AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.12 /5 (sur 199 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1981
Biographie :

Adélaïde Bon est comédienne.

Elle a été victime d'un viol à l'age de neuf ans, en 1990.

25 ans après les faits, son violeur a été arrêté puis condamné à 18 ans de prison ferme. Au printemps 2016, au Palais de justice de Paris, au côté de 18 autres femmes, elle affronte le violeur en série qui a détruit sa vie.

Avec une distance, une maturité et une finesse d’écriture saisissantes, Adélaïde Bon retrace un parcours terrifiant dans son premier livre, "La petite fille sur la banquise", publié par Grasset en 2018.










Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
« J'ai neuf ans. Un dimanche de mai, je rentre seule de la fête de l'école, un monsieur me suit. Un jour blanc. Après, la confusion. » A. B. Quand ses parents la trouvent en pleurs, mutique, Adélaïde ignore ce qui lui est arrivé. Ils l'emmènent au commissariat. Elle grandit sans rien laisser paraître, adolescente puis jeune femme enjouée. Des années de souffrance, de solitude, de combat. Vingt ans après, elle reçoit un appel de la brigade des mineurs. Une enquêtrice a rouvert l'affaire dite de l'électricien, classée, et l'ADN désigne un cambrioleur bien connu des services de police. Avec une distance, une maturité et une finesse d'écriture saisissantes, Adélaïde Bon retrace un parcours terrifiant, et pourtant trop commun. Une lecture cruciale. https://www.grasset.fr/la-petite-fille-sur-la-banquise-9782246815891 Copyright : Grasset
+ Lire la suite
Citations et extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
Fleitour   25 juillet 2018
La petite fille sur la banquise de Adélaïde Bon
Elle a le cœur chaviré par sa tendresse, sa sensibilité.

Il est amoureux et ses mains peu à peu l'apprivoisent, la rassurent.

p 55
Commenter  J’apprécie          200
Dominique84   21 mars 2018
La petite fille sur la banquise de Adélaïde Bon
Je suis ce qu’il reste d’une femme après qu’on l’a violée. Et de l’écrire me renoue, me relie, me répare.
Commenter  J’apprécie          160
Dominique84   21 mars 2018
La petite fille sur la banquise de Adélaïde Bon
Sourire, dissimuler, s’épuiser. Passer chaque journée en dehors de soi. Se vivre déportée, sans que nul ne sache. Elle rit toujours, peut-être un peu plus qu’avant, c’est qu’elle a le cœur si lourd que quand la joie lui vient, elle s’y jette.

Commenter  J’apprécie          130
thedoc   24 mars 2020
La petite fille sur la banquise de Adélaïde Bon
Le juge lui demande quelles conséquences les faits ont eues sur sa vie. Elle énumère quelques méduses, mais elle n'a pas de mots pour raconter ce que c'est, ce que ça vous fait, année après année, vivre à l'envers. Ne rien confier à ses parents, à ses frères et soeurs, à ses amies. Se couper des autres. Sourire. Dissimuler. S'épuiser. Passer chaque journée en dehors de soi. Se vivre déportée, sans que nul le sache.
Commenter  J’apprécie          100
claudiechiappelloni   08 septembre 2019
La petite fille sur la banquise de Adélaïde Bon
Les agresseurs sont des lâches. Je ne comprends pas notre fascination pour les coupables. Plutôt que d'écrire des romans, des séries, des émissions à sensation sur le parcours des criminels, plutôt que d'en faire des monstres pour nous rassurer sur notre propre humanité, on devrait élever des statues à chaque pas de porte, écrire des biographies, des scénarios, faire des cortèges, des chansons, des fêtes, des jours fériés pour célébrer le courage de centaines de millions de victimes que personne n'a jamais écoutées et qui chaque soir parviennent encore vivantes au terme de leur journée, abandonnées, abattues et si terriblement seules.
Commenter  J’apprécie          91
nelly76   11 septembre 2018
La petite fille sur la banquise de Adélaïde Bon
Est-ce qu'elle s'est essuyé la bouche du revers de la main,passé la langue sur les dents ,recoiffėe un peu? Est-ce elle où lui qui a remonté la culotte,remis un semblantvd'ordre dans la robe-tablier rouge ,tiré sur le chemisier blanc?Elle le regarde en opinant du menton,comme les petits chiens qui hochent la tête sur les plages arrière des voitures.Je suis gentille,je suis jolie,j'aime ça, tu es mon ami,tu aimes mes grosses fesses,tu me fais du bien ,je suis gourmande ,je ne dirai rien,c'est notre secret,je te promets ,je ne dirai rien.Des mots qu'il lui a dits et dont elle ne se souvient pas,pas plus qu'elle ne se souvient de ce qu'il lui a fait.
Commenter  J’apprécie          80
BenedicteN   31 mars 2018
La petite fille sur la banquise de Adélaïde Bon
Elle note les mots dissociation, conduites à risques, conduites d'évitement, attaques de panique, violences que l'on s'inflige à son corps défendant, cauchemars répétitifs, sensations de pénétration, elle note, À tous ces symptômes, les victimes ne comprennent rien. Plus on a été agressé jeune, plus on a de mal à voir le rapport entre la crise de panique au présent et l'agression du passé.

Elle note avec avidité mais elle non plus, elle ne voit pas le rapport.
Commenter  J’apprécie          80
Jenndrix   20 septembre 2018
La petite fille sur la banquise de Adélaïde Bon
Elle est vive et enjouée en compagnie et des qu' elle échappe aux regards elle mange. Elle rit toujours, peut être même plus qu' avant, c est qu' elle a le coeur si lourd que quand la joie lui vient, elle s y jette.
Commenter  J’apprécie          80
thedoc   23 mars 2020
La petite fille sur la banquise de Adélaïde Bon
Elle ne collectionne plus les mots, en cours de grec ancien, elle apprend à les décortiquer, à suivre leurs racines qui s'enchevêtrent à l'histoire des hommes.

Un jour, elle comprend, stupéfaite, "pédophile". Quelqu'un qui a de l'amitié pour un enfant. Une phrase lui revient brutalement en mémoire, une phrase comme une gifle, une phrase à l'envers, une phrase du monsieur de l'escalier.

"Je suis ton ami". [...]

Si elle découvre alors que certains mots signifient l'inverse de ce qu'ils prétendent, elle ne se demande pas encore pourquoi on a choisit d'utiliser précisément ceux-là.
Commenter  J’apprécie          70
Natacha17   16 juillet 2018
La petite fille sur la banquise de Adélaïde Bon
Le lendemain du jour où tu nous as piégées, nous nous sommes toutes réveillées dans notre jolie chambre d'enfant et nous avons continué, à aller à l'école, à sourire à la dame, à dire merci beaucoup. Nous avons fait avec, nous avions eu de la chance, nous étions vivantes, cela aurait pu être pire. Nous n'en avons plus parlé, ou si peu. Nous avons construit chacune nos existences. Nous avons taché tant bien que mal que cela tienne, nous avons empilé les expériences difficiles et les belles rencontres au-dessus de cette journée-là, elle, nous l'avons laissée dans la cave, nous l'avons oubliée, nous avons dressé des cloisons, des couloirs, ouvert des fenêtres, nous avons bâti de nos mains la charpente, et si nous sentions confusément que l'édifice avait une malfaçon, nous ne savions pas laquelle, alors nous avons appris a colmater les brèches, les paniques, à circonscrire l'angoisse dans les combles. Nous avons invité des convives, nous avions l'impression d'habiter enfin chez nous.

Après le coup de fil de la brigade des mineurs, de petits points noirs sont apparus sur nos murs, nous avons appuyé dessus du bout des doigts, le mur s'est effrité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Marche ou Crève

Sous quelle nom le livre a été publié?

Stephen King
Richard Bachman

17 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Marche ou crève de Stephen KingCréer un quiz sur cet auteur