Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Critiques de François Froideval


Classer par:       Titrecroissant     Datecroissant     Les plus appréciéescroissant
    • Livres 2.00/5
    Par cicou45, le 22/11/2014


    Les Chroniques de la Lune noire, tome 1 : Le Signe des ténèbres Les Chroniques de la Lune noire, tome 1 : Le Signe des ténèbres de François Froideval

    Comme d'habitude en matière de bandes-dessinées sur l'héroïc-fantasy, mon mari emprunte à la médiathèque, les lit et moi je lis derrière. Etant lui-même un fin connaisseur en la matière, je dois avouer que je ne suis pas toujours et n'apprécie pas ce genre de lecture à sa juste valeur mais bon, il en faut pour tous les goûts. De plus, je sais parfois reconnaître mes erreurs de jugements et trouver certaines qualités dans les ouvrages qu'il a aimés.

    Ici, le lecteur rencontre un jeune homme un peu perdu, sans nom, bien vite baptisé Wismerhill par celui qui deviendra son ami et son maître d'armes, Pile-ou-face. Nos deux compagnons ne vont pas tarder à rejoindre l'armée du terrible Ghorghor Bey et ensemble, ils vont s'engager dans une guerre contre les armées de l'Empire. Cependant, en dépit des qualités guerrières de chacun des deux camps, il ne faut pas oublier que le seul maître de leurs destinées respectives est une puissance supérieure appelée "L'Oracle". Ce que l'Oracle a dit ne peut que se réaliser donc si vous voulez savoir lequel des deux camps l'emportera, entre celui de l'obscur et celui de lumière, je ne peux que vous recommander la lecture de ce premier tome (pour commencer) et de tous ceux qui suivent et constituent "Les chroniques de la lune noire".

    Un graphisme bien travaillé mais une histoire un peu difficile à suivre à mon goût, ce qui ne m'empêchera de lire le second tome. Pour la suite, on verra bien...

    Critique de qualité ? (26 l'ont appréciée)


    • Livres 2.00/5
    Par cicou45, le 23/11/2014


    Les Chroniques de la Lune Noire, tome 2 : Le Vent des dragons Les Chroniques de la Lune Noire, tome 2 : Le Vent des dragons de François Froideval

    Notre petite troupe s'agrandit. A cette dernière et à la tête de laquelle se trouve notre héros, Wismerhill, vont se rajouter un valeureux samouraï, un géant un peu bête mais attendrissant qui n'est en réalité âgé que de 7 ans (oui, il faut vous dire qu'il a été victime d'une mauvais sort) et sa sœur jumelle. Nos camarades, renforcés pas cette nouvelle alliance, sont toujours aussi décidés à aller au bout de leur quête, à savoir se rendre auprès du grand Oracle.
    Pour ce faire, ils devront affronter de nombreuses épreuves, et notamment celle d'affronter un dangereux dragon. Pour Wismerhill, qui a reçu l'immense don de pouvoir entendre les vents et d'être guidé par eux, cela ne sera en réalité qu'une pure formalité. Cependant, des forces obscures planent sur eux, tout comme celles de la lumière, à savoir les forces de l'Empire, qui les guettent de loin et sont bien décidés à ne pas les laisser filer...

    Un ouvrage toujours aussi bien travaillé graphiquement mais dans lequel, j'avoue me perdre toujours un peu. Je crois que j'aurais nettement préféré testé le jeu de rôle ou pourquoi pas, le jeu de plateau...A voir ! Quant à vous, je vous conseille néanmoins la découverte de des chroniques, qui comme me l'a répété maintes fois mon mari (entre autres) fait office de référence en matière d'héroïc-fantasy.

    Critique de qualité ? (20 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par cicou45, le 20/11/2014


    Les Arcanes de la lune noire Tome 3 : Parsifal Les Arcanes de la lune noire Tome 3 : Parsifal de François Froideval

    Tans pis si j'ai commencé la lecture de cette série par le troisième tome, il pourrait ainsi se suffire à lui-même. Je n'ai pas été frustrée de ne pas avoir lu les deux tomes précédents, tout comme je ne le serai pas si je ne lis pas les suivants. En réalité, si je me suis aventurée dans une telle lecture (vers laquelle je ne me serais peut-être pas aventurée de moi-même), c'est parce que mon mari venait de le lire et que je me suis dis, "Bon, pourquoi pas ?".

    Ici, le lecteur s'aventure dans une sorte de copie de la légende arthurienne, avec en bonus, des orques, des. trolls et des géants. Le seigneur Willhem de Syzygie va entreprendre, grâce à l'aide des géants, la construction d'une ville qui sera réputée comme étant imprenable et qui, surtout, fera bien des envieux : la ville d'Aurore. C'est quelque temps avec l'entreprise de ce projet titanesque que naquit son fils unique, Parsifal qui, si au contraire de son père, s'il ne rêvait pas de projets de grandeurs, avait au moins acquis une qualité non-négligeable : celle de toujours tenir ses paroles et de vouloir sans cesse se battre contre l'injustice et en faveur des peuples opprimés. Cette qualité-là, et le lecteur s'en rend rapidement compte dans cet ouvrage est d'une grande valeur mais Parsifal doit également sa sagesse, et surtout sa force, à "l'épée sainte" qui s'est révélée à lui dès son plus jeune âge et va lui être d'un grand secours dans toutes ses entreprises. Tiens, tiens, cela ne vous rappelle rien ?

    Un ouvrage aux graphismes extrêmement bien travaillés et qui plonge le lecteur dans un monde d'horreurs et de guerres avec, cependant quelques petits passages attendrissante et remplis de sagesse. A découvrir !

    Critique de qualité ? (16 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Pavlik, le 23/07/2014


    666, tome 1 : Ante demonium 666, tome 1 : Ante demonium de François Froideval

    666, une bd manichéenne ?

    Certes, en apparence, cette série, dessinée par Tacito et scénarisée par Froideval, met en scène la guerre entre les forces du bien et les hordes démoniaques issues de l'Enfer. Le pitch est relativement simpliste : une conjonction astrale, inédite depuis des siècles, permet la superposition de la dimension infernale avec la nôtre. L'armée des enfers, composée de démons tous plus moches les uns que les autres, est envoyée sur Terre par Lucifer pour... et bien vous imaginez que ce n'est pas pour faire du commerce, ni du tourisme. Papounet charge sa fille, Lilith, de mener l'assaut, qui voit dans cette mission une occasion de faire ses preuves. Le Vatican, pour faire face à la menace, envoie le prêtre Carmody qui est un mix entre Chuck Norris et Clint Eastwood, à la sauce catho.

    666, vous l'aurez compris, est d'abord "un gros délire", une bd à prendre au second degré, avec pas mal de scènes gores et quelques scènes érotiques. Bref, c'est l'équivalent, en bd, d'une série B, voir Z. Pour revenir sur l'aspect manichéen, il me semble qu'il n'existe que sur le papier. Certes les forces du mal sont fidèles à leurs "principes" et à leur nature (destruction, asservissement, perversion, luxure). En revanche celles du bien sont plutôt maltraitées par l'auteur car présentées, dès le départ, comme corrompues ou perverties (politiciens corrompus, journaliste "prête à tout" pour un scoop, militaire insensible et lâches...) Il n'y a guère que Carmody qui tienne la route, encore qu'il soit très en marge des canons habituels du prêtre. Mais à situation exceptionnelle, homme exceptionnel non ? Ainsi, plutôt qu'à la lutte entre le bien et le mal, nous assistons à la guerre entre deux formes de mal : l'une hypocrite et insidieuse et l'autre directe et agressive.

    En résumé, 666 est une série purement divertissante, plutôt réservée à un public adulte, et qui ne prétend à aucun moment s'occuper de nos neurones.

    Critique de qualité ? (12 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Bubu-le-bourguignon, le 16/12/2012


    Les chroniques de la lune noire, tome 15 : Terra Secunda - Livre 1/2 Les chroniques de la lune noire, tome 15 : Terra Secunda - Livre 1/2 de François Froideval

    J'ai acheté ce 15ième album par curiosité.
    Et pas de regret, Froideval part sur une nouvelle base pour faire vivre son personnage fétiche (!?) en réinventant un monde et une histoire.

    Nous avions laissé Wismerhill savourer sa victoire contre la Lune Noire. Mais cette victoire eut un prix : celle de la destruction du monde. Les éléments se déchaînèrent et le chaos rasaient toutes choses et toutes vies.

    Seul un exode vers un autre monde permettait aux rares survivants de ne pas être confrontés à cette fin du monde. Pour la survie des quelques êtres, Wis ouvre le passage permettant l'accès à une autre planète.
    C'est cette fin que nous proposa Froideval en 2008.

    Dans cette "Terra Secunda", Froideval nous narre la suite des aventures de Wismerhill et de ses amis. Après tout pourquoi pas, certains lecteurs se seront senti désoeuvrer à la perte de la série. Nous avons donc un scénario bien construit, intéressant.

    Les peuples de "Terra prima", on allons appeler l'ancienne terre comme cela, sont bien arrivés sur cette nouvelle terre. Douze civilisations ont survécu, douze civilisations différentes qui doivent tout construire afin de survivre. Wismerhill, en bon souverain, privilégie l'agriculture et le commerce. Methraton réunit les douze nations afin de régler des points importants : la religion commune et la nomination d'un Empereur.
    Wismerhill (par contrainte ou par stratégie) est nommé Empereur.

    Mais sur Terra prima, Lucifer a survécu et prépare sa vengeance. Il ouvre une porte vers Terra secunda et l'envahit avec son armée démoniaque. Les douze se livre à un féroce combat et conclus par une victoire. Mais une autre menace rode.

    Pour le moment, je disais donc que le 1er tome de cette 2ième saison, démarre bien, j'attends le T2.
    Mais si Froideval décide de continuer la série.... qu'il le fasse.

    Pendant que j'y pense. Ce nouvel album efface le T0 qui était une e(ho)rreur.

    Critique de qualité ? (11 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par Skritt, le 27/09/2014


    Les Chroniques de la Lune Noire, tome 2 : Le Vent des dragons Les Chroniques de la Lune Noire, tome 2 : Le Vent des dragons de François Froideval

    Ce deuxième tome de la saga poursuit le groupe qui s'est constitué précédemment. Rescapé d'une bataille gigantesque, leur quête les mène à l'Oracle. Poursuivi par des ennemis, le groupe se retrouve face à un combat majestueux, contre un magnifique dragon. Dans cet épisode, il est aisé de ressentir une certaine inspiration liée au Seigneur des Anneaux de Tolkien, avec quelques détails par-ci par-là, mais les auteurs ne font que s'en inspirer pour nous servir une aventure passionnante. Le scénario commence à prendre forme et nous décelons petit à petit ce que le destin réserve à Wismerhill. Ce deuxième tome est beaucoup plus réussi que le précédent à ce niveau, c'est indéniable.

    Au niveau du graphisme, le travail réalisé est supérieur au tome précédent et certaines planches sont magnifiques. Là encore, l'inspiration est très proche de l'univers rôliste comme Donjons et Dragons, mais ce n'est pas grave, le plaisir de découvrir un graphisme meilleur que le précédent tome fait qu'on oublie vite. Mais en y regardant de plus près, il suffit de consulter la biographie de Froideval pour comprendre. La couverture est superbe et finalement l'album est très bien réalisé. Cette saga est à suivre pour son côté innovant dans la fantasy.


    Lien : http://skritt.over-blog.fr/article-chroniques-de-la-lune-noire-2-le-vent-des-...

    Critique de qualité ? (7 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par cicou45, le 13/11/2011


    Mens Magna, tome 3 : Le Crépuscule des titans Mens Magna, tome 3 : Le Crépuscule des titans de François Froideval

    ...Et voilà le fin mot de l'histoire ; voilà pourquoi je tenais tant à lire ce troisième tome : tout simplement parce qu'il parle du Titanic et pour ceux qui ne le savent pas encore, cette histoire, bien que tragique, m'a toujours passionnée sans que je sache vraiment pourquoi.

    Dans ce tome, donc, Lux, le Maître Blanc nous raconte la tragique aventure qu'il a vécue sur ce paquebot et dans laquelle il a perdu son père. Cependant, avant que ce dernier ne meure, il a eu le temps de léguer ses pouvoirs à son fils afin que celui-ci poursuive sa tâche, à savoir celle de lutter contre les forces du Mal et en particulier contre le Maître Noir Tenebrarum et ses sbires réunis dans le grand cercle Le Great Caven.
    La femme écarlate, quant à elle, si j'ai bien compris, est en réalité une femme dotée de pouvoirs surnaturels et notamment de divination choisie par le Maître pour devenir sa compagne et lui donner un fils afin d'assurer sa succession.

    Le combat entre le Bien et le Mal, quoi de plus banal ? Je n'ai certainement pas su apprécier cette bande-dessinée à sa juste valeur, ayant des goûts assez restreints en matière de bande-dessinée mais j'ai cependant ou apprécier les dessins se rapportant à la partie de l'histoire qui se déroule sur le Titanic et qui ne s'intéresse qu'à lui ! A découvrir pour les amateurs de bandes-dessinées !

    Critique de qualité ? (5 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par cicou45, le 12/11/2011


    Mens Magna, tome 2 : L'Aigle d'Egypte Mens Magna, tome 2 : L'Aigle d'Egypte de François Froideval

    J'ai été attirée par cette bande-dessinée, enfouie dans la collection de mon mari, par son titre et par sa quatrième de couverture. Bien que n'ayant pas lu le premier tome, j'ai facilement pu me raccrocher à) l'histoire et prendre celle-ci en cours.

    Mêlant pouvoir et sorcellerie, cet ouvrage fait en quelque sorte une légende de la suprématie de Napoléon Bonaparte, le considérant presque comme un surhomme qui aurait puisé sa force dans un objet sacré découvert durant la campagne d'Egypte en 1799, ce qui lui aurait permis de réaliser des exploits inimaginables et de conquérir la France en se faisant sacré Empereur. Le choix de l'aigle pour symboliser cet objet n'est pas anodin puisqu'il expliquerait par la même occasion le symbole qui fut donné à Napoléon Bonaparte. Cependant, si celui-ci est extrêmement chargé en puissance et procure la gloire à celui qui le détient, il est aussi maléfique et se nourrit de ses forces. C'est lç qu'interviennent "le Maître", sa fidèle alliée, "la femme écarlate" et leur troupe qui ont pour mission de retrouver cet objet qui a de nouveau été mis à nu afin de l'empêcher de faire de nouveaux dégâts, autant pour son nouveau détenteur que pour autrui.


    S'il est vrai que j'ai bien aimé le côté historique de l'histoire, j'ai été un peu déçue par son côté sombre et sanglant. Il est vrai que, n'étant pas une très grande amatrice de bandes-dessinées, je ne peux pas juger objectivement de la qualité graphique et de l'originalité du scénario mais je pense que pour les amateurs, celle-ci vaut peut-être le mérite qu'on s'y intéresse. Pour ne pas m'arrêter en si bon chemin, je vais également découvrir le troisième tome, dont le titre m'attire également. A suivre...

    Critique de qualité ? (4 l'ont appréciée)


    • Livres 1.00/5
    Par Ubikson, le 13/10/2012


    666, tome 2 : Allegro demonio 666, tome 2 : Allegro demonio de François Froideval

    Comme on pouvait facilement le deviner dans le tome 1, ce tome 2 de 666 s'enfonce un peu plus dans le trash, jusqu'à rendre banale l'abondance de violence, et en rehaussant le ton avec une couche de pseudo pornographie de troisième zone.

    666 tome 1 était très mauvais, et chose surprenante, on arrive à ne pas être surpris par ce tome 2, parce que l'effet de surprise est tué dans l'oeuf. On savait sur quoi on allait tomber. Quand on marche dans une crotte de chien, on s'attend rarement à trouver un bouquet de roses sous sa chaussure.

