AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Benito Pelegrín (Traducteur)
ISBN : 2020950316
Éditeur : Editions du Seuil (2008)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 9 notes)
Résumé :
" Le cours de ta vie en un discours" : ainsi Baltasar Gracian (1601-1658) définit-il dans sa note " Au lecteur " son roman, "l'incomparable Criticon " selon Schopenhauer.
Allégorie du voyage de la vie en quatre saisons, ce premier roman européen d'apprentissage, dont nous donnons ici la substantifique moëlle, présente "deux pèlerins de la vie" parcourant l'Europe à la recherche de la Félicité, à travers le monde des apparences, systématiquement énoncé, dénon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
stekasteka26 juin 2014
Que fais-tu ? Sais-tu bien à qui tu as affaire ? Ne vois-tu pas que tu te déclares contre la Fausseté, c'est-à-dire contre tout le monde, et qu'on va te prendre pour un fou à défendre l'autre, la Vérité ? Les enfants et les fous ont déjà voulu venger cette dernière en la faisant sortir de leur bouche mais trop faibles contre tant d'adversaires si puissants, ils n'ont rien pu faire : la Vérité, toute belle qu'elle soit, est depuis restée abandonnée. Et lentement, on l'a poussée et repoussée au loin, si bien qu'aujourd'hui, elle n'ose paraître et nul ne sait où elle a pu trouver refuge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
CatchMeCatchMe28 mars 2016
En quel siècle pensez vous vivre, au siècle d’or ou d’ordure ?

- Moi, répondit Critile, à voir que tout ce qui n’est pas rouillé en ce monde va de travers, à rebours, je dirais que nous sommes au siècle de fer, d’enfer tellement tout est à feu et à sang avec tout cet airain et cette erreur, terrain et terreur et horreur des canons, des bombardes, des assauts ; des massacres. Il y a plus de saigneurs que de seigneurs. Même les cœurs semblent d’une dureté de bronze.
- Certains ne manqueront pas de suivre l’opinion qu’il est de cuivre ! ajouta Andrenio. Avec tant de coffres et de caisses, c’est le siècles d’encaisse ! Moi je dirais d’ordure car je la vois partout : tout ce qui est bon est au sol et l’immondice au soleil ; la vertu est à terre avec son épitaphe : ci-gît. Le fumier se pavane à cheval, la honte s’est faites chevalerie ; la fiente est dorée et, pour solde de tout compte ; l’homme n’est que de la boue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CatchMeCatchMe28 mars 2016
Monde impitoyable de l’argent ! Il y a ceux qui amassent « sans savoir quoi, ni pourquoi, ni pour qui » et ceux qui entassent et savent qu’ils vont « périr du mal de fils ». Car le fils cherche la mort du père et de la mère, estimant qu’ils vivent trop et qu’il sera senior avant d’être seigneur ; le père craint le fils et, alors que tous fêtent la naissance de son héritier, le cœur en deuil, il le redoute comme son plus proche ennemi, mais le grand père se réjouit et dit : « Soyez le bienvenu, ô, ennemi de mon ennemi ! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CatchMeCatchMe28 mars 2016
C’est que si « l’appât de l‘or », le « pouvoir de l’or » sont grands, plus grandes en est la servitude volontaire : colliers, chaînes, carcans, bracelets ont beau être en or, il n’en reste pas moins que même une cage en or est une prison. Le mariage le plus doré est mirage et vivre à deux en conjoints apparemment véridiques se résume toujours , en vérité, à conjoin(te)ment.
Commenter  J’apprécie          00
CatchMeCatchMe28 mars 2016
Voyez , le nombre de sages est petit, il n’y en a pas quatre dans une ville, que dis-je quatre ? même pas deux dans un royaume. Les ignorants sont la majorité, les sots sot infinis, si bien que celui qui les saura avoir de son côté sera le maître du monde.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Baltasar Gracian (1) Voir plusAjouter une vidéo

Baltasar Gracian : L'Homme de cour
Dans les jardins du palais impérial de Tokyo, Olivier BARROT présente le livre de l'Espagnol Baltasar GRACIAN, "L'Homme de cour", écrit en 1647, receuil de 300 maximes, véritable "manuel d'arrivisme".
autres livres classés : littérature espagnoleVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
134 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre