AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.26 /5 (sur 166 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Montréal , le 04/12/1941
Biographie :

François Barcelo descend de Gérard Barsalou colon français natif d'Agen, Aquitaine, qui est venu s'installer à Montréal, Nouvelle-France, en 16901. Il a par ailleurs pour ancêtre Jacob Barsalou alias Jacob Barcelo, (1789-1873)1, célèbre chef patriote de la Rébellion de 1837 qui a opposé les colons canadiens aux Britanniques. À partir de lui, la lignée Barsalou devient « Barcelo ».

La mère de François Barcelo est une écrivaine.

Durant son adolescence celui-ci remporte un prix littéraire à un concours de jeunes auteurs organisé par Radio-Canada. Il écrit aussi deux romans qui sont finalistes du Prix du Cercle du livre de France3 mais qui ne sont pas publiés.

Après avoir obtenu sa maîtrise ès-arts en littérature française à l'université de Montréal, il devient rédacteur publicitaire au service de plusieurs agences successives.

En 1988, François Barcelo prend sa retraite des travaux de publicité afin de partager désormais son temps entre l'écriture et les voyages, Il fera ainsi son premier tour du monde en 1990.
Quand il n'est pas au Mexique, au Texas, en Arizona ou ailleurs, François Barcelo habite Saint-Antoine-sur-Richelieu.

Il est membre du conseil d'administration du Salon du livre de Montréal.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Émilie Aubry rencontre l'auteur François Barcelo au Mouton Village
Citations et extraits (60) Voir plus Ajouter une citation
le_Bison   13 février 2018
Les aventures de Benjamin Tardif, Tome 1 : Nulle part au Texas de François Barcelo
- Bordel de merde ! s'écria Justin Case.

- Putain de salope ! hurla Oracle Simon.

- Hostie de tabernacle ! gémit Benjamin Tardif.

Bien entendu, sauf pour les gros mots de Benjamin Tardif, on aura compris que ces propos sont traduits librement, et même avec un souci d'éviter de scandaliser les femmes et les enfants qui auraient pu acheter ou ouvrir ce livre en croyant qu'il s'agissait d'un ouvrage sur les espèces animales disparues du Texas.
Commenter  J’apprécie          282
Windvaan   09 mars 2015
J'haïs les bébés de François Barcelo
Je lui ai demandé s'il se rappelait sa promesse. Il a commencé par faire semblant de ne pas comprendre de quoi je parlais. J'ai dû insister : [...]

[lui] — Mais quelle promesse ?

[elle] — Que je pourrais loger gratis quand je voudrais.

Il a mordu. C'est bien, parfois, les hommes qui oublient leurs promesses : on peut les améliorer sans qu'ils s'en aperçoivent.
Commenter  J’apprécie          280
le_Bison   11 février 2018
Les aventures de Benjamin Tardif, Tome 1 : Nulle part au Texas de François Barcelo
- Excusez-moi, répéta-t-il, je suis un étranger, et je me suis fait voler ma voiture et tous mes effets personnels. Pour l'amour de Dieu, aidez-moi.

- Chiche, dit la voix.

Elle avait dit "Bullshit", mais si Benjamin Tardif avait eu à traduire cette expression, il aurait sans doute utilisé une expression comme "Chiche", même si ce n'était pas du tout la même chose.
Commenter  J’apprécie          250
Windvaan   10 mars 2015
J'haïs les bébés de François Barcelo
Il ne me reste plus qu'à décider comment me débarrasser de ce bébé [...].

Le tuer, d'abord. Je regarde autour de moi. Je ne vois rien d'inspirant. Le tuer à coups de bûche sur la tête ? Ça prendrait trop de coups. L'étrangler ? Sûrement pas. Je n'en serais pas capable. Je ne suis pas un assassin.
Commenter  J’apprécie          222
le_Bison   09 mars 2018
Les aventures de Benjamin Tardif, Tome 1 : Nulle part au Texas de François Barcelo
- Dis donc, Ben, t’es homosexuel ou quoi ?

La tête de Justin Case, toujours coiffée de son chapeau de cow-boy patriote, était passée dans la porte coulissante du Westfalia. Benjamin Tardif s’efforça de se souvenir de la soirée de la veille. Cela lui revint rapidement, une fois qu’il se fut rappelé la bouteille de bourbon qu’ils avaient partagée inégalement – une moitié pour Justin et un quart chacun pour Soutinelle et pour lui. Ah oui, il y avait eu aussi une deuxième bouteille de bourbon, dont il avait peut-être obtenu une part plus équitable.

Il lui revint aussi à l’esprit qu’ils avaient commencé à se tutoyer – ou plutôt qu’ils se seraient tutoyés si le tutoiement avait existé en anglais. En tout cas, ils s’appelaient allègrement Ben et Soot, Justin ne se prêtant à aucune abréviation susceptible de plaire à l’ex-shérif.

- Homosexuel ? Pourquoi je serais homosexuel ?

- C’est Soot qui se le demande.

- Pourquoi ?

- Tu lui as pas fait de passe. Même pas mis la main sur la cuisse quand elle a effleuré la tienne par accident hier soir. Moi, je lui ai dit que t’avais plutôt l’air d’un raciste. Mais ça l’a pas consolée. Soot, elle prend ça mal quand elle se sent pas désirée. Elle dit toujours qu’elle a pas assez de seins mais trop de cul.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
bilodoh   09 août 2017
Tant pis de François Barcelo
Tiens, tant pis, ça me ferait une belle devise, se dit-il. Même qu’il verrait bien ça sur sa tombe, sous son nom et les dates de sa naissance et de son décès : Tant pis.



(p. 175)
Commenter  J’apprécie          130
bilodoh   23 août 2017
Tant pis de François Barcelo
... les discussions ornithologiques ne sont pas plus intéressantes que les politiques. Elles ne passionnent que la personne qui croit s’y connaitre plus que l’autre, et ennuient l’autre qui n’y connait rien,



(p. 139)
Commenter  J’apprécie          120
bilodoh   26 janvier 2014
Les plaines à l'envers de François Barcelo
Et c’est là qu’il comprit : le purgatoire était un endroit où on rencontrait les gens que l’on détestait. C’était cent fois pire que de se passer d’alcool ou de manger de la merde à longueur de journée. (p.283)
Commenter  J’apprécie          120
rkhettaoui   02 mars 2016
Crimes à la bibliothèque de François Barcelo
Dans le monde du savoir. J’avance encore et me retrouve au carrefour de plusieurs avenues de rayonnages. Devant, à droite et à gauche, je pourrais en suivre le parcours. Le souvenir du visage de l’enseignante me revient. Elle nous faisait asseoir autour d’elle. Elle ouvrait un livre et les secrets des signes qu’elle décodait nous parvenaient grâce à sa voix. Elle nous menait dans des pays fabuleux où, dans les temps très anciens, des magiciennes et des sorciers rivalisaient de pouvoirs pour vaincre les maléfices engendrés par les forces du mal.
Commenter  J’apprécie          70
Villoteau   27 février 2013
Première blonde pourMomo de Sinro de François Barcelo
Les deux cents cyclistes se sont mis en route. Sans véritable bousculade, mais il faut manœuvrer serré pour éviter les collisions. Surtout quand on a peur de perdre le contact avec quelqu'un en particulier.



C'est le cas de Momo. Il s'efforce de suivre Jessica Laliberté. Mais il la perd de vue pendant quelques minutes.



Ah, revoilà le casque vert! Déjà, la masse compacte des cyclistes se transforme en une longue file de vélos qui roulent par deux ou par trois sur le côté droit de la route.



Momo accélère, se faufile, dépasse un vieux monsieur à gauche, une jeune femme à droite et réussit enfin à se retrouver là où il veut être : à la hauteur de Jessica.



Maintenant, ils roulent côte à côte. Momo est ravi. En fait, il serait parfaitement heureux d'être en présence de Jessica s'il n'y avait pas un imprévu : il ne sait pas quoi dire.
Commenter  J’apprécie          60
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
156 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..