Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Éditeur : Albin Michel Jeunesse (2013)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 29 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Zoé, 15 ans, et son petit ami Will, 18 ans, racontent tour à tour leur cavale entamée après une bagarre entre Will et le père de Zoé, alcoolique et violent.
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (19)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par SevenRed, le 17 août 2013

    SevenRed
    → 3,75/5 (Bien ++)

    Je remercie Wiz, des éditions Albin Michel pour l'envoi en avant-première de ces épreuves de Rien que nous, un beau livre, touchant, qui vous remplira le coeur d'une joie pure et vous fera certainement réfléchir.
    Rien que nous est un bel ouvrage que je classerais comme une romance dramatique, dont la couverture et le résumé vous allècheront sûrement. L'histoire parle de Will et Zoey, deux adolescents, lui à peine majeur, elle âgée de quinze ans, qui dès le début du livre partent en cavale, en voiture. Lui fuie son foyer, elle fuie son père.
    Dans ce roadtrip, il y a des dialogues surtout, des pensées, des souvenirs et un peu d'action. Comme il n'y a que deux personnages majeurs, cela force l'auteur, à les travailler vraiment, à savoir ce qu'ils ont vécu avant, ce qu'ils vivront après. le passé des deux protagonistes est révélé au fur et à mesure, la rencontre de ce garçon abandonné avec sa fille orpheline de mère, les quelques instants qu'ils ont passé ensemble. J'ai beaucoup aimé en apprendre sur eux, ça leur a donné une dimension plus que réelle, une façon d'être touchants et émouvants, si purs, prêts à tout pour ne pas se séparer. J'aurais aimé qu'il y ait quand même plus de moments de souvenirs d'eux deux, mais soit. Will et Zoé m'ont complètement convaincue que vivre librement et simplement est la meilleure manière de profiter. Deux personnages magiques, je n'en ai préféré aucun, ils avaient leurs différences et se complètement parfaitement. On est comme on a été forgé, je m'en rends encore plus compte à travers cet ouvrage.
    Question intrigue, c'est un voyage, une sorte de quête vers un avenir plus prometteur, plus brillant, dont on n'est jamais sûr d'en atteindre le bout. de temps en temps, ils sortent de la voiture usée, pour passer dans un motel, une épicerie. Donc il ne se passe pas beaucoup de choses, or je ne me suis pas ennuyée et j'ai rapidement lu ce livre. Ils sont poursuivis, la peur les entoure, se resserre peu à peu jusqu'à ce que tout s'effondre.

    le style d'écriture de Kristin Halbrook est agréable, le changement de point de vue franchement très satisfaisant, on s'immerge totalement dans la tête de celui qui raconte. Leur caractère, leur façon de parler sont tellement réalistes, c'est comme si c'était deux amis qui me narraient leur histoire à tour de rôle, un soir devant un feu de camp. Tout ce que l'un ou l'autre ressentait, je le vivais aussi. Nostalgie, colère, angoisse. Mais surtout le sentiment dominant de Rien que nous : l'amour. Zoé et Will s'aiment, quoiqu'il advienne, ils s'aiment et c'est beau parce qu'ils sont vraiment amoureux à point rare. J'ai même trouvé Will possessif quelques fois. Bon, leur jeune couple frais et drôle a beau être adorable, il y avait trop de bisous, de câlins. Souvent je lisais "et elle se blottit contre lui".

    J'en viens à un des points négatifs : les répétitions. Pour Will surtout, le langage employé est plutôt familier à courant, par conséquent, les "mais" et les "je sais pas quoi" était très présents. Ils ne m'ont pas du tout dérangée, parce que le style de l'auteur est fluide et nous emporte à la vitesse de la lumière sur les banquettes arrières de la voiture des adolescents, néanmoins la traduction a manqué de diversité dans le vocabulaire. En revenant sur le style, j'ai par contre vraiment manqué de descriptions : pas de décor, de visages, ou peut-être si bref que ça m'a échappé. Pas grave, tout se passe dans l'instant présent avec ce livre. Je remarque aussi, ça n'est pas un commentaire péjoratif, à la page 30 : papierpeint tout attaché.
    Ce livre véhicule des thèmes forts : la violence, l'adolescence, les délits, la maltraitance (bon j'avoue que ce que j'énonce se recoupe !), l'avenir... Malgré l'immense présence de la tristesse, de la mélancolie, j'ai à plusieurs reprises été envahie d'un incontrôlable besoin d'espoir ; un message d'espoir est vraiment laissé en toile de fond, ça m'a fait du bien dans ce contexte plutôt sombre. Des notes d'humour sympathiques sont là également pour égayer l'histoire.

    Place à l'extrait avant que je ne parle du dénouement :
    Parfois, il faut juste du temps. le temps de payer, le temps d'analyser. J'ai passé mon enfance à cacher qui avait tué ma mère. Il n'y a pas de punition assez grande pour moi. Ni les poings de mon père, ni les années d'invisibilité.

    Parlons donc de la fin. Les ultimes pages s'écoulent vite et lentement, parce qu'elles sont découpées en paragraphe courts mais que tout se précipite. Au bout de quelques pages après avoir commencé, j'avais deviné que le final serait dans ce genre, je me suis dit que ce serait les deux. (Les deux quoi vous pensez ? Je dis pas ça vous gâcherait tout ! ;)) J'avais donc raison et tort, ça n'a été qu'un des deux. Ce n'est pas original, mais c'est ce qu'il fallait pour que tout se termine correctement je pense. Une autre fin ne m'aurait pas convenue, qu'elle soit extravagante ou pas.
    Pour conclure, Rien que nous est un livre fabuleux, avec des émotions, des sentiments, bouleversant, profond et vrai. Un premier roman d'une auteur qui ne pourra que nous servir d'autres écrits encore plus merveilleux. Authentique, charmant, passionnant. Vous garderez un goût de désert sur les lèvres une fois le livre refermé, ne serait que pour ce détail, je vous le conseille chaudement.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par murielan, le 24 juillet 2013

    murielan
    Will et Zoé sont amoureux mais en cavale... A 18 ans, Will doit quitter le foyer qui l'accueillait et décide d'emmener Zoé, 16 ans, battue par son père, dans un road-trip à travers 5 états des Etats-Unis, pour rejoindre Las Vegas et une vie meilleure...
    Un roman fort et bouleversant où le point de vue de ces deux adolescents s'alterne à chaque chapitre. On suit ainsi leur fuite en avant, leurs espoirs, leurs doutes et leurs confidences. L'écriture est juste et permet de découvrir ce qui a amené ces deux ados à la dérive à faire des choix difficiles mais nécessaires pour eux.
    Un roman poignant sur une romance tragique qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière page...
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          2 17         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Marie123, le 04 janvier 2014

    Marie123
    Je suis toute retournée suite à cette lecture. Commençons donc par le début. L'action démarre dès la première page, où Will débarque chez Zoé pour fuir avec elle. Mais le père de celle-ci, alcoolique et violent, se réveille alors que le couple s'apprête à partir et les ennuis commencent : Will se bat avec celui-ci. On se doute donc que le père de la jeune fille ne laissera pas les choses ainsi et fera une plainte...
    Suite à cet événement, on se met à découvrir plus en profondeur les personnages pendant leur périple pour se rendre à Vegas. Zoé est une jeune fille de 15 ans, craintive, calme et très brillante. Après des années de sévices infligés par son père, elle vit dans la peur constante et se laisse toujours faire. Sa mère est décédée de façon assez tragique lorsqu'elle était très jeune et elle ne s'en est jamais remise (on s'imagine bien pourquoi).
    Will, quant à lui, est un jeune homme impulsif, sensible et très attachant. Il ferait tout, mais vraiment tout pour sa Zoé. de tous les romans Jeunesse que j'ai lus, j'avais rarement vu un personnage aimer autant sa copine. Ça m'a vraiment marquée. Il a été abandonné par sa mère lorsqu'il était très jeune et a été balancé de familles d'accueil en foyers, si bien qu'il a du mal à faire confiance aux gens. le fait qu'il gère mal sa colère lui attire aussi plusieurs ennuis et j'ai eu beaucoup de peine pour lui parce qu'il de voulait rien de tout ça, au fond.
    J'ai donc beaucoup aimé le couple Zoé / Will. Parce qu'ils sont extrêmement différents, mais ils se complètent et ce, pas juste au niveau de l'attirance physique. Ils se complètent vraiment. L'un donne à l'autre la force et le courage de continuer, tandis que l'autre lui apporte l'amour et le support dont il a besoin. Mais en même temps, Zoé pense que Will serait mieux sans elle et l'inverse est aussi vrai. Parce qu'ils veulent tellement ce qu'il y a de mieux pour l'autre... C'était vraiment triste. Tout au long du livre, on découvre leur histoire et leur passé et ça ne fait que les rendre plus attachants, tout en nous faisant comprendre pourquoi ils sont ce qu'ils sont aujourd'hui.
    Mais les deux amoureux sont en cavale, on se le rappelle, et on sait bien que les choses ne peuvent demeurer indéfiniment les mêmes. Ils ne peuvent pas passer leur vie à fuir et à se cacher, d'autant plus que les policiers sont à leurs trousses. À un certain moment du livre, il arrive un événement auquel je ne me ferais jamais attendue, quoique j'aurais dû m'en douter. Cela changera tout le cours des événements... La fin est vraiment triste et je trouve qu'une attention particulière aurait dû être portée à un aspect particulier du livre, car il était très important (comprendront ceux qui le liront). Elle m'a un peu laissée un goût amer, car elle n'était pas très positive... Mais je crois que c'était à ce genre de fin qu'il fallait s'attendre.
    Somme toute, je suis très contente d'avoir lu ce livre qui renferme une histoire d'amour qui dépasse les conventions habituelles. Je vous le recommande, car il aborde un sujet dont on n'entend pas souvent parler. Sans oublier cette couverture magnifique... Ne passez pas à côté.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par orbe, le 14 septembre 2013

    orbe
    Will et Zoé s'enfuient ensemble en voiture en espérant rejoindre Vegas et commencer une nouvelle vie. Ils partagent, sur la route, de vrais moments de bonheur. Mais Zoé est mineure et Will, qui a déjà un lourd passé est vite recherché pour enlèvement. A travers leurs confidences se dessinent leur passé sous le joug de la violence. Arriveront-ils, transportés par la force de leur amour, à s'échapper et se reconstruire ?

    Le récit de la cavale est une descente aux enfers qui fait écho à leurs traumatismes personnels. Maltraitance du père chez Zoé, litanie de familles d'accueil pour Will. L'amour est dès le départ marqué du sceau de la violence avec la nécessité d'assommer le père au moment de leur fuite. La gradation de leurs forfaits les peint en couple maudit. Mais tout n'est pas sombre puisque chacun réussit à atteindre une forme de résilience.


    Lien : http://cdilumiere.over-blog.com/rien-que-nous-kristin-halbrook-albin..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 14         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par LoiseOliva, le 01 octobre 2013

    LoiseOliva
    Certains trouveront (certainement) cela très futile mais pour moi, la couverture d'un livre compte énormément. C'est ce qui m'attire, me donne envie de le lire, de posséder l'objet et j'ai (bien souvent) beaucoup de mal à en acquérir certains dont la couverture ne me plait que moyennement. Mais avec Rien que nous de Kristin Halbrook, le coup de foudre a été immédiat. J'ai tout de suite adoré cette couverture douce aux couleurs apaisantes et je ne peux que féliciter les éditions Albin Michel pour avoir conservé l'originale.
    Mais outre la couverture, le contenu du livre en lui-même m'a également entièrement convaincu et autant le dire tout de suite, Rien que nous réalise (selon moi) un sans faute... Coup de coeur pour l'histoire ainsi que pour ses personnages...
    Deux personnages touchants et attachants avec leurs lots de peines, de galères, d'erreurs que l'on apprend à connaitre tour à tour grâce à une alternance de points de vue. Deux jeunes "paumés" sans véritables repères ni attaches si ce n'est l'amour qui les lie l'un à l'autre. Deux adolescents avec une envie dévorante de vivre enfin.
    Zoé a 15 ans et vit avec son père alcoolique et violent. C'est une jeune fille intelligente et timide en laquelle je me suis reconnue. Will, quant à lui, a 18 ans et a grandi balloté de familles en foyer. le jour de sa majorité, il est "gentiment invité" à quitter ce dernier. Il en profite alors pour mettre les voiles en emmenant avec lui Zoé (sa petite amie) afin de l'éloigner des poings de son père.
    Voici donc le point de départ de leur road trip à travers plusieurs états jusqu'à Vegas. Un voyage vers ce sentiment de liberté dont on se doute forcément qu'il ne pourra finir bien. Plusieurs problèmes se posent en effet, en commençant par l'âge de Zoé. Zoé qui vit ce début d'aventures avec beaucoup de naïveté et d'innocence. Au fil des étapes de cette folle cavale, elle va "grandir" et faire des choix compliqués mais néanmoins nécessaires. Des choix qui nous entrainent vers cette fin époustouflante, bouleversante, inéluctable...Un véritable crève coeur mais je n'en dis pas plus et vous invite à le découvrir par vous-même !
    Rien que nous de Kristin Halbrook est un roman young-adult tout en émotions qui a su me tenir du début à la fin, qui m'a émue, fait pleurer. Si vous avez aimé Ne t'en vas pas de Paul Griffin, je pense que vous saurez apprécier ce petit bijou.

    Lien : http://plumeandbooks.blogspot.fr/2013/10/rien-que-nous-kristin-halbr..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique


Critiques presse (1)


  • LeJournaldeQuebec , le 16 décembre 2013
    Rien que nous est à la fois une belle histoire d’amour poignante, un suspense enlevant qui ne nous laisse pas une seule seconde de répit et qui nous présente deux personnages authentiques comme on en voit rarement…
    Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec

> voir toutes (6)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Marie123, le 03 janvier 2014

    La vie m'a appris autre chose. Tout le monde se tape que ce soit votre faute ou que vous l'ayez pas fait exprès. Tout le monde se tape que vous ayez besoin d'aide. Y a que des gens qui vous crachent dessus. C'est vous contre le reste du monde, et quand le reste du monde est plus fort, qu'est-ce qu'on peut faire d'autre que capituler ?

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par orbe, le 14 septembre 2013

    Pas de coups. Il faut que ça devienne une règle entre nous. Jamais, jamais de coups sur quelqu'un qu'on aime.

    Commenter     J’apprécie          0 9         Page de la citation

  • Par H0PE-Cha, le 24 janvier 2014

    - L'effet que tu me fais ! Tu peux pas savoir.
    Mais si c'est la même chose que les vagues brûlantes qui me consument de l'intérieur, je peux très bien savoir.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par H0PE-Cha, le 24 janvier 2014

    Une mère et sa fille devraient se serrer les coudes pour rester fortes ensemble. Fortes comme de l'acier, joyeuses comme le tintement d'un carillon qui danse dans le vent.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par H0PE-Cha, le 24 janvier 2014

    Elle me fait rire, et putain qu'est-ce que c'est bon. Tout à coup je reprends espoir.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation







Sur Amazon
à partir de :
9,00 € (neuf)
13,07 € (occasion)

   

Faire découvrir Rien que nous par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz