AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714471110
Éditeur : Belfond (20/04/2017)

Note moyenne : 3.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Claire en a assez. À presque trente ans, la Londonienne a décidé de sauter à pieds joints dans l'inconnu – enfin, dans une phase de chômage transitoire – pour se donner le temps de trouver le-job-de-ses-rêves- qui-l'épanouira, de se refaire une silhouette d'athlète, de raviver la flamme de la passion avec Luke, son amoureux, d'arpenter les salles d'expo et puis, soyons fous, de dépasser la page 3 d'Ulysse de Joyce.
Mais après six mois à errer chez elle en pyj... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Salome20s
21 avril 2017
J'avoue que je n'ai jamais été autant mitigée après une lecture. La couverture joyeuse et le résumé promettaient un roman feeling-good un peu à la Bridget Jones et une « réjouissante bouffée d'air frais ». Je trouve que les promesses n'ont pas été entièrement respectées.
Tout d'abord, pour parler du personnage De Claire, je n'ai pas été sensible à son caractère. Je l'ai trouvé hélas superficielle et peu aboutie. La plupart de ses réactions avec les autres personnages (surtout avec son copain, Luke) m'ont presque énervée et j'ai carrément trouvé qu'elle cherchait un peu… les conflits.
Grosse déception pour la trame de l'histoire qui n'avance pas ! Dès le début, nous voyons que Claire n'a pas encore « trouver sa voie » (d'ailleurs, tellement de répétitions de cette phrase, c'est crispant !) et ne semble pas plus avancée à la fin, voir encore plus paumée. Tout au long du roman, elle se justifie auprès de son entourage, bois des litres et des litres de vin et s'apitoie un peu trop sur son sort.
Tout de même, elle vit dans un appartement avec son copain et a la chance d'avoir « des économies » pour se permettre de quitter son travail, je n'ai donc pas compris pourquoi elle ‘galérait' autant.
Bien que ce compliqué de trouver un emploi de nos jours, le problème n'est pas là ! En fait, elle ne sait carrément pas ce qu'elle aime et se borne à chercher quelque chose « qui a du sens » pour elle. Un peu abstrait pour une recherche de travail, non ?
Sa comparaison avec Bridget Jones n'est selon moi pas justifiée. Bridget a une forte personnalité malgré ses défauts, or, Claire n'a tout simplement pas de personnalité. Son personnage est plat, sans profondeur psychologique et m'a irrité à de nombreuses reprises.
On dirait qu'elle cherche à se faire plaindre et à envenimer les choses surtout pendant ses ‘disputes' avec Luke. Au sujet du conflit avec sa mère, je n'ai pas grand chose à dire si ce n'est l'absence de toute communication des deux côtés.
Et puis, soit dit en passant, l'origine même du conflit est un peu trop douteuse à mon goût…
Avoir voulu jouer sur le côté ‘perdu' d'une trentenaire en pleine crise identitaire est quelque chose de vu, de revu, et de re-revu. Il faut donc donner quelque chose de nouveau à ce genre de roman ! Très honnêtement, j'ai même réussi à trouver certains passages déprimants alors que l'objectif de ce genre de livre est plutôt de redonner espoir, non ?
Aucune surprise pendant ma lecture, à part peut-être la fin qui m'a donner envie de crier « Mais noooon !! » de désespoir. J'ai l'impression que je me souviendrai De Claire pour son don de faire les mauvais choix et de laisser passer les occasions d'arranger les choses.
Parlons tout de même du positif. J'ai aimé la structure du roman sous forme de fragments. Les titres sont assez poétiques et certains détails de vie m'ont touchée.
J'ai également été soulagée de voir que l'histoire n'était finalement pas basée sur une infidélité amoureuse (comme le promettait le résumé), mais je ne suis pas sûre que ce soit un réel point positif…
J'ai aimé le fait que ce livre se lise très vite non pas pour m'en débarrasser mais pour ne pas rester longtemps sur l'histoire d'une fille comme les autres. J'ai pris cette lecture comme un feuilleton que l'on regarde volontiers pendant un après-midi.
Mon avis est très personnel et joue peut-être sur le caractériel, je l'admets. Je n'ai pas été forcément touchée tout au long de l'histoire bien que j'ai collé un petit post-il sur certains passages. Cela dit, cette lecture rapide est agréable, le style n'est pas lourd et l'esthétique du roman (sous forme de fragments) est audacieuse !
Je conseille ce livre à tout ceux qui veulent partager un court moment avec des personnages un peu comme nous, sans forcément se prendre la tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SuzyBess
20 avril 2017
"En Roue Libre" est un roman plutôt sympathique sur la recherche d'identité au travers de ses ambitions.
Claire a quitté son travail de manière assez subite: elle s'est rendue compte un jour qu'elle aspirait à autre chose, et que si elle ne prenait pas cette décision cruciale sur le moment, elle ne partirait jamais. S'accordant donc du temps libre pour profiter de sa vie et se reprendre en main, elle va, entre deux séances de gym, se concentrer sur la recherche du métier de ses rêves. Oui, mais voilà, la jeune femme n'a aucune idée de ce qu'elle a vraiment envie de faire ! Claire va se retrouver à surfer des heures sur l'ordinateur en faisant des recherches loin d'être déterminantes et des tests de personnalité, commencer à prendre du poids, se mettre à boire un peu plus que de raison, s'acharner à chercher querelle pour des broutilles à Luke, son très conciliant petit-ami, et se sentir rapidement délaissée par amis et famille - encore plus par ces derniers lorsque, lors des obsèques de son grand-père, elle fait une révélation, prise par tous comme une blague de très mauvais goûts, qui aura pour conséquence que sa mère refusera obstinément de lui adresser la parole.
Ce roman fait partie de ceux pour lesquels je suis contente de ne jamais abandonner ma lecture. Et autant dire que le début fut difficile: j'ai mis un certain temps à m'imprégner de l'ambiance, eu beaucoup de mal à comprendre l'héroïne, et même à apprécier la plume de l'auteure. Ceci dit, la faute m'en revient, car j'ai débuté ce roman en le prenant très au sérieux, alors qu'il s'agit plus là d'une comédie psychologique (oui, j'invente un nouveau genre). du coup, il est évident que je n'ai pas compris tout d'abord où Lisa Owens voulait m'emmener avec son histoire - c'est ce que l'on appelle un faux-départ... - et j'ai froncé les sourcils assez souvent en m'ennuyant un peu.
Puis la révélation est apparue en milieu de récit et je me suis dit "Mais qu'est-ce que je fais ? C'est censé être drôle, sois plus légère avec cette lecture !". Mon incompréhension a donc fini par évoluer et j'ai enfin saisi la référence de la quatrième de couverture à notre chère Bridget Jones ! Claire a un peu de cette héroïne, c'est vrai. Mais elle est avant-tout elle-même et il est intéressant de la découvrir. J'avoue qu'elle m'a globalement plutôt fait de la peine qu'autre chose, son désarroi la pousse à être acerbe avec Luke et à adopter un comportement puérile. Et elle s'en veut d'être comme ça. On pourrait donc ne pas l'apprécier (j'ai même failli en arriver là... je l'avoue), mais il faut assimiler qu'il n'est pas facile pour tout le monde de savoir ce que l'on veut faire dans sa vie, de quoi nous sommes capables, quel métier peut nous apporter le bonheur de se lever le matin et de se dire, comme Confucius l'a si bien fait entendre: "Choisis un travail que tu aimes et tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie". Et quand on stagne dans ce genre de flou alors que la vie continue sa route autour de nous, on adopte parfois un comportement répréhensible, mais logique. J'ai compris le raisonnement De Claire, qui ne veut pas se prendre un emploi alimentaire en attendant de trouver mieux, par peur de manquer de temps pour ses recherches et de s'engluer dans un univers qui ne lui plaira pas vraiment. Et finalement, il apparait que ce que cette jeune femme recherche, c'est son âme soeur version job ! J'ai trouvé une réflexion du roman très pertinente: trouver la personne de ses rêves parmi 7 milliards d'êtres humains est déjà exceptionnelle, alors pourquoi serait-ce si différent pour un travail ? Il y a tellement de possibilités.
S'attacher à cette héroïne n'est pas toujours facile, mais, je le rappelle, c'est là mon ressenti parce que je me suis d'abord trompée et ensuite pas beaucoup laissée aller. Car je me dois de préciser qu'elle a un certain humour qui est agréable, des pensées parfois saugrenues qui font sourire et un caractère affirmé qui l'a rendent plaisante à suivre. Il y a aussi le papa attendrissant De Claire, qui m'a beaucoup fait penser à celui de Bridget Jones, pour le coup, et, évidemment, Luke, qui apparaît plutôt parfait, même si son amour pour la jeune femme se voit surtout dans le fait qu'il reste a ses côtés quoi qu'il advienne plutôt que dans ses paroles ou ses actes à proprement parler. Par contre, et cet avis n'est pas une cause de mon faux-départ dans cette lecture, j'ai trouvé incompréhensible la réaction de la maman qui est vraiment disproportionnée et, finalement, pas du tout adaptée ! Il faut lire les faits pour comprendre (une histoire avec le grand-père, que je ne révèlerai pas afin d'éviter tout spoiler pour les futurs lecteurs), mais si j'étais à sa place, je me serai plutôt inquiétée pour ma fille que faire une croix sur elle...
La construction est particulière au premier abord: ce sont de petits paragraphes titrés (qui font tout au plus deux pages pour les plus grands) où nous suivons Claire dans des situations diverses, parfois chez elle, avec ses amis, dans le métro, au restaurant... Ce style permet une lecture rapide et détendue.
