AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.87 /5 (sur 65 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Montigny-le-Roi (Haute-Marne) , le 26/02/1842
Mort(e) à : Juvisy-sur-Orge (Essonne) , le 03/06/1925
Biographie :

Nicolas Camille Flammarion est un astronome français.

Il fut un membre très actif de maintes sociétés savantes et d’associations pour la vulgarisation des sciences positives.

Ses découvertes scientifiques l’ont placé et le maintiennent encore au XXIe siècle au premier rang des vulgarisateurs français, en mettant à la portée du grand public les problèmes de l'astronomie, de l’atmosphère terrestre et du climat.

Il a, par les côtés mystiques et spirites de certaines de ses œuvres, ajouté à la notoriété de son nom.

Il fonde en 1883 l’Observatoire de Juvisy-sur-Orge et en 1887, la Société astronomique de France, dont il est le premier président et dont il dirige le bulletin mensuel.

En 1892, il publie La Planète Mars et ses conditions d’habitabilité où il montre, par des analyses et des observations détaillées, que la planète Mars possède des canaux et des mers.

En janvier 1881, il reçoit la Légion d'honneur pour ces travaux de vulgarisation de l’astronomie. Son nom a été donné à un cratère sur la Lune.

Camille Flammarion était le frère d'Ernest Flammarion (1846-1936), fondateur de la Librairie Flammarion et des Éditions Flammarion.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (75) Voir plus Ajouter une citation
gavarneur   07 juin 2018
Contemplations Scientifiques (Deuxième Série) de Camille Flammarion
En réalité [la Lune] est toute proche de nous. C'est une province annexée par la nature à notre patrie. Un bon marcheur pourrait s'y rendre à pied pendant le cours de sa vie, et bien des facteurs ruraux ont parcouru un chemin égal à celui-là sans se douter que s'ils avaient marché en ligne droite, ils auraient pu aller jusqu'à la Lune.

Page 329
Commenter  J’apprécie          204
gill   25 septembre 2019
La fin du monde de Camille Flammarion
Et il y eut d'autres humanités, d'autres civilisations, d'autres vanités , d'autres Babylones, d'autres Thèbes, d'autres Athènes, d'autres Romes, d'autres Paris, d'autres palais, d'autres temples, d'autres gloires, d'autres amours, d'autres lumières.

Mais toutes ces choses n'eurent plus rien de la Terre, dont les effigies s'étaient effacées comme des ombres spectrales.

Et ces univers passèrent à leur tour.

Et d'autres leur succédèrent ...
Commenter  J’apprécie          180
gill   21 septembre 2019
La fin du monde de Camille Flammarion
Je vis ensuite un ciel nouveau et une terre nouvelle ; car le premier ciel et la première terre étaient passées ...

(Apocalypse - XXI, L)
Commenter  J’apprécie          170
Camille Flammarion
OutOfTime   28 septembre 2019
Camille Flammarion
La libre recherche de la vérité est désagréable à tout le monde, car chaque cerveau a ses petits préjugés dont il ne veut pas démordre.
Commenter  J’apprécie          151
Camille Flammarion
colimasson   18 mai 2016
Camille Flammarion
[Contre l’hypothèse de l’intervention d’un esprit dans les expériences de spiritisme]



La réunion des personnes assemblées crée, momentanément, une personnalité psychique qui les résume. C’est notre être subconscient, notre moi subliminal qui paraît agir.
Commenter  J’apprécie          140
gavarneur   10 juin 2018
Contemplations Scientifiques (Deuxième Série) de Camille Flammarion
Surprenons un instant les facultés intellectuelles naissantes des animaux auxquels des philosophes ont osé refuser les rudiments mêmes du raisonnement et du sentiment : et par cette observation faite librement, et sans idée préconçue chez les races les plus diverses, apprenons à contempler la nature sous son véritable jour et à mieux connaître les rapports d'origine qui nous lient à l'ensemble de toute création.

Page 137
Commenter  J’apprécie          130
gavarneur   07 juillet 2018
Contemplations Scientifiques (Deuxième Série) de Camille Flammarion
Le maître d'école porte alors lui-même [le crapaud] à une distance de plusieurs lieues. Huit jours après environ, le crapaud était de nouveau devant la ruche occupé à attraper des abeilles. Il cessa alors de le chasser, d'autant plus qu'il remarqué que « l'animal ne dévorait que des abeilles malades ». Cette observation dura plusieurs années, jusqu'à ce qu'un jour le crapaud tomba sous la dent d'un putois.

Page 158
Commenter  J’apprécie          130
gavarneur   19 juin 2018
Contemplations Scientifiques (Deuxième Série) de Camille Flammarion
Des observations qu'il a faites sur la nidification de l'hirondelle de fenêtre, M. Pouchet tire la conclusion que, durant la première moitié du siècle actuel, celle-ci y a introduit de notables perfectionnements.
Commenter  J’apprécie          121
Emnia   11 octobre 2015
Antigone n°20 : Les Caprices de la foudre, précédé de L'Empreinte du ciel de Camille Flammarion
Et c'est ainsi que, sous la plume de Flammarion, les faits deviennent, magiquement, des phénomènes. Qu'est-ce pour lui qu'un phénomène ? Rien de ce qu'enseignait la philosophie classique, je le répète. Seulement un fait qui parle pour lui seul, un fait qui exhibe sa singularité, son caprice. Lorsque Flammarion nous parle de "l'affinité de la foudre pour les pointes", ou de sa "grande prédilection pour les chaussures", il ne nous dit pas un mot sur les conditions générales de la conductibilité électrique. Il "constate", comme il dit. Mais sa façon même de présenter les choses transforme le fait - banal, intégrable - en un phénomène qui est à la fois extrêmement objectif, "constaté", répétitif... et unique, incroyable, capricieux : n'est-ce pas en effet un "caprice" de la foudre de préférer les pointes aux bouts arrondis, par exemple, et les chaussures aux chaussettes, par exemple ?



Georges Didi-Huberman, L'Empreinte du ciel
Commenter  J’apprécie          90
Emnia   12 octobre 2015
Antigone n°20 : Les Caprices de la foudre, précédé de L'Empreinte du ciel de Camille Flammarion
Et lorsqu'on parcourt les impressionnantes listes de chiffres, les innombrables résultats de mesures que Flammarion n'a jamais cessé de pratiquer sur tout ce qu'il "observait" - c'est-à-dire sur tout, pratiquement -, on se prend à soupçonner dans ces mesures mêmes quelque chose, non comme un alibi, mais comme un "étai" objectif pour cette fantasmatique de la catastrophe, chaque chiffre devenant l’inquiétante preuve d'une obscure loi de destruction. Il n'est que de parcourir les pages hallucinantes où Flammarion, dans une noble intention pacifiste, tenta de calculer le nombre total de victimes de toutes les guerres - depuis l'origine, c'est-à-dire, selon lui, depuis la guerre de Troie -, d'imaginer la surface produite par les milliards de cadavres gisants les uns à côté des autres, de jauger l'odeur résultant de leur décomposition, de visualiser les dix-huit millions de mètres cubes de sang versé en les substituant au débit de la Seine sous le Pont-Neuf, et finalement - c'est-à-dire astronomiquement - de mettre bout à bout les squelettes en une "échelle qui s'élèverait jusqu'à la Lune, puis pourrait s'enrouler autour de cet astre et, continuant de s'élever, monterait dans l'infini jusqu'à une distance quadruple encore"...



Georges Didi-Huberman, L'Empreinte du ciel
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Camille Flammarion (100)Voir plus


Quiz Voir plus

Éléments chimiques

Qui n'est pas un gaz rare ?

Argon (Ar)
Xénon (Xe)
Chlore (Cl)
Radon (Rn)

12 questions
7 lecteurs ont répondu
Thèmes : chimie , périodique , élémentsCréer un quiz sur cet auteur