AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Nathalie Pighetti-Harrison (Collaborateur)
EAN : 9782070531554
176 pages
Gallimard (24/03/1994)
3.92/5   12 notes
Résumé :
Ils ont rêvé une société idéale, imaginé le bonheur perpétuel pour tous. Platon et Thomas More fondent l'utopie, genre nouveau, promis à une grande fortune. Campanella et Bacon, Rabelais ou Swift, géomètres de l'esprits ou créateurs de chimères, utopistes et contre-utopistes viennent asseoir une tradition aussi vivace que paradoxale. Bientôt, l'utopie n'est plus un songe. Avec la révolution industrielle, se multiplient les tentatives de réalisation de Fourier, Saint... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Jiby
  24 mars 2021
Est-il un sujet plus passionnant que celui de l'utopie ou comment les humains cherchent à construire leur bonheur en communauté ?
Je suis donc forcément exigeant sur le traitement de ce thème. J'ai donc décidé de lire ce livre en pensant que la richesse de ses documents et la forme d'anthologie qu'il représente, me permettrait de rêver avec ceux qui, par le passé, ont imaginé une société meilleure.
C'est raté ! le thème est abordé en grande partie sous l'angle historique alors qu'il m'aurait semblé plus judicieux de l'aborder sous un angle plus thématique.
Il semble aujourd'hui bien plus aisé de critiquer les utopies que d'en proposer des crédibles. Ce livre ne fais donc pas rêver, mais, au contraire, est plutôt désespérant.

Il paraît que ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement et sur les mots pour le dire arrivent aisément. Jean Georges semble donc nous faire croire que les utopies ne se conçoivent pas bien à moins qu'il s'agisse d'une déformation professionnelle que beaucoup d'universitaires ont: la tendance à donner une illusion de complexité par un vocabulaire mal choisi.
Je n'ai pas trouvé ce livre suffisamment accessible, il n'est pas grand public. C'est bien dommage, car les rêves devraient être proposés à tous. Les passages les plus facile à comprendre, concerne les contre-utopies ou les dystopies.
Morale de l'histoire : il semble qu'il faille nous contenter de notre société actuelle, impossible d'en imaginer de meilleure. Allez je vous laisse, il faut que j'aille chialer un coup...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
sumitsukisumitsuki   21 juillet 2010
L'utopie commence à l'humanisme, mais son vertige secret est le nihilisme. Le goût des villes parfaites peut aboutir à celui des déserts. Il arrive que ces sociétés transparentes engendrent des communautés de la nuit et du chagrin.

Gilles Lapouge, Utopie et civilisations
Commenter  J’apprécie          50

>Sciences sociales>Science politique>Types d'Etats et de gouvernements (94)
autres livres classés : utopieVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2678 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre