Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2266130617
Éditeur : Pocket (2004)


Note moyenne : 3.22/5 (sur 9 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

La deuxième richesse de Clude s'appelle Mathilda. La quarantaine épanouie, précédemment chanteuse lyrique, dès qu'elle a goûté au plaisir de l'amour, Mathilda ouvre grand ses fenêtres et, à la face du village, lanc... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (4)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par grasshopers, le 09 juin 2014

    grasshopers
    Dire que je me suis lancée dans cette lecture avec joie serait médire... j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire.
    J'ai tout de même persévéré et ne le regrette pas !
    Monsieur Georges Coulonges a l'art de manier la satyre pour nous offrir une impitoyable histoire sur la mondialisation entre autres et les rapports que les gens peuvent avoir entre eux...
    Ce qui ne manque pas de nous remettre en question, mais avec le sourire bien sur...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 20         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Epictete, le 08 avril 2014

    Epictete
    Le pays de Clude, vous connaissez ? Vous pourrez le découvrir dans ce roman au départ improbable de Georges Coulonges.
    C'est un endroit dans lequel les habitants ont monté un système économique autour de la tomate plate, ce qui n'est pas banal ! Prospérité et paix sociale règnent. Jusqu'à ce que des technocrates, qui n'ont jamais ni planté ni cueilli une tomate mais connaissent tout à son sujet décident d'intervenir dans le processus – Cela rappelle des choses concernant nos régions ou une certaine union continentale…
    Le marketing et les réglementations auront-ils raison du bonheur et de la quiétude des Cludiens ?
    Pour Georges Coulonges, ce scénario est l'occasion d'écrire un truculent roman un peu surréaliste, plaisant mais aussi une belle réflexion sur une part de notre société, la consommation et le marketing, les intérêts partisans, etc.
    Ce n'est pas tout à fait aussi futile que cela, mais on en sort heureux, ravi, avec un sourire et quelques réflexions supplémentaires.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Giwago, le 21 avril 2008

    Giwago
    De prime abord, je me suis, à la lecture des premières pages, que j'étais tombé dans un livre bien gnangnan, dégoulinant de bons sentiments. Mais, persévérant dans ma lecture je me suis très rapidement aperçu que cette histoire n'était pas aussi légère que je le pensais. Une très belle critique de la société de consommation, dans laquelle la recherche du profit le plus important est le seul but. La société actuelle, ses mœurs, ses codes en prennent pour leur grade. Mais, par-dessus tout, ce livre est un véritable hymne à l'amour, un amour libre et vrai, libéré des contraintes et des conventions. Un livre plein d'optimisme, et, dans le monde dans lequel nous vivons, cela fait beaucoup de bien. Bref, Le pays des tomates plates est une bouffée d'air frais, le genre de livre qui redonne la pêche et l'envie de se battre dans un monde de plus en plus conventionnel et mercantile.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

  • Par petipo2miel, le 20 mai 2014

    petipo2miel
    Bienvenue à Clude, le pays où les paysans cultivent des tomates plates. Ils vivent complétement isolés de la société qui les entourent mais complétement heureux. Des démarcheurs vont alors tout mettre en œuvre pour leur vendre tout et n'importe quoi.
    On assiste donc à la confrontation de 2 mondes complétement opposés.
    Je dois avouer que je n'ai pas du tout accroché à ce livre. J'ai bien compris la satire mais plutôt tiré par les cheveux à mon avis.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Epictete, le 08 avril 2014

    On mesurera encore mieux la déférence montrée à Gauthier par les représentants lorsque l'on saura que certains d'entre eux avaient fait H.E.C. ( Ecole des Hautes Etudes Commerciales)
    Au-dessus d'H.E.C. il y avait T.H.E.C. (Ecole des Très Hautes Etudes Commerciales.)
    Sortant de T.H.E.C. les meilleurs éléments entraient à E.P.H.E.C. (Ecole des Encore Plus Hautes Etudes Commerciales)

    Gauthier était sorti major d'E.P.H.E.C.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par grasshopers, le 09 juin 2014

    Lorsque le monde boite, le rire lui offre sa béquille.

    Commenter     J’apprécie          0 13         Page de la citation

> voir toutes (1)

Video de Georges Coulonges

>Ajouter une vidéo

BOURVIL "Du côté de l'Alsace"
BOURVIL chante "Du côté de l'Alsace", en présence des auteurs de la chanson Michèle AUZEPY et Georges COULONGES








Sur Amazon
à partir de :
20,52 € (neuf)
0,01 € (occasion)

   

Faire découvrir Le pays des tomates plates par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz