AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.17 /5 (sur 904 notes)

Nationalité : France
Biographie :

En quelques années, Bertrand Santini s’est imposé comme un auteur Jeunesse incontournable. Sa première publication chez Grasset, "Le Yark", a remporté de nombreux prix, été traduit dans une dizaine de langues et été adapté au théâtre sur des scènes nationales. Comme son deuxième roman "Jonas, le requin mécanique", "Le Yark" fait l’objet d’une adaptation cinématographique en cours. Son troisième roman, "Hugo de la Nuit", a reçu le soutien du CNL et été sélectionné pour les Pépites du salon de Montreuil, le Prix Sorcières, et a remporté le Prix NRP de la revue des professeurs de collège. Bertrand Santini est également auteur et illustrateur de la série à succès "Le Journal de Gurty" aux éditions Sarbacane.


Ajouter des informations

Entretien avec Bertrand Santini à propos de son roman Hugo de la nuit :



5/12/2016


Hugo, votre héros, est un petit garçon vif et curieux. Comment s’y prend-on pour se remettre dans la peau d’un jeune personnage lorsque l’on est un adulte ? Dans quel état d’esprit étiez-vous en lui donnant forme dans le roman ?


La production d’une histoire est assez mystérieuse et je ne saurais pas vraiment la décrire. Les histoires cheminent dans votre esprit, malgré vous… Un jour, elle vous semblent prêtes à être écrites, retranscrites… Durant la rédaction, le processus créatif est moins abstrait. On doit résoudre des problèmes techniques, de rythme, de clarté, de style, de grammaire… À la fin, on compare le résultat final au projet initial et pour ma part du moins, le résultat est souvent en deçà de ce que j’espérais. Mais si l’oeuvre achevée restitue au moins 40% des ambitions du départ, je pense qu’on peut s’estimer heureux.



Très vite dans le roman, on découvre que Hugo, va mourir. La mort est-elle pour vous un sujet comme les autres ? La littérature jeunesse peut-elle selon-vous traiter de tout ?


La mort n’est pas un sujet comme un autre. C’est l’une des questions les plus fascinantes. Parfois, je me dis que c’est le seul sujet qui mérite d’être traité, ce qui revient, bien sûr, à écrire sur la vie. Je pense qu’on peut s’emparer de n’importe quel sujet en littérature jeunesse. L’imposant c’est la façon dont on en parle, et d’avoir un point de vue et des idées à défendre.



Votre roman, bien qu’il aborde un sujet de fond difficile, mêle habilement la peur et le rire. La présence de ces deux tendances était-elle volontaire à la base ou s’est-elle imposée à vous ? Est-ce selon-vous le rôle d’un compte, que d’effrayer et faire rire à la fois ?


Cela correspond à l’image que je me fait du monde. Un théâtre tragi-comique. Je n’aime pas les récits affectés. Je ne peux pas imaginer raconter une histoire, fut-elle un drame, sans y glisser un peu d’humour ou de dérision. C’est comme cela qu’il faudrait aborder les épreuves de la vie, bien que ce ne soit pas toujours facile !



Tim Burton est très souvent évoqué dans les critiques afin d’évoquer l’univers que vous avez créé. Fait-il partie de vos inspirations ? Quelles sont-elles ?


L’univers de Tim Burton est un patchwork de l’universi de Dr. Seuss et celui d’Edward Gorey. Il faudrait ne pas connaître ces deux grands artistes pour penser que Tim Burton est original. Comme tout le monde, j’ai adoré ses premiers films, mais aujourd’hui, il m’intéresse moins. Mes inspirations sont plutôt du côté du romanisme victorien.



Si demain, un fantôme frappe à votre porte, lui ouvrez-vous ?


En principe, un fantôme traverse les portes sans encombre. Il n’attendrait donc pas mon autorisation pour venir à ma rencontre !




Bertrand Santini et ses lectures :



Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?


C’est davantage le plaisir de découvrir des histoires, plutôt qu’un livre, qui m’a poussé un jour à écrire.



Quel est l’auteur qui aurait pu vous donner envie d’arrêter d’écrire (par ses qualités exceptionnelles...) ?


Des milliers au moins ! Mais pour son bouillonnement constamment génial, William Shakespeare est particulièrement impressionnant.



Quel est le livre que vous avez honte de ne pas avoir lu ?


Je n’ai pas de honte mais plutôt des regrets d’imaginer tous les livres que nous n’auront jamais le temps de lire.



Quel est le classique de la littérature dont vous trouvez la réputation surfaite ?


Le Petit Prince.



Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?


Celle que j’ai glissée dans Hugo de la Nuit. « L’enfer est vide, tous les démons sont parmi nous ». (William Shakespeare).

Et en ce moment que lisez-vous ?


Je relis les Fables de Jean de la Fontaine.




Entretien réalisé par Marie-Delphine



Découvrez Hugo de la nuit de Bertrand Santini aux éditions Grasset Jeunesse :



étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Découvrez «Le flocon», un conte ciselé à l'élégance classique de Bertrand Santini. Une parabole merveilleuse et terrible servie par les illustrations à couper le souffle de Laurent Gapaillard, l'illustrateur des couvertures de «La Passe-miroir».

Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (269) Voir plus Ajouter une citation
marina53   18 juillet 2017
Le journal de Gurty de Bertrand Santini
On a beau être en juillet, la bêtise humaine ne prend décidément pas de congés.
Commenter  J’apprécie          353
marina53   18 juillet 2017
Le journal de Gurty de Bertrand Santini
"Ding Ding Dong... Nous arrivons en gare d'Aix-en-Provence" a dit la voix du train. 

Oh, mais ça ne prouvait rien ! La voix du train raconte souvent n'importe quoi. Elle prétend par exemple qu'on peut trouver d'excellents sandwiches au wagon-restaurant, mais c'est pas vrai, ils sont pas bons. 
Commenter  J’apprécie          260
Stelphique   08 novembre 2017
Miss Pook et les enfants de la lune de Bertrand Santini
La haine est une défaite, mes enfants.
Commenter  J’apprécie          280
beamag87   13 juin 2015
Le journal de Gurty de Bertrand Santini
Mais d'abord, ce n'est pas moi qui l'ai tué, le rat. Il s'ennuyait tout seul dans la cuisine, alors je l'ai mordu pour rigoler et ensuite il est mort de vieillesse, peuchère.
Commenter  J’apprécie          250
marina53   19 juillet 2017
Le journal de Gurty de Bertrand Santini
Personnellement, je trouve ça nul, d'être idiot. Ça ne fait que compliquer la vie. Surtout celle des autres.
Commenter  J’apprécie          250
Ileauxtresors   13 novembre 2020
Le journal de Gurty, tome 4 : Printemps de chien de Bertrand Santini
Pour ma part, j’ai souvent remarqué que des parents idiots produisaient des enfants pas bien malins, ce qui est certainement une habileté de la nature, car ainsi, ils s’entendent bien.
Commenter  J’apprécie          132
Asil   12 novembre 2011
Le Yark de Bertrand Santini
King kong avait le coeur sensible, Dracula redoutait le soleil, le Colosse avait des pieds d'argile... Le Yark, lui, a l'estomac fragile.

Son estomac ne tolère que la chair d'enfants sages, un peu comme les vieux, qui avec l'âge, ne digèrent plus que le potage.
Commenter  J’apprécie          200
esope   28 octobre 2011
Le Yark de Bertrand Santini
"s'ils ne faisaient pas d'excellents ragoûts, les enfants ne serviraient à rien du tout."
Commenter  J’apprécie          200
manU17   02 juin 2018
Le journal de Gurty, tome 4 : Printemps de chien de Bertrand Santini
Les grenouilles, c'est un peu comme des écureuils, mais sans poils, sans arbre et sans queue.
Commenter  J’apprécie          176
Juin   24 juillet 2016
Le journal de Gurty de Bertrand Santini
Mon Gaspard m' a frictionnée sans tendresse avec un shampooing à la camomille pour blondes - ce qui m'étonne bien, vu qu'on a jamais eu de blonde à la maison.

En sortant de la baignoire, je puais le propre comme une première de la classe, comme l'éponge avant la vaiselle et la culotte après la machine.

oui, misère !
Commenter  J’apprécie          150

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Hugo de la nuit

A côté de quel endroit habite le jeune garçon?

D'une église
D'un supermarché
D'un cimetière
D'une école

8 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Hugo de la Nuit de Bertrand SantiniCréer un quiz sur cet auteur

.. ..