AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Paul Couturiau (Traducteur)Christelle Rollinat (Traducteur)
ISBN : 2080812831
Éditeur : Flammarion (1999)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Cette idée qui semblera évidente pour quiconque ayant gardé le contact avec la vie des champs et des bois, est en train de révolutionner notre approche scientifique de la vie sur notre planète - de notre vie avec notre planète. On peut être quasiment cetrtain qu'au cours des 3,5 milliards d'années environ écoulées depuis l'apparition de la vie sur Terre, l'émission de chaleur du Soleil, les propri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (2) Ajouter une critique
polarjazz
polarjazz30 mai 2016
  • Livres 3.00/5
C'est un essai qui date des années 70. Depuis, la science a fait d'énormes progrès.
Pour une entrée en matière concernant l'hypothèse Gaïa, ce petit volume met en appétit. L'idée que la Terre peut être un être vivant me plait. Ma perception de notre planète a changé.
Lovelock m'a montré que la Terre est une biosphère autorégulatrice dans la limite où l'intervention humaine n'entraîne son extinction.
J'ai appris la signification de termes scientifiques de la chimie, de l'astronomie, de l'écologie, de l'information.
Commenter  J’apprécie          90
odin062
odin06203 août 2011
  • Livres 4.00/5
Dur dur de faire une critique de ce livre si ce n'est que les personnes intéressées pas le fonctionnement de notre monde doivent obligatoirement passer par ces quelques pages.
Loin de tout ces discours foireux d'écologiste, Lovelock, grand écologue, nous partage sa propre théorie et ça tient la route.
Commenter  J’apprécie          32
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
polarjazzpolarjazz30 mai 2016
La Terre est la planète de l'eau. Sans eau il n'y aurait pas eu de vie, et la vie dépend toujours dans une mesure considérable de cette impartiale générosité. C'est l'élément de référence ultime. Tout écart par rapport au point d'équilibre vital sur notre planète pourrait se traduire par une modification de la structure et de la composition de l'eau, considérée comme référence absolue. Les propriétés d'acidité et d'alcalinité, de potentiels d'oxydation et de réduction sont estimées par rapport à la neutralité de l'eau. L'espèce humaine utilise le niveau marin moyen comme point de base par rapport auquel sont mesurées les dépressions de terrain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
polarjazzpolarjazz30 mai 2016
Les régions vraiment critiques qu'il conviendrait de surveiller avec soin sont plus probablement les tropiques et les mers proches des rivages continentaux. C'est dans ces régions, qui ne font l'objet de presque aucune surveillance, que des entreprises nocives risquent d'être pratiquées jusqu'à un point de non-retour avant que les dangers soient reconnus.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : Hypothèse de GaïaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
177 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre