AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Troin (Traducteur)
ISBN : 2811201459
Éditeur : Milady (2009)

Note moyenne : 4/5 (sur 291 notes)
Résumé :
Un malheur n'arrive jamais seul. La preuve ? En l'espace de vingt-quatre heures, je découvre que les envoyés du Conseil vampirique viennent de débarquer en ville, et que de mystérieux pyromanes ont mis tous les repaires de monstres locaux à feu et à sang. Sans oublier que j'hérite d'une famille de métamorphes orphelins de chef, et que mon ex qui a toujours une dent contre moi n'en finit plus de me mener la vie dure.
Parfois, j'ai vraiment envie de tous les en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Slava
01 juin 2016
  • 3/ 5
Décidément, la vie d'Anita est toujours aussi compliqué : alors qu'elle roucoule tranquillement avec son nouveau petit ami, le fameux Jean-Claude, la voilà bombardée de problème : des membres du Conseil Vampirique viennent semer la pagaille dans la ville afin d'enquêter sur la mort d'un des leurs, des pyromanes incendient des lieux vampiriques où s'attaquent à des gens et pour couronner le tout, Anita se retrouve avec un clan dans son dos. Oui, pas des enfants où des animaux (enfin... ) mais avec une meute orphelin de chef, j'ai nommé les Léopards-garous ! Compte tenue qu'elle a tué leur chef... En tout cas, Anita devra régler tous ces complications, d'autant plus qu'elle doit gérer l'arrivée de nouveaux personnages mais aussi se confronter encore une fois à son ex et j'en passe...
Donc, le sixième tome avait un peu relevé le niveau après le plus que mitigé cinquième tome mais avait aussi été un grand tournant, notamment sur la vie sentimentale de l'héroïne. Mais ce septième tome est-il du même acabit ?
Eh bien listons ce qui va bien et ce qui va pas, parce que Anita Blake est une saga singulière, alternant avec les tomes du "bon" " du excellent " et souvent du " moyen" voire du 'passable". Les points positifs :
-La mythologie de l'auteure s'enrichit, avec notamment la venue des membres du Conseil, conseil dont on entendait souvent parler mais dont on n'avait jamais vu les interprètes... Cela ajoute une touche politique et tendue à l'histoire, compte tenue que mêmes les vampires craignent ceux appartenant au Conseil ! Il y a un jeu de pouvoir bien aiguisé et les membres sont tous plus où moins imposants... et flippants. Vraiment, certains, je ne veux pas les croiser dans la rue (je pense à Fernando et à Yvette, brr.)
-On découvre encore plus les léopards-garous, déjà aperçus dans les tomes précédents. le fait qu'Anita doit "hériter" la meute sans le vouloir est une situation inédite et loufoque, compte tenu que déjà qu'Anita est prise en considération par les loups-garous... Décidément, les garous lui compliquent la vie !
-Comme la couverture et le titre l'indique, on aborde un sujet à la fois original et commun (oui l'antithèse est voulue...) : le pyrokinésie, où la volonté de brûler des trucs (je pense notamment à Charlie de Stephen King qui est un très bon livre sur ce thème). Celle-ci est bien traitée mais hélas un peu effacée...
-Le coup du "Voleur" est vraiment inédite et bien pensé, assez terrifiant ! Imaginez qu'un vampire peut mentalement voler le corps d'un autre vampire... Improbable ? Et pourtant l'auteure le réussit !
-Certains personnages sont intriguant et apportent du sel au récit : tout d'abord, Asher, déjà mentionné dans le tome précédent. Un vampire tourmenté par sa rancoeur contre Jean-Claude, fascinant par sa blondeur éclatante mais aussi son visage à la fois sublime et défiguré... Nathaniel, un jeune léopard-garou fragile et accro à la douleur, assez touchant... Et le retour d'autres protagonistes qui est bienvenue : Larry est toujours sympathique et Ronnie fait une belle apparition...
-Le passage du sauvetage dans la maison avec les pompiers est le passage le plus réussie du roman, très bien construite et offrant son lot de suspense et de terreur !
Bon voilà les qualités, maintenant passons encore aux coquilles gênant le livre, encore :
-Aaargh, je supporte de moins en moins l'écriture haché et peu riche, et peu fluide... Mince, cela était mieux dans le troisième et quatrième tome ! C'est peu agréable à lire !
-L'enquête elle-même est bâclée, dommage parce qu'elle avait du potentiel !
-Richard... Oh comme il devient de plus en plus antipathique ! Où est passé son charme, son altruisme et tout ce qui le rendait attachant ? Là, j'avais envie de le gifler !
-Dolph ne sert presque à rien maintenant... Dommage, il a une personnalité sympathique.
-Une surenchère de gore et de sang trop abondant et parfois inutile...
-Des passages de dialogues et de longueurs qui servent à rien...
-Et le gros point rouge : un peu trop de sensualité. Je m'explique : chaque fois qu'Anita rencontre un homme, quelques instants après, elle devra faire des contacts rapprochés avec lui, si vous voyez ce que je veux dire... Euh rassurez-moi, elle est pas en train de virer en obsédée ?
En conclusion, un livre plutôt sympathique mais pas vraiment splendide. J'attends de voir l'évolution de la série...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PerdreUnePlume
01 février 2013
  • 3/ 5
J'attendais grandement ce tome après le revirement de fin du tome 6 et Hamilton ne s'en sort pas si mal.
J'espérais un peu que le choix d'Anita allège ses hésitations et errements amoureux, en un sens c'est le cas, elle est plus déterminée et s'assume mieux selon moi mais pour le coup c'est Richard qui devient un peu lourd...
Côté action on a une fois encore de multiples intrigues qui se superposent : des envoyés du conseil vampiriques qui viennent mettre la pression à Jean-Claude, un triumvirat intriguant mais dont j'aurai aimé en apprendre plus, un nouveau personnage Asher qui n'est pas vraiment ce qu'on croit, une meute de léopards-garous dont Anita prend la charge, des cadavres calcinés un peu partout et un Jean-Claude beau comme un dieu dans une baignoire :p...
Bref il y a de quoi faire, au point que c'est un peu brouillon par moment et que tout s'enchaîne assez vite. La petite Anita heureusement ne manque pas de caractère mais ses pouvoirs toujours grandissants l'aident bien, elle est survoltée !
Mention spéciale pour la scène de sauvetage dans la maison inondée par les pompiers, vraiment prenante et angoissante j'en ai presque sursauté en lisant !
Ce tome met principalement l'accent sur les pouvoirs qui lient Richard Anita et Jean-Claude, autant dire que ça promet niveau ambiance !
Le final est assez explosif mais un peu rapide à mon goût (pour l'aspect triumvirat). Les autres points abordés joueront les prolongations et c'est tant mieux parce que j'aime bien cette meute de léopards et si Asher me fait un peu peur il m'intrigue beaucoup aussi !
Rendez-vous au prochain tome !
Lien : http://www.perdreuneplume.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mabiblio1988
10 octobre 2013
Je crois bien que sans le challenge un an/un genre je n'aurais pas lu ce tome-ci tout de suite. Pourtant, cela fait déjà bientôt un an que j'avais quitté Anita, Richard et Jean-Claude. J'ai bien senti cette année loin d'eux lors de ma lecture. En effet, très peu de rappel sont effectués au point, que j'ai dû vérifier que j'avais bien lu le sixième tome tellement je me sentais perdue.
Tout d'abord ce tome est très centré sur la politique. Ce sujet a du bon et du mauvais. le bon côté c'est que ça nous permet d'en apprendre encore plus sur le fonctionnement des sociétés surnaturelles qu'il s'agisse des vampires ou des métamorphes. le mauvais côté c'est que personnellement j'étais assez perdue. L'univers créé par Laurell Kaye Hamilton est très complexe et intéressant mais peut-être un peu trop pour réussir à bien suivre. Ou alors c'est tout simplement que je n'étais pas dedans…
Côté personnage, rien de spécial à dire concernant Richard à part le fait qu'il est bien trop absent à mon goût mais bon vu l'issue du précédent tome rien d'étonnant. J'ai eu l'impression que Anita continuai à devenir de plus en plus humaine, plus attentive aux autres et un peu moins égoïste. Personnellement, je trouve ça assez positive, ça apporte un plus à cette saga. Par contre, Jean-Claude me sort par les yeux. C'est quoi cette façon d'appeler constamment Anita, ma petite. C'est un problème de traduction ou quoi ? Je trouve ça vraiment condescendant. Surtout qu'en plus, il la tutoie alors qu'elle, elle le vouvoie. C'est irritant ça alors qu'il couche ensemble.
Côté écriture, il y avait beaucoup de coquilles dans mon exemplaire ce qui est assez agaçant. Il m'a fallu à plusieurs reprises changer le mot écrit car cela ne voulait rien dire vu la phrase et le contexte… Vous l'avez compris, un septième tome qui m'a quelque peu déçu. Pour autant, certains passages étaient agréable ça reste donc une saga sympa à lire.
Lien : http://mabiblio1988.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Chroniques_Aleatoires
24 décembre 2013
  • 3/ 5
Après un volume qui a changé la donne, Offrande brûlée devait relevé un défi de taille, nous garder intéressé par la série et cela malgré une enquête quasi inexistante et sans intérêt ! Mais bien évidemment, Anita arrive toujours à se mettre dans des embrouilles inimaginables, voir limite invraisemblable (bon ok, je retire le "limite"). Une fois de plus l'exécutrice va devoir jongler entre sauver ses fesses et sauver son coeur, pas facile tous les jours d'être une nympho en puissance !
Même si ce volume devrait être centré sur Jean-Claude, avec la venu du conseil des vampires et donc le "procès" vampiriques. Mais au final, c'est surtout Anita qui sort son épingle du jeu, qui mise en avant une fois de plus et qui étrangement règle les problèmes presque toute seule comme une grande. Richard de son côté devient totalement grotesque avec sa mesquinerie et sa mauvaise foi. Il n'y a pas vraiment de grande avancée pour le triumvirat et pour les relations autour d'Anita. Mais bon, elle a déjà plein les mains avec le conseil…
Chaque membre du conseil est plus flippant et dangereux que le précédent, et pour rien au monde on ne souhaiterait les croiser dans une ruelle sombre (ou ailleurs…). La face politique de la société vampire, un peu comme Games of Throne est la seule chose qui est intéressante ici. Les personnages stagnant et les nouveaux venus étant stéréotypés et attendus, rien de bien brillant sous le soleil. On en apprend plus sur les vampires, leurs pouvoirs, leur supériorité sur les autres races surnaturelles, mais ce n'est pas suffisant.
Heureusement que les actions s'enchaînaient et ne nous laissaient pas réellement le temps de nous poser des questions, cela à rattraper le manque d'intrigue flagrant. Pour moi la série commence définitivement à s'essouffler et même si certains personnages comme Asher sont intéressants, Anita commence à trop m'insupporter pour que je sois presser de lire la suite… La preuve, j'ai plus l'impression d'avoir radoter que de vous avoir appris quelque chose dans cette chronique lol
Lien : http://leschroniquesaleatoir..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nyx
16 avril 2012
  • 4/ 5
C'est mon tome préféré je crois. La couverture, le titre...tout. Juste un détail sur la quatrième de couverture : Richard n'a pas réellement une dent contre elle. Ce serait un tantinet exagéré.
Dans ce tome on plonge vraiment au coeur de la politique vampire. Avec les envoyés du Conseil venu régler un problème posé par Anita à la fin du tome 3, Jean-Claude va devoir être très prudent, mais Anita fonce tête baissée dans les problèmes.
Quand en plus, elle se retrouve à devoir gérer les léopards qui sont privés de chef par sa faute, et qu'on fait appel à elle en tant qu'Exécutrice locale, Anita ne sait plus où donner de la tête.
Heureusement qu'elle file le parfait amour avec Jean-Claude.
Quel dommage que Richard vienne jouer les trouble-fête. J'ai beaucoup l'arrivé des maîtres du Conseil, qui sont clairement flippants et puissants. Dommage qu'on ne les voit pas plus, et qu'on ai pas droit à plus de politique. Mais bon, la venue de Asher compense largement !
De même l'arrivée d'un triumvirat aurait pu être plus exploité, mais bon.
Bref c'est un très bon tome, ou Anita commence - doucement - à se prendre la tête pour ses histoires de coeur, mais elle a tant à faire qu'heureusement ce n'est pas de trop.
Mon préféré.
Lien : http://nyx-shadow.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
kristuskristus04 septembre 2009
Nous avions tous les deux envie d'un bon morceau de bœuf.
- La petite entrecôte.
- Quelle cuisson ?
- Moitié bien cuite, moitié saignante.
Il cligna des yeux.
- Je vous demande pardon ?
- Vous la coupez en deux et vous en laissez cuire une plus que l'autre.
Il fronça les sourcils.
- Je ne pense pas que l'on puisse faire ça.
- Vu les prix, vous devriez amener la vache vivante à notre table et pratiquer un sacrifice rituel. Ne discutez pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
FleurCannibaleFleurCannibale31 août 2010
Je me repliai dans la salle de bain du rez-de-chaussée pour me changer. C'est la plus grande de la maison, celle qui était équipée d'une baignoire en marbre enterrée. Elle n'était pas aussi grande que celle de Jean-Claude au Cirque des Damnés, mais pas loin. Des bougies blanches étaient disposées à sa tête et à son pied. Neuves et intactes, elles attendaient la tombée de la nuit. Jean-Claude les avait choisi parfumée à la menthe poivrée. Il adore les bougies qui sentent le comestible. Son obsession pour la bouffe ressortait.
Une seconde carte était scotchée au pied d'un chandelier en argent. L'envelloppe ne partait aucune mention, mais je n'en avais pas besoin. Je l'ouvris. "Si nous étions seuls, ma petite, je te demanderai de les allumer au crépuscule et je te rejoindrai. Je rêve de toi." La dernière phrase était en français.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
kristuskristus03 septembre 2009
Bert, mon patron, m'a demandé de porter une veste de tailleur ou un haut à manches longues quand je suis au bureau. A ce qu'il parait, certains clients auraient émis des réserves au sujet des ... blessures que j'ai encaissées dans l'exercice de mes fonctions. Depuis, je fais exprès d'être toujours en manches courtes. Et chaque jour, Bert règle l'air conditionné un peu plus bas. Ce jour-là on se pelait tellement que j'en avais la chair de poule. Tous mes collègues amenaient des pulls au bureau. Moi, j'achetais des brassières pour exhiber les cicatrices de mon dos.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
kristuskristus04 septembre 2009
- Comment as-tu convaincu Katie de sortir avec toi ? Pis encore, de t'épouser ?
- Je l'ai fait boire.
J'éclatais de rire.
- Je lui demanderai la prochaine fois que vous m'inviterez à diner.
Zebrowski grimaça.
- Oh, elle te racontera sans doute une histoire stupide et romantique. Une pure invention. Ne la crois surtout pas.
Commenter  J’apprécie          130
kristuskristus04 septembre 2009
- Katie a une dent contre toi en ce moment ou quoi ?
Zebrowski fronça les sourcils.
- Non, pourquoi ?
Je désignais sa cravate qui n'était assortie ni à sa chemise, ni à son pantalon.
- Elle t'a laissé sortir dans cette tenue. Alors qu'elle savait que tu n'allais pas à l'Institut des Aveugles.
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Laurell K. Hamilton (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurell K. Hamilton
Payot - Marque Page - Laurell K. Hamilton - Péchés céruléens
autres livres classés : bit litVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien Anita Blake ???

Quel est le nom de famille d'Anita

Black
Smith
Blake
Summers

20 questions
69 lecteurs ont répondu
Thème : Laurell K. HamiltonCréer un quiz sur ce livre