Ce qui ressort de cette lecture, c'est l'évolution du personnage principal. Et même si je n'ai pas toujours accroché, le sujet de fond est très intéressant et j'ai fini par me familiariser avec tout ce petit monde. Il advient que j'ai passé un bon moment et que je ne serai pas contre une suite ! Comme quoi, une expérience menée avec réticence n'est pas toujours mauvaise.
Lien : http://letoucherdespages.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Nono19
23 avril 2017
« En roue libre » raconte l'histoire de Claire Flannery, une jeune trentenaire qui vit à Londres avec son petit ami Luke, un neurochirurgien en formation. Claire quitte son travail car il ne lui apporte pas l'épanouissement souhaité. La voilà, au chômage avec du temps, beaucoup trop de temps pour chercher sa voie. Seulement, Claire n'a pas de « vocation » et se lance un peu au hasard au milieu de toutes les offres d'emploi.
Claire essaye de jongler entre réflexions existentielles, sorties au resto avec des amis, conflits familiaux, et relation avec son petit-ami.
Pour commencer, un grand merci à l'opération Masse Critiques et aux Editions Belfond pour la découverte.
Malheureusement, je n'ai pas été convaincue par ce roman. Premièrement parce que l'héroïne m'a profondément agacée. Elle ne sait pas quoi faire de sa vie (en soit, ce n'est pas très grave) mais elle se montre puérile, de mauvaise foi, boit beaucoup trop, se remet peu en question, …
Son comportement m'a souvent fait grimacer que ce soit avec Luke (qui se montre exceptionnellement patient), ses amis ou sa famille.
Sans oublier que Claire m'a paru peu intéressante autant Bridget Jones a su m'emporter avec elle et me faire sourire autant Claire m'a laissé de glace et m'a énervée.
Deuxièmement, parce que l'histoire est fort superficielle et n'a pas su m'accrocher. Jusqu'à la fin, j'attendais que Claire reprenne sa vie en main, se trouve un objectif concret, remonte la pente … ce qui n'est pas arrivé.
L'épilogue (trop court et qui annonce un happy end qui vient de nulle part) ne m'a pas convaincue.
L'idée intéressante, c'est la manière dont le roman est écrit : petits fragments de vie, de pensées de l'héroïne, … L'écriture est simple mais agréable. le roman se lit avec facilité.
Ce roman met en évidence une vérité criante : beaucoup d'adultes travaillent (heureusement me direz-vous 😝) mais veulent également exécuter un travail qui ait du sens pour eux et là parfois ça bloque. Dans une société où on parle beaucoup de bien-être au travail, d'accomplissement de soi, … l'essentiel reste la rentabilité, la productivité, … Et le marché de l'emploi n'est pas vraiment clément.
Tout le monde n'a pas la chance de pouvoir allier travail et épanouissement personnel.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
janessane
18 avril 2017
Claire est une sympathique trentenaire qui a plaqué son boulot parce qu'il ne lui correspondait plus et qui aspire à une seule chose: se réaliser! Oh, elle ne manque pas d'idée ni d'originalité, elle passe son temps sur internet, écume toute une liste de métiers parfois plus improbables les uns que les autres car on le sait bien, c'est un boulot à temps plein de chercher sa voie...Et pour ce qui est de la trouver, cela s'avère dans son cas un vrai sacerdoce!
Claire veut exister, exercer un métier utile, avoir une vie sociale au top, cuisiner des plats bon pour la santé et se débarasser (ou pas) de son lilas des Indes qui envahit sa façade! Mais voilà, Claire n'est pas organisée, sa pensée divague sans cesse, elle passe plus de temps à rêver qu'agir. Bref, au bout du compte, Claire est vite larguée et la jeune téméraire devient une chômeuse presque professionnelle.
Ajoutez à cela une brouille avec sa mère - qui, de mon avis de lectrice, aurait été intéressante à développer beaucoup plus- un petit ami promis à un avenir brillant et des copines bienheureuses au travail et/ou en amour et vous comprendrez pourquoi le vin semble un moment le seul réconfort stable...
Ce roman est frais, léger, un peu désarçonnant parfois tant les personnages ou situations peuvent être loufoques, mais il montre aussi plus que cela. A une époque où le bien-être, la recherche du bonheur sont dans l'air du temps, on perçoit bien combien il est difficile de le revendiquer dans une société qui mise avant tout sur la réussite sociale quoi qu'elle en dise.
Claire est une héroïne des temps modernes, tiraillée entre la société de consommation et son besoin parfois obsessionnel d'épanouissement professionnel et personnel. Elle se regarde sans complaisance, se compare aux autres qui ont tellement mieux réussi, fait parfois preuve de mauvaise foi et joue avec les nerfs de son petit ami. Mais au fond Claire ne veut peut-être qu'une seule chose: qu'on l'aime pour lui apprendre à s'aimer.
Très agréable moment de lecture. Je remercie les éditions Belfond et Babelio de m'avoir permis de m'évader et de rire le temps d'une lecture (vite dévorée!).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PopcornandGibberish
20 avril 2017
Ce roman me faisait très envie sur le catalogue Belfond avec sa jolie couverture colorée et son résumé alléchant. La chick-litt et moi, nous sommes plutôt bonnes copines. En roue libre est le premier roman de Lisa Owens et je suis ravie de connaître une nouvelle autrice.
Comme toujours avec les romans qui me font envie depuis des lustres, aussitôt, je l'ai en main, aussitôt il est terminé sans que je comprenne comment j'en suis arrivée là. En roue libre ne déroge pas à la règle. le style de Lisa Owens est sans fioriture et a un humour bien sympathique. J'ai beaucoup aimé la construction du roman qui est sous forme de thème. Je m'explique : Au lieu d'avoir un roman par chapitre classique, nous avons des chapitres mais à l'intérieur, il y a plusieurs thèmes comme « Rêve » ou « Lilas des Andes » (non, en vrai je ne sais plus si il existe ce thème et je ne peux même pas vérifier, le roman est déjà parti chez Maman Popcorn !). A l'intérieur de ces thèmes, nous avons le récit. Il y a donc bien un arc narratif, une histoire, même si certains thèmes sont vraiment anecdotiques. Je pense au thème du rêve qui revient souvent et qui ne fait pas forcément avancer l'histoire. Cette construction est originale, je n'en avais jamais lu dans la chick-litt.
Concernant les personnages, j'ai bien aimé Claire qui est un petit peu frappée du bulbe ! Non, vraiment, elle est toujours décalée par rapport aux autres. J'ai beaucoup aimé les moments avec Luke, son chéri. Ils sont très taquins et on rit beaucoup de leur complicité. le papa De Claire, sous ses airs timides, se rapproche au fur et à mesure de sa fille et l'apothéose vient lorsqu'ils se retrouvent après qu'il quitte son travail.
Malheureusement, j'ai un gros bémol avec cette chick-litt. Tout ce qu'il y a dans le résumé est le roman de A à Z. Alors oui, je vous vois venir avec le sourire moqueur pour me faire comprendre que c'est le but. Et je suis d'accord avec vous, MAIS contrairement à d'habitude, après le déclin d'un personnage, on le voit repartir et la vie est belle, merveilleuse. Ici, non. Ici, ça s'arrête au moment où ça remonte la pente. Oui, Madame, oui, Monsieur. Surtout qu'on nous entrevoit une éventuelle tromperie de Monsieur Luke, mais que nenni ! C'est à peine évoqué, Claire ne passe pas son temps à chercher des indices. Elle a un doute, une fois. Et à un autre moment lors d'un dîner. Mais basta. Pas de drama, les amis. Et ça m'a embêté d'avoir ce bémol car le roman est court et on aurait pu rajouter quelques pages pour avoir une vraie fin. Comment Claire a trouvé sa voie ? Est-ce que la décision finale a porté ses fruits ? Nous ne le saurons jamais.
Malgré ce bémol, En roue libre m'a fait passer un bon moment de lecture, c'est indéniable. La construction du roman est originale et la plume de Lisa Owens, bien sympathique. L'humour est très présent qui prend forme sous les traits De Claire. D'ailleurs, je pense que l'on a une vraie héroïne de chick-litt. Je lirai le prochain roman de l'autrice avec curiosité.
Lien : https://popcornandgibberish...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
Nono19Nono1922 avril 2017
Tu sais, tout le monde ne peut pas être un héros, ou vivre un rêve - chacun doit faire avec ses moyens. Fournir sa part d'effort, gagner sa vie. Il n'y a pas de honte à ça.
Commenter  J’apprécie          10
Salome20sSalome20s21 avril 2017
Aujourd’hui c’est comme si chaque personne que je croise tentait d’arrêter le regard de toute personne qu’elle croise, dans l’espoir de reconnaître son âme sœur dans la foule, et aussi que cette âme sœur la reconnaisse à son tour.
Commenter  J’apprécie          20
SuzyBessSuzyBess20 avril 2017
Si j'étais célibataire, les choses seraient bien plus simples: je n'aurais que moi à décevoir.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Lisa Owens (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lisa Owens
Lisa Owens reads from Not Working | Waterstones
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

La Chick lit vous a-t-elle séduit?

Que signifie le terme de "chick lit" ?

littérature de jeunettes
littérature de femmelettes
littérature de poulettes
littérature de belettes

12 questions
121 lecteurs ont répondu
Thèmes : chick litCréer un quiz sur ce livre