AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 201702810X
Éditeur : Hachette (19/04/2017)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle.
Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frèr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
BOOKSANDRAP
11 avril 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/04/11/la-cave-natasha-preston/

Ce bouquin ! Non mais ce bouquin ! J'ai adoré. Je l'ai dévoré. Il a tout ce dont j'espérais quand je l'ai commencé : du suspense, de la tension, de l'émotion, de l'adrénaline, du rebondissement. C'était à la fois glauque et intense, magnifique et terrifiant. Un petit bijoux sans conteste.
Si vous n'aviez encore jamais entendu parler de ce livre, ouvrez grands les yeux et tendez l'oreille au maximum, soyez attentifs et concentrez-vous car je vais vous parler d'une histoire qui vous fera frissonner de peur et de dégout. Imaginez-vous la nuit, vous marchez tranquillement, quand un homme vous appelle. Non pas par votre prénom, mais par un autre. Rose, Lilas, Iris ou Violette. Des prénoms de fleurs. Vous ne comprenez pas, vous commencez à avoir peur. L'homme se rapproche, vous appelle de nouveau, il est déterminé, fort. Et puis c'est déjà trop tard. Vous vous réveillez dans une cave, dieu seul sait où, en compagnie de trois autres jeunes filles. L'homme se fait appeler Trèfle, et dans son esprit pervers vous faites désormais partie de sa famille. le cauchemar ne fait que commencer…

Je partais avec un avantage : le thème. C'est totalement ma came quand on mêle thriller et lecture adolescente je ne pouvais donc qu'aimer non ? J'apprécie beaucoup les policier en général, j'aime ce genre d'histoire où il est question de kidnapping. Je trouve le concept et l'intrigue originale et c'est vrai que j'ai tout de suite accroché au style de l'auteur. L'idée est totalement tordue mais vraiment prenante.
C'était vraiment intéressant car en lisant le résumé je savais ce qui allait arriver à Summer : Son enlèvement, sa captivité, sa cohabitation avec les autres filles, la peur etc… Et pourtant on commence l'histoire en suivant Summer dans sa chambre, inconsciente de ce qu'elle va vivre à peine quelques heures plus tard. J'ai beaucoup aimé la découvrir avant ce drame et voir sa relation avec sa famille et son chéri. Au fil des chapitres on la voit finalement changer. On l'a connu avant et on voit l'après. On suit Summer, et Lilas, et on finit par ne plus croire que c'est la même personne tant tout ce qu'elle vit la change et la transforme.

Le gros point positif de ce roman, c'est définitivement l'alternance des points de vue.
Si on avait suivi uniquement Summer durant tout le livre, je pense que cela aurait été trop redontant et peut-être même ennuyeux, mais là ce n'est pas le cas. On suit bien évidemment Summer dans la cave, qui nous dévoile son quotidien. ce sont toujours des passages oppressant et surréaliste par moment. Puis c'est au tour de Trèfle et là on pénètre dans son esprit et on a enfin un aperçu de comment il pense. J'ai trouvé ça vraiment très intéréssant de pouvoir un peu sonder ses pensées et comprendre comment il vit cette situation, et comment il s'illusionne. Et enfin, on suit Lewis, le petit ami de Summer. On le suit lorsqu'il apprends la disparition de Summer, puis dans ses intensives recherches. Autant les passages de Summer et Trèfle sont parfois terrifiant et absurde, autant ceux de Lewis sont teinté de douleur et d'émotions.
L'ambiance de roman est totalement dingue, c'est à la fois glauque, angoissant mais aussi pleins d'espoir et d'amour… de quoi complètement perdre pied. C'est bien mis en place, une fois le nez plongé dedans, il est impossible de penser à autre chose.

En plus de l'alternance des points de vue on a également le droit à des bonds dans le temps. On peut passer d'un chapitre au présent, à un de l'année 2005 où on apprends comment Trèfle en est venu à vriller de cette manière. On a droit également à entrapercevoir des bouts de l'adolescence de Summer, son premier baiser avec Lewis et pleins de petits passages comme celui-là rajouté à l'intrigue principale pour apporter un peu plus de rythme et de détails. Que dire à part que j'ai adoré ? C'était totalement addictif et vraiment très bien fait.
Autant j'ai aimé ces bonds dans le temps, autant ils m'ont tout de même pas mal dérouté. J'ai été parfois un peu paumée entre les époques. On est tantôt au présent avec Summer alias Lilas, puis on repart et on suit Trèfle bien des années en arrière lorsqu'il ramène les 4 premières « fleurs-filles » à la maison, et les dates se ressemblant toutes j'ai de nombreuses fois mis quelques minutes à comprendre où me placer dans l'histoire pour ne pas tout confondre. Mais honnêtement ça ne gâche en rien l'intensité du récit.

J'ai dévore la dernière partie d'une traite. J'étais tout simplement incapable de le reposer avant de savoir comment cette histoire sordide allait se terminer.
J'étais à la fois anxieuse et excitée de connaître le dénouement j'avais cette pression quand je sentais que tout allait basculer d'un moment à l'autre. J'ai trouvé la dernière partie vraiment haletante c'était douloureux à lire mais c'était aussi magnifique pour pleins de raisons. Ne vous attendez pas à un retournement de situation et à un twist de fou, c'est attendu, ça reste un thriller young-adult assez simple, avec un dénouement qui ne va pas vous surprendre plus que de raison. Mais vraiment cela vaut le coup. Oui ça se termine simplement, mais c'est exactement ce dont on attends au final. Je vous le conseille mille fois c'est une lecture qui n'est pas de tout repos, qui va mettre vos nerfs à l'épreuve plus d'une fois, mais c'est une lecture qui mérite qu'on la lise.
Je tire mon chapeau à Natasha Preston qui signe avec « La cave »un récit brûlant, juste et bouleversant ! C'est une petite pépite littéraire qui m'a déchiré le coeur.

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Beliwei
18 avril 2017
Un roman captivant dès le départ, je n'ai eu qu'une envie une fois commencé : continuer de le lire jusque la dernière ligne.
Summer est une jeune fille de seize ans qui mène une belle vie auprès de sa famille, ses amis et son petit ami Lewis. Nous la découvrons un soir à la fin de l'année scolaire, alors qu'elle doit rejoindre des amies pour un concert, elle embrasse Lewis, envoie balader gentiment son frère Henry et file seule. En arrivant, son amie lui demande de l'aider à chercher une des leur qui vient de se disputer avec son copain. Les voilà parties chacune de leur côté, sauf que Summer allait ainsi disparaitre. Nous enchainons directement sur Summer qui se retrouve kidnappée et séquestrée auprès d'autres jeunes femmes dans une cave. La peur est à son comble quand elle comprend qu'elle risque de mourir car cet homme qui l'a kidnappé semble tellement sur de lui.
Dès le départ, nous faisons connaissance avec tous les personnages et vivons chaque moment auprès de Summer. La multiple narration nous permet d'évoluer à travers différents points de vue de cette histoire : nous suivons ainsi Summer, séquestrée dans une cave en compagnie d'autres jeunes femmes. Nous avons aussi le point de vue de Lewis, son petit ami qui à l'extérieur continue en vain de la chercher chaque jour, chaque nuit. Et c'est aussi Trèfle que nous pouvons suivre, le psychopathe à l'origine de toute cette affaire. Des points de vue différentes, chacun d'eux est passionnant et nous permet de bien cerner cette histoire. Souvent quand nous avons une multiple narration, nous pouvons avoir une préférence de lire telle ou telle personne, mais là c'était très intéressant de tous les suivre.
De suivre Summer, nous permet de comprendre ce qu'elle vit avec les autres captives. Nous ressentons la moindre de leurs émotions à travers les moments où Trèfle est présent auprès d'elle, les moments d'angoisse, de doute et de peur. Ces moments où elle espère s'en sortir, se rattachant au souvenir de ceux qui l'attendent dehors, dictés par l'espoir et parfois la colère. Summer est la plus jeune des captives, sa venue semble dénoter de celles des autres, il semblerait que Trèfle n'est pas respecté sa façon d'agir en portant son choix sur elle. Cette impulsivité l'aurait-il poussé à commettre une erreur en la choisissant ?
