AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.32 /5 (sur 39 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1970
Biographie :

Barbara Israël a grandi à Nice, vit depuis une décennie à Paris. Fan absolue de musique Pop et des SMITHS, elle en a fait la toile de fond de ses romans.

Elle a publié un premier roman, POP HEART (2007) : élu Livre de l’année 2007 par VSD (par Nicolas Rey).

Elle a réalisé deux documentaires dont l’un a obtenu le prix « Brouillon d’un rêve » de la SCAM.

Elle participe à la revue Bordel – où deux extraits de Miss Saturne ont été publiés (Bordel n°8, Bordel n°9).

Source : /stephanemillionediteur.fr
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
Pixie-Flore   20 mars 2017
Saint Salopard de Barbara Israël
Mais j'étais né maudit dans une famille de maudits, qu'y faire sinon se montrer à la hauteur.



[p15]
Commenter  J’apprécie          70
StephanieIsReading   25 octobre 2019
Saint Salopard de Barbara Israël
P.-S. : Surtout ne prends pas la peine de répondre à ma lettre. Reste pour moi l'abstraction que tu as toujours été. J'ai toujours aimé les lamentations sans visage et la mort sans toi.
Commenter  J’apprécie          60
ahasverus   10 avril 2015
Pop Heart de Barbara Israël
Un nombre abondant de cadeaux cache une volonté de pouvoir.

Commenter  J’apprécie          60
StephanieIsReading   25 octobre 2019
Saint Salopard de Barbara Israël
De mon côté, il me manquait la chute de l'enfance. J'avais toujours été patraque, j'étais blindé.
Commenter  J’apprécie          50
StephanieIsReading   24 octobre 2019
Saint Salopard de Barbara Israël
En chaque personne que j'ai rencontrée, en chaque corps que j'ai possédé, j'ai cherché le parfum de ton amour. J'ai pas mal tergiversé, je le connaissais si peu. Je ne le connaissais pas. L'ivresse était là, parfois. Mais elle était toujours sans mémoire.
Commenter  J’apprécie          40
MarcBibliotheca   22 février 2010
Miss Saturne de Barbara Israël
Dans une boîte, on se fout bien de savoir l’heure qu’il est. On échappe à la tyrannie du temps. On se laisse embarquer dans cette nouvelle existence où la lourdeur est exclue. C’est comme si on se consignait au vestiaire pour se récupérer en sortant.
Commenter  J’apprécie          40
MarcBibliotheca   22 février 2010
Miss Saturne de Barbara Israël
Faire l’amour pour la première fois dans un jardin public, j’aurais trouvé ça cool. Le parfum de l’herbe mouillée mêlé à celui du danger d’être surpris, comme des amants clandestins, des amants de la nuit. Si Karim a refusé d’aller jusqu’au bout, c’est uniquement par égard pour moi et pour l’idée qu’il se fait des sentiments des filles. A force de faire leur belle, elles nous pourrissent les expériences. Se contenter de paloter pendant cent sept ans fait de vous une demeurée. Lorsqu’on a envie de rentrer dans l’existence, le seul moyen est de passer par la grande porte, avec un corps plus tout à fait intact. Le palot ça vous laisse au bord de la vie, c’est mon avis.
Commenter  J’apprécie          30
StephanieIsReading   24 octobre 2019
Saint Salopard de Barbara Israël
Vous prétendez avoir mis le Diable dans votre poche, soit! Cela ne m'étonne guère, vivant ou mort, il me semble que vous n'avez pas cessé de dîner à sa table.
Commenter  J’apprécie          40
StephanieIsReading   24 octobre 2019
Saint Salopard de Barbara Israël
Toutes ces heures à réfléchir sur mon propre compte m'ont permis de comprendre que je n'étais pas un monstre. C'était encore bien pire pour moi. En êtes-vous arrivée à cette même conclusion ? Pas à mon sujet, au vôtre?



Ne m'en veuillez pas pour cette dernière plaisanterie. Je ne sais pas si cela vous consolera mais vous valiez mieux que moi ou disons plutôt que vous portiez mieux l'élégance.
Commenter  J’apprécie          20
Pixie-Flore   20 mars 2017
Saint Salopard de Barbara Israël
Peut-on être totalement mauvais ? Je n'en sais rien. Je sais que la banalité du mal a toujours fait débat mais j'oserais affirmer qu'à quelques détails près et quelques exceptions humaines, j'étais fait du même bois que ces masques vertueux qui ne cessaient de crier au loup à chacune de mes apparitions. Je n'étais qu'un homme sans moral mais je continuais d'être un homme.



[p147]
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Occupons nous, faisons un bébé ...

1- On s’ennuie si on faisait un bébé … 2 - Ah non, c’est l’« apocalypse bébé »…

Stephen King
Virginie Despentes
Charlotte Link
Pascal Voisine

8 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , humour , enfantsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..