AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845634242
Éditeur : Xo Editions (13/10/2011)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Mohawks, jeune Indien nahanni, part pour le Grand Voyage, la plus haute mission qui soit. A cheval, en canoë ou en traîneau, le jeune garçon va braver tous les dangers pour rejoindre les différentes ethnies des Peuples d'en haut et tenter de recréer leur unité. Il va errer, espérer, apprendre et se décourager jusqu'à en perdre le fil de sa quête. Car la route est longue et le danger proche. Mais quoi qu'il arrive, un Voyageur n'abandonne jamais.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
mariech
31 mars 2012
Je me rends compte qu'il manque un statut pour les livres sur Babélio , c'est celui des livres abandonnés .
En effet , je n'ai pas terminé ce livre , loin de là , je n'ai lu qu'une cinquantaine de pages .
Je m'attendais à un récit de voyage et voilà que je découvre un roman qui semble avoir beaucoup de mal à démarrer , j'avais trop envie de lire autre chose .
Dommage , sans doute , que ce n'est pas mon genre de livres .
Commenter  J’apprécie          150
brigittelascombe
31 octobre 2011
Romanesque à souhait sur fond de rites chamaniques et de légendes indiennes!
Le nouvel opus de Nicolas Vanier se situe dans le Grand Nord mais n'est pas autobiographique comme l'enfant des neiges. Premier tome d'une saga, il débute par la mort de Raian, l'arrière grand-père de Howaks qui lui transmet, avant son dernier souffle,"l'esprit du voyage qui ouvre le chemin des mondes d'en haut".
Howaks, simple chasseur doit accomplir son destin. Désigné comme "le Zuyi", il va partir pour "un périple d'au moins 48 lunes" et ramener les quatre totems sacrés avant de devenir chef.
"Es tu prêt à céder ta place Rochia à celui qui reviendrait du grand voyage?"
Premier hic:Rochia, le frêre ainé qui aurait du partir mais...
Courageux, Rochia endure les blessures des rites initiatiques sans broncher et devient chef...jusqu'à ce que...
Bon, ouf. Pas de casse!
Deuxième hic:Rochia, amoureux d'une superbe indienne, fille d'un clan voisin, Sajawa, dont "les yeux ont l'éclat du quartz et la bouche le pourpre des baies sauvages" se voit repoussé. Cette union est impossible, avoue-t-elle à Howaks,envoyé en éclaireur, je suis malade, surtout ne l'ébruite pas.
Troisième hic:Sajawa demande à Howaks une relation charnelle avant de mourir et ....elle est enceinte et...guérit.
On pressent de futures péripéties dans les prochains tomes.
Un réel talent de conteur chez Nicolas Vannier, une imagination fertile mais j'ai regretté quelques longueurs car l'action du début se meut vite durant les trois cent pages suivantes en un périple dangereux en canoë, à cheval, en traineau pour braver les bêtes sauvages, la tempête, le naufrage,le froid, la chasse, l'amour avec Sassi, vite enceinte elle aussi...
alors que je le voyais déjà revenir les quatre totems sous le bras et affronter Rochia et...découvrir son fils...ou sa fille...
Bon, je suis sans doute trop pressée...d'ailleurs il ne sait même pas que Sajawa est enceinte.
Conclusion: un excellent ouvrage d'aventures que je vais offrir à je sais qui, qui va adorer!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Laeti1304
22 août 2013
Pour ceux qui me connaissent un petit peu, je suis une grande fana de chiens de traîneau. Dans ce petit univers peu répendu, Nicolas Vanier fait office de figure médiatique. On entend beaucoup parlé de lui, notamment à propos de ces divers voyages à travers le Grand Nord. Il est d'ailleurs un de seuls mushers à proposer une ribambelle de livre et de DVD sur le sujet (que j'ai d'ailleurs quasiment tous ^^)... Même si je ne peux pas dire que j'apprécie plus que ça le personnage, jaime le message qu'il tente de faire passer... Mais, en ce qui concerne le roman, c'est une autre histoire... Effectivement, le Nicolas Vanier-auteur-de-roman est tout nouveau pour moi... Et je dois dire que je suis un peu mitigée...
A la mort de son Grand-Père, Mohawks est désigné pour être le nouveau Zuyis, le Voyageur. Il part alors pour un long périple au-delà du cercle polaire. Ce livre est synonyme de rencontres, d'aventure mais aussi de remise en question. Car le Grand Voyage est avant tout un voyage initiatique.
