AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.06 /5 (sur 314 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1960
Biographie :

Anne-Sophie Silvestre est médecin de formation.

Passionnée d'écriture, elle est l'auteure de plus de quarante romans pour la jeunesse, les adolescents et tous les lecteurs en général sur des thèmes historiques, mythologiques ou contemporains.

Elle a publié chez Casterman, Bayard, Hachette, Nathan et principalement chez Flammarion et Oskar. Certaines de ses œuvres ont été publiées au Québec. Certaines ont été traduites en anglais, grec moderne, catalan, espagnol, chinois. La série "Eulalie de Potimaron" est entièrement traduite en italien.

"Ma vie de sorcière" (2003) a obtenu le Prix Bonnemine d'or 2003 en France, et Prix Bonnemine d'or 2004 au Québec. Le roman "Joséphine de Lavalette" (2008) a reçu le Prix du Roman Saint-Exupéry.

La série "Les folles aventures d'Eulalie de Potimaron" : Prix 2013 du roman jeunesse au festival du roman historique de Bastia. Prix 2015 du roman pour la jeunesse de l’Académie des Lettres et sciences morales de Versailles et de l’ile de France.

+ Voir plus
Source : www.livres-a-gogo.be
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
IInterview de Anne-Sophie Silvestre, l'excellent auteur médecin à Saint-Maur en poche pour le blog : http://lescritiquesdejeremy.blogspot.fr/ elle s'est confiée aux caméras du blog

Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
Sakalivres   23 juin 2015
Atalante, Tome 1 : La quête de la Toison d'or de Anne-Sophie Silvestre
Méléagre se laissait porter par le bavardage d'Atalante, il écoutait le son de sa voix, il riait avec elle, il ressentait une étrange impression de chaleur et il se sentait incroyablement heureux.

"Que m'arrive-t-il? songeait-il. Mon cœur bat comme si je me trouvait en face d'un ennemi armé... Est-ce que je suis amoureux? C'est donc cela, être amoureux? Comme c'est bien, comme c'est bien, comme c'est agréable..."

Et soudain, il ne put s'empêcher de demander:

- As-tu un fiancé?
Commenter  J’apprécie          150
Lady_K   18 décembre 2011
Joséphine de Lavalette de Anne-Sophie Silvestre
- Les hommes sont idiots ! s'emporta Mme Croix. Chair à canon amoureuse du canonnier ! ... Un tambour, un canon, un drapeau, un bureau de recrutement : aucun mâle ne peut résister ! Mais, pour l'amour de Dieu, pourquoi ces choses là vous fascinent-elles à ce point ?
Commenter  J’apprécie          120
LaLo   18 octobre 2011
Chevalier d'Eon, agent secret du roi, tome 1 : Le masque de Anne-Sophie Silvestre
- C'est incroyable, fit enfin Louis XV, je n'avais encore jamais rien vu de pareil. Quand vous êtes un garçon, votre virilité ne fait aucun doute. Quand vous êtes une fille, même avec votre maquillage barbouillé et votre coiffure en tas de foin, il est indiscutable que vous êtes une fille ; cela vous donne même un petit air attendrissant de fillette battue...
Commenter  J’apprécie          110
Cielvariable   17 mai 2013
Joséphine de Lavalette de Anne-Sophie Silvestre
Les tambours battirent, puis le silence se fit. Le seul

bruit qu’on entendait était celui des drapeaux agités

par le vent froid d’avril. Napoléon descendit l’escalier de

pierre.

«Soldats, je vous fais mes adieux…»

Les soldats de la garde, alignés comme pour la plus parfaite

des parades, étaient sombres et muets comme à des funé -

railles.

«Depuis vingt ans, je suis content de vous ; je vous ai

toujours trouvés sur le chemin de la gloire… Soyez fidèles au

nouveau roi que la France s’est choisi ; n’abandonnez pas

notre chère patrie ! Aimez-la toujours, aimez-la bien… Je ne

puis vous embrasser tous, mais j’embrasserai votre général…

et le drapeau !… Adieu, mes enfants!… Mes voeux vous

accompagneront toujours, conservez mon souvenir.»

C’était dans la cour de Fontainebleau, le 20 avril 1814.

Napoléon quittait la France. Il partait pour l’île d’Elbe. Il nous

quittait.
Commenter  J’apprécie          90
ninon16   15 février 2013
Marie-Antoinette, tome 1 : Le jardin secret d'une princesse de Anne-Sophie Silvestre
Le cabinet noir était un efficace département des services secrets de Louis XV. C'était un endroit où quinze employés étaient occupés jour et nuit à ouvrir et à lire les lettres avant les personnes à qui elles étaient adressées. On lisait les lettres, si besoin on en prenait copie, on les refermait et on les remettait au courrier. Et chaque matin le roi trouvait sur son bureau un rapport résumant tout ce qu'on y avait trouvé d'intéressant. Marie-Thérèse savait parfaitement cela. Elle le savait d'autant mieux qu'elle disposait en Autriche de son propre cabinet noir tout aussi diligent que son confrère français.
Commenter  J’apprécie          90
Cielvariable   17 mai 2013
Joséphine de Lavalette de Anne-Sophie Silvestre
La France était envahie. Des soldats russes et prussiens

circulaient dans les rues de Paris. Nos vainqueurs, le

tsar Alexandre et le roi de Prusse, choisirent notre nouveau

gouvernement. Ils voulaient le retour de la monarchie. Ils

appelèrent Louis XVIII, le frère de l’ancien roi Louis XVI, qui

se trouvait alors quelque part en Angleterre.

Nous, les Français, nous assistions à ce chamboulement sur

lequel nous n’avions pas notre mot à dire. Les sentiments

étaient embrouillés, nous étions soulagés d’avoir la paix – on

avait entendu le canon jusqu’aux portes de Paris – mais, pour

beaucoup d’entre nous, voir finir l’Empire était une grande

douleur.

Chez nous, les Lavalette, le chagrin prenait en plus une

dimension personnelle. Mon père était un compagnon de la

première heure de Napoléon, maman était la nièce de

Joséphine, et moi, Joséphine de Lavalette, âgée de douze ans,

comme tous les enfants nés sous l’Empire, j’avais l’impression

de posséder une part de gloire à titre personnel.

Oui, je portais le même prénom que l’impératrice, et pour

cause, elle était ma marraine.

Mon père était le ministre des Postes de Napoléon; c’était

une immense responsabilité qui témoignait de la confiance

absolue de l’Empereur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Lady_K   16 avril 2011
Chevalier d'Eon, agent secret du roi, tome 1 : Le masque de Anne-Sophie Silvestre
"Le 14 mars, alors que le soir tombait, la voiture dans laquelle se trouvait le chevalier d'Éon fit son entrée dans la grande cour de Versailles, et il se demanda soudain s'il n'était pas en train de faire une bêtise.

Il était habillé en femme. Très bien déguisé. Paré, coiffé, maquillé avec le talent et le souci du détail d'une femme du monde."
Commenter  J’apprécie          80
Yana   09 avril 2013
Les folles aventures d'Eulalie de Potimaron, Tome 4 : L'amazone de mademoiselle de Anne-Sophie Silvestre
-Père, Marie-Louise n'est pas une marchandise que l'on peut ajouter dans la balance pour équilibrer un traité !



-Bien sûr que si, Louis. Vous, moi, votre mère, votre cousine, nous ne sommes pas autre chose. Notre devoir le veut ainsi.

Ce n'est pas un devoir facile, je vous le concède, mais quel devoir l'est ?
Commenter  J’apprécie          80
Cielvariable   17 mai 2013
Joséphine de Lavalette de Anne-Sophie Silvestre
Au début de mai, notre nouvelle famille royale fit son

entrée à Paris. Nouvelle n’est pas le mot juste, cette famille

était au contraire très ancienne, elle avait régné sur la France

pendant mille ans. Mais depuis vingt-cinq ans, elle s’était

retirée et on les avait oubliés. Il s’était passé tant de choses

pendant leur absence : la Révolution et Napoléon.

Donc, bon gré mal gré, nous redécouvrions les Bourbons.

De cette antique lignée, il ne restait que cinq personnes. Deux

vieux messieurs : le roi et son frère, le comte d’Artois. Leur

nièce, la duchesse d’Angoulême. Et les deux fils du comte

d’Artois. Il n’y avait pas d’enfant jeune. J’appris qu’on appelait

le frère du roi : Monsieur, et sa nièce : Madame ; c’était,

paraît-il, un usage de la royauté.
Commenter  J’apprécie          70
Cielvariable   17 mai 2013
Joséphine de Lavalette de Anne-Sophie Silvestre
Madame, c’était « l’orpheline du Temple », la fille de

Louis XVI et de Marie-Antoinette, l’enfant blonde qu’on avait

enfermée avec toute sa famille dans ce donjon planté au coeur

de Paris. Elle avait vu son père et sa mère partir pour l’échafaud.

On lui avait aussi enlevé son frère, le petit dauphin, sans

lui dire où on l’emmenait. En fait, il n’était pas loin, il se mourait

un étage plus bas ; mais cela, elle ne l’apprit que plus tard.

Elle était restée seule. Et enfin, vers sa seizième année, en

échange de prisonniers républicains, on lui avait permis de

rejoindre en Autriche la famille de sa mère.

Son histoire faisait verser des larmes au monde entier. Elle

était le membre de la nouvelle famille royale qu’on attendait

avec le plus de sympathie.

Ce fut donc sur Madame que je portai toute mon attention.

Je vis le profil d’une femme qui se tenait droite d’une façon

presque exagérée. Elle regardait devant elle, sans jamais

tourner les yeux vers les gens qui lui adressaient des mots de

bienvenue… Je me sentis décontenancée, elle ne ressemblait

pas à ce que j’avais imaginé… Pour tout dire, ce que j’avais

imaginé s’apparentait à Rapunzel, la princesse aux cheveux

d’or enfermée en haut d’une tour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

les folles aventures d'Eulalie de Potimaron tome 2

Comment s'appelle le lapin d'Eulalie?

Ti Tande
ti- Tencraide
Ti-Tancrède
Tancraide

7 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Les folles aventures d'Eulalie de Potimaron, Tome 2 : Le serment de Anne-Sophie SilvestreCréer un quiz sur cet auteur

.. ..