Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Éditeur : Casterman (2014)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 26 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
- Puis-je te confier un secret, mon ami ?
- Euh oui !
- Je suis un résistant !

Les vieux, parfois, ça débloque, ça s'emmêle les pinceaux, ça perd la mémoire, ça mélange les époque...
Visiblement, Monsieur Pavot a oublié que la guerre ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (17)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par canel, le 21 juin 2011

    canel
    Admirant Bernard Pivot en général, et son projet de sauver les mots de la langue française qui tombent en désuétude en particulier, Yaël Hassan se livre ici à un exercice amusant. Elle parsème ce petit roman des "cent mots à sauver" (cf. ouvrage de B. Pivot 100 mots à sauver, paru chez Albin Michel)... Il est question d'une amitié entre un vieil homme (qui se nomme malicieusement Bertrand Pavot) et un adolescent - thématique récurrente chez l'auteur -, de la passion des mots et de la langue française, mais aussi des difficultés amoureuses de l'adolescence.
    Très agréable, ce livre nous apprend en outre la signification de cents mots en péril chers à Bernard Pivot, on en connaît la plupart, on en devine certains quand ils sont placés dans un contexte... c'est un régal !
    On y trouve également un hommage au slameur Grand Corps Malade.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 7         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Naurile, le 23 mai 2014

    Naurile
    Thomas est un jeune collégien qui s'est retrouvé en fauteuil roulant après un accident de scooter. Plutôt que de se morfondre et pleurer sur son sort, il préfère accepter sa condition et vivre sa vie comme n'importe quel ado. N'empêche, lorsque sa meilleure amie Mia s'ébaudit à la montagne lui raconte ses exploits sur les pistes de ski et qu'il croit comprendre qu'un garçon lui tourne autour, une petite boule vient se loger dans son ventre… d'autant que de son côté, les vacances ne s'annoncent pas follichones : un vieux fou dont il ne comprend qu'un mot sur deux tant son langage est châtié vient d'emménager dans son immeuble et lui a demandé de venir l'aider à déballer ses cartons, super comme programme !
    Oui mais voilà, cette rencontre va lui changer la vie. Thomas va bien vite se rendre compte que Monsieur Pavot n'est pas l'excentrique qu'il croyait mais un grand passionné… des mots ! Président de la SPDM (Société protectrice des mots), il a pour ambition, avec son équipe, de sauver les mots en voie de disparition. Sa méthode : adopter un mot qui n'est presque plus utilisé et s'engager à le remettre en circulation en l'employant le plus souvent possible. Si le projet semble totalement loufoque aux yeux de notre ado au début, il va peu à peu se rendre compte du pouvoir des mots, notamment par le biais du slam que pratique un de ses camarades de classe, membre de l'association.
    L'idée de ce court roman multi-primé est venue à Yaël Nassan après la sortie du livre de Bernard Pivot, 100 mots à sauver. A l'époque, nous explique l'auteur, certains écrivains, par le biais du magazine Lire, avaient accepté d'adopter un de ces mots. Nassan avait trouvé l'idée très bonne mais s'était interrogé : pourquoi n'en adopter qu'un seul ? Il décide alors d'écrire un texte dans lequel il les réemploiera tous. le présentateur d'Apostrophe et de Bouillon de culture servira de modèle et se transformera en M. Bertrand Pavot, délicieux et facétieux grand-père, adorateur et défenseur de la langue française.
    Voici donc un roman intelligent et agréable à lire que nous offre Yaël Nassan et qui s'adresse aux enfants à partir de 10 ans. L'histoire est certes bien gentillette, mais elle a le mérite d'inclure des mots inusités ou presque de façon opportune. le jeune public ne s'ennuiera pas et parviendra sans peine à suivre l'histoire car tout le vocabulaire est employé en contexte et expliqué en bas des pages et dans le glossaire. Il permettra également, non seulement de découvrir (ou re-découvrir) de magnifiques mots, d'amener à faire réfléchir les enfants sur ce qu'est une langue et sur son évolution comme le souligne la citation de Littré employée à la fin du livre : « le passé de la langue conduit immédiatement l'esprit vers son avenir. C'est cette combinaison entre la permanence et la variation qui constitue l'histoire de la langue. » A découvrir !

    Lien : http://leslecturesdenaurile.wordpress.com/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par _BNFA, le 24 avril 2014

    _BNFA
    Avec « Suivez-moi-jeune-homme », Yaël Hassan rend hommage au livre « 100 mots à sauver » de Bernard Pivot, dont elle est une grande admiratrice. Reprenant à son compte le combat de l'Académicien pour la défense de la langue française, elle décide de placer dans son roman les cent mots cités par Bernard Pivot, d' « argousin » à « vétilles », en passant par « manant » et autre « fla-fla ».
    Thomas est un jeune adolescent qu'un accident de scooter a privé de l'usage de ses jambes. Au collège, il est toujours en compagnie de sa meilleure amie Mia, dont il est secrètement amoureux mais à qui il n'ose déclarer sa flamme.
    Pendant les vacances de Noël, il fait la connaissance d'un nouveau voisin, Bertrand Pavot, un professeur de linguistique à la retraite. le jeune garçon le juge d'abord extravagant, voire franchement bizarre : il faut dire qu'il a une façon bien particulière de s'exprimer, utilisant des mots que personne n'emploie plus ! Ayant accepté de l'aider à ranger ses cartons, Thomas passe de longs moments à discuter avec le vieux monsieur, qui lui confie bientôt être entré en résistance pour sauver les mots en péril de la langue française. En tant que président de la Société protectrice des mots, il œuvre pour la défense et la réhabilitation des vieux mots de la langue française. Thomas le prend d'abord pour un fou, avant de se prendre au jeu, jusqu'à se découvrir une passion pour les mots, notamment à travers le slam, qui lui permet de surmonter ses frustrations et de dépasser ses craintes.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par TINUSIA, le 01 janvier 2010

    TINUSIA
    Ne vous esbignez pas à la lecture de ce titre que je vous propose dès potron-minet. Précipitez-vous sans barguigner frapper à l'huis de votre librairie préférée pour en faire l'emplette !

    Diantre ! je vous assure que vous allez vous esbaudir en suivant les aventures d'un jouvenceau, ni jocrisse, ni jean-foutre, ni grimaud qui, aidé d'un vieux professeur à la retraite qui n'a rien d'un pékin , va s'escrimer à redorer le blason de mots oubliés.

    Thomas, c'est ainsi que se prénomme ce jeune homme, découvre moult vocables qui pourraient vous paraître bancroches, vétilles, carabistouilles ou billevesées et se casse la nénette pour convaincre une assemblée sapientale de leur nitescence. Soutenu par Mathieu et Bertrand, il s'opiniâtre tant qu'il parvient à ses fins.

    Vous l'avez sans doute compris, j'ai kiffé grave ce petit bouquin de Yaël Hassan, qui reprenant l'idée de Bernard Pivot dans "100 MOTS À SAUVER" a écrit un superbe petit roman qui se dévore avec délectation. Pas de fla-fla, ni de momeries dans cet ouvrage : juste un réel plaisir à redécouvrir des mots, qui, je vous le garantis, ne vous paraîtront plus abscons lorsque vous tournerez la dernière page !

    Que du bonheur !

    Lien : http://lire-lier.blogspot.com/
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Linelo, le 07 juin 2014

    Linelo
    Thomas fait la rencontre de son nouveau voisin lorsque celui-ci emménage dans son immeuble. Dès leur premier contact, il est surpris par l'étrange vocabulaire employé par ce professeur à la retraite et le prend pour un fou ! D'abord énervé par l'insistance de M. Pavot lui demandant son aide pour déballer ses cartons, la curiosité poussera l'adolescent un brin sauvage à accepter l'invitation. Son étrange voisin lui livrera alors son secret : il milite pour la sauvegarde des mots désuets qui, peu / plus employés, risquent de sortir définitivement de la langue française. L'ancien professeur est animé d'une telle passion que Thomas va peu à peu adhérer à cette drôle de cause et deviendra membre de la Société Protectrice Des Mots. Grand amateur de slam, Mathieu, un camarade de classe lui aussi engagé dans la SPDM, lui fera découvrir l'artiste Grand Corps Malade. Victime d'un accident de la route quelques années plus tôt, Thomas puisera à son tour dans son vécu pour se mettra à écrire. Et s'ils avaient trouvé là leur projet de classe ?
    Beaucoup de beaux thèmes abordés dans ce petit roman de Yaël Hassan ! Dès les premières pages, l'auteur nous précise qu'elle doit l'idée de son livre à Bernard Pivot, dont le personnage de M. Pavot est inspiré. Pour aller encore plus loin, elle s'est amusée à glisser dans le texte cent mots susceptibles de disparaître et listés par le célèbre défenseur de la langue française. le langage "jeune" et familier de Thomas s'opposera d'emblée à celui de M. Pavot, donnant lieu à des dialogues totalement loufoques et décalés.
    Autre thème fort : le handicap. Suite à son accident, Thomas est devenu méfiant du regard des autres, solitaire, voire agressif avec son entourage. Sa rencontre avec M. Pavot et Mathieu sera un vrai déclic pour dépasser son handicap grâce au pouvoir des mots et s'ouvrir aux autres.

    Lien : http://ocalypso.canalblog.com/archives/2014/06/07/30026637.html
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par Linelo, le 07 juin 2014

    - La phrase est peut-être plus belle parce qu'on n'a pas l'habitude d'utiliser ce mot. Mais ça fait tout de suite pédant, aussi. Vous me voyez parler comme ça avec mes potes ? De quoi j'aurais l'air, moi ?

    - Eh bien, justement, Thomas ! Imagine-toi la tête d'un de tes camarades si, au lieu de lui dire : "File-moi une clope", tu lui disais : "Baille-moi une cigarette, j'ai envie d'en pétuner une !" Ne ferais-tu pas là sensation ?
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par DocBird, le 18 mai 2014

    - Mais ce qui fait toute la richesse d'une langue, sa nitescence, c'est d'avoir à sa disposition plusieurs mots pour dire la même chose, à une toute petit nuance près !

    - La beauté d'un mots, Thomas, c'est sa singularité, sa musicalité, sa rareté, sa résonance, sa consonance, sa couleur, son exotisme...

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

  • Par tomtom25, le 09 octobre 2014

    très bon livre, un roman d'amitié et une telle passion pour les mots c'est magnifique.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation

> voir toutes (1)

Video de Yaël Hassan

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Yaël Hassan

Yaël Hassan - Sacré Hugo ! .
À l'occasion de Lire en Poche 2012 qui s'est déroulé du 5 au 7 octobre à Gradignan, Yaël Hassan vous présente son ouvrage "Sacré Hugo !" aux éditions Casterman.http://www.mollat.com/livres/yael-hassan-sacre-hugo-9782203062153.htmlNotes de Musique : "Kofta Fata" by Gosprom (http://facebook.com/gosprom)








Sur Amazon
à partir de :

4,89 € (occasion)

   

Faire découvrir 'Suivez-moi-jeune-homme' par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (50)

> voir plus

Quiz