AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.34/5 (sur 94 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Londres, Royaume-Uni , 1949
Biographie :

Née à Londres en 1949, Elizabeth Walker vit dans une ferme de la campagne anglaise. Elle est l'auteur d'une dizaine de best-sellers, dont cinq ont paru chez Belfond, notamment "Le Labyrinthe des coeurs" et "La Fille de l'ombre".


Ajouter des informations
Bibliographie de Elizabeth Walker   (14)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (10) Ajouter une citation
Le visage de son père, en général si flou, s'imposa à elle en toute netteté. Il la regardait sévèrement comme lorsqu'elle rentrait de l'école avec des notes moyennes. "La moyenne, ce n'est pas pour nous, Célia, disait-il Dans notre famille, on se surpasse. Si chacun dans ce bas-monde faisait de son mieux, personne n'aurait de problème. Il y aurait assez à manger, assez de richesses, assez de tout. Apprends à toujours faire de ton mieux, Célia, même si cela ne te semble pas important. Tu en prendras l'habitude. Et un jour, quand tu en auras assez de tout, quand ce sera vraiment essentiel, cette habitude te sauvera."
Commenter  J’apprécie          91
Lorsqu'on glisse hors du monde, la surface se referme vite sur vous, comme si vous n'aviez jamais existé.
Commenter  J’apprécie          100
Il se demanda si elle était bien réelle. Parfois, la nuit il avait rêvé d'elle de façon si vivante qu'en s'éveillant il l'avait cherchée près de lui. Et, lorsqu’il y pensait, la blessure était toujours là : c'était une plaie ouverte, inguérissable. Mais ces dernières semaines, il était devenu comme insensible à la douleur incapable d'éprouver le moindre sentiment...C'était un luxe qu'on ne peut se permettre, quand on lutte chaque jours pour ne pas mourir de faim.
Commenter  J’apprécie          80
J'adore ce livre !!!! le titre me semble bien trouvé ... l'histoire d'une enfant qui rencontre tant de déboires ... pourra telle devenir une femme respectable ...
au fils des pages tant d'émotions ... voila comment je le ressent le titre est bien trouvé aussi
Commenter  J’apprécie          80
Si Dieu avait créé la maladie comme une épreuve à assumer noblement , alors Dieu était méprisable. Si la souffrance était de son fait, cela signifiait que Dieu n'existait pas. Il n'y avait que le monde, fabriqué à la hâte, en commettant des erreurs.
Commenter  J’apprécie          80
- Quand on garde la haine, on devient mauvais et méchant en dedans. On doit aimer tout le monde, comme Dieu nous aime. Et quand tu pardonnes, tu as de la pitié pour celui qui t'a fait du mal, tu rends de l'amour contre de la haine, du bien contre du mal. Et ton cœur, il se gonfle avec du bonheur, tu deviens plus grand en dedans avec un si grand cœur, et tu peux aimer tout le monde, parce que ton cœur est assez grand. Toute ta poitrine, elle se gonfle ! Et, avec un cœur plein d'amour, tu te sens jamais perdu seul au monde ! Mais, quand tu as de la haine, tu te rétrécis en dedans, tu deviens plus petit et tu presses ton cœur jusque tu le dessèches comme un vieux pruneau, et tu es furieux contre les gens, et tu te sens tellement malade tout le temps, que tu as besoin d'un docteur. Les gens avec un cœur plein d'amour, ils ont jamais besoin d'un docteur ! (p. 438)
Commenter  J’apprécie          20
La journée s'annonçait torride. Même d'aussi bonne heure, le ciel avait l'éclat blanc mat du métal. Immobile au-dessus de l'horizon, un aigle planait, scrutant inlassablement les hautes herbes en quête d'une proie. Sur terre, rien ne bougeait. Préférant se fier à ses yeux, accoutumés de naissance à observer l savane, Joe Langeveldt rabaissa ses jumelles. A quelques centaines de mètres, un bouquet d'arbres devait abriter des animaux sous son ombre. Seul, il serait resté sur place à attendre tranquillement, mais l'expérience lui avait appris que les touristes n'ont pas de patience. Et ceux-là n'étaient même pas de vrais touristes. De jeunes prétentieux qui voulaient se donner l'illusion de l'aventure dans un safari-photo.
Commenter  J’apprécie          10
Ils marchèrent, marchèrent encore et encore, sans rien pour guider Sarah que la main impatiente de Langeveldt sur sa nuque. La soif. La fatigue. Lorsqu'elle trébuchait et tombait, il l'agrippait par le col de son chemisier, la hissait sur ses pieds et la faisait avancer à coups de pied dans le derrière.
- Brute ! Espèce de brute épaisse ! lui crachait-elle.
Elle aurait voulu se venger, mais elle avait tout juste la force de mettre un pied devant l'autre.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Elizabeth Walker (210)Voir plus

Quiz Voir plus

Expressions tirées de la mythologie gréco-romaine

tomber dans les bras de Morphée, en clair, ça veut dire:

faire une mauvaise chute
tomber amoureux
tomber malade
tomber de sommeil

9 questions
1641 lecteurs ont répondu
Thèmes : mythologie grecque & romaine , expressions , culture généraleCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}