AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.62/5 (sur 725 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Gisors , le 28/02/1943
Mort(e) le : 24/04/2022
Biographie :

De sa rencontre avec François Dermaut va naître une passion pour les scénarios de bande dessinée.

Il écrit d'abord à partir de bases historiques (son premier amour) et lance ainsi en 1982 “Les Chemins de Malefosse” avec Dermaut au dessin dans le magazine Circus, puis dans Vécu à partir de 1986.

Pour Jusseaume, il crée en 1985 “Chronique de la maison le Quéant”, puis entreprend le scénario de “Timon des blés” pour Erik Arnoux.

Entre 1987 et 1989, Bardet écrit de courtes histoires dessinées pour, entre autres, Convard, Hé, Dethorey ou Charles. Ces histoires seront reprises dans un même album” La Révolution enfin ! “ paru en 1989 au moment du bicentenaire.

L'année suivante, il commence la série “Le Boche”, illustrée par les frères Stalner, et six ans plus tard il entame “Nordman”, un album sur l'épopée des Vikings en Normandie.

Enfin en 1998 il crée “Docteur Monge”, dessiné par Éric Chabbert dans la collection Bulle Noire chez Glénat. Bardet, par son amour de l'Histoire et de l'histoire, allie avec talent précision historique et péripéties romanesques.
+ Voir plus
Source : www.bedetheque.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Daniel Bardet   (84)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (71) Voir plus Ajouter une citation
"_...Père, cette magicienne veut nous nuire à tous deux ! Ce que vous me demandez là est impossible, même pour une fée !!
_Vous ne connaissez pas le pouvoir qu'un homme peur avoir sur la femme qu'il aime !"
Commenter  J’apprécie          200
"Il y a des instincts pour toutes les rencontres de la vie."
Commenter  J’apprécie          210
"_Toujours les devoirs, je suis assommé de ces mots-là...le devoir, c'est de sentir ce qui est grand, de chérir ce qui est beau, et non d'accepter toutes les conventions de la société..."
Commenter  J’apprécie          160
JEAN VALJEAN : Je suis un misérable !...
Commenter  J’apprécie          162
On doit à la vérité de dire que Charles s'était marié, par la volonté de sa mère, à la veuve d'un huissier de Dieppe. Prénommée Héloïse, cette personne était de santé fragile, mais avait douze cents livres de rente... (P5)
Commenter  J’apprécie          130
— Tu souffres soldat ? Mais qu'avez-vous donc nécessité de vous étriper ainsi pour de l'argent ?
— Ce n'est rien que le petit bruit de la mort, et la mort n'a plus de salaire. Ce neuf roi Henri de Navarre que nous servons, auprès de son cousin Henri III, réconciliera le royaume, tant avili. Vous n'aimerez plus votre dieu dans la terreur car assez des sermons des mauvais prêtres !
Commenter  J’apprécie          120
"Il était forcé de reconnaître que la bonté existait. Ce forçat avait été bon, et lui-même, chose inouïe, il venait d'être bon."
Commenter  J’apprécie          130
- C'est autre chose aisée de faire des sermons, moinillon !... Pistolet n'est point goupillon !!!
Commenter  J’apprécie          120
« Vous savez, je peux être gaie ou triste sans raison. » (p. 6)
Commenter  J’apprécie          120
— Fol enragé ! Graisseur de vérole ! Je t'écorcherai vif pour t'apprendre le respect !
— Eh, mes bons pères ! Pour voyager sans craintes, visitez donc la Lune !
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Daniel Bardet (360)Voir plus

Quiz Voir plus

Bêtes de romans

Quel drôle d'oiseau croise-t-on dans "A la table des hommes" de Sylvie Germain?

une mouette
une corneille
une alouette
un gypaete

10 questions
236 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..