu trop car j'ai trouvé que l'histoire met beaucoup trop de temps à se lancer pour qu'elle arrive à me captiver suffisamment. J'ai abandonné au bout de 65p que j'ai lu en même pas 1h30 et pourtant, je ne me souviens quasiment pas de l'histoire tant elle est noyée dans des détails superflus. Dommage, une déception de plus à mon actif pour un des livres les plus appréciés. Pour ma part, il faut que l'histoire et les évènements se lancent rapidement pour arriver à susciter mon attention dans la lecture, sinon c'est peine perdue car je ferme le livre pour faire autre chose et je n'ai plus envie de l'ouvrir, contrairement à ceux qui me plaisent.

Comme vous l'aurez compris, ce roman n'a pas été la bonne découverte espérée après toutes les bonnes critiques de Babelio. J'imaginais sans doute autre chose comme lecture tout en sachant très bien que la Mort en était le narrateur. Mais peut-être que le résumé en dit beaucoup trop et ne laisse pas présager du style de l'auteur. Tant pis pour moi mais ça fait toujours un livre de moins dans ma PAL. Même si je n'ai pas aimé le roman, je me tenterai bien le film, juste au cas où. Je vous conseille néanmoins de découvrir par vous-même ce roman et de vous en faire votre propre avis, vous l'apprécierez peut-être plus que moi.

Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          345
KarenDSM
  04 décembre 2018
Un réel coup de coeur pour ce livre. A lire sans hésitation
Commenter  J’apprécie          00
MarjolaineP
  20 novembre 2018
Quelle lecture ! La mort, nous raconte l'histoire de Liesel, une petite allemande que nous allons suivre dans de ses 10 ans à 14 ans pendant la guerre de 39-45.
J'ai trouvé la narratrice, très interessante et originale avec un humour noir comme je l'aime.
Les personnages sont attachants, chacun à leur façon. J'ai aimé vivre à leur côté, découvrir cette Allemagne en guerre, leur façon de vivre, leur bourrage de crâne et surtout leur côté rebelle. J'ai adoré Hans, qui est mon personnage préféré. Ce veille homme, plein de sagesse, de courage, et aimant. Il m'a touché.
J'ai trouvé ce livre très bien écrit et l'histoire géniale, mais j'aurai aimé que certain passage soit un peu plus approfondi, j'en voulais plus. Je ne voulais pas en finir avec tous ces personnages.
C'est aussi une odeur à la littérature, aux mots, à la liberté d'expression.
Je pense que Liesel, Hans, Rudy, Max, Rosa et tous les autres resteront en moi longtemps.
Lien : https://mesliburu.wordpress...
Commenter  J’apprécie          20
lila11
  16 novembre 2018
J'ai beaucoup aimé ce livre, tout d'abord dans sa forme : des chapitres, avec annoncé ce qui va se passer mais sans jamais spoiler et les remarques en gras de la Mort
J'ai aimé l'histoire, extrêmement touchante, servie par une belle écriture poétique.
Un très beau livre, à plusieurs niveaux de compréhension, qui peut toucher un très large public.
Commenter  J’apprécie          120
Lilyblup
  15 novembre 2018
Une lecture émouvante, bouleversante et prenante.
Un style très original. Une plume magnifique, pleine de poésie.
Des personnages touchants et une histoire poignante.
Ce roman mérite d'être lu !
Maintenant je vais vite me regarder le film ! ^^
Lien : https://thecheshirebook.blog..
Commenter  J’apprécie          00
Florian-7
  12 novembre 2018
Il est vrai que ce qui m'a le plus motiver à lire ce livre, hormis le fait qu'il fut choisi pour la lecture commune d'Avril 2018, c'est de savoir pourquoi ce livre était classé 4ème du top 1000 BookNode. Je m'interrogeais vraiment sur ce livre, savoir pourquoi un livre traitant d'une jeune fille qui vole des livres durant la seconde guerre mondiale est classé au-dessus des best-seller de la littérature... Eh bien j'ai trouver la réponse, qui correspond à l'idée que je m'en fait après avoir terminer cette lecture : car C'EST un best-seller.

Au début de ma lecture, j'ai été déstabilisé par le fait que la narratrice soit en fait la mort, ce que l'on comprend assez vite. C'est assez troublant au début, mais c'est terriblement bien écrit. Ressentir ce que la mort ressent lorsqu'elle "prend" une âme, savoir ce qu'elle pense, voir ce qu'elle voit... C'est troublant mais vraiment bien écrit.
Une autre chose très troublante c'est la façon donc est organiser le livre et l'écriture. D'une part la façon dont la mort marque de petites annotations sur ce qu'elle raconte, cela nous permet d'avoir certains éléments sans nous donner des descriptions à rallonge, c'est très appréciable. D'autre part le fait que le dénouement nous soit déjà donner au début du livre, le nombre de livres que Liesel va voler, les personnages qui meurent à la fin, presque tout nous est donner dès le début. Mais alors on pourrais légitimement se demander à quoi sert-il de continuer la lecture si on connais la fin ? Eh bien, la mort l'explique à un moment donner, ce qui importe, ce n'est pas le dénouement, mais le cheminement qui permet d'y arriver, les éléments et les péripéties, c'est cela qui est intéressant... Ce n'est ici pas la finalité des choses que la mort souhaite nous raconter, mes toutes les choses qui font que l'on s'attache aux personnages et que la tristesse nous submerge.

J'ai vraiment ressenti cette différence. Au début du texte, le fait de savoir que tel ou tel personnage mourrait à la fin ne me faisait pas "grand-chose", car je n'était pas attacher à ces personnages. Mais à la fin, après avoir fait amplement connaissance avec eux, après avoir vécu leurs drames, leurs souffrances et leurs moments de joie, à la fin oui, j'était triste. J'ai verser une larme pour chaque mort, et à chaque fois je me remémorait les moments que la mort nous a raconter. Je me les remémorai comme si j'avais vu ces souvenirs, comme si j'était présent dans ces moments.

C'est ce qui fait donc réellement à mes yeux la force et l'atout majeur de ce livre : la profondeur. Ce livre est d'une vrai justesse, le texte à été travaillé, retravaillé et encore retravaillé jusqu'à ce que tout l'histoire paraisse réelle... J'ai vraiment vécu l'histoire avec Liesel et sa famille, partageant leurs moments intimes et familiaux... L'auteur de ce livre nous transporte dans cette petite ville de Molching, auprès de Liesel, Rudy, Max, Hans, Rosa et tout les autres...

J'ai été transporter par cette lecture et je conseille vivement ce livre, qui mérite vraiment sa 4ème place du top 1000 BookNode...
Lien : https://booknode.com/la_vole..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cmpf
  28 octobre 2018


Voilà un roman que j'avais ouvert puis vite refermé. Et puis quelqu'un de mon entourage m'a dit “Pourtant il est vraiment bien !” Alors j'ai réessayé et avec un peu de patience au début, ça a pris. Je ne crierais pas au chef d'oeuvre mais voilà un livre finalement assez original sur la forme puisque c'est la Mort qui parle. Et l'histoire est touchante, par son environnement, l'Allemagne pendant la Seconde Guerre Mondiale et surtout par les personnages, tous attachants. C'est peut-être le point faible de ce livre car même les mal embouchés deviennent sympathiques. Un peu trop de bons sentiments.
Cette histoire est surtout centrée sur le destin d'une petite fille Lisbeth qui se retrouve placée dans une famille nourricière. Elle noue très vite une relation forte avec son père adoptif, un homme profondément bon qui n'hésite pas à se mettre avec sa famille en danger pour cacher dans sa cave un juifs inconnu. La mère sous des dehors très bourrus a elle aussi un coeur d'or et, malgré les privations et vers la fin, les bombardements, elle passe une enfance assez heureuse avec son ami Rudy.

Je ne regrette pas de l'avoir lu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Cat1967
  27 octobre 2018
magnifique
Commenter  J’apprécie          00
Judith63
  17 octobre 2018
J'ai beaucoup aimé ce livre, mais j'ai eu des difficultés à me plonger dedans.
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La Voleuse de livres

Que voit en premier la Mort ?

Les humains
Les couleurs
Les âmes
Les yeux des mourants

11 questions
390 lecteurs ont répondu
Thème : La Voleuse de livres de Markus ZusakCréer un quiz sur ce livre