AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.81/5 (sur 64886 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Toulouse , le 18/09/1961
Biographie :

Bernard Werber est un écrivain français, connu notamment pour sa trilogie des "Fourmis" et ses nombreux romans.

Dès l’âge de 14 ans, il écrit des histoires pour un fanzine (partie de sa vie qui lui servira pour ses romans, comme dans "L’Empire des anges"). Après ses études en criminologie à l'Institut de Criminologie de Toulouse (1980) et de journalisme à l’École Supérieure de Journalisme de Paris (1982), il devient pigiste dans plusieurs journaux, puis journaliste scientifique pendant une dizaine d’années, notamment pour "Eurêka" et au "Nouvel Observateur" (1983-1990).

Il reçoit en mars 1983 de la part du Prix de la Fondation News du meilleur jeune reporter une bourse pour un reportage en Afrique (au Centre Ecotrope de Lamto), en Côte d'Ivoire, pour suivre les fourmis Magnans.

Bernard Werber publie son premier roman, "Les Fourmis", en mars 1991, suivi de "Jour des fourmis" en 1992.

Les œuvres de Bernard Werber ont été traduites en trente-cinq langues. Avec 30 millions d’exemplaires vendus dans 37 pays, il est un des auteurs français contemporains les plus lus.

Bernard Werber utilise diverses symboliques dans ses livres. Les animaux comme les dauphins, les rats ou les fourmis sont représentés comme des animaux intelligents. La symbolique des chiffres tient également une grande place et, selon la façon dont ils sont expliqués, ils reflètent « le stade de l’évolution de l’âme ».

C'est également un auteur très prolifique qui publie un livre chaque année.

Le premier long métrage de cinéma réalisé par Bernard Werber, "Nos amis les Terriens", est sorti en avril 2007.

site officiel : http://www.bernardwerber.com/
page Facebook : https://www.facebook.com/Bernard.Werber.officiel/
+ Voir plus
Source : wikipedia.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Bernard Werber   (78)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (158) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Avec le temps, notre mémoire fait du nettoyage pour évacuer toutes les informations inutiles. Mais que se passerait-il si ce tri ne se faisait pas, et que tous nos souvenirs devaient demeurer ? C'est le sujet de la chronique de l'écrivain Bernard Werber. Visuel de la vignette : timandtim / Getty #mémoire #cerveau #neurologie _______________________ Chaque mercredi à 8h55, l'écrivain Bernard Werber livre sa vision de l'évolution de nos sociétés. Retrouvez toutes ses chroniques ici https://www.youtube.com/playlist?list=PLKpTasoeXDrpR-EH-6FXuTaB55LTDz0At ou sur notre site https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/le-biais-de-bernard-werber Suivez France Culture sur : Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture TikTok : https://www.tiktok.com/@franceculture Twitch : https://www.twitch.tv/franceculture

+ Lire la suite
Podcasts (1)


Citations et extraits (3278) Voir plus Ajouter une citation
Celui qui pose une question est bête cinq minutes, celui qui n'en pose pas l'est toute sa vie.
Commenter  J’apprécie          31010
Entre
Ce que je pense
Ce que je veux dire
Ce que je crois dire
Ce que je dis
Ce que vous avez envie d'entendre
Ce que vous croyez entendre
Ce que vous entendez
Ce que vous avez envie de comprendre
Ce que vous croyez comprendre
Ce que vous comprenez
Il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer.
Mais essayons quand même...
Commenter  J’apprécie          2400
"Pour connaître la valeur d'une année, interroge l'étudiant qui a raté son examen.

Pour connaître la valeur d'un mois, interroge la mère qui a mis au monde un enfant prématurément.

Pour connaître la valeur d'une heure, interroge l'amoureux qui attend son rendez-vous.

Pour connaître la valeur d'une minute, interroge l'homme pressé qui vient de rater son bus.

Pour connaître la valeur d'une seconde, interroge celui qui a perdu un être cher dans un accident de voiture.

Pour connaître la valeur d'un millième de seconde interroge le médaillé d'une finale olympique."
Commenter  J’apprécie          2231
Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison.
Commenter  J’apprécie          2062
Cessez de sourire devant vos écrans, je vous parle de choses graves. Je vous parle de l'avenir de l'humanité. Cela ne pourra plus durer. Ce mode de vie n'a pas de sens. Nous gaspillons tout, nous détruisons tout. Les forêts sont laminées pour faire des mouchoirs jetables. Tout est devenu jetable: les couverts, les stylos, les vêtements, les appareils photo, les voitures, et sans vous en apercevoir vous devenez vous aussi jetables. Renoncez à ce genre de vie superficielle. Vous devez y renoncer aujourd'hui, avant qu'on ne vous force à y renoncer demain.
Commenter  J’apprécie          1832
Vieillard: en Afrique, on pleure la mort d'un vieillard plus que la mort d'un nouveau-né. Le vieillard constituait une masse d'expériences qui pouvait profiter au reste de la tribu alors que le nouveau-né, n'ayant pas vécu, n'arrive même pas à avoir conscience de sa mort. En Europe, on pleure le nouveau-né car on se dit qu'il aurait sûrement pu faire des choses fabuleuses s'il avait vécu. On porte par contre peu d'attention à la mort d'un vieillard. De toute façon il avait déjà profité de la vie. (P 274)
Commenter  J’apprécie          1620
C'est là d'ailleurs que j'entendis pour la première fois la fameuse expression: "Ce sont toujours les meilleurs qui partent les premiers." Je n'avais que huit ans mais je ne pus m'empêcher de penser : "Alors là, tout autour, il ne reste que les mauvais ?".
Commenter  J’apprécie          1480
Ce n'est pas facile mais il faut être capable d'aimer ses ennemis, ne serait-ce que pour les énerver.
Commenter  J’apprécie          1470
Méfions nous de nos désirs, nous risquerions d'être bien ennuyés s'ils se réalisaient
Commenter  J’apprécie          1181
... il existe deux manières d'affronter un problème ; soit on l'empêche d'approcher, soit on se laisse traverser par lui. La seconde n'est pas forcément la plus mauvaise.
Commenter  J’apprécie          1141

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs de Bernard Werber Voir plus

¤¤

{* *} .._..