Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique
Ajouter une citation

Citations de Jean Genet (135)

Classer par Datecroissant     Les plus appréciéescroissant


  • Par Myriam3, le 15/09/2014

    Miracle de la rose de Jean Genet

    Mon enfance était morte et, avec elle, en moi, les puissances poétiques. Je n'espérais plus que la prison demeurât ce qu'elle fut longtemps, un monde fabuleux. Un beau jour, tout à coup, à des signes je compris qu'elle perdait ses charmes. Cela veut dire, peut-être, que je me transformais, que s'ouvraient mes yeux à la vision habituelle du monde.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation


  • Par kommienezuspadt, le 28/12/2011

    Journal du voleur de Jean Genet

    Créer n'est pas un jeu quelque peu frivole. Le créateur s'est engagé dans une aventure effrayante, qui est d'assumer soi-même, jusqu'au bout, les périls risqués par ses créatures.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation


  • Par nadejda, le 19/07/2011

    Le Condamné à mort et autres poèmes, suivi de " Le Funambule" de Jean Genet

    Ose ma lèvre au bord de ce pétale ourlé
    Mal secoué cueillir une goutte qui tombe,
    Son lait gonfle mon cou comme col de colombe.
    Ô restez une rose au pétale emperlé.

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation


  • Par liratouva2, le 14/06/2010

    Les bonnes de Jean Genet

    Claire/Madame : Et ces gants ! Ces éternels gants ! Je t’ai dit souvent de les laisser à la cuisine. C’est avec ça sans doute que tu espères séduire le laitier. Non, non, ne mens pas, c’est inutile. Pends-les au-dessus de l’évier. Quand comprendras-tu que cette chambre ne doit pas être souillée ? Tout, mais tout ce qui vient de la cuisine est crachat. Sors. Et emporte tes crachats. ! Mais cesse !
    Solange/Claire : Je vous hais ! Je vous méprise. Vous ne m’intimidez plus. Réveillez le souvenir de votre amant, qu’il vous protège. Je vous hais ! Je hais votre poitrine pleine de souffles enbaumés. Votre poitrine…d’ivoire ! Vos cuisses…d’or ! Vos pieds…d’ambre ! (Elle crache sur la robe rouge.) Je vous hais !

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation


  • Par brigetoun, le 18/11/2009

    Un captif amoureux de Jean Genet

    Sans dire exactement le contraire de ce qui fut, l’écriture n’en donne que la face visible, acceptable pour ainsi dire muette car elle n’a pas les moyens de montrer, en vérité, ce qui la double… Or, comme toutes les voix la mienne est truquée, et si l’on devine les truquages aucun lecteur n’est averti de leur nature. Les seules choses assez vraies qui me firent écrire ce livre : les noisettes que je cueillis dans les haies d’Ajloun. Mais cette phrase voudrait cacher le livre, comme chaque phrase la précédente et ne laisser sur la page qu’une erreur ; un peu de ce qui se passa souvent et que je ne sus jamais décrire avec subtilité et c’est subtilement que je cesse de le comprendre…

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation


  • Par Unity, le 15/05/2014

    Journal du voleur de Jean Genet

    Je nomme violence une audace au repos amoureuse des périls. On la distingue dans un regard, une démarche, un sourire, et c’est en vous qu’elle produit les remous. Elle vous démonte. Cette violence est un calme qui vous agite.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par Unity, le 11/02/2013

    Notre-Dame-des-Fleurs de Jean Genet

    Bien m’en prit d’élever l’égoïste masturbation à la dignité de culte ! Que commence le geste, une transposition immonde et surnaturelle décale la vérité. Tout en moi devient adorateur. La vision extérieure des accessoires de mon désir m’isole, très loin du monde.
    Plaisir solitaire, geste de solitude qui fait que tu te suffis à toi-même, possédant les autres intimement, qui servent ton plaisir sans qu’ils s’en doutent, plaisir qui donne, même quand tu veilles, à tes moindres gestes cet air d’indifférence suprême à l’égard de tous et aussi cette allure maladroite telle que, si un jour tu couches dans ton lit un garçon, tu crois t’être cogné le front à une dalle de granit.

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par bodi, le 09/04/2012

    Les bonnes de Jean Genet

    Madame nous aime comme ses fauteuils

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par brigetoun, le 18/11/2009

    Un captif amoureux de Jean Genet

    Les trois sommets invisibles les uns aux autres, à tour de rôle se répondaient – à cette époque ou un peu plus tard Boulez préparait Repons – le soleil n’était pas encore levé mais il coloriait de bleu à l’est le ciel encore noir

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation


  • Par pve735, le 06/10/2014

    Notre-Dame-des-Fleurs de Jean Genet

    Weidmann vous apparut dans une édition de cinq heures, la tête emmaillotée de bandelettes blanches, religieuse et encore aviateur blessé, tombé dans les seigles, un jour de septembre pareil à celui où fut connu le nom de Notre-Dame-des-Fleurs.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par Seïla, le 22/09/2014

    Le funambule de Jean Genet

    J'éprouve comme une curieuse soif, je voudrais boire, c'est-à-dire souffrir, c'est-à-dire boire mais que l'ivresse vienne de la souffrance qui serait une fête. Tu ne saurais être malheureux par la maladie, par la faim, par la prison, rien ne t'y contraignant, sois-le par ton art.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par Seïla, le 21/09/2014

    Les nègres: Clownerie de Jean Genet

    A vous écouter, il n'y aurait pas de crime puisque pas de cadavre, et pas de coupable puisque pas de crime. Mais qu'on ne s'y trompe pas : un mort, deux morts, un bataillon, une levée en masse de morts on s'en remettra, s'il faut ça pour nous venger ; mais pas de mort du tout, cela pourrait nous tuer.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par Seïla, le 21/09/2014

    Les nègres: Clownerie de Jean Genet

    Inventez, sinon des mots, des phrases qui coupent au lieu de lier.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par Unity, le 26/05/2014

    Journal du voleur de Jean Genet

    Trouver l’accord de ce qui est de mauvais goût, voilà le comble de l’élégance.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par fanfanouche24, le 09/01/2014

    L'atelier d'Alberto Giacometti de Jean Genet

    Au peuple des morts, l'œuvre de Giacometti communique la connaissance de la solitude de chaque être et de chaque chose, et que cette solitude est notre gloire la plus sûre.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par rolandm1, le 13/11/2013

    Les bonnes de Jean Genet

    Solange s'accroupit sur le tapis, cire les escarpins vernis
    Je vous ai dit Claire d'éviter les crachats Penchez-vous davantage et vous regardez dans mes souliers Elle tend son pied nu que Solange examine Pensez-vous qu'il me soit agréable de me savoir les orteils enveloppés par les voiles de votre salive ? Par la brume de vos marécages?

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par Gwen85, le 02/09/2012

    Notre-Dame-des-Fleurs de Jean Genet

    Les hommes doués d'une folle imagination doivent avoir en retour cette grande faculté poétique: nier notre univers et ses valeurs, afin d'agir sur lui avec une aisance souveraine.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par Gwen85, le 01/09/2012

    Notre-Dame-des-Fleurs de Jean Genet

    Je veux chanter l’assassinat, puisque j’aime les assassins. Sans fard le chanter. Sans prétendre, par exemple, que je veuille obtenir par lui la rédemption, encore que j’en aie grande envie, j’aimerais tuer. Je l’ai dit plus haut, plutôt qu’un vieux, tuer un beau garçon blond, afin qu’unis déjà par le lien verbal qui joint l’assassin à l’assassiné (l’un étant grâce à l’autre), je sois, aux jours et nuits de mélancolie désespérée, visité par un gracieux fantôme dont je serais le château hanté. Mais que me soit épargnée l’horreur d’accoucher d’un mort de soixante ans ou qui serait une femme, jeune ou vieille. J’en ai assez de satisfaire sournoisement mes désirs de meurtre en admirant la pompe impériale des couchers de soleil. Assez mes yeux s’y sont baignés. Passons à mes mains.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par Nanne, le 20/09/2011

    Les bonnes de Jean Genet

    Vous me détestez, n'est-ce pas ? Vous m'écrasez sous vos prévenances, sous votre humilité, sous les glaïeuls et le réséda. On s'encombre inutilement. Il y a trop de fleurs. C'est mortel. Je serai belle. Plus que vous ne le serez jamais.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par nadejda, le 19/07/2011

    Le Condamné à mort et autres poèmes, suivi de " Le Funambule" de Jean Genet

    OÙ SANS VIEILLIR je meurs je t'aime ô ma prison
    La vie de moi s'écoule à la mort enlacée.
    Leur valse lente et lourde à l'envers est dansée
    Chacun dévidant sa sublime raison
    L'une à l'autre opposée
    (...)
    Mon chant n'est pas truqué si j'hésite souvent
    C'est que je cherche loin sous mes terres profondes
    Et j'amène toujours avec les mêmes sondes
    Les morceaux d'un trésor enseveli vivant
    Dès les débuts du monde.

    Si vous pouviez me voir sur ma table penché
    Le visage défait par ma littérature
    Vous sauriez que m'écoeure aussi cette aventure
    Effrayante d'oser découvrir l'or caché
    Sous tant de pourriture.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation





Faire découvrir Jean Genet par :

  • Mail
  • Blog

Listes avec des livres de cet auteur

> voir plus

Quiz