AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.76 /5 (sur 6621 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Saint-Paul (Minnesota) , le 24/09/1896
Mort(e) à : Hollywood , le 21/12/1940
Biographie :

F. Scott Fitzgerald, de son nom complet Francis Scott Key Fitzgerald est un écrivain américain.

Il entre dans la célèbre université de Princeton en 1913. Frustré de n'être ni athlétique, ni brillant, ni riche, il consacre son énergie à l'écriture de comédies musicales. Fitzgerald qui se rêve homme d'action vit avec déception de ne pouvoir rejoindre la guerre qui s'achève. Sa rencontre avec la belle et excentrique Zelda Sayre va faire basculer sa vie.

Grâce à ses efforts, il parvient finalement à vivre de sa plume et en 1920, c'est l'immense succès de "L'Envers du Paradis". Avec Zelda, il va incarner l'époque "Jazz Age" (il écrit les nouvelles "Les Enfants du jazz" où figure "L'Étrange Histoire de Benjamin Button"). Ils s'installent à Paris comme leur ami Ernest Hemingway. Ces années sont des années de beuveries, de chaos, d'argent facile.

Fitzgerald écrit "Les Heureux et les Damnés" où il exprime ses angoisses. Avec sa femme, il s'installe ensuite au Cap d'Antibes et ils ont une fille, mais déjà, l'état de santé mentale de Zelda se détériore. C'est en France que Fitzgerald achève "Gatsby le magnifique" dont les adaptations cinématographiques vont lui permettre de mener encore une vie facile.

Lors de la Dépression de 1929, le couple se trouve sur la Côte d'Azur. Fitzgerald boit de plus en plus et Zelda finit par être internée en Suisse. Cette dernière écrit un roman "Accordez-moi cette valse". De retour aux États-Unis, Fitzgerald écrit "Tendre est la nuit" qui ne trouve pas son public malgré sa qualité.

Ne vendant pas assez de livres, Firtzgerald se lance dans la lucrative mais détestée activité de scénariste pour Hollywood. En 1939, il commence "Le Dernier Nabab" mais boit plus que jamais. Il meurt d'un arrêt cardiaque laissant son roman inachevé.

Fitzgerald est un pilier de la littérature américaine à l'égal d'Hemingway dont il fut l'ami et en qui il voyait un modèle. Son œuvre est profondément marquée par sa liaison passionnée avec Zelda (de l'amour idéalisé de "Gatsby" à la déchéance du couple dans "Tendre est la nuit").
+ Voir plus
Source : /livres.fluctuat.net
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

En 2005 a paru Dictionnaire égoïste de la littérature française , immense succès immédiat critique et public. Chroniqué par tous les médias en France et beaucoup même à l'étranger, ce livre qui n?avait pas d?équivalent a reçu cinq prix littéraires. Il est aujourd?hui devenu un classique.  Le Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale est consacré aux littératures des autres pays du monde. Et non pas « étrangers ». Un article l?explique, l?auteur ne croit pas à la notion d?étranger, surtout en matière de littérature. Nous ne sommes pas seuls au monde, et aucun lecteur français n?a été constitué par l?unique lecture de livres français. de même, aucun lecteur n?est constitué par l?unique lecture des livres de son temps. Un lecteur est de tous les temps et de tous les pays. Et c?est ainsi que ce livre comprend aussi bien Eschyle (le plus ancien) que Gabriel García Márquez (le plus récent). Pour « égoïste », cela signifie que l?auteur ne parle que de choses qui, en bien ou en mal, l?intéressent, le passionnent, l?éveillent, et non à partir d?on ne sait quels canons de la littérature.  Le « DELM » comprend, comme son frère aîné, quatre types d?articles : sur des auteurs (Karen Blixen, Jorge Luis Borges, F.S. Fitzgerald, Yukio Mishima, Elsa Morante, Platon, Gertrude Stein?), des ?uvres ( Amant de Lady Chatterley (L?) , Guépard (Le) , Petit Livre rouge (Le)? ), des personnages (Ali-Baba, Lady Bracknell, Mademoiselle Else, le prince André, Arturo Ui?), des notions (« Bonheur », « Enterrements d?écrivains célèbres », « Imagination », « Verbes réfléchis »?). Il a, en plus, des « express » (« Esthétique Express », « Machiavel Express »?). On y retrouvera tous les grands noms célèbres, et on y découvrira des méconnus délicieux. On y trouvera un esthétique, et des anecdotes qui sont peut-être un peu plus que des anecdotes, comme Joyce en train de dicter Finnegans Wake à Beckett qui répond « entrez » à un visiteur, Beckett écrivant le mot par mégarde et Joyce lui disant : « Laissez. » Allègre, partial, drôle, sérieux, brillant, inattendu. Un livre qui donne envie d?en parler avec l?auteur. Venez converser avec Charles Dantzig... En savoir plus sur le "Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale" : https://www.hachette.fr/livre/dictionnaire-egoiste-de-la-litterature-mondiale-9782246820741

+ Lire la suite
Podcasts (16) Voir tous


Citations et extraits (784) Voir plus Ajouter une citation
Chouchane   13 septembre 2012
Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald
Il m'adressa un sourire (...). Un de ces sourires rare, source d'éternel réconfort, comme on n'en rencontre que quatre ou cinq fois dans sa vie. Un sourire qui défiait -ou semblait défier - brièvement le monde entier, puis se focalisait sur vous comme s'il vous accordait un préjugé irrésistiblement favorable. Qui vous comprenait dans la mesure exacte où vous souhaitiez être compris. Qui croyait en vous comme vous auriez voulu croire en vous même.
Commenter  J’apprécie          1591
charlottelit   06 août 2011
Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald
Il faudrait comprendre que les choses sont sans espoir et être pourtant décidé à les changer.
Commenter  J’apprécie          1545
Sallyrose   14 juin 2012
Tendre est la nuit de Francis Scott Fitzgerald
C'est souvent plus difficile de renoncer à ce qui blesse qu'à ce qui rend heureux
Commenter  J’apprécie          1060
Francis Scott Fitzgerald
Malabar_   28 janvier 2013
Francis Scott Fitzgerald
Quand je suis à jeun, je ne peux pas supporter le monde, et quand j'ai bu, c'est le monde qui ne peut plus me supporter
Commenter  J’apprécie          1020
born2fly   14 janvier 2013
Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald
Demain nous courrons plus vite, nos bras s’étendront plus loin... C’est ainsi que nous avançons, barques luttant contre un courant qui nous rejette sans cesse vers le passé.
Commenter  J’apprécie          1010
Jooh   24 août 2012
Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald
Il avait tendu la main désespérément, pour tenter de saisir une dernière poignée de vent, d'emporter un dernier fragment de ces lieux qu'elle lui avait permis de tant aimer. Mais le train roulait trop vite, tout s'embrouillait devant ses yeux, et il sut qu'il avait perdu cette part de lui-même, la plus pure, la meilleure, à jamais.
Commenter  J’apprécie          970
Jooh   25 août 2012
Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald
Il a dû sentir qu'il venait de perdre à jamais son ancien monde de lumière, que c'était le prix à payer pour avoir trop longtemps vécu prisonnier d'un seul rêve. Il a dû s'étonner d'apercevoir, entre les feuillages devenus hostiles, un ciel qu'il n'avait jamais vu; trembler de découvrir à quel point la rose était un objet grotesque, à quel point le soleil criard écrasait les jeunes pousses de gazon. Un monde nouveau, concret et pourtant irréel, où de mornes fantômes, ne pouvant respirer qu'à travers leurs songes, dérivaient au hasard - tel ce personnage surnaturel, au visage de cendres, qui glissait vers lui parmi les troncs informes.
Commenter  J’apprécie          920
ladyoga   13 mai 2013
Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald
Ni le feu ni la glace ne sauraient atteindre en intensité ce qu'enferme un homme dans les illusions de son cœur.
Commenter  J’apprécie          790
Jooh   24 août 2012
Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald
Le visage clair de Daisy se levait lentement vers lui, et il sentait son cœur battre de plus en plus vite. Il savait qu'au moment où il embrasserait cette jeune fille, au moment où ses rêves sublimes épouseraient ce souffle fragile, son esprit perdrait à jamais l'agilité miraculeuse de l'esprit de Dieu. Il avait alors attendu, écouté encore un moment la vibration du diapason qui venait de heurter une étoile, puis il l'avait embrassée, et à l'instant précis où ses lèvres touchaient les siennes, il avait senti qu'elle s'épanouissait comme une fleur à son contact, et l'incarnation s'était achevée.
Commenter  J’apprécie          741
michemuche   10 mai 2014
Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald
Il me sourit avec une sorte de complicité - qui allait au-delà de la complicité.

L'un de ces sourires singuliers qu'on ne rencontre que cinq ou six fois dans une vie, et qui vous rassure à jamais.
Commenter  J’apprécie          630

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Francis Scott Fitzgerald Voir plus


Quiz Voir plus

Gatsby le Magnifique

Comment s'appelle le personnage principal qui est également le narrateur du roman ?

Gatsby le Magnifique
Nick Carraway
Tom Buchanan
Francis Scott Fitzgerald

10 questions
487 lecteurs ont répondu
Thème : Gatsby le magnifique de Francis Scott FitzgeraldCréer un quiz sur cet auteur

.. ..