AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Vendredi ou La Vie sauvage (90)
Gwen21
Gwen2103 février 2013
  • Livres 2.00/5
"Vendredi ou la vie sauvage", adaptation par Michel Tournier de son propre roman "Vendredi ou les limbes du Pacifique" afin de le rendre accessible aux enfants, est un des pires souvenirs de ma "carrière" de lectrice à ses commencements. Lu, bien évidemment, dans le cadre de l'école comme bon nombre de livres qui, selon tout logique et quoiqu'en pensent les "sages" de l'Education Nationale, réunissaient tout ce qu'il fallait pour me dégoûter à jamais de la lecture et de la littérature...

Enfant, je n'avais bien sûr aucunement conscience que Tournier paraphrasait Defoe, lui-même inspiré, semble-t-il, par les aventures très réelles du marin écossais Alexandre Selkirk. Non, enfant, je n'avais que la conscience de l'ennui indicible de voir se créer la relation entre Robinson et Vendredi ; que le désagrément de devoir m'intéresser à la conception d'un arc ou d'une tente quand mes deux frères m'avaient, par nos jeux, déjà montré tout ça depuis belle lurette.

Actuellement, Vendredi ou la vie sauvage figure toujours dans le top des ventes de la littérature jeunesse car il est encore "prescrit" aux élèves dans le cadre des premières lectures scolaires. Des enfants que je plains de tout mon coeur !
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          316
Colette
Colette23 février 2015
  • Livres 4.00/5
J'avais tellement entendu parlé de ce livre en étant au collège, mais celui-ci n'étant pas dans mon programme, je n'avais alors pas cherché à le lire.
Je m'y suis penchée que maintenant puisque par hasard je suis tombée dessus et j'étais assez curieuse de découvrir son contenu.
Tout le monde connait l'histoire de Robinson Crusoé, je ne vais donc pas la retracer mais plutôt essayer de dire ce que j'en ai pensé.

Au départ, juste après le naufrage du bateau, j'étais peinée par la grande solitude de Robinson quand il s'est retrouvé seul sur l'île. L'auteur exprime bien ce sentiment à travers toutes les occupations du personnage afin qu'il continue de se sentir exister.
À l'arrivée de Vendredi, j'ai détesté le comportement de Robinson à l'égard de ce pauvre indien. Je trouvais Robinson méprisant et hautain: "Vendredi travaillait dur, et Robinson régnait en maître."
Mais lorsque l'incident sur l'île à tout remis en question, j'ai commencé a apprécié cette histoire.
J'ai aimé l'évolution de la relation entre les deux hommes. Cette entente qui les a réuni malgré que tout les opposait. Au début le manque de dialogues rendait l'histoire peu dynamique à mon goût, mais les personnages ne parlent pas la même langue et on se rend compte au fil du temps que la communication ne passe pas forcément par le dialogue.
On découvre alors toute la richesse du personnage assez sauvage de Vendredi, qui enseigne à son tour à l'homme civilisé. C'est ce qui fait la force de ce livre. Ce duo est au final très attachant.
J'ai également beaucoup aimé la fin.
Les chapitres sont courts et la lecture assez facile, mais les plus jeunes doivent selon moi être accompagnés pour bien comprendre l'ensemble de l'ouvrage.

Je pense que je n'aurai pas autant apprécié cette lecture si je l'avais lue dans le cadre scolaire (c'est même certain!) et je serai probablement passée à côté de la philosophie de cette belle histoire.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          292
jostein
jostein19 novembre 2010
  • Livres 4.00/5
L'histoire débute avec le naufrage de Robinson en 1759 sur une île déserte au large des côtes du Chili. Après l'attente d'un sauvetage puis, la construction d'un bateau, Robinson se désole. Mais il apprend vite que l'oisiveté et la désolation ne mènent à rien.
Très vite, et encore davantage avec l'arrivée de Vendredi, Robinson va recréer sur cette île une copie de la société (lois, argent, commerce...).
Vendredi, plus frivole, va malheureusement tout ébranler en faisant sauter les constructions de Robinson mais aussi ses convictions.
Robinson va alors apprendre la vie sauvage et l'apprécier puisqu'il ne voudra plus quitter son île lorsqu'un bateau anglais accostera 28 ans après son arrivée.
Michel Tournier présente ici une réflexion un peu philosophique de Robinson puisqu'elle démontre les méfaits de l'oisiveté et de la civilisation.
Ce roman est très bien écrit et son côté aventurier permet de faire passer certaines valeurs auprès des jeunes lecteurs.
Commenter    J’apprécie          270
ibon
ibon12 janvier 2013
  • Livres 4.00/5
C'est un livre de 1971 qui reprend le mythe de Robinson Crusoé et de Vendredi. S'atteler à un livre de genre n'est pas aisé, on risque la comparaison avec l'original, de Daniel Defoe (début 18ème). Michel Tournier adapte le récit, avec réussite , pour l'adresser aux jeunes lecteurs, à partir de 10 ans.
Il est donc plus court que l'original mais non moins intéressant pour les adultes. La lecture est fluide mais l'auteur ne fait pas l'impasse sur quelques termes de botanique et aborde les sujets complexes sur les différences entre les civilisations, la solitude, le temps et le rapport avec la nature.
C'est donc un livre très riche, un manuel très utile pour des adeptes de la survie en milieu non habité, humaniste et emprunt parfois d'une grande poésie qui m'a bien plu.
Commenter    J’apprécie          240
Nebulas
Nebulas25 décembre 2015
  • Livres 3.00/5
Michel Tournier a réécrit l'histoire ancienne de Robinson Crusoé. le roman original de Daniel Defoe a été publié en 1719. C'est une histoire simple et fascinante d'un homme seule sur une île déserte dans la Pacifique. Je ne crois pas qu'il y ait des lecteurs qui ne la connaissaient pas.

