AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.19 /5 (sur 74 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Casablanca, Maroc , 1947
Biographie :

David Haziot est un écrivain français.

Après le bac au Lycée Lyautey, il poursuit des études de philosophie en Sorbonne jusqu’au master sur l’Art total dans le cinéma d’Eisenstein en 1969. Passionné par la poésie surréaliste et les arts, il se tourne vers l’écriture et l’édition, travaille pour Autrement et participe à la création de la collection Littératures. Le roman, l’histoire, la biographie et la bande dessinée l’attirent.

Son premier roman "Le vin de la liberté" (2000) (création d’un grand cru du Médoc durant la Révolution de 1789) reçoit le Prix du roman historique 2001, sa biographie de Van Gogh (Gallimard, 2007), traduite en plusieurs langues, est couronnée par un prix de l’Académie française 2008, son ouvrage sur la famille Rouart, "Le Roman des Rouart" (Fayard, 2012), obtient le Prix Goncourt de la biographie 2012.

David Haziot a publié un essai sur la Shoah, "Voyage à Auschwitz" (2013), et une monographie historique sur un cru de Bordeaux, traduits en anglais, des romans dont un conte sur la fin du matriarcat, "Elles" (2004).

De son amitié avec le peintre et dessinateur François Baranger (1945) est né un roman BD, poétique et surréaliste, "L’Or du Temps", situé dans l’Égypte pharaonique et inspiré du mythe d’Orphée et Eurydice. Cette histoire paraît en 1989 en trois volumes chez Dargaud et reçoit un accueil favorable de la presse et du public.
En 2016, les deux amis récidivent et publient le premier tome d’un roman BD situé dans l’Italie de la Renaissance, "L’Insoumise, tome 1 : Les Eaux de Lune".

Il est également auteur d'une biographie de Paul Gauguin publié en 2017.

Il a créé en été 2015 avec Chantal Droit-Hauser une maison d’éditions, La Mare aux Loups.

+ Voir plus
Source : www.bedetheque.com
Ajouter des informations
Bibliographie de David Haziot   (13)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Dans cet épisode, les ateliers henry dougier vous proposent la lecture d'un extrait de "Chemins sans issue selon Van Gogh", un roman qui retrace la création de Champ de blé aux corbeaux et les derniers jours du peintre, suivie d'un entretien avec l'auteur, David Haziot. Un podcast conçu et réalisé par Margot Grellier et Gaëlle Bidan. Les ateliers henry dougier présentent... le roman d'un chef-d'oeuvre. Mêlant récit romanesque et enquête historique, chaque auteur raconte la véritable saga d'un tableau en le mettant en scène à l'époque et dans le lieu où il a vu le jour. Plus d'informations sur le livre : http://ateliershenrydougier.com/chemins_sans_issue.html Lire un extrait : https://fr.calameo.com/read/0055539603a705ed27e82 À commander en ligne : https://www.interforum.fr/Affiliations/accueil.do?refLivre=9791031202839&refEditeur=155&type=P -------------------------------------------------------- Website : http://ateliershenrydougier.com/ Facebook : https://www.facebook.com/ateliershenrydougier/ Instagram : https://www.instagram.com/ Twitter : https://twitter.com/AteliersHD

+ Lire la suite

Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
mcd30   24 avril 2018
Van Gogh de David Haziot
Ah mon cher Théo*, si tu voyais les oliviers à cette époque- ci...!Le feuillage vieil argent et argent verdissant contre le bleu. Et le sol labouré orangeâtre. ... c'est d'un fin, d'un distingué ! ... Le murmure d'un verger d'oliviers a quelque chose de très intime, d'immensément vieux. C'est trop beau pour que j'ose le peindre ou puisse le concevoir.



P. 388



* Théo est le frère de Vincent Van Gogh



Commenter  J’apprécie          270
Erik35   24 septembre 2021
Chemins sans issue selon Van Gogh de David Haziot
Il plissa les yeux pour mieux apprécier la structure, puis il traça au pinceau la ligne d'horizon. Il était encore conscient jusque-là. Puis il se lança avec fureur dans l'attaque de la toile, comme un somnambule paradoxal qui calculerait ses moindres gestes. Les artistes, les musiciens, les écrivains connaissent cette fièvre, cette ivresse qui monte des profondeurs et donne une surconscience. Les verts commencèrent à vibrer, rehaussés de jaune citron et de chrome, des touches de violet pour les complémentaires qui enchanteraient les yeux en les asservissant à leur charme sourd. Le ciel fut balayé au cobalt, avec la densité sur l'horizon pour signifier la menace de l'orage. On aurait cru la nuit dans la lumière du matin. Il jeta des nuages en blanc frottés de bleu. La solitude. Pas un homme, pas un cheval, pas un chien. Il ponctua le premier plan de quelques gouttes d'espoir ou de sang en carmin. Des coquelicots. La touche discontinue qu'il aimait tant pour suggérer resta au bas de la toile. Et les brosses lui tombèrent des mains. Un silence impressionnant planait sur cette image : Champ de blé sous un ciel orageux. Presque un trop grand calme. L'infini silencieux. Le monde sans moi peut aller de l'avant, se dit-il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
fabricel   05 novembre 2013
Van Gogh de David Haziot
[...] l'accord bleu-jaune est pour lui l'accord du bonheur, de la vie, le rouge-vert étant celui de la mort et des passions mauvaises, le noir-rouge, celui de l'angoisse.
Commenter  J’apprécie          100
Erik35   18 septembre 2021
Chemins sans issue selon Van Gogh de David Haziot
Le ciel fut balayé au cobalt, avec la densité sur l'horizon pour signifier la menace de l'orage. On aurait cru la nuit dans la lumière du matin. Il jeta des nuages en blanc frottés de bleu. La solitude. Pas un homme, pas un cheval, pas un chien. il ponctua le premier plan de quelques gouttes d'espoir ou de sang en carmin. Des coquelicots. La touche discontinue qu'il aimait tant pour suggérer resta au bas de la toile. Et les brosses lui tombèrent des mains. Un silence impressionnant planait sur cette image : Champ de blé sous un ciel orageux. Presque trop grand calme. L'infini silencieux. Le monde sans moi peut aller de l'avant, se dit-il.
Commenter  J’apprécie          80
fabricel   15 septembre 2013
Van Gogh de David Haziot
Vincent Van Gogh est Icare, il s'élèvera en effet sur les ailes de la peinture jusqu'au jaune, jusqu'à l'or absolu de la fin de l'été 1888, rencontrera cette figure brutale du père qu'il voulut voir en Gauguin, puis, après la chute à travers les formes tournoyantes de Saint-Rémy, s'abîmera dans les bleus d'Auvers-Sur-Oise.
Commenter  J’apprécie          80
mcd30   07 juin 2019
Van Gogh de David Haziot
Je travaille même en plein Midi, en plein soleil, sans ombre aucune, dans les champs de blé, et voilà, j'en jouis comme une cigale. (p. 463)
Commenter  J’apprécie          80
scaalaire68   13 mai 2013
Van Gogh de David Haziot
Mais là il se trouvait devant une déshumanisation complète, un statut pire que celui d'esclaves. Les paysans de Millet étaient encore du monde de la lumière, ils croyaient, priaient au moment de l'angélus, travaillaient au grand air, selon les rythmes du jour et des saisons, tandis que toute parole de consolation religieuse paraissait grotesque ou insensée pour ces damnés de la terre.

Vincent comprit l'inanité de ses prêches : devant une telle situation faite par des hommes à d'autres hommes, et à tant d'enfants, les bonnes paroles ne suffisaient plus, il fallait combattre. Sa vocation religieuse mourut au fond du puits de Marcasse, tandis que son amour des hommes et des humbles ne connut plus de limites. Il avait été une sorte de prêtre ouvrier avant l'heure, il devint armée du salut à lui seul et se sacrifia sans compter aux mineurs.
Commenter  J’apprécie          40
Jacopo   06 avril 2018
Van Gogh de David Haziot
Il est des créateurs qui ont besoin d'exclure les autres pour avancer, une forme de cécité à ce qui n'est pas indispensable, il en est d'autres, tout aussi grands, que le parcours des autres ne gêne pas, qui son prêts à le comprendre. Hugo reconnaît Beaudelaire si loin de lui, Vincent reconnaît Gauguin, mais Gauguin ne voit pas Vincent. C'est ainsi et aussi vieux que l'histoire de l'art et de la littérature.
Commenter  J’apprécie          40
ClioIno   13 octobre 2016
Le roman des Rouart de David Haziot
Mais suivre l'histoire des Rouart, c'est vivre aussi comme une aventure de l'individu, dans l'art et dans la société.

Parti d'un mouvement de la peinture contre la tyrannie de l'Histoire, de la mythologie, et des sujets préétablis, ce courant d'idées et d’œuvres qu'ils ont porté ne cessa de réaffirmer la priorité de l'individu, de son présent dans l'art et ailleurs, ici et maintenant. Ce respect infini de la personne, témoigne chez eux d'un profond humanisme. Les Rouart sont des hommes libres.

[...]

Peut-être savaient-ils, pour avoir vu de si près quelques-uns des plus grands créateurs de l'art français, qu'il y a loin de nous aux purs esprits et que la transparence universelle est un leurre. Toute oeuvre, quelque soit sa puissance, la lumière qu'elle jette sur notre condition, s'élèvera encore pour longtemps sur fond de ténèbres et de silence.
Commenter  J’apprécie          30
Cronos   09 novembre 2013
Van Gogh de David Haziot
Plus j'y réfléchis, plus je sens qu'il n'y a rien de plus réellement artistique que d'aimer les gens.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Poètes et/ou romanciers ?

Victor Hugo a écrit beaucoup de poésie. A-t-il aussi écrit des romans ?

oui
non

10 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie françaiseCréer un quiz sur cet auteur