    Oui, 666 est mauvais, très mauvais et destiné à 200% à des adolescents attardés dont on flatte la bêtise à grand renfort de boucheries sanglantes, de personnages débiles et de scènes de sexe lesbien histoire de chuchoter à nos ados boutonneux que s'ils ont aimé, il faut acheter, il y a aura des scènes encore plus graveleuses dans le tome suivant.

    Je fais un impasse totale sur le scénario qui veut se donner des grands airs d'épopée guerrière, mais dont on ne comprend rien, non pas parce que c'est compliqué, mais parce que c'est inintéressant au dernier degré.

    Alors, franchement, le tome 3 est peut-être merveilleusement gore et crade et plein de nanas superbement gaulées qui se roulent dans le stupre et la luxure au sein d'une magnifique orgie blasphématoire, mais bon, je passe mon tour, et je pense que je vais couper les ponts, j'espère définitivement, avec cette superbe saga qu'est 666.

    Critique de qualité ? (3 l'ont appréciée)


    • Livres 1.00/5
    Par Ubikson, le 06/10/2012


    666, tome 1 : Ante demonium 666, tome 1 : Ante demonium de François Froideval

    J'ai presque envie de dire : mais c'est quoi ça ?

    Un dessin approximatif, un scénario bancal, 666 n'a rien pour sauver les meubles, à part son côté trash.
    On veut de la boucherie, et on va en avoir, sur fond de sataniste pré-pubère et baignant dans un trip diabolique digne de la pochette d'un album de heavy metal des années 80 pondu par un groupe issu du fin fond de l'Ardèche.

    666 n'est pas crédible, au regard de toutes ces merveilleuses BD ésotériques qui ont mis certes la dragée haute. Mais ce tome a l'air si vilain, si mal foutu, que j'hésite vraiment à lire les autres. Tout y est cliché, la fille de Satan, bonnasse de service qui doit faire ses preuves devant Papa, le héros, anti-héros qui se trouve être à la fois un homme de Dieu et qui se veut le pire fils de p*te que la Terre ait portée, c'est du archi-déjà vu, mais en mieux.

    Vu comme c'est parti, et le comme le trash ça va un moment, je ne serais pas surpris que le tome 2 soit rempli à ras-bord de scène à la limite du porno, histoire de jouer sur le côté provoc'.
    J'avais entendu parler de cette série, et franchement, je suis déçu, déçu, déçu par ce 1er tome.

    Je pense que Satan attend de pied ferme les auteurs de ce méfait pour leur faire payer chèrement leur crime.

    Critique de qualité ? (3 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par pilou62200, le 16/08/2014


    Fatum, tome 1 : L' Héritier Fatum, tome 1 : L' Héritier de François Froideval

    J'ai pris beaucoup de plaisir à lire cette BD entre réel et fiction.
    Certes, il y a des cyborgs, certes il y a des engins volants futuristes, mais il y a aussi ces clans, ces mafias au centre des débats.
    Et puis, il y a aussi cette histoire familiale avec un enfant qui prend la tête du clan....un enfant terrible !

    Critique de qualité ? (1 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par pilou62200, le 16/08/2014


    Fatum, tome 2 : Premières Armes Fatum, tome 2 : Premières Armes de François Froideval

    Un deuxième tome agité, où le jeune Don Cenetonne va d'abord subir une attaque de ses adversaires avant de passer à la vengeance la plus froide !
    Tout en gardant un œil bienveillant sur Nadine, sa protectrice....

    Critique de qualité ? (1 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par pilou62200, le 16/08/2014


    Fatum, tome 3 : L' Ultime Assassin Fatum, tome 3 : L' Ultime Assassin de François Froideval

    Sans être transcendant, c'est intéressant.
    Des cartels dans un monde futuriste, qui s'écharpent pour prendre le pouvoir. Et le chef de tout ça, est un enfant de 12 ans...

    Critique de qualité ? (1 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par pilou62200, le 16/08/2014


    Fatum, tome 4 : En ton nom Fatum, tome 4 : En ton nom de François Froideval

    Encore un cartel s'attaque à Don Cenetone...et encore un cartel va disparaître....!
    De beaux combats, de belles double pages...

    Critique de qualité ? (1 l'ont appréciée)


    • Livres 3.00/5
    Par pilou62200, le 16/08/2014


    Fatum, tome 5 : Le 9è cartel Fatum, tome 5 : Le 9è cartel de François Froideval

    Alors que ce dernier tome débute par le meurtre de la mère de Don Cenetone, il finira par une chute pour le moins inattendue !!!!

    Critique de qualité ? (1 l'ont appréciée)


    • Livres 0.00/5
    Par ComicsMarvel, le 31/07/2014


    Chroniques de la lune noire. Chroniques de la lune noire. de François Froideval

    Si la narration est brutale et manque de nuances, ces Chroniques de la Lune Noire s'imposent finalement grâce à un style visuel vertigineux et un lyrisme ponctué d'humour.


    Lien : http://comicsmarvel.blogspot.com/2014/07/chroniques-de-la-lune-noire.html

    Critique de qualité ? (1 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par Inazuma, le 29/06/2014


    Harkhanges, Tome 2 : Les chants de l'entropie Harkhanges, Tome 2 : Les chants de l'entropie de François Froideval

    Une BD toujours bien sanglante, et bien déjantée, tout s'éclaircit dans ce deuxième opus, et on apprend plus de choses sur les intérêts de chacun des protagonistes.

    Tout n'est pas blanc ou noir, on a plutôt du gris clair et du gris foncé.

    Bref, du bon, encore !

    A lire !!

    Critique de qualité ? (1 l'ont appréciée)


    • Livres 5.00/5
    Par Inazuma, le 29/06/2014


    Harkhanges, tome 1 Harkhanges, tome 1 de François Froideval

    Un livre superbe, des dessins de qualité et un scénario de dingo, tous les ingrédients sont réunis pour faire de cette BD une réussite.

    L'histoire est un peu incongru, ces écoles qui se disputent le titre de Maitre suprême, et qui doivent éprouver les différentes épreuves de sélection afin de sauver leur monde tel qu'il est.

    L'humour est constant, et c'est rafraîchissant, bref, c'est un super livre.

    Critique de qualité ? (1 l'ont appréciée)


    • Livres 0.00/5
    Par Sceneario, le 04/07/2013


    Les Chroniques de la Lune noire,  Intégrale 3 Les Chroniques de la Lune noire, Intégrale 3 de François Froideval

    Plaisant à lire, à mon sens, Froideval manque de peu d'atteindre le niveau d'une grande série épique d’héroïc-fantaisy.


    Lien : http://www.sceneario.com/bd_19754_chroniques_de_la_lune_noire.html

    Critique de qualité ? (1 l'ont appréciée)


    • Livres 4.00/5
    Par BVIALLET, le 24/05/2012


    666, tome 1 : Ante demonium 666, tome 1 : Ante demonium de François Froideval


    Deux dimensions de l'espace s'apprêtant à se superposer, Lilith la maléfique se prépare à lancer les forces du mal à l'assaut de la terre dans une sorte d'Armagueddon terminal. Le Saint Père organise la riposte. Il donne les pleins pouvoirs à un obscur exorciste de Harlem, le père Carmothy, un dur de dur qui entraîne dans son sillage une bande de jeunes geeks qui pensent avoir mis au point l'arme absolue : un pistolet à eau bénite ! Une multinationale, la SWC, déplore la mort de son PDG, jeté du haut d'un gratte-ciel. Un monstre est désintégré en direct et devant une équipe de télévision... Ainsi débute le premier tome de la saga 666...
    Magnifiquement dessiné, cet album est à ranger dans la catégorie fantaisie, fantastique et surtout horreur avec un soupçon d'humour et de dérision à la clé. Les allusions et les clins d'oeil ne manquant pas, le lecteur finit par avoir l'impression de nager en pleine parodie tant certains effets sont appuyés avec leurs méchants très très méchants (politiciens véreux, diables abominables, journalistes voyeurs et gens d'église peu courageux). Manichéen et caricatural, cet ensemble est néanmoins agréable, amusant parfois et surtout à ne prendre qu'au second degré bien évidemment.


    Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/

    Critique de qualité ? (1 l'ont appréciée)




Faire découvrir François Froideval par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz