Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2290057282
Éditeur : J'ai Lu (2012)


Note moyenne : 3.65/5 (sur 43 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Abraham Lincoln, 16e président des Etats-Unis d’Amérique est connu pour avoir sauvé l’Union et libéré des millions d’esclaves des chaînes de l’oppression, mais son combat contre les vampires est resté dan... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (20)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par tousleslivres, le 01 novembre 2012

    tousleslivres
    Je le dis tout de suite, c'est un très gros coup de cœur !!!
    Seth Grahame-Smith (… mais c'est l'auteur de ce livre...) est gérant d'une quincaillerie à Rhinebeck (New-York), ses affaires ne sont pas florissantes. Il survit. Un jour, Henri, un fidèle client lui remet un boite avec une lettre : S'il ouvre ce paquet... il doit répondre de ces trois conditions :
    - C'est un prêt
    - N'en parler à personne sauf aux onze personnes listées
    - Ne pas ouvrir le paquet s'il n'accepte pas ces conditions.
    Il va découvrir 10 petits carnets. Ces carnets retracent la vie de Abraham Lincoln, le plus grand chasseur de vampires de son temps.
    Pour la petite histoire : Cet ensemble de carnets constitu un document à la fois surprenant, poignant et révolutionnaire. Ils revisitent bon nombres d'événements fondateurs de l'histoire de l'Amérique et fait ressortir la complexité d'un homme hors du commun.
    Il existe plus de quinze mille ouvrages sur Lincoln, le plupart d'entre eux contiennent beaucoup de vérité. Certaines ont évoqué l'existence d'un journal secret, son obsession pour l'occulte. Cependant, aucun d'entre eux ne mentionnent le combat central de sa vie. Un combat qui se poursuit jusque sur les champs de bataille de la guerre de Sécession.
    Abraham Lincoln : Une nuit, alors que Abe (Abraham Lincoln), rejoint son père, soûl encore une fois, ce dernier lui raconte, encore une fois, la même histoire : la mort de son père (donc le grand-père d' Abraham Lincoln) sauf que cette fois, l'histoire n'est pas la même : il avoue son à son fils que son grand-père a été tué sous ses yeux par un vampire nommé Jack Barts.
    C'est alors que Abe fait la relation avec la mort de sa propre mère quelques année plus tôt. Il fait le serment, cette nuit là, qu'il tuera tous les vampires d'Amérique. Il va alors, pour la première fois écrire cette promesse dans le premier carnet qui lui a été offert, un peu plus tôt pour son onzième anniversaire par son père et sa belle-mère Sarah Bush-Lincoln. Il promet aussi de consigner dans ce journal les détails de sa chasse aux vampires et nul autre que lui se sera autorisé à le lire.
    Il vit alors isolée au milieu de nulle part, mais sa mère lui a appris à lire et à écrire. Il n'a pas beaucoup été à l'école et même sa belle-mère le pousse à lire et à s'instruire. Il l'accompagne quand elle va rendre visite chez Samuel Haycraft Senior, un des fondateurs de la ville et heureux propriétaire de cinq cent livres. Ils lit alors des ouvrages sur l'occultisme et trouve des allusions aux vampires dans le folklore européen. Il fait la liste des faiblesses supposées et les signes distinctifs et des habitudes des vampires.
    Il taille alors une dizaine de pieux et se fabrique un carquois pour les transporter. Il façonne des crucifix. Il se met à transporter sur lui de petits sachets d'aile et des graines de moutarde. Mais lors de son premier combat avec un vampire, Abe va presque se faire tuer parce que ce dernier s'avère être une vanpiresse. C'est alors qu'il est sauvé et recueilli par Henry Sturges, vampire lui-même.
    Pendant de très longues années Henry va soumettre à Abe, des vampires à éliminer. Mais Abraham Lincoln a aussi d'autres ambitions : la lute contre l'esclavagisme et il deviendra le seizième président des États-Unis.
    Ce livre est un subtile mélange de fais historiques et fantastiques. J'ai beaucoup apprit sur la vie de ce grand homme, mais l'histoire est tellement bien faite que je me suis laissé prendre au piège de croire qu'elle était vraie « Et si c'était vrai !!! ».
    Au début j'ai réussi à faire la part des choses et à différencier le vrai du faux, mais au fur à mesure de la lecture tout c'est mélangé et quand j'ai refermé ce livre, je me suis dit qu'il m'avait emporté bien loin, au-delà des fais historiques et que j'avais mélangé tout... de plus ce qui m'a induite en erreur ce sont les photos d'époque qui donnent une dimension vraiment réel aux fais.
    Les vampires, sont ici, bien différents de ce que j'ai déjà pu lire.
    La fin de ce livre est subtile et très belle. Une nouvelle vision d'une Amérique du XIXe siècle... Mais après tout est ce que l'auteur à vraiment tout inventé ??? Quelle est la part de vrai et celle du faux ???
    Un livre qui recoupe des extrais des carnets d'Abraham Lincoln, une narration à la troisième personne qui n'est autre que l'auteur Seth Grahame-Smith qui se met en scène dans ce livre extraordinaire !!!

    Lien : http://tousleslivres.canalblog.com/archives/2012/11/01/25167102.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 16         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Myrtle, le 09 décembre 2012

    Myrtle
    Seth Grahame-Smith récidive dans l'art du décalage avec une uchronie. Après avoir adapté Orgueil et préjugés à la sauce zombie, il réécrit l'Histoire américaine en y glissant des vampires prêts à tout pour servir leurs intérêts… Mais est-ce qu'Histoire et fantastique sanglant font-ils bon ménage ?
    « le carnet commençait par ces six mots aussi absurdes que fascinants : Ceci est le journal d'Abraham Lincoln. »
    Dès l'introduction, le lecteur est intrigué et accroché. L'auteur nous révèle qu'un mystérieux homme – Henry, un personnage clé du roman – lui a confié des carnets rédigés par Abraham Lincoln lui-même en lui demandant de rétablir la vérité. Cette biographie est découpée en trois parties : l'enfance du président, son combat contre les suceurs de sang et son accession au pouvoir. Nous découvrons alors qu'Abraham Lincoln a développé très tôt une haine contre les vampires – sa mère ayant été volontairement infectée par l'un d'eux – et qu'il a parcouru le pays avec sa hache pour les exterminer un par un !
    Le lecteur est au courant du moindre épisode de la vie d'Abraham et de ses proches, et en apprend beaucoup sur ses amitiés, ses amours et tous les deuils qu'il a vécus, imputables aux vampires ou non. le récit est entrecoupé d'extraits de son journal intime et de photographies et peintures de l'époque – joliment falsifiées –, où l'on voit notamment le futur président trônant avec sa hache au milieu d'un tas de vampires ! Ainsi, cette biographie est étonnante tant elle est complète et ne néglige aucun moment de la vie de son sujet, tout en glissant de-ci de-là des combats contre les vampires…

    Un petit peu d'ennui parmi de très bonnes trouvailles
    Même si l'on ne peut que s'incliner devant cette idée de génie de mêler les vampires à la grande Histoire de l'Amérique, force est de constater que l'ennui pointe parfois le bout de son nez. Est-ce parce que l'Histoire évoquée ici est foncièrement américaine et exclut le lectorat français qui ne la connaît pas suffisamment ? Peut-être que le roman garde trop son sérieux ?
    Pourtant, certaines idées sont particulièrement bien trouvées : Abraham Lincoln rencontre Edgar Allan Poe et tous deux échangent leurs connaissances sur les vampires, le romancier étant complètement exalté et le politicien consumé par la haine. On apprécie également l'implication logique des vampires dans cette époque : ils deviennent des esclavagistes pour avoir de la nourriture à portée de crocs, et ils investissent la politique pour obtenir de plus en plus de pouvoir.
    L'auteur n'est pas non plus avare en scènes d'action et nous offre régulièrement de sanglants combats. Grâce à l'entraînement et les indications de son ami de longue date, Henry, – le même vampire qui aurait contacté Seth Grahame-Smith – « Abe » a pu tuer de nombreux vampires, qui tentaient de se mêler aux innocents humains.
    Malgré des personnages et une histoire crédibles, certains passages historiques sont un peu longuets, notamment les responsabilités successives d'Abe en politique et les différentes positions des politiciens lors de la guerre de Sécession… Mais, la toute fin recèle une ingénieuse dernière surprise, faisant intervenir une autre grande figure historique, plus contemporaine cette fois-ci !


    Lien : http://www.actusf.com/spip/Abraham-Lincoln-chasseur-de,14604.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 10         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Aude-r, le 23 mars 2014

    Aude-r
    Je commencerai en soulignant que ce roman est un coup de cœur. Pas tant pour les vampires qui en peuplent les pages, mais pour l'Histoire. De ce côté, le livre est une belle surprise. Je ne suis pas très calée sur l'Histoire de l'Amérique. Hormis quelques noms de présidents, Lafayette, l'exploitation des Noirs par les espagnols puis par les anglais (qui a conduit à une guerre anglo-espagnole), je n'ai jamais cherché à en apprendre davantage. Le bouquin est une véritable mine d'informations et, en plus, les éléments fantastiques s'enchevêtrent parfaitement à la trame historique. Après quelques recherches sur le Net, j'ai réalisé combien l'auteur a poussé le point de détail à son paroxysme dans son récit (jusqu'au déroulement de l'assassinat de Lincoln puis l'évasion de son meurtrier). Les noms des différents protagonistes sont exacts, les lieux fidèles. C'est le point positif qui m'a fait apprécier le roman à sa juste valeur : le travail fourni en amont, l'exactitude des événements. J'ai apprécié chaque détail, chaque description et la justesse de chaque propos. Je savais que Lincoln était un grand homme ; maintenant je sais pourquoi. Le livre regorge de citations, d'extraits de discours qui expliquent, justifient les prises de position du 16ème président des États-Unis.
    En revanche, j'ai buté sur la façon dont certains faits et personnages ont été amenés, à savoir tardivement. Tardivement comme si l'auteur ignorait que tel personnage interviendrait à tel moment, comme s'il cherchait une solution à une impasse dans laquelle il s'était lui-même fourré. Ainsi, certains protagonistes tombent comme un cheveu sur la soupe, faute d'avoir été introduits plus tôt. Ils apparaissent à la rescousse d'une idée de dernière minute. En fait, je n'en sais rien, mais c'est l'impression que j'ai. Heureusement, ça n'arrive que deux ou trois fois. Certes de trop, mais le reste rattrape bien le coup.
    Autre point noir, mais qui n'a rien à voir avec le texte : la mise en page de J'ai Lu. Les mots coupés en plein milieu par un trait d'union et repris quelques espaces plus loin sur la même ligne, même les modestes éditeurs font mieux que ça. Quant à la traduction, j'ai noté une ou deux phrases qui, à mon sens, ne veulent rien dire.
    Globalement (et hormis ce que j'appellerais les défauts de fabrication cités juste au-dessus), j'ai été happée par le récit de la vie d'Abraham "Abe" Lincoln, digne d'une aventure moderne. Parti de rien, il a su grimper les échelons sociaux. Il incarnait l'Américain type, avec des convictions et des objectifs. Mieux encore, il a atteint ces objectifs et poussé le peuple à les atteindre avec lui.
    Petite note pour ceux et celles qui hésiteraient à lire ce bouquin après avoir vu le film (que j'ai apprécié, du reste) : le roman n'a rien à voir avec le long-métrage. Et quand je dis rien à voir, c'est un euphémisme (ça va jusqu'à tout un pan de l'intrigue du film qui n'existe pas dans l'histoire originale, c'est vous dire !).

    Lien : http://tmblr.co/ZrL3su1AyLZBu
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 2.00/5
    Par EloDesigns, le 25 octobre 2012

    EloDesigns
    J'avoue que pour ce livre, c'est en grande partie pour la couverture et pour le sujet des vampires que j'ai voulu le lire. La couverture est plutôt jolie et tiré du film du même nom. Je ne l'ai pas encore vu mais cela ne saurait tarder! En ce qui concerne le synopsis, il me semblait plus qu'alléchant puisque j'adore l'histoire et le côté fantastique des vampires me plait beaucoup. J'avais donc hâte de voir le résultat de ce mélange historico-fantastique.
    Dans ce roman c'est donc l'auteur, Seth Grahame-Smith, qui nous raconte comment il est entré en possession du journal d'Abraham Lincoln mais aussi comment il en est arrivé a réécrire sa biographie à l'aide de ce journal. Il va y découvrir comment l'ancien président a sauvé l'Union et libéré des millions d'esclaves des chaînes de l'oppression et son combat acharné et sans relâche contre les vampires. On suivra pas à pas la vie d'Abraham Lincoln dans ses moindres détails et ce, de sa naissance à sa mort.
    Sur les personnages de ce livre, je dois dire que pour une fois, je ne me suis pas attaché aux personnages. le narrateur est trop neutre et absent pour s'en faire une quelconque idée ce que j'ai trouvé un peu dommage parce que j'aurai bien voulu avoir son point de vue sur la question au fur et à mesure de ses découvertes. Abraham m'a parfois fait de la peine puisque la vie qu'il a mené, les épreuves terribles qu'il a du affronter, sont terribles. Il est resté un homme de bien tout au long de sa vie et a continuer de défendre ses convictions jusqu'au bout malgré les opposants. Néanmoins, il m'a manqué ce petit plus qui aurait pu le rendre attachant, il m'a paru trop en surface, comme dans un documentaire en fait… le seul personnage qui aurait pu m'intéressé était Henry Sturges que j'ai trouvé très mystérieux tout au long du roman et qui donnait vraiment envie d'en savoir plus sur lui… Manque de chance son personnage voulait garder sa part de mystère ce que je conçoit tout à fait. Des personnages trop en surface et pas assez proche du lecteur ni assez touchant qui laissé de marbre.
    Le vocabulaire est relativement soutenue de part l'époque et les personnages mais il reste accessible malgré tout et facile à lire. La plume de l'auteur est plutôt agréable à lire également et pourtant durant la majeure partie de ma lecture, je me suis ennuyé fermement. Je n'ai pas accroché d'une part avec les personnages mais en plus l'action était vraiment très très longue à démarrer… Il me semble avoir dépasser les 80 pages quand j'ai commencé à vraiment apprécier l'histoire et c'est à nouveau retombé dans le calme un peu plus loin… Malgré les guerres et les chasses aux vampires, j'ai trouvé que le roman manquait d'action et je n'ai pas réussi à entré totalement dans l'histoire. C'est pourtant un livre très bien fait avec l'idée de mélanger une part d'historique avec le fantastique… En revanche j'ai beaucoup apprécié d'avoir des photographie et des extraits du journal d'Abraham Lincoln qui sont un vrai plus pour le roman.
    Pour conclure, c'est un roman qui trouvera certainement son public mais malheureusement je n'ai pas réussi à accrocher avec ce roman. Je regarderai le film dans les prochains jours pour comparer les deux et je viendrai vous donner mon avis.

    Lien : http://momentprecieux.fr/DesLivresEtMoi/?p=3180
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Archessia, le 11 juin 2011

    Archessia
    Un jeune homme travaille dans la petite boutique d'une ville tout aussi insignifiante. Son quotidien est fait des allées et venues des clients et des idées avortées de romans qu'il a depuis des années, sans jamais réussir à aller au bout d'un projet.
    Un jour, un client habitué à l'établissement s'attarde sur les lieux et discute avec lui. Des heures vont s'écouler simplement, où le vendeur se livrera comme jamais il ne l'a fait auparavant, sans qu'il n'arrive à comprendre d'où lui vient cette confiance ...
    Le client reviendra plus tard, lui déposer une lettre et un carton remplis de carnets. Dans la lettre, un avertissement. Dans les cartons, des journaux intimes. ceux d'Abraham Lincoln, Président des Etats Unis d'Amérique.
    Et un des meilleur chasseur de vampires que l'Amérique ai connue.
    Bon, déjà, sérieusement, qui peut résister à un spitch pareil ?
    Pas moi en tout cas, et j'ai engloutis ce livre avec un plaisir toujours plus grand au fil des pages.
    Premièrement, j'ai beaucoup aimé son introduction, se déroulant à notre époque et contenant une ambiance pleine de mystères. On tâtonne, on ne sait pas trop dans quoi on se lance, ce que nous prépare l'histoire ...
    Mais une fois que le premier journal intime d'Abraham ouvert, on est entraîné instantanément dans une spirale historique-horrifique-comique-dramatique à s'en pourlécher les babines.
    On découvre d'abord Abe, l'enfant, qui vit avec sa famille à la campagne, à l'époque où les terres s'achetaient et se revendaient à quiconque pouvaient s'offrir un lopin de terre et était capable de le travailler.
    Une enfance ordinaire au début, qui tournera vite au cauchemar avec la mort de sa mère et la découverte abominable de l'existence de créatures du diable : les vampires.
    A partir de ce moment-là, le but que ce fixe Abraham est tout simplement de vouer sa vie à l'extermination de cette engeance du démon.
    Entraînement à manier sa fidèle hache pour tuer, confection d'armes spéciales anti-vampires, apprentissage de la traque ... Ces leçons seront longues et éprouvantes, mais jamais il ne lâchera son objectif des yeux. Même quand il se rendra compte que, et bien, les vampires, ça ne court pas non plus les routes de campagne. Il trouvera une aide, un soutient, et une source d'informations insoupçonnée chez l'un d'eux ...
    Abraham est dépeint comme quelqu'un de bon, de généreux, de courageux, d'obstiné, de blessé, de drôle, de cultivé et de curieux. Tant de caractéristiques qui ont marquées des millions de personnes lors de sa présidence, mais qui feront de lui le chasseur de vampires efficace dépeint dans ce roman.
    Honnêtement, à part son nom, je ne connaissais rien de Abe Lincoln, mais je ne m'attendais vraiment pas à ressentir un tel attachement pour un ancien président américain. Ce fut pourtant le cas ici, grâce surtout à la narration, partagée entre les extraits des journaux intimes de Abe, et des notes explicatives du jeune employé de supérette qui retranscris cette singulière biographie.
    Sa vie sera parcourue de rencontres belles ou dangereuses, mais toutes incroyables. C'est d'ailleurs en souriant que je reconnaissais l'un ou l'autre nom connu au détour d'un chapitre, partageant pendant un bref instant un épisode de la vie si singulière de Abraham.
    C'est une lecture incroyablement divertissante, qui nous montre une facette de l'histoire américaine inconnue, peuplée de vampires sanguinaires. Ils seront là constamment, dans l'ombre, donnant des explications à de nombreux meurtres et disparitions, à l'esclavage et même à la guerre de Sécession.
    Une aventure humaine et fantastique, pleine d'horreur et d'humour, où la réalité flirte allégrement avec la fiction avec tellement d'habileté que ça en devient étourdissant.
    Indéniablement un coup de coeur que je recommande au plus grand nombre ! ♥

    Lien : http://archessia.over-blog.com/article-abraham-lincoln-chasseur-de-v..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique


Critiques presse (2)


  • SciFiUniverse , le 29 août 2011
    Plutôt bien construit dans une première partie qui traite de la jeunesse d’Abe, le roman part un peu dans le n’importe quoi par la suite […]. Reste l’exercice de lier faits historiques et éléments imaginaires, qui est ici plutôt bien exécuté.
    Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
  • SciFiUniverse , le 14 juin 2011
    Force est d’avouer que Seth Grahame-Smith, par manque de fougue, peine parfois à nous captiver. Reste l’exercice de lier faits historiques et éléments imaginaires, qui est ici plutôt bien exécuté.
    Lire la critique sur le site : SciFiUniverse

> voir toutes (8)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Aude-r, le 19 mars 2014

    Depuis les fenêtres du Capitole, il est possible de voir une sorte de pension pour chevaux, dans laquelle d'innombrables Nègres sont provisoirement entassés avant d'être acheminés vers les marchés du Sud, exactement comme des chevaux. Des hommes, enchaînés les uns aux autres et vendus ! Ici même, dans le berceau d'une institution clamant que "tous les hommes naissent égaux" !

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Aude-r, le 21 mars 2014

    Une guerre se prépare. Ce n'est pas une guerre humaine, mais c'est bien le sang d'humains qui sera versé, car leur liberté même est en jeu.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par Aude-r, le 23 mars 2014

    C'était exactement ce que j'avais espéré. Mes problèmes étaient loin, mon esprit était apaisé et je sentais, durant ces quelques heures éphémères, mes jeunes années me revenir.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Laplume, le 27 juillet 2012

    Le fait qu'un homme libéré de l'inéluctabilité de la mort puisse l'appeler de ses voeux me dépassait, ce dont je fis part à Henry. "Sans la mort, la vie n'a aucun sens" répondit-il. C'est une histoire impossible à raconter, une chanson impossible à chanter. En effet, comment se terminerait-elle?"

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par PinkCanary, le 16 septembre 2010

    Judge us not equally, Abraham. We all may deserve hell, but some of us sooner than others.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
6,56 € (neuf)
3,72 € (occasion)

   

Faire découvrir Abraham Lincoln, chasseur de vampires par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (89)

  • Ils sont en train de le lire (1)

> voir plus

Quiz