Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 2871294518
Éditeur : Dargaud (2004)


Note moyenne : 3.81/5 (sur 54 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
...Ruiné et prêt à tout pour se reconstituer une fortune, l'aventurier Amin Dorman est persuadé que les recherches menées par la jeune et belle aristocrate anglaise le conduiront au trésor que le sultan Murati destinait aux Allemands à la veille de la première guerre mo... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (3)

> Ajouter une critique

    • Livres 2.00/5
    Par Under_The_Moon, le 22 janvier 2013

    Under_The_Moon
    Oulala, attention ça chauffe !
    Et oui dans ce tome 2, c'est Les Liaisons Dangereuses au harem du sultan ! Toutes les humiliations sont bonnes pour être sûr de soumettre à sa volonté la nouvelle chaire fraîche du harem. Sauf que là, on ne s'embarrasse pas autant que Valmont. La règle du jeu est simple : la nouvelle arrivée très légèrement (ou pas du tout!) vêtue, doit mettre autour de ses hanches une chaîne à laquelle sont accrochées 30 clochettes.
    Mais pourquoi ? Quelle idée ? Est-un atout de séduction secret ? Et non ! Avant de pouvoir "d'accéder" pleinement à la personne qui lui plait, le bizu (oops, pardon, la recrue!) devra satisfaire 30 hommes et/ou femmes. Chaque "amant(e)" satisfait(e) pourra lui retirer une clochette, la rapprochant ainsi de son élu(e).
    Et oui, tout un programme, mais la narration est toujours un peu bancale et pas si recherchée que ça. le résultat final en est tout simplement risible (mais je crois que c'était pas le but recherché par les auteurs...)
    Vous l'aurez compris, je ne suis toujours pas convaincue par ce deuxième album de la série; mais comme je veux connaître la fin ! ....
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par LVI, le 17 mars 2012

    LVI
    Entre la lumière et l'ombre !

    Ana Mirallès est une illustratrice et dessinatrice de BD espagnole née en 59, qui travaille régulièrement avec son compatriote et compagnon Emilio Ruiz. Ensemble ils ont signé l'album érotico-pornographique ‘Corps à corps' (1991), après quoi elle a fait paraître durant ces mêmes années 90, la trilogie ‘Eva Medusa' avec la collaboration d'Antonio Segura, puis à nouveau avec son compagnon Emilio Ruiz, le triptyque ‘A la recherche de la licorne'. Mais ce n'est qu'en 2001 que celle qui sait si bien éveiller et entretenir nos fantasmes, et pour une fois les femmes devraient y trouver leur compte, a vraiment cartonné grâce à la formidable série ‘Djinn' scénarisée par le Français Jean Dufaux. Et tout en continuant de travailler sur ‘Djinn', elle a lancé en 2011 une toute nouvelle série, avec Emilio Ruiz, ‘Murraqqa'', dont l'action se déroule à la cour de l'empereur moghol Jahangir au XVII° siècle.

    ‘Djinn' est une saga qui comprend, à l'heure actuelle, 3 cycles :

    - Le cycle ottoman de 4 volumes + 1 artbook

    - Le cycle africain de 5 volumes + 1 artbook

    - Le cycle indien qui comprend pour le moment 1 volume

    ‘Djinn 2 : les 30 clochettes' (2002) - 46 pages en couleur directe (ce qui nous vaut de belles aquarelles) :

    De nos jours (plus ou moins), une jeune britannique, Kim Nelson, se rend à Istanbul dans l'espoir de pouvoir s'y informer sur sa grand-mère, Jade, qu'elle n'a pas connue, mais qui fut la favorite du Sultan Murati dans les années qui précédèrent la première guerre mondiale. A partir de là, nous avons droit en parallèle à l'histoire de Kim comme à celle de Jade :

    Au départ à Istanbul en 1912, le Sultan Murati donne carte blanche à sa favorite, la superbe Jade, aussi cruelle que splendide, pour qu'elle s'emploie à séduire Lord Nelson, un attaché de l'ambassade de la Couronne britannique. Dans un premier temps, Jade s'applique à enjôler la jeune et naïve Lady Nelson et en fait son esclave sexuelle…

    Dans ce deuxième tome, Jade fait subir à Lady Nelson le supplice des 30 clochettes qui devrait mener celle-ci dans les bras du Sultan ; mais l'époux de la belle Lady veille, pénètre dans le harem et tente de faire s'en échapper sa femme…

    Au départ également et à Istanbul toujours, mais de nos jours, un homme d'affaires ruiné, Amin Doman, se greffe sur les recherches qu'effectue Kim ; il tient absolument à s'emparer du trésor caché et jamais retrouvé du Sultan noir (le surnom de Murati). Heureusement pour Kim, un jeune et bel ange gardien, Ibram Malek, veille sur elle…

    Dans ce deuxième tome, Kim réussit, avec l'aide de Malek, à arriver, quelque part dans les montagnes, jusqu'au nid d'aigle d'Ebu Sarki, le seul homme qui puisse lui en apprendre plus sur sa grand-mère ; mais elle aussi doit subir l'épreuve des 30 clochettes avant que de pouvoir approcher l'homme qui, dans sa forteresse de Morta Sala, perpétue l'ancienne tradition des harems et y reçoit, à l'occasion, de très riches clients, qui paient des fortunes pour venir assouvir leurs fantasmes les plus secrets dans son gynécée…

    ‘Djinn - le premier cycle' est une fresque sur la fin d'une époque, celle des derniers Sultans et de leurs mythiques harems, qui furent autant des lieux de complots, voire de crimes que de séduction. Et c'est bien sûr aussi une réflexion sur les jeux de pouvoir : qui, du maître ou de l'esclave le détient : le corps de la Femme restera toujours le pouvoir suprême devant lequel l'Homme ne pourra s'empêcher de plier. ‘Djinn' est une porte ouverte sur les fantasmes, un caillou dans les eaux dormantes de nos libidos. Et si vous preniez un peu de ce puissant aphrodisiaque ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Kabuto, le 16 octobre 2011

    Kabuto
    Soyons net, le scénario n'est pas le point fort de cette série et même si deux histoires parallèles s'entrecroisent habilement dans des époques différentes, je reste sur ma faim !
    Je m'attendais à une histoire plus travaillée mais elle n'est en réalité que le prétexte à une fable érotique. Non pas que cela soit désagréable, mais le thème, bien que traité sans vulgarité, n'en est pas moins assez limite dans notre époque ou le politiquement correct devient la règle. Dufaux a d'ailleurs choisi une femme pour le dessin et l'on comprendra aisément pourquoi.
    Reste que les planches d'Ana Miralles sont absolument superbes et que c'est avant tout pour cela que Djinn Vaut la peine d'être parcouru.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

> voir toutes (2)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

Lire un extrait

> voir toutes (32)

Videos de Jean Dufaux

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Jean Dufaux


Complainte des Landes Perdues - trailer
La plus grande série de medieval-fantasy en bande dessinée (Jean Dufaux, Philippe Delaby, Jérémy)... le cycle des Chevaliers du Pardon est à présent terminé (4 albums), rendez-vous en...








Sur Amazon
à partir de :
7,90 € (neuf)
4,97 € (occasion)

   

Faire découvrir Djinn, tome 2 : Les 30 clochettes par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz