AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.13 /5 (sur 321 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Brest , le 02/08/1957
Biographie :

Annick Cojean est une journaliste et auteure.

Elle obtient une licence en droit à l'Université de Rennes tout en suivant les cours du Conservatoire d'art dramatique, puis le diplôme de l'Institut d'études politiques de Paris. Après un tour du monde en 1980, elle est engagée au journal "Le Monde" en octobre 1981, participe à la création du département Médias-communication dont elle est chef-adjointe de 1986 à 1991, avant d'être nommée grand reporter.

Le prix Albert-Londres a récompensé en 1996 sa série de cinq reportages, "Les Mémoires de la Shoah", réalisés aux États-Unis et en Europe et publiés dans "Le Monde", à l'occasion du cinquantenaire de la libération des camps d'extermination.

Parallèlement à ses activités au Monde, elle représente le journal dans les émissions Écran Total sur France Inter, puis Zappinge (1990-1991) et crée en 1991, sur Europe 2, un feuilleton radiophonique consacré aux dix ans de la légalisation des radios locales privées. Chroniqueuse à la chaîne Voyage de 2005 à 2007, elle représente encore "Le Monde" dans l'émission Internationales sur TV5 Monde (2008-2009). Entre 2007 et 2013, elle dirige et présente sur France 5 la collection de documentaires Empreintes.

Annick Cojean est l’auteur de plusieurs ouvrages notamment "Martine Frank" qu’elle co-écrit avec la photographe belge en question en 2007, "L'Échappée Australienne", paru aux éditions Le Seuil en 2001. Le livre est une biographie de son périple au pays des kangourous. Elle n’en est pas à sa première biographie puisqu’en 1999 elle a écrit "Cap sur le Grand Nord" publié de même aux éditions Le Seuil .
En 1997, Annick Cojean publie aux éditions Grasset et Fasquelle "Retour sur Images". Elle est, par ailleurs, avec Frank Eskenazi l'auteur de "La FM La Folle Histoire des Radios Libres" (1986).

Mais plus que ses ouvrages, c’est surtout ses articles sur Lady Diana Spencer ex-princesse de Galles, et sur la comédienne française Isabelle Adjani qui ont rendu Annick Cojean familière au grand public.

En 2012, elle publie "Les proies: Dans le harem de Kadhafi" livre montrant, outre le tyran qu'il était, un pervers sexuel immonde. En 2018, elle publie "Je ne serais pas arrivée là si... 27 femmes racontent", un ouvrage reprenant de longs entretiens avec Patti Smith, Christiane Taubira, Virginie Despentes, Juliette Gréco ou Brigitte Bardot.
+ Voir plus
Source : http://www.premiere.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Annick Cojean   (13)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Intégrale 6 à la maison - 14 avril 2021 Didier Barbelivien, Julien Clerc, Annick Cojean, Éric Fottorino, Gautier Capuçon, Olivier Latry, Jules Naudet Artistes, humoristes, intellectuels, acteurs de l'actualité : chaque mercredi, nos invités se réunissent autour d'Anne-Elisabeth Lemoine et Patrick Cohen pour proposer aux téléspectateurs une émission à la fois sérieuse et légère autour de la culture et de l'actualité, dans une ambiance chaleureuse et moderne.

+ Lire la suite

Citations et extraits (74) Voir plus Ajouter une citation
Cancie   25 juillet 2020
Simone Veil ou la force d'une femme de Annick Cojean
La dépendance économique vous menotte, vous bouche l'horizon, vous expose à toutes les humiliations y compris d'ailleurs aux violences conjugales.
Commenter  J’apprécie          450
Cancie   21 juillet 2020
Simone Veil ou la force d'une femme de Annick Cojean
Aujourd'hui presque tout ce qui faisait le camp a disparu. Impossible d'imaginer la pestilence, les aboiements des chiens, les hurlements des ordres, et la noirceur du ciel voilé.
Commenter  J’apprécie          440
Fandol   29 mai 2020
Simone Veil ou la force d'une femme de Annick Cojean
C’est de ses yeux d’un vert transparent et liquide qu’on se souvient d’abord. De ses yeux si clairs, si vifs, qu’elle plantait dans les vôtres et qui semblaient exclure qu’on puisse se dérober, esquiver, mentir ou faire semblant.
Commenter  J’apprécie          420
Cancie   22 juillet 2020
Simone Veil ou la force d'une femme de Annick Cojean
En juillet 1944, notre transfert à Bobrek, à 4 ou 5 km de Birkenau, nous a certainement permis de rester vivantes plus longtemps. Nous travaillions pour Siemens. On ne mangeait pas plus, mais la tâche était moins pénible et la surveillance moins stricte. Le calme régnait car nous étions terrifiés à l'idée qu'une incartade nous renvoie à Birkenau.
Commenter  J’apprécie          410
Cancie   24 juillet 2020
Simone Veil ou la force d'une femme de Annick Cojean
SV - L'indépendance économique est une règle d'or, Gisèle Halimi et son mouvement "Choisir" ont eu raison d'en faire leur credo.

AC - C'est ce que ma mère n'a cessé de m'enseigner : "un métier, Annick, un métier ! Ne jamais dépendre de quiconque !"

SV - Quel meilleur conseil pour une fille ?
Commenter  J’apprécie          410
Cancie   19 juillet 2020
Simone Veil ou la force d'une femme de Annick Cojean
Quand mai 68 est arrivé, je n'étais pas surprise et je m'en suis même réjouie. Il fallait secouer cette société.
Commenter  J’apprécie          413
Cancie   24 juillet 2020
Simone Veil ou la force d'une femme de Annick Cojean
Nous étions une famille juive profondément laïque. Il n'était pas question de rituels ou de visites à la synagogue. Mes parents s'étaient d'ailleurs mariés civilement. Et nous adorions que maman prépare un grand sapin de Noël !
Commenter  J’apprécie          401
Cancie   19 juillet 2020
Simone Veil ou la force d'une femme de Annick Cojean
Et ce ministère me convient : la santé, la ville, les affaires sociales, ça m' a toujours passionnée. Aussi loin que je remonte, je me suis toujours occupée des exclus, des oubliés, des humiliés.
Commenter  J’apprécie          400
Cancie   23 juillet 2020
Simone Veil ou la force d'une femme de Annick Cojean
Nous avons dû attendre un mois avant de pouvoir rentrer en France. Les soldats français libérés étaient rapatriés par avion, mais nous, les survivantes juives, nous devions nous contenter de camions.
Commenter  J’apprécie          372
Fandol   30 mai 2020
Simone Veil ou la force d'une femme de Annick Cojean
Est-ce la certitude de partager une autre échelle de valeurs que celles des hommes ? Les femmes, je le crois, sont spontanément solidaires.

Alors, il faut qu’elles s’unissent pour faire progresser leurs droits, leur liberté, leur visibilité. Il faut qu’elles s’épaulent, s’encouragent, se mobilisent. Qu’elles enfoncent les portes et prennent des responsabilités. Elles peuvent changer le monde. Mais il faut se battre car les hommes défendront toujours leur boys club !
Commenter  J’apprécie          330

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

annick cojean les prois dans le harem de kadhafi

comment s'appelle la fille dont Annick fais le temoigne ?

Leila
soraya
faida
houda

12 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Les proies : Dans le harem de Kadhafi de Annick CojeanCréer un quiz sur cet auteur

.. ..