AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.54/5 (sur 64 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Cognac
Biographie :

Catherine Lavaud est une écrivaine qui vit en Provence.

Ajouter des informations
Bibliographie de Catherine Lavaud   (9)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
— Je sais ! Je sais tout cela Luukas, mais… Tu ne comprends pas ! C’est si important pour moi !
Elle soupira et elle rajouta, avec une ébauche de sourire, tout en essuyant d’un revers de main ses larmes qui déferlaient sur ses joues :
— N’en parlons plus ! C’est vrai, c’était un rêve fou. Et je sais bien que tous nos désirs ne peuvent pas toujours se réaliser.
Puis elle rajouta dans un souffle, si bas que Luukas dû tendre l’oreille pour attraper ses mots avant qu’ils ne s’envolent dans la nuit :
— Pourtant, je suis sûre que la fée Esterelle pourrait me guérir, elle. Comme cela, je ne serais pas obligée de vous quitter et de partir pour toujours… J’ai si peur…
Alors, il voulut devenir Terre, pour lui offrir toutes les lavandes du monde. Il voulut devenir Ciel, pour l’envelopper et la protéger de son manteau d’éternité. Il voulut devenir Vent, pour porter, sur ses ailes puissantes, son rire clair et cristallin aux quatre coins de la galaxie. Il voulut devenir Mer, pour emporter ses larmes vers des îles lointaines. Il voulut devenir Légendes, pour que ses rêves deviennent réalité…
Mais il n’était que Luukas…
Il n’était que son frère…
Il s’assit sur le bord du lit de sa petite soeur et la tête entre ses mains, il pleura.
Commenter  J’apprécie          10
Dis, Juvin, c’est quoi, une « tête d’andouille » ?
— Quoi ?
— Ben oui, tu m’appelles toujours « tête d’andouille ». Mais c’est quoi, une andouille ?
— …
Pris au dépourvu, Julien laissa s’installer un silence pesant. Ce qu’il pouvait être agaçant, ce gamin, parfois, avec ses questions débiles ! Voyant que le jeune homme ne répondait pas, le petit insista :
— C’est méchant, une andouille ?
— Heu… non.
— Alors, c’est quoi ?
— Heu… Eh ben… Heu… C’est mignon, bien au contraire ! C’est un petit animal tout blanc, avec de très jolis reflets jaune d’or, comme le soleil. Ça a une tête toute frisée, un peu comme un caniche, tu vois, avec de magnifiques yeux verts, brillants comme des émeraudes.
L’enfant ouvrait des yeux émerveillés :
— Ah ! Mais, alors, pourquoi j’en a jamais vu, moi, des andouilles ?
Julien, gêné, toussota :
— Hum… Hum… c’est que… heu… c’est que ça vit uniquement au Pérou ! Voilà. Et tu y es déjà allé, toi, au Pérou ?
— Non.
— Ben voilà. C’est pour ça que tu ne connais pas !
Commenter  J’apprécie          10
Quel bonheur de retrouver la plume si délicate de cette auteure qui m'avait tant charmé dans son précédent roman. Une fois de plus, la magie opère et elle nous embarque dans un tourbillon d'émotions, certains passages sont si poignants qu'ils vous donneront les larmes aux yeux.
Ici nous faisons la connaissance de deux âmes en souffrance, Julien 20 ans et Tom 7 ans, deux garçons extrêmement sensibles entre lesquels une belle et douce amitié va se créer.
Julien est un jeune homme complètement paumé, un véritable écorché vif qui, pour sa survie, a fui la violence de son père, sa mère étant partie de la maison. Depuis 2 ans il loge dans un squat à Cognac en Charente et vit de petits délits pour subvenir à ses besoins. Il se fait remarquer par un gang puissant en recherche de recrues, mais Julien n'est pas un méchant, bien au contraire, quand il voit un petit garçon se faire malmener par une bande d'adolescents, il n'hésite pas à lui venir en aide.
Et cette rencontre va donner un sens à la vie de Julien qui va prendre Tom sous son aile. En effet, Julien va se laisser attendrir par ce petit bonhomme qui zozote et qui a un peu la même histoire que la sienne, il subbit les coups de son beau père en attendant désespérément le retour de sa mère.
Aussi lorsque Julien est sur le point de se faire arrêter par la police pour son dernier vol qui a mal tourné, il emmène Tom avec lui dans sa cavale et se donne pour mission d'aller jusqu'en Provence, le seul indice en sa possession pour retrouver la mère de Tom.
Ce livre est un véritable bijou mélangeant tous les genres qui ne peut donc que ravir tous les lecteurs. Car sur fond d'enquête policière, c'est l'histoire de rencontres bouleversantes entre plusieurs générations n'ayant pas été épargné par la vie.
Je referme ce livre avec des paysages de champs de vignes et d'oliviers plein la tête mais surtout
avec un beau message d'espoir: quel que soit son âge, quelle que soit sa vie, on peut toujours tendre la main à une personne dans le besoin et l'aider à trouver "sa toile à Gik" porteuse de bonheur.
Alors un conseil, laissez-vous tenter par ce livre émouvant et captivant, où les pages se tournent à une vitesse folle tellement les rebondissements sont nombreux et les personnages attachants.
Commenter  J’apprécie          00
Il y avait, tout au fond de sa voix, les vents fougueux de l'Atlantique, l'écho des pluies d'automne et le murmure des feuilles de vigne dans les grandes plaines. Nostalgique, les yeux dans le vague, il poursuivit :
— Et puis, La Rochelle, son aquarium, la tour des Quatre Sergents…
— La tour d’Argent ? L’interrompit Tom, elle est vraiment en argent ? Comme dans les contes de fées ? L’enfant ouvrait de grands yeux incrédules, et Julien n’eut pas le cœur de le détromper. Avec un sourire, il affirma :
— Oui. En argent. Comme dans les contes de fées…
Le petit garçon souffla, admiratif :
— Eh ben dis donc, ça doit valoir cher, ça ! C’est le roi, qui doit être content d’avoir une tour pareille dans sa ville.
Commenter  J’apprécie          10
Catherine Lavaud
— Oh, fan de chichourle ! Tu fais le bête, toi ! Tu as bien écrit qu’ils avaient fabriqué et vendu des produits provençaux, comme la bouillabaisse ?
— Oui !
— Comme des nougats ?
— Oui !
— Comme des fougasses… des pompes à huile… et des brassados ?
— Oui !
— Et bougre d’imbécile, ils les ont faites comment, leurs fougasses et leurs pompes à huile ?
— Ben… ils…
— Stop ! Pas un mot de plus ! hurla le boulanger ou je t’en colle une qui va t’envoyer valser jusque chez ta mère !!!
Commenter  J’apprécie          10
Je jette un coup d’œil discret à Gendre Idéal qui est là, béatement assis sur sa chaise, des étoiles au fond des yeux, et l’avenir en 3D déployé devant lui. Ça y est. Il s’y voit déjà, à pouponner… Jusqu’à ce qu’Ours d’Amour le ramène brutalement à pieds joints dans la réalité :
— Au fait, et tu veux y assister, toi, à l’accouchement ? Parce que moi, je me souviens…
Patatras ! Le sourire radieux a dégringolé d’un étage et les petites étoiles ont filé dans leur galaxie, à l’autre bout de la planète. Gendre Idéal bredouille :
— Heu…
Avant qu’Ours d’Amour ne poursuivre sans rien remarquer :
— En fait, il y en a qui tombent dans les pommes. Mais le secret, tu vois, c’est de ne pas trop regarder au moment fatidique, parce que…
Ça y est. Là, on a carrément perdu Gendre Idéal qui file se réfugier dans la cuisine. Fille Chérie fusille son père du regard :
— Papaaa ! Non, mais franchement, t’abuses ! Regarde, tu lui as fait peur, il est parti !
Ours d’Amour, qui était à cent lieues d’imaginer qu’il pouvait être la cause d’un tel tracas cligne des yeux comme un hibou sous le soleil :
— Ben quoi ? J’ai rien dit de choquant !
Commenter  J’apprécie          00
À la fin du « petit goûter », Ours d’Amour était détendu. Moi aussi. J’ai commencé à sentir le vent tourner lorsque Gendre Idéal s’est levé et m’a collé entre les mains une jolie petite boîte en bois exotique en me disant :
— C’est pour vous.
Après un rapide inventaire des fêtes et anniversaires que j’aurais pu louper, je me suis décidée à ouvrir délicatement son cadeau, pour y découvrir, nichée sur un douillet petit nid de plumes blanches… une adorable petite sucette.
Alors celle-là, je ne l’avais pas vue venir. Ma mâchoire s’est décrochée, celle d’Ours d’Amour est remontée d’un cran, le temps d’intégrer l’information dans notre banque de données familiale, et nous nous sommes précipités comme deux pingouins en mal de banquise dans les bras de Fille Chérie en bramant à qui voulait bien entendre :
— Un bébé ? Tu… vous attendez un bébé ?... Waouh, alors ça… mais c’est super !
Commenter  J’apprécie          00
"Tant que le monde sera monde, tant que les étoiles brilleront dans le ciel et que les loups courront à travers le Garlaban, tant que les cigales chanteront et que les hommes arpenteront la terre, les étoiles danseront pour toi, Miia, mon adorable petite sœur, ma petite sœur chérie, ma merveilleuse petite sœur courage."
Commenter  J’apprécie          10
"- C'est pour que tu te souviennes que les légendes, elles sont comme les fleurs : immortelles. Et qu'il faut toujours croire au merveilleux, car parfois, les souhaits se réalisent même quand on y croit plus."
Commenter  J’apprécie          10
"Alors, il voulut devenir Terre, pour lui offrir toutes les lavandes du monde. Il voulut devenir Ciel, pour l’envelopper et la protéger de son manteau d’éternité. Il voulut devenir Vent, pour porter, sur ses ailes puissantes, son rire clair et cristallin aux quatre coins de la galaxie. Il voulut devenir Mer, pour emporter ses larmes vers des îles lointaines. Il voulut devenir Légendes, pour que ses rêves deviennent réalité…"
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Catherine Lavaud (57)Voir plus

Quiz Voir plus

Antigone de Jean ANOUILH

D'où le dramaturge a-t-il tiré l'idée ?

De Sophocle
De Homère
De Sofocles
D'Erasme

30 questions
338 lecteurs ont répondu
Thème : Antigone de Jean AnouilhCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}