AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092540912
Éditeur : Nathan (2012)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 423 notes)
Résumé :
Summer, 12 ans, voit son rêve d'être danseuse devenir réalité: elle est sélectionnée pour les examens d'entrée dans une prestigieuse école de danse! Mais, pour elle qui a l'habitude d'être la soeur parfaite aux yeux de sa jumelle Skye, la pression monte. Et ni sa grand-mère, aux commandes de la famille pendant que Paddy et sa mère sont en lune de miel, ni sa grande soeur Honey, en pleine crise d'ado, ne se rendent compte que Summer est envahie par le stress. Le seul... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (134) Voir plus Ajouter une critique
Titipanzani
Titipanzani15 juin 2015
  • Livres 5.00/5
J'étais très impatiente de lire ce troisième tome et je n'ai pas été du tout déçue. Bien que dès le départ Summer m'a paru hautaine, ennuyeuse et complètement prétentieuse, mon avis a vite changé au fil de ma lecture. C'est une fille qui souffre, qui ne se confie pas car elle voudrait que les gens remarquent directement qu'elle ne va pas bien. Elle ne se confie pas ou très peu et a des difficultés à dire ce qu’elle ressent.
Dans ce roman, Cathy Cassidy traite une fois de plus un sujet difficile, celui de l'anorexie. Mais ce n'est pas abordé de façon trash : elle y va petit à petit, avec un langage simple mais franc, ce qui nous amène non pas à être choqué mais touché. Plus on tourne les pages et plus on sent l'aspect dramatique de la situation, qui ne cesse de s’aggraver. On voudrait s’immiscer dans le roman pour pouvoir aider Summer : on aimerait lui dire de se réveiller et de se remettre sur le droit chemin mais malheureusement les faits s’accumulent sans que nous puissions réagir ; chaque pas qu’elle fait la mène tout droit dans le mur. Ça en est limite énervant de ne pouvoir rien faire quand on voit ce qu'elle s'inflige – tous ses régimes alimentaires qui l'affaiblissent et la rendent maigre au point d'en voir les os – et il n’y a pas que physiquement qu’elle se détruit, intérieurement elle se sent d’une infériorité sans égale, elle se sous-estime sans cesse. Elle est détruite et a l’impression que personne n’est là pour la soutenir alors que tout le monde se fait du souci pour son état de santé. Tout le monde est là pour elle sauf que sa maladie l’empêche de s’en rendre compte.
Dans ce tome, j'ai beaucoup aimé le fait que Tommy soit aussi important dans l'histoire. Je dirai même qu’il est un personnage essentiel à la construction de ce roman. C'est un personnage très sympathique, pour qui on ne peut que ressentir de l'empathie et plein de bons sentiments. Il est attentionné, gentil et malheureusement la fille qu'il aime le prend pour un idiot. En effet, Summer se souvient de l'école primaire où Tommy lui demandait d'être son amoureux pour ensuite se moquer d’elle. Sauf que depuis leur plus tendre enfance, Tommy a changé : il a grandi et surtout il a mûri. Et c’est là le grand problème avec Summer, c’est qu’elle n'arrive pas à casser la barrière entre l'enfance et l'adolescence ; tout comme elle n’arrive pas à voir sa maladie telle qu’elle est, c’est-à-dire horriblement destructrice. Elle pense que Tommy est encore là juste pour la ridiculiser et lui faire des blagues. Lorsqu'il la flatte et la complimente, elle croit qu'il n’en pense pas un mot et qu’il dit tout ça de façon ironique alors qu’il est l’un des personnages les plus soucieux envers Summer – il est une sorte de pilier qui l’empêche de chuter.
Je vous conseille vraiment ce roman. Loin de sa couverture girly, c’est un roman plus profond et travaillé que nous propose Cathy Cassidy. C’est ce qui fait vraiment l’originalité de ce roman et nous donne envie de continuer à lire la suite. De plus, cela illustre bien ce tome qui pour moi fait partie des meilleurs : l’habit ne fait pas le moine ou encore il ne faut jamais juger l’apparence extérieure d’une personne (on ne réalise pas à quel point certaines personnes jouent un rôle pour ne pas montrer leurs faiblesses) – un roman a l’aspect très enfantin peut cacher une très grande faille, des séquelles incurables tout comme Summer peut laisser la première fois qu’on la voit un aspect très superficiel et énervant alors qu’au fond elle est détruite et ne nous envoie rien d’autre qu’un appel au secours.

Lien : https://unparfumdelivre.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          292
Mathilde35
Mathilde3511 juillet 2012
Ahhh c'est un troisième tome que j'attendais avec impatience car c'est une série que j'aime beaucoup !
Ce troisième tome a encore une magnifique couverture ! Vraiment je crois que les couvertures de la série Les filles au chocolat sont des plus réussies et elles sont dans mes préférées. Colorées et gourmandes !
Donc dans ce troisième tome nous suivons Summer, la soeur jumelle de Skye. Elle est passionnée de danse et va passer une audition pour rentrer dans une école prestigieuse. Elle passe son temps à s'entrainer, plus rien d'autre n'a d'importance... Et elle est prête à tout pour réussir.
J'ai beaucoup aimé ce troisième opus, j'étais impatiente de retrouver une des soeurs ! Et c'est avec plaisir que j'ai lu ce nouveau tome. Je l'ai trouvé un peu plus sombre que les deux autres, le sujet est un peu plus difficile car il s'agit là d'anorexie et le problème dont Summer est confrontée arrive sans doute à beaucoup de jeunes filles. On a l'impression de rentrer dans un livre girly mais dans celui-ci c'est beaucoup plus que ça. J'ai trouvé ce roman très réaliste et très prenant.
Summer m'a vraiment agacé au début, elle parlait que de danse, au point de l'obséder, c'était un peu monotone en fait mais au fil de pages j'ai compris son mal-être et elle m'a vraiment touchée. Je me suis finalement attachée à cette jeune fille et j'aurais voulu l'aider. Il y a un passage vers la fin qui m'a beaucoup émue. Ce troisième tome m'a fait également changé d'avis sur une des soeur que je n'aimais pas auparavant.
Quand au style, c'est toujours un régal ! J'aime beaucoup l'écriture de Cathy Cassidy, dès qu'on commence le livre on ne peux s'empêcher de le lire rapidement. On a l'impression de faire partie de la famille à chaque fois.
Un roman très agréable à lire, avec un sujet qui fait réfléchir.
Comme les précédents tomes, on retrouvera à la fin une présentation des cinq soeurs, quelques recettes gourmandes et un quiz pour savoir à quelle soeur on correspond.
Maintenant, j'ai très très hâte de lire le prochain tome mais aussi voir comment sera la couverture du tome 4 !
Franchement, n'hésitez pas à vous lancer dans cette saga car elle vaut le coup !
Lien : http://leslecturesdemathilde..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Pommesucre
Pommesucre27 septembre 2012
  • Livres 4.00/5
Ce troisième tome porte sur Summer la jumelle de Skye présente dans Coeur Guimauve. Ce livre je l'attendait secrètement et amoureusement. Et je ne vous ferai pas l'éloge de la couverture à croquer car finalement elle parle d'elle même.
Summer a des rêves depuis petite et le plus grand est d'être danseuse étoile. Elle a eu l'occasion de passer une audition qu'elle n'a pas réussie malheureusement. Malgré tout, elle ne renonce pas totalement à son rêve et travaille pour arriver à intégrer un autre corps de ballet, même si ça reste compromis. Quand sa prof de danse fera passer un cours devant une grande danseuse (qui sera spectatrice et qui a pour pour projet de monter une nouvelle école de danse), elle y voit une lueur d'espoir. Summer est emplie de joie d'apprendre qu'elle pourra participer aux auditions pour l'entrée dans une nouvelle école de danse aux ambitions internationales. Cette opportunité va la transporter sur un petit nuage, mais son obsession et son acharnement va rapidement la couper de son entourage.
Obsession est bien le mot qui pourrait qualifier ce troisième tome. Quand son rêve frappe à la porte on est souvent prêt à tout et là Summer le démontre par A+B. Son rêve va rapidement devenir son cauchemar en la plongeant dans le tourbillon des troubles alimentaires avec l'obsession d'être mince et gracieuse pour y parvenir. Mais elle fera pire que mieux.
Chaque tome a un axe bien précis et celui-ci va clairement dans le sens de l'anorexie et de ses dangers. On voit comment d'une petite chose la maladie s'installe de manière insidieuse et vicieuse car elle a pour particularité de plonger le ou la malade dans le déni. Lui miroitant que ce n'est qu'une passade. On assiste donc à une plongée en enfer et à son enfermement. Car cette maladie coupe aussi le ou la malade du monde social dans lequel il ou elle vit, voyant ainsi le mal partout. Car finalement du régime à l'anorexie, il n'y a qu'un pas.
Une jolie petite claque faisant office de rappel. Je tiens tout de même à préciser que la maladie peut se déclarer pour de toutes autres raisons que la poursuite de l'idéal physique.
Un roman touchant qui nous fait nous poser des questions sur notre situation actuelle et la chance que nous avons de vivre notre vie nous l'entendons.
Summer est une jeune fille brisée avant d'avoir pu entreprendre quoi que ce soit ... Elle croyait dur comme fer à son rêve et avoir échoué aux portes de ce rêve, lui a été difficile mais que son père lui ai fait connaître sa déception concernant son échec l'a achevé. D'autant qu'il ne croyait pas en son rêve, le considérant comme un caprice. Summer est donc une jeune fille brisée par son rêve, par son père et se cache sous cette couche de perfection et de réussite scolaire et sociale. le trop parfait cache toujours une part d'ombre, pour le coup j'ai envie de dire que Summer craque et plonge la tête la première dans la part sombre d'elle même.
Ce livre est dans la continuité des deux précédents, un petit livre jeunesse à croquer qui au travers de chaque tome sait nous filer une petite morale toute en douceur ! Une plume légère et très rapide à lire qui convient parfaitement aux plus jeunes et qui sait ravir mon coeur de petite fille. Si l'envie soudaine de régresser vous prend, lisez-le !
Lien : http://bulledepomme.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
April-the-seven
April-the-seven23 septembre 2015
  • Livres 5.00/5
Les filles au chocolat est depuis quelques mois une valeur sûre. Je sais pertinemment que je vais adorer cette saga jusqu'à la fin, car les thèmes abordés par l'auteur me touchent énormément. Je suis sensible à sa plume et à son adresse quand il s'agit de parler des préoccupations de l'adolescence.
Quand on voit cette nouvelle couverture gourmande aux couleurs de l'été, on est tenté de croire que le contenu du livre sera rayonnant et plein de joie. Il n'en est rien, bien au contraire. Dans les tomes précédents, on entrapercevait Summer sous les traits d'une jeune fille solaire et populaire. Elle eclipse souvent sa jumelle Skye sans le savoir et fait office de modèle.
Mais dans Coeur mandarine, on gratte la croûte de vernis qui fait de Summer une jeune fille pétillante, pour découvrir une adolescente morcelée et dévorée par ses rêves. Lorsque son professeur de danse lui propose de passer une audition pour intégrer une prestigieuse école de danse classique, Summer se dit que c'est la chance de sa vie. Rongée par une ambition sans limites, la jeune fille pousse son corps dans ses derniers retranchements. Sauf qu'à force de chercher la perfection dans chacun de ses pas, Summer s'enfonce progressivement dans un trouble du comportement alimentaire : l'anorexie.
Elle est également hantée par quelques démons : le divorce de ses parents, une précédente audition complètement ratée… Tout cela a consolidé son besoin de tout contrôler, quitte à mettre sa santé en péril. Contrairement à Cherry ou Skye dans les tomes précédents, on a ici affaire à une adolescente très tourmentée, qui érige sa passion au rang de religion. Est-ce que c'est seulement une passion ? Ou simplement un besoin viscéral de tenir à l'écart ses vieilles blessures ?
On minimise bien souvent la pression que peut encaisser un enfant. Summer, sous des dehors inébranlables, est tout aussi fragile que ses soeurs. Et la sélection de danseuses à venir n'est pas pour faciliter les choses. Je suis restée bouche bée face à l'intransigeance de son professeur de danse qui ne voit même pas à quel point elle sombre petit à petit. Et même lorsqu'elle s'en aperçoit, elle ne prend pas les mesures qui s'imposent. Ça reste la danse avant tout. C'est honteux. Les adultes semblent sourds face à son absence d'entrain. Ils ne voient pas à quel point elle est malheureuse. Et plus ça va, plus Summer s'éteint, au point de devenir l'ombre d'elle-même.
Elle se sent également peinée que sa soeur jumelle et ses amies ne remarquent rien. Mais lorsque les gens font mine de s'inquiéter pour elle, elle prend cette sollicitude pour de la trahison et de la malveillance. Ça tourne même à la paranoïa, elle s'imagine être la victime d'un complot qui consiste à saboter ses chances d'entrer dans l'école de ses rêves. Elle a l'impression que tous ceux qui cherchent à l'aider souhaitent lui nuire en secret. Son poids est devenu un sujet extrêmement sensible et elle se braque dès qu'on évoque ses restrictions alimentaires.
Ce livre est un appel à l'aide, avant tout. Cathy Cassidy a, encore une fois, abordé un sujet sensible qui touche bon nombre d'adolescents. La télévision, les publicités et les médias nous donnent une image de la perfection erronée. L'âge de l'adolescence (ou même de la préadolescence) est critique car les enfants ont besoin d'un modèle, avec cette envie d'être acceptés et admirés. Summer est à un tournant de sa vie où elle ne souhaite qu'une chose : être la plus mince, la plus légère, mais aussi la plus douée. Avec cette obsession de ne pas grandir, de rester figée dans cette période où on n'a pas encore de formes et où le corps n'est pas régi par une poussée d'hormones. Car si dans Coeur guimauve on découvrait une Skye terrifiée par l'idée que les gens autour d'elle grandissent, on s'aperçoit que Summer souffre des mêmes tourments, mais s'ils ne s'expriment pas de la même façon.
J'ai trouvé tous ces éléments très bien amenés et criants de réalisme. J'ai également bien aimé qu'à travers les yeux des soeurs Tanglewood, l'histoire continue. Nous avions abandonné Cherry avec Shay dans le tome 1, Skye avec Finn dans le 2, et ici, on suit tout les protagonistes dans leur évolution, et c'est agréable. Même si suivre Summer, c'est assister, impuissant, à sa montée sur l'échafaud. Je l'ai trouvée très égoïste et complètement aveuglée par ses ambitions. À la longue, elle en oubliait même ses motivations, elle les poursuit sans même savoir pourquoi. Mais une chose persiste : il faut qu'elle se prive, qu'elle cesse complètement de manger afin de chasser l'image horrible que lui renvoie le miroir.
Encore une fois, Cathy Cassidy dépeint l'adolescence avec beaucoup de justesse et chaque fois de façon unique. Elle nous montre que sortir de l'anorexie ne dépend pas seulement de la volonté, c'est aussi un combat perpétuel contre son propre corps. C'est plus profond qu'une simple lubie, plus néfaste qu'un simple caprice. C'est une véritable maladie qui rend la vie invivable. le pire, c'est qu'on s'aperçoit que Summer a une vision déformée d'elle-même, mais elle voit le corps des autres de façon tout à fait normale. C'est tout en contradiction, car elle rosit de plaisir lorsqu'on lui dit qu'elle est mince, mais elle ne souhaite à personne de vivre ce cauchemar. Et pour ça, bravo à l'auteur, et peut-être que certains adolescents se retrouveront dans cette histoire.
Il y a aussi cette relation père/fille inexistante qui pèse sur le quotidien des soeurs. Ce vide qu'a laissé leur père en quittant la maison. Et je pense que même si Honey le vit très mal, c'est Summer qui en souffle le plus.
On retrouve les personnages qu'on a appris à apprécier au fil de la saga. Et j'ai été totalement conquise par Tommy. Il est prévenant, trouve toujours les bons mots et parvient gentiment à apprivoiser Summer. J'aime la façon dont leur relation se tisse.
En résumé, c'est une nouvelle réussite pour l'auteur. Un roman plus tendu, placé sous le signe d'un combat parfois trop minimisé. Mais comme toujours, Cathy Cassidy a très bien su mener sa barque et m'a conquise jusqu'à la toute dernière phrase.

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LoupAlunettes
LoupAlunettes20 avril 2016
  • Livres 5.00/5
Summer, le visage perdu dans ses mains, tentait de se remettre de son vertige. Tommy le moqueur l'avait soutenu à temps. Ça n'était pas la vision de Zach nouvellement accompagné, sur le plateau de tournage, qui l'avait ébranlé. Ceci dit un rien pouvait chahuter la brindille qu'était devenue Summer à la discipline de fer. Elle n'avait pu en parler à sa jumelle Skye et son aînée Honey passait son temps à la railler dans ses efforts. Elle n'était pas assez mince, pas assez forte, pas assez créative pour aller au bout de son exercice de danse. Où est passé Summer la chanceuse, celle qui réussit ce qu'elle entreprend? Tommy la cherchait aussi du regard, assis à ses côtés, plongeant son regard dans le sien d'inquiétude. Elle ne mangeait plus assez. Elle ne souffrirait pas d'avantage une mauvaise remarque de Tommy avec ses vilains cheveux au gel, fagoté comme l'as de pique. Pourtant. Il n'en sera rien. Ses paroles étaient l'énergie dont elle manquait cruellement. Summer se mettait soudainement à découvrir la couleur de ses yeux...
: "Coeur Guimauve l'annonçait déja, voici donc la paire réunie et donc le volume consacré à l'autre jumelle Tanbury, Summer. L'auteure continue sur la veine de l'envers du décor. Skye semblait souffrir de n'être que l'ombre de sa soeur si douée et si parfaite. Voici que nous découvrons dans ce volume à quel prix redoutable, Summer s'astreind à maintenir un niveau d'exigence et de perfection. Demandé par qui, pourquoi? Sa discipline préférée la danse classique d'une part, puis le prochain examen d'entrée à la prestigieuse école de la Rochelle Academy accueillant les meilleurs espoirs et son entourage enfin. Enfin, du moins le croit-elle pour ne pas décevoir. Les efforts titanesques, la fatigue, le manque de repères sur ce que l'on peut attendre d'elle et ses frustrations personnelles la conduiront à percevoir le monde d'une manière erronée dans un prisme déformant . Elle grandit, ses goûts changent, ses sentiments évoluent et cela en est un peu inquiétant pour celle qui reçut le prix scolaire de fin d'année de "Celle qui a toutes les chances de réussite". Quelle pression! Rien n'est plus simple pour Summer qui s'interroge ici aussi de la distance des anciennes soeurs fusionnelles. Skye trouve l'amour, elle, recherche le vrai, celui qui transcende et ce n'est pas Zach le sportif, elle le réalise à regrets. Tommy, pauvre énamouré sur le carreau, se montrera un confident solide et sincère car Summer se rend, on peut le dire, malade. C'est l'occasion pour Cathy Cassidy de parler d'un autre sujet adolescent sérieux, l'anorexie. Les parents sont en voyage de noces et Summer ne veut pas de leçons avec ses pertes de poids, elle cherche la chorégraphie qui lui permettra d'éblouir son jury. Exit, les sucres, les amis et petit à petit, l'énergie et la petite joie de vivre propre à la rayonnante Summer Tanbury, la confiance en soi.
Une émouvante lecture pour les lectrices ados, entre tendresse et gravité mais toujours avec une légereté que maitrise l'auteure et qui unifie l'ensemble de ses partis pris. le personnage de Honey reste venimeux, rebelle, une préparation pour son propre volume sans doute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations & extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Pays_des_contesPays_des_contes12 juillet 2012
- Tu me parais juste un peu stressée, c’est tout. C’est tellement énorme, tout ça. Mais comme je te l’ai déjà dit, c’est le destin qui décide. Si ça doit arriver, ça arrivera. Sinon… il faudra bien l’accepter.
Ce n’est pas ce que j’ai besoin d’entendre. Je ne vais pas rester là à attendre que le destin dirige ma vie. C’est à moi de prendre les choses en main.
- Fais de ton mieux, évidemment, conclut Jodie. Mais il ne faut pas non plus que ça obsède.
Sauf que c’est un peu tard. Je n’ai jamais été aussi près d’accomplir mon rêve de petite fille. Ce n’est pas le moment de relâcher la pression. Dans quinze jours, cette audition sera du passé, alors en attendant, je n’ai pas le choix : je dois mettre toutes les chances de mon côté.
- Tout ce que je veux, c’est entrer dans cette école, je déclare. Je dois leur prouver que je mérite une place. Alors je ferai tout pour y arriver !
- Moi aussi, répond Jodie en entamant une autre brioche. Je suis prête à tout.
A tout sauf à limiter les calories visiblement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
TitipanzaniTitipanzani27 septembre 2014
Ca fait bizarre de se voir grandir en accéléré... les gamines sages dans leurs uniformes impeccables sont devenues des ados branchées. Au lieu de parler de poupées et de chevaux, on préfère maintenant discuter de musique, de maquillage et de qui craque pour qui. On rit, on mâche du chewing-gum et on se remet du gloss dans les couloirs entre les cours, mais je me demande combien de filles aimeraient, comme moi, revenir en arrière, vers une époque plus simple où on n'avait pas à se soucier de soutiens-gorge, de règles et de garçons, où on pouvait jouer aux princesses ou manger une barre de chocolat sans penser aux calories. Parfois, j'ai l'impression de devoir jouer un rôle. On se parfume avec du déodorant à la fraise, on admire les groupes à la mode et on joue les grandes, en espérant que personne ne verra qu'au fond, on est toutes un peu perdues. A moins que je ne sois la seule à avoir cette impression? C'est tellement dur de grandir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Constance_05Constance_0519 juillet 2012
Avez-vous déjà souhaité quelque cose tellement fort que ça vous fais mal ? Je crois que ça arrive à tout le monde. Mais moi, ce n'est pas d'une nouvelle robe ou d'un ordinateur que j'ai envie. Ce serait trop simple. Non, mon rêve est bien plus énorme, et il est impossible à atteindre.
Commenter  J’apprécie          400
chardonettechardonette22 avril 2013
Dès que je lance le CD, la musique m'enveloppe et pénètre par chaque pore de ma peau. Quand je danse, mes soucis s'évanouissent. Peu importe que papa soit parti, que ma famille n'ait pas encore fini de se reconstruire. Peu importe que je ne puisse jamais aller à l'école du Royal Ballet.
Je prends une grande inspiration et je m'élance; dressée sur mes pointes, les bras arrondis au-dessus de ma tête, j'enchaîne les sauts et les pirouettes, perdue dans la musique. Quand je danse, le monde disparaît et tout devient parfait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Pays_des_contesPays_des_contes12 juillet 2012
"Les rêves brisés ne sont peut-être qu'une porte ouverte vers d'autres possibilités ?"
Commenter  J’apprécie          520
Videos de Cathy Cassidy (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cathy Cassidy
VLOG: meeting Cathy Cassidy in London
autres livres classés : anorexieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

quizz coeur de mandarine

Quel est le nom de l'heroïne ?

summer
skye
coco
cherry

5 questions
72 lecteurs ont répondu
Thème : Les filles au chocolat, Tome 3 : Coeur mandarine de Cathy CassidyCréer un quiz sur ce livre
. .