Nous découvrons ainsi le personnage de Summer, loin de ce qu'était sa vie d'adolescente heureuse. Elle évolue tout du long en huit clos, un huit clos angoissant où elle est obligée de se laisser dicter sa conduite par les conseils de celles qui sont là depuis des années. Mais Trèfle est un personnage impulsif, il a beau être maniaque, organisé, il est aussi perturbé et parfois ses actes sont incontrôlables. Les filles ne savent jamais ce qui les attend quand il descend à la cave.
Quand nous retrouvons Lewis, nous nous rappelons quel amour attend Summer à l'extérieur, tant celui de sa famille que celui de son petit ami. Cette détermination a continuer de la chercher sans se lasser nous prouve bien à quel point il est attaché à elle. Il est déterminé à la retrouver, n'acceptant pas qu'elle puisse être morte. Sa détermination sera l'une de carte maitre de cette histoire. C'est à travers lui que nous continuons d'appréhender le personnage de Summer telle qu'elle était avant son kidnapping.
Le personnage de Trèfle se dévoile à nous en dehors de ses apparitions dans la cave, à travers ses souvenirs du passé, quand tout a commencé. Tandis qu'il maitrise ses captives pour qu'elles ne puissent pas s'opposer à lui, nous apprenons aussi pourquoi il est devenu ainsi. Il est dicté par une mission qu'il a vu naitre dès son plus jeune âge et se sont ses captives qui vont être témoins de sa monstruosité. Nous découvrons aussi ses inquiétudes quand il se rend compte que tout le monde cherche encore Summer. Sa présence auprès de ses jeunes captives est écrasante, il semble à lui seul les contraindre et les réduire en un rien, elles sont incapables de réagir en sa présence, tellement elles sont pétrifiées par la peur.
Les autres captives nous aussi présentées et chacune de leur histoire est importante pour comprendre le comportement de Trèfle. L'aspect psychologique de chacune d'elle nous est dévoilé, nous sommes alors en mesure de voir de quelle façon la captivité agit sur chacune d'elle. C'est fascinant et tout aussi angoissant de voir qu'elles sont toutes différentes les unes des autres. Selon les conditions de vies qu'elles avaient avant, elles n'ont pas aussi la même réaction face à ce qu'il leur arrive. Plus Summer apprend à les connaitre, plus sa peur de ne jamais s'en sortir vivante prend de l'importance. Même en leur compagnie, il est difficile de savoir si elle peut leur faire confiance pour réussir à tenter quelque chose contre Trèfle.
Le récit est vraiment captivant, nous avons tout à fait conscience du temps qui passe. Nous les voyons changer au fur et à mesure, évoluer selon la situation. Un tome dans lequel nous sommes embarqués, nous n'avons qu'une envie, c'est savoir ce qui leur arriver.
Je suis très curieuse de découvrir le second tome, voir un peu ce que arrivera à tous ces personnages pour lesquels nous nous attachons car nous avons partagé avec eux ces longs moments d'angoisse. J'ai très envie aussi d'en apprendre encore plus sur Trèfle, sur sa personnalité, ses défaillances psychologiques car nous abordons certains points mais nous ne sommes pas encore allés jusqu'au bout concernant son personnage.
Lien : http://www.livresavie.com/la..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ninis47
19 avril 2017
Je remercie les éditions Hachette et le site Net Galley pour m'avoir permis de découvrir ce roman.
Ce roman me tentait tellement, même si quand on me présente un thriller jeunesse j'ai toujours un peu peur de rester sur ma faim, mais ici ça n'a été absolument pas le cas!
A bien des égards, il n'a rien à envier à certains thrillers pour adultes, c'est aussi pour ça que je mettrais un avertissement, ce roman n'est pas accessible aux plus jeunes, bien qu'il soit noté en jeunesse.
L'auteur nous plonge rapidement dans l'ambiance car le kidnapping de Summer intervient très tôt dans le roman. Par la suite, nous suivons Summer, rebaptisée Lilas, vivre dans cette cave, avec trois autres jeunes filles. Alors que ses "colocataires" semblent résigner à leur sort, elle, refuse d'abandonner, elle croit toujours que sa famille et son petit ami Lewis remuent ciel et terre pour la retrouver, à juste titre...
L'auteur a pris le parti de nous offrir un roman polyphonique, à chaque chapitre nous suivons Summer, Lewis et même Trèfle et c'est très bien fait. Nous avons une vue d'ensemble de l'histoire, comment chaque partie vit la situation et j'ai vraiment adoré ceci.
Summer est une battante, elle fait preuve d'une grande force de caractère, on ne peut que saluer ça. Même quand tout semble perdu, elle continue à y croire, à être forte. Vu la situation dans laquelle elle se retrouve, c'est très courageux de sa part.
Lewis est lui aussi un battant. Il croit que Summer est toujours vivante et il va au bout des choses dès qu'il croit avoir une piste. Il refuse d'abandonner sa petite amie, leur amour d'adolescent est beau et touchant à lire.
A contrario, les passages où nous sommes avec trèfle sont à glacer le sang. Il passe pour Monsieur tout le monde aux yeux de tous, alors que se cache sous la carapace un vrai psychopathe.
Avec ce roman, on est dans une ambiance très particulière, glauque, oppressante. Rose, Violette, Lilas et Iris vivent un véritable enfer dans cette cave. Trèfle les appelle Ses fleurs, vient manger avec elles tous les matins et tous les soirs, quand il est avec elles, on est toujours sur le qui vive à se demander ce qu'il va se passer.
Les quatre filles vivent l'enfermement toutes différemment. L'auteur aborde plusieurs points de vue psychologiques avec ces personnages. C'est vraiment très intéressant.
Certaines scènes sont également très dures et angoissantes pour un roman jeunesse, de la violence gratuite à l'état pur.
Le style est simple et très fluide, il y a beaucoup d'actions, nous somme ici avec un vrai roman page turner. On est continuellement tenu en haleine, on tourne les pages avec avidité, jusqu'à la dernière malheureusement! On est dans un vrai thriller psychologique.
La fin sera pour moi le seul petit bémol que je relèverai. Je l'aurais aimé plus développée, plus travaillée, moins "facile" avoir plus de réponses à mes questions. Mais je viens de découvrir qu'il y avait une suite, que je me ferais un plaisir de découvrir.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SophieSonge
19 avril 2017
Summer 16 ans, a tout pour être heureuse, une famille aimante, un petit ami attentionné. Un bonheur que l'on croit trop souvent indestructible et définitivement acquis... Quand elle est enlevée et séquestrée, c'est tout son univers qui vole en éclats...

Ce roman psychologique est très fort, il nous capture et nous plonge dans ses abîmes rapidement. L'auteur a créé une atmosphère malsaine, anxiogène autour d'un homme malade au caractère obsessionnel et compulsif.
Ce que l'on apprend sur lui, sur son comportement au fil des pages nous révulse, nous fait peur, mais ne nous surprend pas vraiment. Un homme écarté de tous soupçons, ordinaire ; si vous saviez pourtant... L'univers créé à l'intérieur de cette cave est assez hallucinant, il s'en dégage un parfum entêtant à la fois séducteur et repoussant. Quand Summer découvre Shannen, Becca, Jennifer, elle n'y voit que la parodie du vide, d'une famille reconstruite, illusoire et déjantée. Pour lui, elles sont Lilas, Rose, Iris et Violette des fleurs pures à protéger d'elles-mêmes et de l'extérieur. On est complètement embarqué dans cette histoire et tourmenté par l'esprit de résilience de Summer qui fera tout pour se sortir de ce cauchemar. le récit alterne entre le souvenir de sa famille, l'enfer qu'elle vit avec les filles et les recherches qui sont entreprises pour la retrouver.
L'écriture est habile et maintient une tension perverse, régulière, pulsatile dont on a bien du mal à de défaire. Il y a de la violence, du sang, beaucoup de meurtres dans ce récit torturé et désespérant. Pour supporter cette propension à la folie, il fallait annihiler une partie de soi sans jamais totalement s'oublier... C'était une question de survie !
Un thriller à la hauteur, périlleux, troublant, terrifiant à ne surtout pas rater. Laissez-vous submerger par ce pouvoir des fleurs tentateur et totalement incontrôlable. Elles n'ont peut-être pas dit leur dernier mot...
Lien : http://www.sophiesonge.com/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Pinklychee
20 avril 2017
Je tiens avant tout à remercier le réseau francophone NetGalley et la collection Black Moon de chez Hachette pour m'avoir permis de lire ce livre, qui a été un très bon moment de lecture. Bien que destiné à un public jeunesse, il n'est pas exempt de scènes parfois assez violentes, je conseillerais donc de ne pas le mettre entre les mains des plus jeunes ou des plus sensibles.
Ca n'en reste pas moins une excellente lecture, ça se lit tout seul, la plume de Natasha Preston est fluide et agréable, les personnages sont bien travaillés et ont chacun un caractère bien dessiné.
Le huis clos est étouffant, mais fort heureusement des passages consacrés à Lewis, le petit ami de Summer, nous permettent de nous évader et de reprendre notre souffle avant de redescendre dans l'enfer de cette cave.
Lewis cherche désespérément sa petite amie, il est prêt à tout pour la retrouver et son acharnement m'a un peu fait mal au coeur. Certes, le fait qu'il refuse de baisser les bras est attendrissant, mais comment avancer quand Summer semble s'être volatilisée et qu'il n'y a aucun indice?
C'est d'ailleurs là que le bât blesse un peu, cette espèce de pressentiment limite "divin" qu'il ressent à propos d'une personne en particulier et qui va bien sûr permettre de faire avancer l'enquête ne m'a pas forcément convaincue. Cependant, l'auteure réussit à rebondir et à reprendre en main son récit, ce que j'ai grandement apprécié.
D'autres passages sont consacrés au passé de Trèfle et nous donnent un aperçu de son évolution. Nous comprenons qu'il a eu une relation tordue avec sa mère, ce qui l'a probablement conduit à devenir celui qu'il est aujourd'hui, mais aussi avec les femmes.
Quant aux filles, leurs réactions sont crédibles, naturelles, du moins autant qu'elles peuvent sembler l'être vu leur situation. L'une d'elles a choisi de coopérer, une autre préfère faire profil bas et obéir plutôt que subir des représailles, une autre se rebelle ouvertement quitte à y laisser des plumes. Elles ont cependant toutes un point commun: la peur, car Trèfle est loin d'être un enfant de choeur!

Je mets toutefois un petit bémol en ce qui concerne le personnage de Rose, la première (car plus ancienne) fleur de Trèfle: j'aurais souhaité que l'auteure aille encore plus loin avec elle. Au fur et à mesure que l'on avance dans le récit, on nous raconte son histoire et on comprend assez vite qu'elle tient une place toute particulière dans la vie de Trèfle. J'aurais aimé que les choses soient encore plus poussées qu'elles ne le sont déjà, même si dans l'état elle suffisent à expliquer pas mal de choses à propos du comportement de Rose.
J'ai pu voir que certaines personnes trouvaient la fin trop rapide et bâclée, mais pour ma part je l'ai trouvée très bien telle quelle. Certes, il y a un petit détail évoqué par Natasha Preston que j'aurais aimé voir plus exploité, mais je reste satisfaite de cette conclusion et de ce livre dans sa globalité.
Lien : http://pinklychee-millepages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
DBC-AnaisDBC-Anais17 avril 2017
La solitude est pire qu'une maladie mortelle. Chaque jour qui passe, on s'efface un peu plus.
Commenter  J’apprécie          120
BOOKSANDRAPBOOKSANDRAP10 avril 2017
Il a souri en montrant ses dents trop blanches et trop bien alignées. Tout en lui était impeccable : sa peau, ses cheveux, ses vêtements, repassés avec soin, ses maudites dents.
L'image du loup déguisé en agneau lui allait comme un gant.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Natasha Preston (2)Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1029 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .