AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2871294518
Éditeur : Dargaud (2004)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 83 notes)
Résumé :
...Ruiné et prêt à tout pour se reconstituer une fortune, l'aventurier Amin Dorman est persuadé que les recherches menées par la jeune et belle aristocrate anglaise le conduiront au trésor que le sultan Murati destinait aux Allemands à la veille de la première guerre mondiale. Selon lui, le secret en était détenu par Jade, l'intrigante favorite du despote. A ses subtiles manoeuvres érotiques succombèrent le grand-père de la jeune femme et son épouse. Kim n'a, elle, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
23 juillet 2016
  • 4/ 5
A la lecture je suis mitigée car à la fois je suis sous le charme de l'histoire politique et des tractactions (même sexuelles) pour que le sultan arrive a ses fins , et j'ai surtout envie d'en savoir plus.
Mais d'un autre côté j'ai aussi beaucoup de mal , face aux humiliations faites aux femmes. Même si le but final est de les rendre hyper performante sexuellement afin de pouvoir mener leurs partenaires par le bout du... nez.
L'atmosphère de cette BD est agréable et retranscrit bien ce que je pense d'un harem.
Maintenant j'attends quand même de voir ou va me mener la suite afin de me faire une idée plus profonde.
ma note véritable pour ce tome 3.5 / 5
Commenter  J’apprécie          270
Davalian
26 janvier 2016
  • 4/ 5
Avec les trente clochettes, Dufaux et Mirallès nous proposent de suivre l'initiation croisée de Kim Nolan et de Lady Nolan, à plusieurs décennies de distance. Il n'est pas question de mysticisme mais de l'art d'aimer. Cette introduction est assurément le temps fort, le fil rouge et l'essence même de l'album qui pourtant fait avancer l'intrigue, notamment dans ses dernières planches.
La phase contemporaine est sans doute la moins réussie, car l'on imagine avec beaucoup de difficultés une jeune femme, a priori aussi indépendante que volontaire, subir toutes ses (més)aventures par simple curiosité d'ordre généalogique. S'agirait-il d'un manque de personnalité ? Ou d'un intérêt plus matériel ? Nous le saurons sans doute dans les prochains tomes… Il n'empêche que dans l'immédiat cette faiblesse est assez préjudiciable.
Les passages consacrés à l'Empire ottoman sont en revanche les plus immersifs et les plus passionnants d'autant que le scénario leur accorde toujours plus d'importance. Les personnages sont également plus intéressants et suscitent davantage la curiosité.
Les dessins de Anna Mirallès (merci Beatson et Pavlik) restent tels que nous les avons laissés avec La favorite. Les ambiances sont toujours aussi captivantes, de véritables invitations au voyage. Mais il faut bien reconnaître que la partie historique (les zouks et forcément le harem) est de loin la plus attirante. Si les traits de certains personnages demeurent encore un peu flous, l'amélioration est déjà sensible.
En résumé voici donc un second tome de qualité qui nous donne envie d'aller plus avant dans cette aventure qui devient franchement captivante !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LVI
17 mars 2012
  • 5/ 5
Entre la lumière et l'ombre !

Ana Mirallès est une illustratrice et dessinatrice de BD espagnole née en 59, qui travaille régulièrement avec son compatriote et compagnon Emilio Ruiz. Ensemble ils ont signé l'album érotico-pornographique ‘Corps à corps' (1991), après quoi elle a fait paraître durant ces mêmes années 90, la trilogie ‘Eva Medusa' avec la collaboration d'Antonio Segura, puis à nouveau avec son compagnon Emilio Ruiz, le triptyque ‘A la recherche de la licorne'. Mais ce n'est qu'en 2001 que celle qui sait si bien éveiller et entretenir nos fantasmes, et pour une fois les femmes devraient y trouver leur compte, a vraiment cartonné grâce à la formidable série ‘Djinn' scénarisée par le Français Jean Dufaux. Et tout en continuant de travailler sur ‘Djinn', elle a lancé en 2011 une toute nouvelle série, avec Emilio Ruiz, ‘Murraqqa'', dont l'action se déroule à la cour de l'empereur moghol Jahangir au XVII° siècle.

Djinn' est une saga qui comprend, à l'heure actuelle, 3 cycles :

- le cycle ottoman de 4 volumes + 1 artbook

- le cycle africain de 5 volumes + 1 artbook

- le cycle indien qui comprend pour le moment 1 volume

Djinn 2 : les 30 clochettes' (2002) - 46 pages en couleur directe (ce qui nous vaut de belles aquarelles) :

De nos jours (plus ou moins), une jeune britannique, Kim Nelson, se rend à Istanbul dans l'espoir de pouvoir s'y informer sur sa grand-mère, Jade, qu'elle n'a pas connue, mais qui fut la favorite du Sultan Murati dans les années qui précédèrent la première guerre mondiale. A partir de là, nous avons droit en parallèle à l'histoire de Kim comme à celle de Jade :

Au départ à Istanbul en 1912, le Sultan Murati donne carte blanche à sa favorite, la superbe Jade, aussi cruelle que splendide, pour qu'elle s'emploie à séduire Lord Nelson, un attaché de l'ambassade de la Couronne britannique. Dans un premier temps, Jade s'applique à enjôler la jeune et naïve Lady Nelson et en fait son esclave sexuelle…

Dans ce deuxième tome, Jade fait subir à Lady Nelson le supplice des 30 clochettes qui devrait mener celle-ci dans les bras du Sultan ; mais l'époux de la belle Lady veille, pénètre dans le harem et tente de faire s'en échapper sa femme…

Au départ également et à Istanbul toujours, mais de nos jours, un homme d'affaires ruiné, Amin Doman, se greffe sur les recherches qu'effectue Kim ; il tient absolument à s'emparer du trésor caché et jamais retrouvé du Sultan noir (le surnom de Murati). Heureusement pour Kim, un jeune et bel ange gardien, Ibram Malek, veille sur elle…

Dans ce deuxième tome, Kim réussit, avec l'aide de Malek, à arriver, quelque part dans les montagnes, jusqu'au nid d'aigle d'Ebu Sarki, le seul homme qui puisse lui en apprendre plus sur sa grand-mère ; mais elle aussi doit subir l'épreuve des 30 clochettes avant que de pouvoir approcher l'homme qui, dans sa forteresse de Morta Sala, perpétue l'ancienne tradition des harems et y reçoit, à l'occasion, de très riches clients, qui paient des fortunes pour venir assouvir leurs fantasmes les plus secrets dans son gynécée…

Djinn - le premier cycle' est une fresque sur la fin d'une époque, celle des derniers Sultans et de leurs mythiques harems, qui furent autant des lieux de complots, voire de crimes que de séduction. Et c'est bien sûr aussi une réflexion sur les jeux de pouvoir : qui, du maître ou de l'esclave le détient : le corps de la Femme restera toujours le pouvoir suprême devant lequel l'Homme ne pourra s'empêcher de plier. ‘Djinn' est une porte ouverte sur les fantasmes, un caillou dans les eaux dormantes de nos libidos. Et si vous preniez un peu de ce puissant aphrodisiaque ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Under_The_Moon
22 janvier 2013
  • 2/ 5
Oulala, attention ça chauffe !
Et oui dans ce tome 2, c'est Les Liaisons Dangereuses au harem du sultan ! Toutes les humiliations sont bonnes pour être sûr de soumettre à sa volonté la nouvelle chaire fraîche du harem. Sauf que là, on ne s'embarrasse pas autant que Valmont. La règle du jeu est simple : la nouvelle arrivée très légèrement (ou pas du tout!) vêtue, doit mettre autour de ses hanches une chaîne à laquelle sont accrochées 30 clochettes.
Mais pourquoi ? Quelle idée ? Est-un atout de séduction secret ? Et non ! Avant de pouvoir "d'accéder" pleinement à la personne qui lui plait, le bizu (oops, pardon, la recrue!) devra satisfaire 30 hommes et/ou femmes. Chaque "amant(e)" satisfait(e) pourra lui retirer une clochette, la rapprochant ainsi de son élu(e).
Et oui, tout un programme, mais la narration est toujours un peu bancale et pas si recherchée que ça. le résultat final en est tout simplement risible (mais je crois que c'était pas le but recherché par les auteurs...)
Vous l'aurez compris, je ne suis toujours pas convaincue par ce deuxième album de la série; mais comme je veux connaître la fin ! ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Didier_Tr
04 janvier 2015
  • 5/ 5
Pour ce Noël 2014, j'avais envie de découvrir quelques BD sympas. J'ai donc testé plusieurs séries (pour ceux que ça intéresse vraiment, au kazoo, voir mes dernières critiques), j'ai donc regardé les meilleures ventes sur le site de la fédération des cadres, et je me suis offert les premiers tomes. Puis les suivants pour celles qui m'ont plu.
Djinn fait donc partie de celles qui m'ont plu, et je trouve l'histoire, ou les histoires, plutôt bien écrites et sympathiques. Il y a un côté érotique, plutôt soft, pas désagréable du tout, et que ceux à qui ce genre déplait passent leur chemin. Les couvertures un peu dénudées ne laissent aucun doute là dessus, donc on ne peut pas tomber dessus par hasard, comme cela a pu nous arriver à la tv, sur certaines chaines cryptées.
Donc une ou plusieurs héroïnes sympas, je continue dans la série, et j'y prends du plaisir. Que demander de + ?
Commenter  J’apprécie          80
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
DavalianDavalian24 janvier 2016
- Allez hop ! Enlève ton pantalon !
- Moi ?
- Oui, toi !
- Mais je n'ai rien en dessous !
- Tant mieux, on gagnera du temps !
- Du temps ?... Pour faire quoi ?
- Non, mais !!... Quel ahuri !... Devine...
Commenter  J’apprécie          90
Under_The_MoonUnder_The_Moon22 janvier 2013
De l'argent, tout le monde en a! Un peu plus, un peu moins... Il n'y a qu'un pas entre la richesse et la pauvreté...
Commenter  J’apprécie          60
Under_The_MoonUnder_The_Moon22 janvier 2013
Le Diable ne m'impressione pas. Il est comme les autres. Il écoute s'il y va de son intérêt.
Commenter  J’apprécie          40
Didier_TrDidier_Tr04 janvier 2015
Et alors ? Tu n'as pas à avoir honte de ton corps. Qu'ils te désirent tous... cela te rendra plus belle encore.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Jean Dufaux (47) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Dufaux
Un saint au temps des mousquetaires... Voici le pitch du nouvel album de Jean Dufaux et Martin Jamar (Double Masque, 6 tomes) qui allie polar haletant et grande fresque historique. "Monsieur Vincent", un homme d?action emporté dans les intrigues de son temps, se retrouve au c?ur d'une enquête sur un meurtre, une trame entre la Cour du roi et les bas-fonds du Paris du 17ème siècle... En librairie le 28/10 http://www.dargaud.com/bd/Vincent/Vincent/Vincent-tome-0-Un-saint-au-temps-des-mousquetaires
autres livres classés : orientVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Murena, Premier Cycle : Le Cycle de la Mère

Les auteurs, Jean Dufaux et Philippe Delaby, sont...

Belges
Français
Suisses
Italiens

12 questions
23 lecteurs ont répondu
Thème : Murena, Premier Cycle : Le Cycle de la Mère de Jean DufauxCréer un quiz sur ce livre