AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.42 /5 (sur 58 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 12 aout 1966
Biographie :

Frédérique Germanaud publie des textes en revue ou chez des éditeurs. Elle travaille aussi avec des plasticiens.

Frédérique, qui par ailleurs exerce le métier de juriste, écrit depuis longtemps. En 2012 elle publie "La chambre d’écho" à l’Escampette, des nouvelles qui font écho à des textes autobiographiques.

En 2014, deux livres paraissent à la Clé à Molette, une jeune maison d’édition implantée en Franche-Comté : "Vianet : La lettre" et "Quatre-vingt-dix motifs".

Frédérique Germanaud vit et travaille à Angers depuis une vingtaine d’années.

son blog : http://atelierdupassage.canalblog.com/

Source : DATA BNF
Ajouter des informations
Bibliographie de Frédérique Germanaud   (13)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
coco4649   28 novembre 2021
Si, par le ciel de Frédérique Germanaud
Bleu de mai







Bleu de mai

Se dépouiller

De la laine

Écouter le feuillage

En confiance

Faire les gestes

D’exister

Laver soigner

Emplir un panier

Au midi s’asseoir sur le banc

La faim au ventre

Casser deux œufs

Je me rends
Commenter  J’apprécie          40
isanne   27 août 2020
Journal pauvre de Frédérique Germanaud
Une jeune génération s'est installée à la campagne et vit en marge de la modernité. Elle travaille le bois et les plantes. A côtoyer ces garçons et ces filles, j'ai l'impression d'avoir été élevée hors sol. Que pourrais-je leur apprendre ? Rien qui ne me semble utile, ce soir. En plus de savoirs que je n'ai pas, ils ont le goût du plaisir, de la musique, de la flânerie. Je disais qu'ils vivaient en marge. En réalité, ils sont au coeur du vivant. Pas en débit, pas retard, pas en regret. Le gain ne se mesure pas à l'accumulation et la modernité au téléphone portable. Ces jeunes gens préservent l'espace naturel, en prennent soin.
Commenter  J’apprécie          133
isanne   28 août 2020
Journal pauvre de Frédérique Germanaud
Marcher, marcher, en utilité, méditation, création, thérapie. Récupérer utiliser les objets jusqu'à ce qu'ils deviennent hors d'usage. Recycler, retaper. Ne pas gâcher la nourriture. Traverser la ville les poches vides. Entrer en fraude à la piscine. Nager au lac, à la rivière. Tailler le jasmin d'hiver qui envahit la fenêtre de la salle de bains. Faire une place au silence. Laisser errer le regard, ne pas mettre d'intention dans chaque acte, laisser venir, laisser faire. J'ai onze mois pour tailler dans ce qui m'envahit depuis des années, pour faire un peu de clarté.
Commenter  J’apprécie          90
sidony   25 novembre 2021
Si, par le ciel de Frédérique Germanaud
Un jour je ferai rendre à la terre

Tout ce qu'elle m'a pris
Commenter  J’apprécie          00
coco4649   10 novembre 2021
Si, par le ciel de Frédérique Germanaud
Dans une blessure...







Dans une blessure

Je pose mes lignes



Un linge gris

Sur un tas

De linge gris



Un goût de grenier

Un rai de poussière

Dans le soleil



Puis

Courir vers un buisson de menthe

Y enfouir sa tête

Et pleurer
Commenter  J’apprécie          60
KateNightingale   29 octobre 2018
Journal pauvre de Frédérique Germanaud
Au marché de la poésie, je répète à qui veut l'entendre, heureuse, que j'ai quitté mon travail salarié. A la question : que faites-vous dans la vie, je vais pouvoir répondre écrivain, peut-être pas tant par sentiment de légitimité, que parce que, réellement, je ne fais rien d'autre qu'écrire. Beaucoup trouve cette décision courageuse. Ce n'est pas le cas. Plutôt une idée de sauve-qui-peut, et aussi de dernière chance. J'ai osé.
Commenter  J’apprécie          30
coco4649   25 août 2019
Intérieur, nuit, de Frédérique Germanaud
Je tourne une page du carnet cousu…





Je tourne une page du carnet cousu

Pas pour une autre nuit

C’est la même

Sans début ni fin



Mon crayon

Accroche

Agrippé dans l’effondrement des heures



C’est toute une histoire

Qui ne s’écrira pas



La nuit ne laisse pas de place

Vaste pourtant



Trop



Un cendrier propre depuis trois ans
Commenter  J’apprécie          30
MlleBouquine   09 octobre 2018
Journal pauvre de Frédérique Germanaud
C’est un grand bouleversement que d’abandonner un travail alimentaire, des horaires, un salaire, des collègues. C’est lâcher cette peur qui rend, depuis plusieurs années, chaque matin difficile, chaque journée un espace hostile à traverser. Ma vie, mon temps m’appartiennent, pour la première fois.
Commenter  J’apprécie          30
MlleBouquine   09 octobre 2018
Journal pauvre de Frédérique Germanaud
Il y a tant de choses à écrire, à retenir dans les pages d’un cahier. Tant de choses qui s’échappent. En cela aussi, le journal peut etre dit pauvre. Il n’attrape qu’une infirme portion de la richesse du monde.
Commenter  J’apprécie          30
EvlyneLeraut   20 août 2017
Courir à l'aube de Frédérique Germanaud
Il faut être apaisé pour souhaiter la nuit et le désordre de ses pensées.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Cherub Tome 1:100 jours en enfer

Comment s'appelle le personnage principal?

John
Bruce
Ewart
James

16 questions
294 lecteurs ont répondu
Thème : Cherub, tome 1 : 100 jours en enfer de Robert MuchamoreCréer un quiz sur cet auteur