Je ne peux pas dire que Mohawks soit un personnage qui m'ait touché. Il est carrément imbu de sa personne voir complètement vaniteux. Il profite des peuples qu'il rencontre et qui l'accueil et, en retour, il n'hésite pas à les trahir... pour finalement revenir vers eux en s'excusant, la queue entre les jambes ou à jouer les naïfs en disant "oh mon dieu mais je n'ai pas fait exprès" et j'en passe. Certaines de ces décisions ont été totalement incompréhensibles pour moi... Bref, ce n'est pas un personnage auquel j'ai pu m'identifier et ça m'a beaucoup manqué lors de ma lecture.
J'ai beaucoup aimé découvrir la tribu de Mohawks dans les premiers chapitres et ne commencer le Voyage qu'un peu plus tard. D'ailleurs, j'ai trouvé très sympas que le voyage alterne canoe, cheval et traîneau. Et j'ai particulièrement aimé que la plus grande partie soit dévolue aux chiens !
Au niveau de l'écriture, j'ai trouvé le style de Nicolas Vanier sobre et très fluide. J'ai parfois eu un peu de mal avec certaines répétitions : les doigts sont trop souvent gourds et les yeux malicieux...
La où j'ai vraiment rager, c'est lorsque Mohawks rencontre un musher qui possède une meute de malamute... Comment dire... Quand on connait un peu les livres ou les films de Nicolas Vanier, on sait qu'il n'aime pas le malamute... Il le répète assez souvent... Régulièrement... "Les malamutes sont trop bagarreurs, trop belliqueux, ils pas assez siii, ou pas assez çaaaa bla bla bla blaaaaaaa" ! OK qu'il aime pas les malamutes, c'est son problème... Mais MERDE, le dire, PARTOUT, et TOUT LE TEMPS, même dans un roman, c'est de l'acharnement !!!! Bah moi j'ai un malamute et ma fifille elle est TOP !!!! NA !
En faite, cette petite réflexion sur le malamute qui fait à peine 3 lignes m'a presque donné envie de refermer le livre et a un peu gâcher le reste de ma lecture... Je suis peut-être un peu susceptible mais c'est carrément redondant et ça m'a gavé...
Bref, malgré ces petits détails, ça reste une histoire assez sympa et je lirais la suite qui se trouve déjà dans ma bibliothèque...
Lien : http://deslivresenpagaille.e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sidrano
10 octobre 2013
Très bon livre, Nicolas Vanier nous fait voyager et nous initie à la culture des tribus indiennes, à leurs croyances et nous fait partager le voyage du jeune Mohawks destiné à devenir un Zuyissan ( Grand voyageur ) ou pas? Les descriptions des décors me font presque sentir le grand froid d'hiver, même sous ma couette ! Idéal pour se dépayser et voir plus loin que le bout de son nez.
Commenter  J’apprécie          20
chagab
30 août 2013
Mon avis reste mitigé... je m'attendais à un récit d'aventures palpitant mais je suis restée sur ma faim : l'histoire est un peu mièvre et les obstacles auxquels le personnage principal est confrontés sont répétitivement trop facilement surmontés. La réflexion initiatique aparrait également assez simpliste...
Trop de bonnes lectures m'attendent pour achever ce livre.
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
brigittelascombebrigittelascombe31 octobre 2011
Rester pétrifié est contraire à ce que tu es. La peur peut pétrifier, l'indécision peut pétrifier, le remords aussi.Vivre, c'est aussi s'égarer.Seul un homme mort ne risque pas de se tromper.Vivre c'est bouger, se perdre,repartir, célébrer le mouvement circulaire.
Commenter  J’apprécie          20
brigittelascombebrigittelascombe31 octobre 2011
Quand une bête est prise au piège, elle peut se dévorer elle même pour fuir.
Sajawa coupait la partie saine de son coeur plutôt que d'entrainer son bien aimé dans la douleur.
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe31 octobre 2011
L'amour rendait-il les choses tabous? Depuis que Rochia avait avoué sa passion,Mohawks découvrait que les sentiments peuvent aliéner un homme même le plus raisonnable.
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe31 octobre 2011
La vie se nourrit de la mort.Ainsi vont les choses depuis l'éternité.
Commenter  J’apprécie          20
brigittelascombebrigittelascombe31 octobre 2011
Forge ta volonté car ce n'est pas une question de capacité.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : grand nordVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

''Loup'' de Nicolas Vanier

Quelle distinction est attribuée à Sergueï ?

Il devient chaman
Il devient gardien de la grande harde
Il devient chef de clan

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : Loup de Nicolas VanierCréer un quiz sur ce livre