AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.93 /5 (sur 137 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Besançon , le 16 sept. 1920
Mort(e) à : Le Mans , le 19/12/2011
Biographie :

Georges JEAN est un poète et essayiste français spécialisé dans le domaine de l'enfance.

Après avoir étudié la philosophie, il entre à l'École Normale Supérieure de Saint-Cloud, puis se consacre à l'enseignement dans la ville du Mans et à l'Université française du Maine dans les domaines de la linguistique, de la poétique et de la sémiologie.

Il fut dirigeant du Centre international poésie-enfance, participa à la commission ministérielle d'aide à la création théâtrale, fut enseignant à l'École Nationale Supérieure des Bibliothèques, tout en publiant plus de 70 ouvrages dont des poèmes, essais et théories sur la poésie et la pédagogie.

Ajouter des informations
Bibliographie de Georges Jean   (51)Voir plus

étiquettes
Podcasts (1)


Citations et extraits (96) Voir plus Ajouter une citation
Georges Jean
sagesse66   07 août 2020
Georges Jean
Enfance ...



Enfance aux yeux de cristal,

Aux paupières de corail,

Enfance aux mains de rivière,

Enfance aux pieds de lumière,

Enfance aux paroles tues,

Enfance aux paroles bues,

Enfance aux lèvres légères,

Aux couleurs de primevères,

Toute proche, pour la vie.
Commenter  J’apprécie          490
Georges Jean
sagesse66   08 août 2020
Georges Jean
Le temps des contes...



S'il était encore une fois

Nous partirions à l'aventure,

Moi, je serais Robin des Bois,

Et toi, tu mettrais ton armure.

Nous irions sur nos alezans

Animaux de belle prestance,

Nous serions armés jusqu'aux dents

Parcourant les forêts immenses.



S'il était encore une fois

Vers le château des contes bleus

Je serais le beau-fils du roi

Et toi tu cracherais le feu.

Nous irions trouver Blanche-neige

Dormant dans son cercueil de verre,

Nous pourrions croiser le cortège

De Malbrough revenant de guerre.



S'il était encore une fois

Au balcon de Monsieur Perrault,

Nous irions voir ma Mère l'Oye

Qui me prendrait pour un héros.



Et je dirais à ces gens-là :

Moi qui suis allé dans la lune,

Moi qui vois ce qu'on ne voit pas

Quand la télé le soir s'allume ;

Je vous le dis, vos fées, vos bêtes,

Font encore rêver mes copains

Et mon grand-père le poète

Quand nous marchons main dans la main.
Commenter  J’apprécie          461
Georges Jean
sabine59   18 décembre 2018
Georges Jean
Le passé

La pluie



Dans le bois du portail une marque est restée

Des cris demeurent dans les pierres



Le jardin est immobile sous l'été

Mon visage d'enfant écrasé de reflets



Ici nous avons couru vers des sources



Dans l'odeur des tilleuls

Les choses rouillent

Et des vagues remontent

De ces paupières mortes



Bruits de l'aube

Matins de lait



Maintenant les persiennes sont fermées
Commenter  J’apprécie          462
Georges Jean
sagesse66   28 février 2020
Georges Jean
Pour construire un poème

Il faut briser le temps.



Il faut prendre les mots

Dans un autre panier



Écouter les épées

Des oiseaux de l’aurore



Passer le lourd portail

Qui s’ouvre sur la mer



Enfoncer son talon

Dans l’argile du monde



Attendre que le froid

Gèle les bruits du cœur



Et contempler le mur

Où les signes regardent...
Commenter  J’apprécie          422
Georges Jean
sabine59   27 septembre 2019
Georges Jean
Dans le silence des maisons

Où restent des poussières d'enfance

J'attends le retour des saisons

Et les fillettes des vacances

Je prendai leurs mains dans mes mains

Nous irons cueillir des feuillages

Et mordre l'écorce du temps

Nous traverserons des villages

Coupés en deux par le soleil

Et des forêts où s'ensommeillent

Les griffes légères du vent.
Commenter  J’apprécie          395
fanfanouche24   12 mai 2014
L'arbre en poésie de Georges Jean
Dans la forêt sans heures

On abat un grand arbre.

Un vide vertical

Tremble en forme de fût

Près du tronc étendu.



Cherchez, cherchez, oiseaux,

La place de vos nids

Dans ce haut souvenir

Tant qu'il murmure encore.

(p.136)



Jules Supervielle
Commenter  J’apprécie          301
dolly31   09 mai 2018
Les Voyages en poésie de Georges Jean
Les ruisseaux suivent mes routes

Pour consoler les pieds du voyageur

L'oiseau sautillant d'arbre en arbre

Mange le mil de mes pensées



Tout à l'heure

Le vrai chemin

Les lèvres rèches

Les pieds ensanglantés

Et les pensées trop sèches

Qui s'éboulent dans les ravins



Là-haut le vent

Sera ma récompense





Pierre-Emmanuel (1916-1984)
Commenter  J’apprécie          260
dolly31   16 mars 2018
Les Voyages en poésie de Georges Jean
LE BATEAU DES EXILES



Le bateau est dans le port,

En partance pour la France.

Enfants formulez des voeux

L'exil lacère le foie.



Le bateau jette son cri,

Son amer, son acide

Enfants formulez des voeux,

Que patiente la plaie vive



Le bateau au quai s'arrache,

Mon coeur s'en trouve atterré.

Enfants formulez des voeux,

Tant en engloutit l'exil.



Le bateau est sur les vagues,

Qui le battent derrière, devant.

Enfants formulez des voeux

La maison est gavée de peines.



Le bateau maintenant penche

Il berce les pauvres gens.

Enfants formulez des voeux.

Quitter son pays, quelle peine!



Le bateau touche l'horizon

La maison se trouve froide

Enfants formulez des voeux

Des coeurs la tristesse déborde.



O bateau, ô compagnon,

Si je pouvais, te suivrais.

Enfants formulez des voeux

Que reviennent les exilés.





Malek Ouary
Commenter  J’apprécie          230
Zebra   03 août 2012
L'arbre en poésie de Georges Jean
Marcel BEALU - Voix des arbres



Les arbres timides et forts

La nuit parlent à voix haute

Mais si simple est leur langage

Qu'il n'effraie pas les oiseaux



Près du cimetière où les morts

Remuent leurs lèvres de cendre

Le printemps en flocons roses

Rit comme une jeune fille



Et parfois comme le cœur

Prisonnier d'un vieil amour

La forêt pousse un long cri

En secouant ses barreaux.
Commenter  J’apprécie          220
sabine59   23 janvier 2018
Nouveaux trésors de la poésie pour enfants : Anthologie de Georges Jean
La mer

en s'en allant

écrivait sur le sable

un poème



que le vent

jaloux

effaçait



Madeleine Le Floch
Commenter  J’apprécie          201

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Apollinaire

Dans quelle capitale européenne est né Wilhelm Apollinaris de Kostrowitzky, dit Guillaume Apollinaire ?

Paris
Rome
Londres
Varsovie

10 questions
131 lecteurs ont répondu
Thème : Guillaume ApollinaireCréer un quiz sur cet auteur