AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 4.06 /5 (sur 186 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Île-de-France , le 26/12/1981
Biographie :

David Etien est un dessinateur et coloriste français de bande dessinée.

Après des études dans des écoles d’art parisiennes, il rentre aux Gobelins en 2002, où sa formation lui permettra de travailler sur des longs métrages tels que Persepolis et Lucky Luke.

Il a deux séries à son actif, "Chito Grant" (2004) et "Les Quatre de Baker Street", avec Olivier Legrand et Jean-Blaise Djian.

Il a remporté le Veau d'Or du 13e festival Des Planches et des Vaches en 2014 et fut le Président de la 14éme édition en 2015.

En 2017, il confirme son affiliation graphique à Régis Loisel en signant le tome 9 de la série culte "La Quête de l'oiseau du temps", scénarisé par Serge Le Tendre et publié aux éditions Dargaud.

Début 2019, il est le dessinateur de "Champignac", une nouvelle série publiée par les éditions Dupuis, dérivée de Spirou et Fantasio. C'est le duo Béka qui officie au scénario.
+ Voir plus
Source : bedetheque.com
Ajouter des informations
Bibliographie de David Etien   (13)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Idéfix et les irréductibles 3


Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
-Que je te parle de moi ? mais tu sais déjà tout Pacôme.
J'ai appris à lire toute seule à l'âge de 4 ans pour connaître la suite des histoires de Dickens que me lisait parfois ma mère.
Quand mes parents l’ont découvert, ils ont mis sous clé tous leurs livres en anglais.
Notre médecin de famille leur avait conseillé de protéger mon pauvre petit cerveau féminin des ravages de l'instruction.
Commenter  J’apprécie          150
- Sans façon, merci : et toi, Charlie, qu'est-ce que tu vas en faire ?
- J'sais pas trop, en fait...
- Tu devrais en profiter pour te faire un vrai trousseau de jeune fille si tu veux trouver un...
- AIE !
- Désolée, c 'est parti tout seul.
- C'est quoi alors te combine pour les canassons ?
Commenter  J’apprécie          110
- Je vous repose la question, Mr Champignac. Pourquoi ne l’avez-vous pas tué ?
- Oui. Pourquoi ne pas avoir mis fin au règne des nazis en assassinant Hitler ?
- Pour ne pas leur ressembler ! (p. 48)
Commenter  J’apprécie          90
- Hélas, le nationalisme est un poison dont on n'est pas près de trouver l'antidote. (p. 13)
Commenter  J’apprécie          50
Est-ce normal que je vous voie sans cesse changer de couleur professeur Schwarz ?
Commenter  J’apprécie          40
- ce qui nous déconcerte c'est la suite, le patient A

-Une question s’impose: pourquoi n’avez-vous rien fait ?

-Vous ne voulez pas répondre ?

- Je ne suis pas sûr que vous puissiez comprendre...

- Je vous repose la question, Mr Champignac. Pourquoi ne l’avez-vous pas tué ?

- Oui, pourquoi ne pas avoir mis fin au règne des nazis en assassinant Hitler ?

- Pour ne pas leur ressembler.
Commenter  J’apprécie          21
- Ça y est, j'ai repéré le sujet, les amis...
- Sans blague ? On le reconnaît à un mile le milord... et pas besoin de photos pour ça. Toi aussi tu l'aurais remarqué si t'étais pas occupé à regarder ailleurs style "je prends un air dégagé"...
- Excuse-moi d'essayer de passer inaperçu.
- Ouais... t'es à peu près aussi doué que lui pour ça...
Commenter  J’apprécie          20
- Merci pour ce récit haut en couleur, jeune Billy Fletcher !
- Francs-tireurs de Baker street, vous avez réagi en véritables professionnels !
- Quant à ce cher Watson, eh bien... il s'est montré d'une efficacité étonnante.
- Question de motivation, sans doute : il a toujours été un sentimental.
Commenter  J’apprécie          20
- Et voilà toute l'histoire docteur... une bien sombre affaire où la cupidité va de pair avec... euh...
- C'est bon, en fais pas trop non plus...
Commenter  J’apprécie          20
- Oui, celui-ci appartenait à une famille juive. Nous l’avons officiellement récupéré à leur départ.

- Où sont-ils partis ?

- Quelle importance ! ils sont partis, c’est tout ce qui compte. Mais ne vous en faites pas, nous avons tout désinfec… enfin, nettoyé. L’appartement est très propre.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Y'a du soleil dans mon livre...

Il continua cependant de marcher dans sa direction, avec une désolante lenteur... Pas un toit, pas une âme. Pas même le cri d’un courlis dans les roseaux des marais. Et, sur cette solitude parfaite, brillait un soleil de décembre, clair et glacial.

Jules Verne
Victor Hugo
Honoré de Balzac
Alain Fournier
Voltaire

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur