AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.78 /5 (sur 135 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Indianapolis (Indiana, Etats-Unis) , le 26/01/1956
Biographie :

Eddy L. Harris est né à Indianapolis. Poussé par son père, il fait des études dans un collège blanc catholique, premier pas vers la Stanford University.

À 30 ans, il décide de descendre le Mississipi en canoë et fait du récit de cette expérience la matière de son premier livre, A Mississipi Solo (1988).

Native Stranger (1992) raconte le voyage d’un Blackamerican au coeur de l’Afrique. Southern Haunted Dream (1993) naît de
sa traversée du Sud des Etats-Unis à moto, sur les traces de Amérique de l’esclavage et du racisme quotidien.

Still life in Harlem, qui paraît en 1996 (Harlem en traduction française, Liana Levi, 2000), mêle portraits et
réflexions au cours des deux années qu’il a choisi de vivre au coeur de ce quartier new-yorkais symbole de
l’espérance noire, passée et présente.

Jupiter et moi (Liana Levi, 2005), est une évocation
de la figure paternelle.

Aujourd’hui, Eddy L. Harris a quitté Harlem et élu domicile en France (à Paris puis aujourd’hui en Poitou-Charentes), tout en voyageant régulièrement à travers les États-Unis.
+ Voir plus
Source : Entre2noirs
Ajouter des informations
Bibliographie de Eddy L. Harris   (7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Eddy L. Harris publie le Mississippi dans la peau aux éditions Liana Levi Eddy décide de refaire le voyage qui a marqué sa vie : la descente du Mississippi en canoë, seul, de sa source jusqu'à La Nouvelle-Orléans. Plus que l'envie de recréer un moment fort au plus près de la nature, cette seconde fois lui servira à voir ce qu'il a manqué la première. L'âme du premier voyage habitera nécessairement le second, et viendra l'enrichir. Mais il a trente ans de plus : il s'attachera donc plus au sens qu'à l'exploit. le fleuve a changé, Eddy a changé, et sans doute l'Amérique aussi. Sous la présidence d'un homme noir, les tensions raciales se sont paradoxalement aggravées. La descente du fleuve se révèle moins idyllique. C'est plus que jamais l'occasion de voir à quel point le Mississippi est le coeur battant des États-Unis. Et au bout du voyage, cette double certitude : Eddy est un citoyen du monde et le Mississippi lui appartient.
+ Lire la suite

Citations et extraits (107) Voir plus Ajouter une citation
Cannetille   16 avril 2022
Le Mississippi dans la peau de Eddy L. Harris
Mais l’aventure ne s’achève pas au prétexte que nous parvenons à un point d’arrivée. Que nous restions tranquilles, que nous parcourions mille kilomètres, un million ou une dizaine seulement, le voyage ne se termine jamais : immanquablement il nous ramène à nous-même.
Commenter  J’apprécie          260
carre   24 septembre 2012
Jupiter et moi de Eddy L. Harris
"Ce trottoir est réservé aux blancs, mon garçon", dirent 'ils, laissant entendre qu'il en était de même pour les WC publics, pour les fontaines et les salles d'attente des gares routières...

Mais mon père discerna la menace sous leurs sourires. Il la sentait à leurs regards sournois, et à la façon dont ils lui parlèrent juste après.

"Les négros sont censés marcher dans les caniveaux, lui dit l'un d'eux.Tu le sais, non ?"
Commenter  J’apprécie          250
Zakuro   13 octobre 2020
Mississippi Solo de Eddy L. Harris
Ici, le lac est une toile bleue immobile.

Aussi bleue que le ciel. (Minisota : mot de la langue amérindienne dakota signifiant "eau peinte de la couleur du ciel".)

De grands arbres le bordent et le protègent du vent. Ils montent très haut, mais ils gisent aussi à l'envers dans l'eau. Le lac est un miroir. Je vois tout en double.

Un nuage de huards rase la surface puis s'élève haut dans le ciel, décrit une courbe et disparaît. Leur cri est bruyant et sauvage.

Le soleil descend, les ombres s'allongent, tout s'enveloppe de nuance de jaune et d'or.
Commenter  J’apprécie          210
carre   07 octobre 2012
Jupiter et moi de Eddy L. Harris
"Parfois on doit faire des trucs comme ça. Tordre un peu les règles pour arriver à ses fins. Tu peux appeler ça douce rébellion, si tu veux. Mais ça peut-être sacrément utile- surtout si les règles sont pourries dès le départ".
Commenter  J’apprécie          150
MELANYA   17 mars 2022
Le Mississippi dans la peau de Eddy L. Harris
Ce n'était pas encore le temps de Donald Trump. Mais en scrutant les recoins obscurs du pays, on pouvait le voir venir.
Commenter  J’apprécie          150
carre   11 mai 2012
Jupiter et moi de Eddy L. Harris
La vie d’un père et celle d’un fils se mêlent comme les branches de deux arbres côte à côte dans la forêt.
Commenter  J’apprécie          150
Austral   16 octobre 2015
Harlem de Eddy L. Harris
Le passé est un lieu dangereux à visiter. Il se présente sous des dehors sûrs, mais il est aussi traître que l'enfer. Il est beau. Il est pesant, aussi. C'est là que nous allons nombreux pour nous souvenir de qui nous sommes, parfois même le découvrir. C'est là que nous allons souvent quand le présent commence à nous submerger, à se flétrir, quand il se refuse à la moindre étincelle, au moindre éclat. Si nous n'y prenons pas garde, sa ronde hypnotique risque de nous engloutir dans un tourbillon d'illusions et de déconvenues.
Commenter  J’apprécie          120
sylvie   14 février 2009
Jupiter et moi de Eddy L. Harris
Malheureusement, mon père n'a jamais voulu que je sois son prolongement. Il ne voulait pas que je sois comme lui, refusait que je marche dans ses traces, me privant du même coup de la possibilité de me rebeller et de m'affirmer"....

..."Cela revenait à son vieil adage : sois toi-même mon garçon.

C'était son cri de guerre depuis que mon frère et moi étions enfants.

"Tu ne dois pas être comme moi!" disait-il.

Il souhaitait que ni moi ni mon frère ne nous construisions à se ressemblance. Je réalise maintenant que lorsqu'il se regardait dans la glace, il n'aimait pas ce qu'il voyait.

Mais à qui pouvais-je avoir envie de ressembler si ce n'est à lui ? Voilà ce que je voulais savoir. Je crois aussi qu'il ne désirait simplement pas que nous ressemblions à quiconque.

Ne sois pas comme tout le monde , ordonnait-il. Sois toi-même.
Commenter  J’apprécie          80
sylvie   04 mai 2009
Harlem de Eddy L. Harris
Elle me faisait soudain penser à mon père, qui, à présent qu'il prend mon écriture au sérieux, me voit lui aussi comme une sorte de témoin, quelqu'un qui dira ce qui doit être dit, car rien ne survit simplement parce que ça a existé autrefois; sans aucune trace les vies disparaissent. Ce sont les conteurs qui se souviennent et racontent leurs histoires, les écrivains qui les recréent et les maintiennent en vie. Et l'histoire de Harlem, tout comme celle de mon père, tout comme tant d'autres histoires, a besoin de survivre afin que les enfants de Harlem et nos enfants et les enfants de nos enfants sachent un jour ce que, pour eux, les gens ont enduré et surmonté. C'est ainsi qu'ils pourront un jour puiser leur force à la force de ceux qui les ont précédés, et tirer fierté de leur fierté, courage de leur courage. Ne serait-ce que pour cette raison, je sentais que j'avais besoin d'être là.
Commenter  J’apprécie          70
Bazart   28 septembre 2020
Mississippi Solo de Eddy L. Harris
Mais soudain, être noir, et grand, prenait un nouveau sens. Etre grand, à cause du long voyage qui m’attendait, assis en tailleur dans un canoë. Etre noir à cause de mes perceptions et de celles dont je serais l’objet.
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Quiz "Une jeunesse au temps de la Shoah ; Extraits d'une vie" Simone Veil

Quel est le nom de jeune fille de Simone ?

a) Veil
b) Jacob
c) Steinmetz

10 questions
1708 lecteurs ont répondu
Thème : Une jeunesse au temps de la Shoah : Extraits d'Une vie de Simone VeilCréer un quiz sur cet auteur