Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2352945542
Éditeur : Bragelonne (2012)


Note moyenne : 3.86/5 (sur 64 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
La vie d’Anita est décidemment pleine de surprises ! Malcolm, le chef de l’Église de la Vie Éternelle, qui la considère comme une créature nuisible et corrompue, lui demande son aide contre des créatures si redoutées qu’aucun vampire ne prononce jamais leur nom : les Ar... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (5)

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par Tsukibou, le 27 septembre 2012

    Tsukibou
    Pas besoin de résumé de ma part, la quatrième de couverture est assez explicite comme ça ! Par contre un petit mot sur la couverture, encore un sublime travail de Anne-Claire Payet, je suis une fana des masques et loups alors voir ce titre et cette couverture m'ont tout de suite emballée !!
    Vu qu'on en est au quinzième volume, je pense qu'il est inutile de vous dire que j'aime cette saga et que même si les précédents volumes m'avaient plu, l'abondance de sexe avait tendance à me perdre un peu (beaucoup?!), mais, ce tome remonte la série dans mon cœur et voilà pourquoi...
    Ne vous méprenez pas, nous n'en sommes pas encore au point de retrouver la Anita des début, par là j'entends, la Anita nécromancienne, qui avant tout aide la département surnaturel de la police, la BRIS à résoudre des crimes affreux, sanglants, violent et surtout... surnaturels. Ce n'est donc pas encore cette fois-ci que nous pourrons de nouveau assister à une enquête haute en stress, en action et prise de tête ! Mais, la politique et les meurs vampiriques ne sont pas en reste... Car oui, une fois encore, la politique des vampires est mise en avant, par l'arrivée impromptue des Arlequins, un groupe de vampires particulièrement puissants, à Saint Louis pour aux premiers abord jeter un œil sur l'église de la vie éternelle que dirige Malcolm, mais, bien entendu il y a de grandes manipulations au sein des vampires de ce fait Anita, Jean-Claude et tous leurs proches se retrouvent impliqués dans un conflit beaucoup compliqué que ce à quoi ils ont déjà eu affaire, les Arlequins ne sont pas de petits joueurs et nos héros le découvriront au péril de leur vie ! Place à l'action et aux stratégies !!
    Côté politique on n'en apprend pas beaucoup plus que ce que l'on sait déjà, par contre on apprend un tas de choses sur les Arlequins, leur provenance, le pourquoi de leur existence (à la base n'est-ce pas, à l'instar des humains, ils sont un peu partis en cacahuète à un moment...) et leur coutumes, si je puis appeler cela ainsi, comment se « manifestent » ils, serait peut-être plus approprié, personne ne les connaît, ils ne se montrent physiquement qu'en portant des masques d'un personnage de la Comedia del Arte et s'ils ne portent pas leur masque lorsque vous les rencontrez c'est que votre mort véritable ne va pas tarder...
    Ce que j'ai aussi beaucoup apprécié dans ce quinzième tome c'est le retour d'Edward !! Je ne sais pas pourquoi mais j'adore ce personnage, c'est un psychopathe, tueur de sang froid qui tire avant de poser les questions mais, il a ce petit quelque chose qui fait qu'il tient à Anita même si jamais il ne l'avouera, ce petit quelque chose qui fait qu'Anita lui fait entièrement confiance pour assurer ses arrières (chose qu'elle ne permettrait à personne d'autre), ce quelque chose qui nous fait revenir en arrière pour retrouver la Anita des débuts, voilà pourquoi j'aime Edward, il est un point d'ancrage dans le monde des humains pour Anita, un peu comme Zerbowski mais, en version psychopathe =P
    Le retour d'Edward signe aussi l'apparition d'Olaf, que j'avais oublié, je l'avoue... si Edward est un psychopathe, Olaf lui est un véritable sociopathe, c'est dans ses gènes, il aime faire souffrir, il en tire un plaisir illimité et son rêve est de pouvoir faire subir des choses indicibles à Anita... ça met en confiance quand on sait qu'il est là pour l'aider non ?! Mais voilà il ressent « quelque chose » pour notre nécromancienne, on ne sait pas quoi mais, en attendant ça la protège plus ou moins...
    Et ce que j'ai vraiment mais, alors vraiment apprécié dans ce tome c'est que ENFIN, l'ardeur prend une place moins importante, enfin Anita commence à se contrôler et n'est plus obligé de coucher avec des inconnus aux quatre coins de Saint Louis, enfin l'intrigue commence à se recentrer, certes sur la politique vampirique mais, au moins on ne reste pas bloquer sur les parties de jambes en l'air débridées de notre héroïne. Mais, attention le sexe n'est pas absent de ce roman, on reste avec une Anita abritant l'ardeur, elle doit toujours se « nourrir » c'est juste que nous n'y sommes confrontés que... trois fois dans tout le livre, un véritable miracle quand on comprend que ça part véritablement en cacahuète que lorsque l'on atteint les 200 pages !! Alors que dans les précédents c'était dans les premiers chapitres. Enfin on ressent autre chose que l'envie de lui jeter un seau d'eau froide pour la calmer... J'ai pu de nouveau avoir peur pour elle et sourire lorsqu'elle était "heureuse". Vous ne pouvez pas savoir comme ça m'a fait du bien de ne plus craindre une scène de sexe à chaque chapitre juste pour l'ardeur... j'ai eu l'impression d'être face à un tome charnière et j'espère que l'auteure continuera sur sa lancée dans le prochain tome à paraître !!
    Pour ce qui est des personnages, aucun ne changent vraiment sauf deux ou trois dirons nous, Nathaniel, mon chouchou évolue de plus en plus, prend de l'assurance et ose dire les choses à Anita comme il les ressent, certes ses demandes sont peu orthodoxes mais, au moins c'est formulé et je suis vraiment contente de cette évolution pour le jeune garou qui n'a franchement pas eu la belle vie !
    Ensuite celui qui prend une autre dimension c'est Requiem, je vous avais déjà parlé de lui, un vampire poète et torturé qui s'exprime principalement grâce à des citations, lorsque ce n'est pas le cas, c'est que l'heure est grave... on le découvre davantage ici et alors que normalement je n'apprécie que modestement les personnages torturés, je ne sais pourquoi ce Requiem à un quelque chose qui me plaît ! J'espère vraiment en découvrir encore plus sur sa personne !!
    Et puis il y a Richard... comment vous dire... on pourrait résumer à Richard c'est... Richard mais, non ! Ici il fait un pas en avant et c'en est presque jouissif, enfin il comprend les choses, il fait face pour Anita, pour ces sentiments pour elle et tout d'un coup... c'est Richard (non tu ne comprends pas, pour cela il te faudra lire le roman pour savoir de quoi je parle!)
    En conclusion : Un tome charnière qui a su remonter la saga dans mon cœur, j'aime beaucoup Anita et ses aventures mais, il était dommage que tout cela soit noyé sous une tonne de déboires sentimentales et de sexe par besoin et non par envie. Ici on retrouve petit à petit la Anita que l'on a apprit à connaître au fil des 6/7 premiers tomes et c'est très agréable. Certes nous restons centrer sur les vampires et la vie sentimentale de notre héroïne, mais l'action est bien plus présente ! le retour d'Edward marque aussi un tournant, chaque rencontre des deux compères leur font se poser des questions qui résultent généralement à des prises de conscience positives !! Bref un tome qui me donne hâte de découvrir la suite des aventures de nos héros aux pouvoirs surdimensionnés !!
    Prochain roman à paraître le 28 septembre prochain (oui oui c'est bientôt) et celui-ci portera a priori sur Jason, j'ai hâte d'apprendre plein de choses sur ce loup si... Jason =P

    Lien : http://tsuki-books.cowblog.fr/anita-blake-15-arlequin-de-laurell-k-h..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par mutinelle, le 28 novembre 2012

    mutinelle
    Après quelques temps d'hésitation, dus aux déceptions suite à la lecture des 4 tomes précédents, je me suis quand même décidée à lire ce tome 15. J'ai découvert l'urban fantasy avec cette série, et même si certains tomes me déçoivent, je pense qu'elle restera quand même ma préférée et que je continuerais malgré tout à la lire.
    Attention, pour ceux qui commencent à peine la série, ou n'en sont pas encore arrivé au tome 15, ce résumé et cet avis, pourraient vous dévoiler certaines choses.
    Anita se retrouve dans ce tome face à une demande d'aide d'un personnage pour le moins surprenant : Malcom, le dirigeant de l'église de la vie éternelle. Deux de ses membres sont, selon lui, accusées à tort de meurtre, Anita a même reçu les ordres d'exécution. Connaissant Malcom, Anita sait qu'il ne serait pas venu demander son aide s'il ne pouvait faire autrement, elle a alors tendance à croire sa thèse du complot… Sauf qu'en creusant, il s'avère qu'il n'y a pas que Malcom qui est visé par ce complot et que la politique vampirique n'est pas loin de tout ça…
    Sans y aller par 4 chemins, je peux vous dire que j'ai bien fait de lire ce tome, il m'a aidé à renouer avec la série qui était en déperdition à mes yeux. L'arrivée de l'ardeur et des scènes de sexe de 50 pages m'avaient vraiment refroidie, je n'ai rien contre, mais bâtir les ¾ d'un livre dessus au détriment de l'intrigue n'est vraiment pas ma tasse thé.
    Dans ce tome, on renoue avec les problématiques propres au triumvira formé par Anita, Jean-Claude et Richard. L'incompatibilité des 3 caractères est remis sur le devant de la scène et malgré ses efforts, Richard reste Richard et freine des 4 fers au bon fonctionnement de ce trio qui devrait être le plus puissant jamais créé. Avec ça, on reparle aussi de la politique vampirique, on en découvre un peu plus sur son fonctionnement et sur celle à l'origine de la création de tous les vampires : marmée noire. Et surtout on voit revenir Edouard, bon on ne le voit pas beaucoup, mais j'ai aimé retrouvé cette complicité qui le lie dans l'action à Anita.
    Pour moi, ce livre m'a permis de renouer avec la « presque » Anita des débuts. Presque, parce que le personnage a évolué, depuis les débuts, elle a vieilli, a vécu des choses qui l'ont changée et est ressortie de certains événements profondément chamboulée, une partie de ses convictions a volée en éclat, et l'Anita du tome 15 est bien éloignée de l'Anita du premier livre. Je ne suis pas toujours d'accord avec elle, je regrette parfois son humour mordant, et si l'auteure ne me « pourri » pas les pages de scènes de sexe, je pense que j'apprécie aussi l'Anita qu'elle est devenue. D'ailleurs je pense que je vais rempiler avec plaisir avec le tome 16.

    Lien : http://mutietseslivres.com/2012/04/01/anita-blake-tome-15-arlequin-l..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Acerola13, le 11 mars 2012

    Acerola13
    Énième tome des aventures d'Anita Blake, Arlequin suit toujours plus ou moins la même formule que les autres tomes.
    J'ai néanmoins eu le grand plaisir de retrouver Edward, qui fait son grand retour, mais qui lui a aussi a changé, on le trouverait presque diminué. Mais il amène dans son sillage le jeune Peter, personnage plus qu'intéressant, et dont j'ai hâte de constater l'évolution.
    Si l'histoire coule toujours autant, que je n'arrive pas à décrocher du roman avant de l'avoir fini, le scénario garde moins d'ampleur que dans les premiers tomes de la série, je regrette tout particulièrement l'absence des enquêtes policières d'Anita, ou encore ses séances nocturnes afin de relever les zombie.
    Malgré quelques points noirs, la lecture d'un tome d'Anita Blake m'est toujours aussi agréable !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Nyx, le 02 mars 2012

    Nyx
    A force d'être persuadée d'avoir déjà fait la chronique...je ne l'ai jamais faite! Incompréhensible quand on sait que ça fait bien un mois que je l'ai lu ! Honteux je sais. Donc réparons cet oubli.
    Déjà, la couverture est magnifique ! Vraiment, et de près elle est encore plus belle. Avec des détails que je n'avais pas forcément vu sur l'écran. Bravo pour le boulot.
    Pour ce qui est de la série, les derniers tomes étaient plutôt bien passés malgré une augmentation très sensible des scènes érotiques et une diminution proportionnelle de l'intrigue, je me suis lancée dans le bouquin en me disant "de toute façon l'auteur arrive toujours à m'accrocher" (qui à dit "coquine" ? On se dénonce !). Mais là...plat ! Déjà l'idée de Malcolm ne m'a rien fait, je n'ai même pas été surprise, j'attendais juste de voir.
    Pour les Arlequins et bien...c'est beaucoup de fumée et d'esbroufe pour rien. Un peu comme un mauvais spectacle de magie. C'est dommage parce que ... non en fait je n'ai même pas aimé l'idée de base !
    En revanche je dois avouer que la grosse scène finale dans l'Eglise avait un certain potentiel ! Merde JC qui commence à craquer, Richard qui nous joue son connard de service qu'on peut enfin détester à loisir et tout et tout...il y avait de quoi casser la baraque !
    Mais ça n'aura pas rattraper toutes ses pages qui n'ont au final pas servi à grand chose. Bizarrement, danse macabre m'a paru moins pire...
    J'aime toujours le monde de l'auteur, mais là j'avoue avoir été déçue réellement pour la première fois avec une aventure d'Anita. C'est bête. Oh je vais continuer la série, mais voilà je reste sur une déception.
    Heureusement que la couverture claque dans la biblio !

    Lien : http://nyx-shadow.blogspot.com/2012/03/anita-blake-t15-arlequin-laur..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la critique

  • Par jellybells, le 03 décembre 2010

    jellybells
    OUF! j'avais un peu peur après la lecture décevante de danse macabre… Mais ce tome est bien meilleur! Il signe le retour d'Edward et d'Olaf, de l'action de de l'intrigue (un peu faible l'intrigue, mais bon)!Enfin il se passe quelque chose en dehors du sexe et du..euh…ben du sexe!!!lol
    Anita reçoit un masque (le genre de la comedia dell' arte) de la part du mystérieux Harlequin, une sorte de police des vampire, dont il est interdit de prononcer le nom (non non, pas de “celui dont on ne doit pas prononcer le nom”! promis!) à moins d'avoir été contacté…
    Le masque est blanc, ce qui signifie, qu'ils ne viennent que pour observer… mais très vite cela se corse, vous vous doutez bien. Anita, Richard et Jean-Claude seront d'ailleurs à deux doigts d'y passer!
    Côté cœurs … Richard semble prêt à faire des efforts pour s'intégrer à la vie de sa belle…mais cela sera-t-il suffisant? rien n'est moins sûr!

    Lien : http://jellybells.unblog.fr/2010/11/27/anita-blake-tome-15-the-harle..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Acerola13, le 25 août 2012

    Puis son charme nonchalant s'évapora comme par magie. Je vis sa véritable personnalité emplir son regard chaleureux et le faire devenir aussi glacial que le ciel en hiver. Ses yeux avaient toujours la même couleur, mais ils irradiaient quelque chose de très différent. Son expression, en revanche, n'avait pas changé ; elle ne trahissait rien de ses pensées. Si je ne connaissais pas autant de vampires, je dirais qu'Edward est le champion du monde de la neutralité.
    Autrefois, si j'avais découvert Edwars debout près de mon lit, ça aurait voulu dire qu'il était venu me tuer. Désormais, ça voulait dire que j'étais en sécurité. Nous étions tous en sécurité, ou autant qu'il était possible de l'être. Edward ne pouvait pas faire grand-chose contre les pouvoirs métaphysiques des Arlequin, mais je comptais sur lui pour gérer la partie purement physique de l'affrontement qui se profilait. La magie, c'est mon créneau mais, en combat armé, personne n'est meilleur qu'Edward.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par Ice, le 08 mai 2013

    Pourtant, ça me contrariait qu'il se contente d'un baiser sur ma joue. Dieu seul savait pourquoi - moi je n'en avais pas la moindre idée. J'étais fâchée contre Nathaniel parce qu'il m'en demandait trop, et Requiem m'irritait parce qu'il ne me demandait rien. Ouai, c'était le bordel dans ma tête.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par Acerola13, le 25 août 2012

    J'essaie de m'entendre avec les autres hommes de ta vie. Je ne sais pas comment m'y prendre, Anita. Je veux te demander de te nourrir de moi, mais j'ai l'impression d'avoir besoin de la permission de tous les autres, et pas seulement de la tienne. Je me trompe ?

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (8)

Videos de Laurell K. Hamilton

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Laurell K. Hamilton

Payot - Marque Page - Laurell K. Hamilton - Péchés céruléens








Sur Amazon
à partir de :
23,75 € (neuf)
20,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Anita Blake, tome 15 : Arlequin par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (202)

> voir plus

Quiz