AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.83 /5 (sur 1030 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 23/10/1956
Biographie :

Annie Pietri est écrivain.

Une fois le Bac D ( actuel Bac S ) en poche, elle entame des études de médecine au CHU de la Pitié-Salpétrière, avant de s'orienter vers l'orthophonie.

C'est en 1979 qu'elle obtient son "Certificat de Capacité d'Orthophoniste", et s'installe en région parisienne.

Quelques années passent, Annie part vivre à Auxerre où elle abandonne un moment l'orthophonie. Dans un premier temps elle devient animatrice sur une radio locale privée, puis fonctionnaire à la DDASS de l'Yonne ( services d'hygiène
départementaux ).

De retour dans la capitale, elle intègre le service des permis de construire de la mairie de Paris, avant de se consacrer de nouveau à l'orthophonie.

Elle commence à s'intéresser à l'écriture en 1995. C'est en travaillant sur des livres-jeux avec ses petits patients en difficulté d'apprentissage de la lecture, que l'envie d'écrire va germer dans sa tête…

Son tout premier livre "Le palais aux 100 festins", né de sa passion pour le château de Versailles, paraît en septembre 1998.

Depuis, elle se consacre entièrement à l'écriture.

Les Orangers de Versailles paraît en octobre 2000. Il fait partie de la liste des ouvrages recommandés aux scolaires (3e cycle). Il est également étudié jusqu'en classe de 4e (français et/ou histoire).

L'Espionne du Roi-Soleil, paru en 2002, est son deuxième roman, il a reçu le « prix Ados Rennes-Ile & Vilaine » 2004.
+ Voir plus
Ajouter des informations

Annie Pietri à propos de son roman Les Bosquets de Versailles, tome 1.


Dans cette histoire criminelle qui touche de près Louis XIV, le Roi demande à Louis Alexandre Bontemps de mener une enquête "moderne". Qu`est-ce que cela signifie en cette fin de 17ème siècle ? Comment se résolvaient les enquêtes à la cour du Roi ?

Je ne suis pas une grande spécialiste du droit au 17è siècle, mais en résumé, à cette époque lorsqu`on était accusé d`un délit quelconque, on devait prouver son innocence. Aujourd`hui, le tribunal doit apporter la preuve de la culpabilité du suspect. C`est en demandant au héros du roman de fonctionner de cette manière que Louis XIV veut expérimenter ce qu`il appelle une enquête « moderne ». Bien sûr, cela relève de la fiction. Dans mon scénario, il fallait que je trouve un moyen pour justifier le fait que le roi ne confie pas l`enquête au chef de sa police, mais au héros qui n`a rien à voir avec la police.


L`histoire commence par la découverte du corps sans vie d`Appolline de Flez-Cluzy. Comment présente-t-on ce type de macabre découverte à des jeunes lecteurs ? Quelles limites vous imposez-vous dans la description de ce genre de scènes ?

Je ne m`interdis rien, à priori, mais je n`ai pas non plus envie de me lancer dans le genre « gore ».
En l`occurrence, ce qui arrive à la malheureuse victime dans Les Bosquets de Versailles, tome 1 : le crime de L’Encelade, est suffisamment horrible et décrit avec bon nombre de détails. L`imagination du lecteur fait le reste. Et d`ailleurs, le lecteur peut même aller au-delà de ce que j`ai imaginé ! Parfois même, moins on en dit, plus l`imagination du lecteur fonctionne.


Si le personnage de l`enquêtrice amateur Adélie de Lazenay est fictif, l`autre enquêteur Louis Alexandre Bontemps a véritablement existé. Que sait-on de lui ? Quels traits connus de son caractère avez-vous gardé ?

On sait qu`il était le filleul de Louis XIV, et qu`il a eu la survivance de la charge de son père : Premier valet de chambre du Roi. Je n`ai gardé du personnage réel que le nom, même si dans le roman il doit prendre un pseudonyme (Mourlhame Kapell), son âge, sa filiation. Pour le reste, son caractère, son aspect physique, j`ai laissé vagabonder mon imagination.


Adélie de Lazenay est une jeune femme pleine de ressources qui participe grandement à l`enquête. En quoi ces deux héros sont-ils complémentaires ?

Ils sont différents, donc complémentaires. Chacun ayant des qualités que l`autre ne possède pas forcément. Adélie, est plus fantasque que Mourlhame Kapell, plus observatrice aussi, et un peu rebelle. Et elle est peintre.


Comme Louis Alexandre Bontemps et Louis XIV, de nombreux personnages du roman ont réellement existé. D`autres ont été inventés pour l`occasion. Pourquoi ne pas avoir repris que des personnages historiques ? le fait d`introduire des personnages de fiction vous a-t-il apporté une liberté supplémentaire ?

Tous mes romans sont construits de cette manière :
• une fiction,
• une toile de fond que j`essaie de rendre proche de la réalité de l`époque,
• des personnages ayant existé,
• des personnages de fiction.
Cela est absolument nécessaire à l`intrigue que j`invente. Évidemment, le fait d`avoir des personnages de fiction me donne plus de liberté. Si je devais avoir uniquement des personnages réels, je serais obligée de tenir compte de leur véritable caractère, de leur biographie, et l`histoire ne serait peut-être pas aussi romanesque.
Il y a un de mes livres où l`on rencontre un seul personnage de fiction. C`est Le sourire de Marie-Adélaïde paru en décembre 2013. Il s`agit là d`un roman, certes, mais qui se rapproche d`une biographie romancée.


Vous avez écrit de nombreux ouvrages jeunesse se déroulant à Versailles à la cour du Roi Louis XIV. Qu`est-ce qui vous intéresse dans cette période de l`Histoire de France ? Est-ce un roi qui vous fascine ?

Ce n`est pas Louis XIV qui me fascine, c`est le château de Versailles pour lequel j`ai une grande passion depuis l`enfance. Je l`ai visité pour la première fois vers l`âge de six ans, et je l`ai toujours considéré comme un lieu de vie, et non comme un musée. Le mode de vie de cette époque m`intéresse particulièrement, à tous les niveaux. Notamment le mode de vie à la Cour de Versailles.


Vous écrivez des romans à destination de la jeunesse depuis de nombreuses années. Percevez-vous une certaine évolution des attentes et des goûts de ce lectorat particulier ?

Mes lecteurs sont essentiellement des lectrices. Mais cela pourrait bien changer avec cette nouvelle série policière.
Comme tous les jeunes, mes lecteurs aiment les séries, ils aiment rêver, s`évader, partir à la découverte d`univers inconnus, fantastiques. Ils aiment avant tout la lecture-plaisir c`est-à-dire qu`ils préfèrent les romans aux livres documentaires.


A-t-on une chance de retrouver ce couple d`enquêteurs dans d`autres volumes des Bosquets de Versailles ?

Bien sûr ! Une série de trois livres est prévue. Peut-être plus.
Les deux enquêteurs se verront confier les enquêtes successives.


Annie Piétri et ses lectures


Quel est le livre qui vous a donné envie d`écrire ?

Tous !


Quel est l`auteur qui vous a donné envie d`arrêter d`écrire (par ses qualités exceptionnelles...)?

Aucun ! Au contraire, les livres fabuleux m`enthousiasment et me donnent encore plus envie d`écrire.


Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

Le dictionnaire.


Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

Les mémoires de Saint-Simon, Les fleurs du mal de Charles Baudelaire, Derniers poèmes d`amour de Paul Eluard, et les poèmes de Rainer Maria Rilke.


Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?

J`avoue… C`est L’Odyssée d`Homère !


Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

C`est une perle, mais certainement pas méconnue : Le trafiquant d`épaves de Robert Louis Stevenson.


Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?

Peut-être celui que je n`ai pas encore lu…


Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

Il y en a plusieurs, mais celle-ci m`interpelle particulièrement :« Qu`importe de violer l`Histoire, pourvu, qu`on lui fasse de beaux enfants » Alexandre Dumas (à qui l`on reprochait de malmener la grande Histoire dans ses romans).


Et en ce moment que lisez-vous ?

Mille et un carats de Vivianne Perret, chez Librairie Vuibert.
La belle de l’Étoile de Nadia Galy, chez Albin Michel.
Et des poèmes de René Char.


Découvrez "Les bosquets de Versailles, tome 1 : Le crime de L`Encelade" de Annie Pietri aux éditions Bayard Jeunesse :


étiquettes
Citations et extraits (56) Voir plus Ajouter une citation
Celine_72   22 février 2011
Les Orangers de Versailles de Annie Pietri
Cette enfant au beau regard sombre, doux et profond déroutait la marquise. Elle ne ressemblait en rien aux servantes qui l'avaient si mal servie jusque-là et qu'elle avait renvoyées sans pitié.
Commenter  J’apprécie          200
Margotmatou   08 janvier 2012
Pour le coeur du roi : Tome 3 de Annie Pietri
- Venez ! lança Amélie. Ne restons pas là. Promenons-nous, plutôt. Tous ces arbres déracinés ont remué la terre si profondément que cela a dû libérer les esprits de la forêt, et quelque chose me dit qu'une jolie fée rousse, entourée de lutins facétieux, nous attend assise au bord d'une fontaine ! Nous les surprendrons au détour d'un sentier, et ils nous diront leurs secrets !

Amélie tournoya sur elle-même, avant d'éclater de rire.

Son père soupira et leva les yeux aux ciel.

- J'ai dû me tromper d'une décennie, mon enfant, en réalité vous n'avez que six ans ! dit-il en souriant.
Commenter  J’apprécie          130
eole38   05 mars 2013
L'Espionne du Roi-Soleil de Annie Pietri
-Encore manqué ! Triompha Clémence en évitant de peu un deuxième pot de fard, qui alla se fracasser sur le grand miroir au-dessus de la cheminée. Maladroite comme tu l'es, tu ne serais même pas capable de remporter une poupée de chiffon à la foire !

-Pintade ! Siffla Alix en bondissant pour traverser le lit qui la séparait de Clémence. Si jamais je t'attrape !

Et elle se lança aussitôt à la poursuite de sa sœur, qui courait déjà vers la porte de la chambre en riant au éclats.

-Qu'est ce qui se passe, ici ? S' écria Léontine, qui entra au même instant, arrêtant les jumelles dans leur élan. C'est pas Dieu possible ! Toujours à se battre !

En voyant la crème à l'huile d'amande douce qui glissait lentement le long du miroir et s' étalait sur le marbre de la cheminée, au milieu des brisures de porcelaine, la servante reprit en levant les bras au ciel :

-Si c'est encore permis de voir ça ! À votre âge ! Vous n'êtes pas plus raisonnables à quinze ans que vous ne l'étiez à six !
Commenter  J’apprécie          60
musy   10 août 2015
Les Orangers de Versailles de Annie Pietri
« La promenade avait bel et bien commencé. Le cortège s’attardait sur les terrasses plantées d’orangers, de jasmins et de grenadiers. Le roi raffolait des jardins du Trianon, où l’harmonie des couleurs rivalisait de splendeur avec le parfum des fleurs. »

Commenter  J’apprécie          70
lilice_brocolis   25 août 2015
Le sourire de Marie-Adélaïde de Annie Pietri
Marie-Adélaïde revint dans la chambre. Un grand sourire éclairait son visage, et découvrait des dents fort mal rangées et pas très propres. Elle se précipita vers son écritoire, saisit une plume et du papier, et commença à tracer maladroitement ses lettres. On eût dit une enfant de six ans, appliquée, peinant à chaque mot, la pointe de la langue dépassant de ses lèvres, en signe d'effort et de concentration extrême. TRois lignes plus tard, elle soupourdait la feuille de sable pour sécher l'encre, la pliait et faisait fondre de la cire pour fermer la lettre en y apposant son cachet.
Commenter  J’apprécie          60
EveToulouse   28 août 2014
Les Orangers de Versailles de Annie Pietri
La beauté triomphante, la reine de coeur du plus grand roi du monde se tordait de douleur sur sa chaise percée.
Commenter  J’apprécie          70
ninon16   14 février 2013
Carla aux mains d'or de Annie Pietri
Elle approcha le baume du visage de l'enfant. Une petite plainte s'échappa de sa gorge et elle sursauta en grimaçant. Elle écarquilla ses grands yeux noirs et se mit à vomir son souper de la veille qui n'avait point été digéré. Carla se précipita pour soutenir sa tête tandis que Marie-Louise attrapait la cuvette qui se trouvait sur la table de toilette. Mais il était trop tard. Les draps et la courtepointe étaient maculés de vomissures. Aussitôt après, Colomba fut prise d'une épouvantable quinte de toux qui la laissa au bord de l'étouffement et lui fit cracher une petite quantité de sang. Carla posa aussitôt ses mains sur la poitrine et le dos de la petite pour apaiser les douleurs qui devaient la tenailler. La duchesse, admirative, la regarda faire sans rien dire.
Commenter  J’apprécie          50
Madez   15 juin 2014
Parfum de meurtre de Annie Pietri
La sorcière haussa les épaules, bâilla bruyamment et se frotta les yeux, qu'elle avait peine à garder ouverts :

- Je monte dans ma chambre. Quand tu auras terminé, tu viendras me prévenir.

- C'est que... j'ai peur de rester seule ici, madame. Avec la morte...

La Voisin considéra sa fille avec mépris et regarda la forme allongée, drapée de blanc, sur l'établi. Elle ressortit de sa poche la bourse de cuir rouge et vint se planter à côté de la dépouille. Elle égrena lentement les vingt écus sur le drap blanc, tout le long du corps sans vie.

- C'est à cette jeune personne que nous devons d'avoir autant d'or, ne l'oublie pas. Et puis, dans l'état où elle se trouve, je t'assure qu'elle ne peut pas te faire grand mal ! Quelle pitié, tout de même, que tu ne t'accoutumes pas aux cadavres ! Dans un métier comme le nôtre, c'est indispensable.
Commenter  J’apprécie          40
musy   10 août 2015
Les Orangers de Versailles de Annie Pietri
« En matière de parfum, j’espère que tu sauras te montrer à la hauteur. J’aimerais que tu composes pour moi une eau de senteur qui s’accordera avec les heures chaudes de l’été. »



Commenter  J’apprécie          50
Cielvariable   07 avril 2018
Les Orangers de Versailles de Annie Pietri
La marquise redoutait l’orage. Pour elle, l’enfer venait d’ouvrir ses portes. Les démons des ténèbres rampaient vers elle… leurs bras se tendaient pour la saisir à la gorge et l’étouffer… bientôt, de leurs griffes monstrueuses, ils allaient lui arracher le cœur… Lucifer, impatient, attendait que la sinistre besogne soit achevée pour engloutir son corps dans l’abîme bouillonnant de ses entrailles…
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

L'espionne du roi soleil

Le personnage principal a-t - elle

une petite soeur
un demi-frère
une soeur jumelle
elle est fille unique

11 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : L'Espionne du Roi-Soleil de Annie PietriCréer un quiz sur cet auteur