Le livre de Michel Tournier suit l'histoire originale mais il ajoute quelques nouveaux éléments, comme un Dimanche... La perspective de l'auteur moderne est surtout le développement psychologique de Robinson et le changement de son caractère pendant ce long temps d'isolation, avant et après l'arrivée de Vendredi. Les interactions entre Robinson et Vendredi sont intéressantes, bien que l'attitude de Robinson reste un peu condescendante…

« Vendredi ou La Vie sauvage » est un petit livre avec un texte facile à lire ; une petite soirée suffirait pour le terminer. J'ai lu l'édition de Folioplus qui est bien soignée et qui contient le texte intégral plus un dossier intéressant pour mettre l'oeuvre en perspective.
Lien : http://nebulas-nl.blogspot.nl/2015/12/vendredi-o..
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          120
Aela
Aela03 juillet 2011
  • Livres 0/5
Dans "Vendredi ou les Limbes du Pacifique", Michel Tournier inverse en quelque sorte la légende de Robinson en retournant sa relation avec Vendredi: après l'échec de Robinson pour asservir Vendredi, c'est Vendredi qui devient le meneur de jeu.
A l'inverse du héros de Daniel Defoe qui retourne vers le monde civilisé, le Robinson de Tournier, qui a découvert le bonheur de la "vie sauvage", décidera de rester dans son île.
Un récit original et bien rythmé.. Un excellent souvenir des lectures de lycée...
Commenter    J’apprécie          120
michfred
michfred18 juillet 2015
  • Livres 4.00/5
je n'ai jamais compris pourquoi Tournier avait édulcoré Vendredi ou les Limbes du Pacifique, afin de le mettre aux mains de jeunes lecteurs...ne valait-il pas mieux attendre, gentiment, qu'ils mûrissent?
Commenter    J’apprécie          110
audrey77340
audrey7734028 septembre 2012
  • Livres 4.00/5
J'ai lu "Vendredi ou la vie sauvage" vers 12-13 ans et j'ai adoré. Loin de m'ennuyer, j'ai vraiment trouvé ce livre passionnant. C'était encore l'ancien Folio Junior, dans l'édition spéciale munie des pages spéciales "Et si c'était par la fin que tout commençait..." où on avait droit à tests amusants, questions sur le livre, les différents Robinson dans la littérature, etc. D'emblée très attrayant, ce roman a vraiment été mis à portée de tous par Michel Tournier et c'est un point très positif car c'est une porte qui s'ouvre pour les jeunes lecteurs.
Commenter    J’apprécie          110
DrJackal
DrJackal05 février 2011
  • Livres 4.00/5
Un roman agréable a lire a tout age, que ferions nous sur une île déserte? (a part bien sur emporter les six livres mis en évidence sur se site ;) ) bin surement comme Robinson, mais on galèrerait surement plus que lui.
Tournier sais sur se livre, malgré un huis clôt encore plus intime que celui de Sartre, nous maintenir en haleine tout au long. A lire a tout age.
Commenter    J’apprécie          110
sabine59
sabine5923 décembre 2015
  • Livres 4.00/5
Ah, le mythe de Robinson ! Il fait rêver depuis longtemps... Comme Michel Tournier s'en explique dans un autre de ses livres " le Vent Paraclet", plusieurs " vrais" Robinson(s) ont existé mais à part des années de solitude, ils n'ont pas grand chose en commun avec le Robinson de papier, qui, lui, est devenu une légende, une figure de mythe.
L'auteur s'est bien sûr inspiré du "Robinson Crusoë" de Stevenson mais on pense aussi à d'autres influences, comme celle de Jules Verne dans "Deux ans de vacances" ou "L'île mystérieuse" et plus près de nous, "Suzanne et le Pacifique" de Jean Giraudoux.
Cependant Michel Tournier nous offre dans cette version jeunesse ( écrite à partir de "Vendredi ou les limbes du Pacifique") tous publics, selon moi, une vision toute personnelle et très différente des aventures de Robinson sur son île.
Tout d'abord, et c'est symbolique: le nom donné à l 'île à son arrivée.Dans "Robinson Crusoë", il l'appelle " L'île du désespoir"...Pour le Robinson de Michel Tournier, ce sera "Sperenza"....Cela peut sembler être juste une volonté de prendre le contre-pied de l'oeuvre classique ,c'est bien plus: Robinson sera plus positif et évoluera en mieux...
Mais surtout, le personnage de Vendredi , réduit à un simple domestique se contentant d'obéir à son maître, image colonialiste et raciste typique de l'époque de Stevenson, va prendre une importance capitale dans le livre.Il sera l'initiateur, celui qui aidera Robinson à se transformer , à se libérer des conventions sociales, à s'ouvrir à la nature.
C'est cela qui fait la beauté et l'intérêt du roman: cette légèreté acquise, ce goût du jeu, cette liberté gagnée...
Embarquez pour cette robinsonnade, elle réveillera en vous des rêves d'enfant mais vous fera aussi réfléchir...
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          90





Quiz Voir plus

vendredi ou la vie sauvage

qui est le personnage principal

vendredi
robinsson
dimanche
samedi

4 questions
163 lecteurs ont répondu
Thème : Vendredi ou La Vie sauvage de Michel TournierCréer un quiz sur ce livre