AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Henri Girard (33)


Bookycooky   24 octobre 2017
Droit devant toi de Henri Girard
Autrement je lis. Je lis beaucoup. Cela me permet d’apprendre de nouveaux sentiments, de les comparer aux miens. Parfois ça m’inquiète. Parfois ça me rassure.
Commenter  J’apprécie          532
rabanne   16 décembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
- Oh ! la haine, c'est de l'amour estropié, rien d'autre. C'est du même acabit, question gerçure du coeur. (...)
Commenter  J’apprécie          307
rabanne   13 décembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
Hélène détient le record de lenteur pour servir à boire. (...)
Pas si chienne en dépit de son air d'avoir avalé un cactus, elle nous remet deux cafés-calva, la goutte directement dans la tasse. Il faut dire que son jus est tellement fade.
Commenter  J’apprécie          273
rabanne   12 décembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
Comment dire, un livre comme celui-là, c'est un peu comme une histoire privée. Tu te sens un poil gêné de t'inviter chez l'auteur. (...) Mais, c'est tellement bien torché. Il faut le reconnaître. Alors, tu lis. Tu ne comprends pas tout. Mais tu continues, tellement c'est bien écrit.
Commenter  J’apprécie          232
rabanne   15 décembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
- (...) J'eus le privilège qu'une gouvernante me fût dédiée pour tout ce que Mère répugnait à entreprendre qui nous aurait rendus intimes... Elle préférait faire faire ses besoins à son caniche plutôt qu'à son fils... Parfois, la regardant le caresser, j'aurais aimé être un chien
Commenter  J’apprécie          2210
rabanne   11 décembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
Je me souviens assez précisément d'Adolphe. Surtout qu'il avait toujours les mains prises. Un chapeau, une pipe, des lunettes, une montre à gousset, souvent un livre ; il maniait tout ça avec un brin de maladresse. Le fait qu'il était tombé amoureux le rendait encore plus empoté. Si bien qu'en voulant trop en faire dans le maniement de ses ustensiles, il en laissait souvent choir un essayant de rattrapper l'autre.
Commenter  J’apprécie          190
rabanne   11 décembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
Franchement, elle a toujours la séduction qui lui sort du corps. Une poitrine encore toute pigeonnante et un popotin bien ferme qui mériteraient bien mieux que cette robe trop sombre, mais heureusement un peu moulante.
Commenter  J’apprécie          186
rabanne   17 décembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
Quand on ne tient pas le litre, on ne boit pas la chopine.
Commenter  J’apprécie          179
victoryhelene   27 septembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
Un philosophe, c'est clair, il mange de la soupe tous les jours, mais, plutôt que de se dire qu'elle est bonne ou pas, il cherche à trouver ce qu'on a mis dedans pour en expliquer le goût. De fait, c'est un gourmet assez expert qui se servirait de son cerveau comme d'une langue, les neurones en guise de papilles. Avec l'intelligence de chercher à comprendre plutôt que l'instinct de tout gober. C'est aussi quelqu'un qui fabrique un brin de rébellion pour en nourrir les hommes, avec l'espoir qu'ils cessent enfin de brouter de l'herbe comme des moutons.
Commenter  J’apprécie          155
mosaique92   01 novembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
Achille, c’est un brave. Un brave entre les braves. Il a la réputation de rigolo. Sa spécialité c’est les blagues, pas toujours de bon goût. Ainsi que raconter des monologues pour noces et banquets. Ceux qui se récitent en toute occasion, dans les gueuletons d’anciens – tout court ou combattants – dans les réunions de famille, les baptêmes, les communions, les accordailles ou les noces, sans compter les anniversaires, voire les enterrements… après les pleurs.
La récitation d’un monologue nécessite un réel savoir-faire. Le vrai conteur doit posséder l’élocution d’un bon diseur, mais aussi le talent d’un accordeur d’effets, pour, discrète gestuelle à l’appui, battre la crème des mots, distiller les coquineries, faire monter l’impatience de l’auditeur jusqu’à la surprise de la chute.
Commenter  J’apprécie          120
tynn   21 octobre 2017
Droit devant toi de Henri Girard
N’empêche, si j’avais hérité d’une mère jolie, attirante du téton ou de la croupe, elle aurait sans doute eu le bon goût des toilettes suffisamment suggestives pour éduquer l’œil et les sens de son fils, au lieu des caparaçons de ma génitrice que son bourgeois d’époux devait assaillir au pied de biche comme on cambriole un coffre-fort !
Commenter  J’apprécie          120
kathy   02 juillet 2013
Droit devant toi de Henri Girard
Incipit : La haine est toujours plus clairvoyante et plus ingénieuse que l’amitié (Pierre Choderlos de Laclos)
Commenter  J’apprécie          110
artemisia02   29 septembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
Quand on s'est rencontrés, elle avait l'âge d'Aurore de Nevers, et moi celui d'Henri de Lagardère... à la fin du livre. Mais la vie, ce n'est pas un roman et je ne suis pas un chevalier. Jamais l'envie ne m'a fait défaut de lui demander sa main. Jamais. Jamais l'audace ne m'est venue de le faire. Jamais. Parce qu'elle était trop jeune pour moi, parce qu'elle était trop belle pour moi, parce que je ne pouvais pas non plus supporter l'idée d'un refus. Je préfère surnager dans l'espoir d'un oui que de me noyer dans d'épouvante d'un non.
Commenter  J’apprécie          80
rabanne   15 décembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
Hilaire parle tristement beau et un tantinet désuet. (...)
- Fais pas chier avec tes pudeurs ! Cause ! que lui intime Achille.
Le singulier encouragement de notre facteur porte ses fruits, au point qu'Hilaire repart en tremblant moins, la voix plus assurée, même si on y entend bouillonner de la meurtrissure.
Commenter  J’apprécie          70
Chantalama   18 septembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
C'est dans les yeux que le temps se remonte. Pas forcément dans la forme ou dans la couleur, qui a pu un peu passer. Mais dans la vérité qui les habite. Dans l'histoire qu'ils racontent. La mienne dans les siens. La sienne dans les miens. La nôtre dans les nôtres. Ma mère se balade dans nos pupilles. Elle saute de l'une à l'autre comme une jeune fille dans les flaques d'eau, en riant un jour de pluie où il fait soleil.
Commenter  J’apprécie          70
Chantalama   16 septembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
L'amour est universel. Comme la haine et la bêtise.
Commenter  J’apprécie          60
Chantalama   16 septembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
Proust, c'est un peu comme un jardin de fleurs. Chaque phrase en est une. Et à défaut de respirer le parfum de l'ensemble, on peut se contenter de quelques arômes.
Commenter  J’apprécie          40
Chantalama   16 septembre 2019
Jubilé ! de Henri Girard
Les livres : c'est mon secret. Mon orgueil.
Commenter  J’apprécie          40
ClaudeColson   08 avril 2016
Droit devant toi de Henri Girard
Mais n'étais-je pas plutôt, avec mes seize ans qui pointaient, en âge de comprendre que "tout" peut se justifier par les mots, pourvu qu'ils adoptassent l'angle d'attaque qui convient à leurs destinataires, pour ne pas dire à leurs victimes...
Commenter  J’apprécie          30
Stephclem   28 mars 2015
Les secrets du club des six de Henri Girard
J'ai adoré cette histoire qui fait l'effet d'une caresse sur la joue de l'enfant qu'on a été, quelle que soit l'époque d'ailleurs même si ce roman éveillera surement davantage de souvenirs pour la génération qui précède la mienne.
On peut penser que l'hommage au Club des Cinq d'Enyd Blyton,omniprésent,lui plairait surement beaucoup et les quelques passages choisis de cette célèbre série replongent en un claquement de doigts le lecteur dans l'ambiance de ces aventures de jeunesse,lues parfois,entre autres livres, sous la couette avec une lampe torche pour les acharnés(il y a prescription,on peut le dire maintenant sans craindre l'autorité parentale).
Un retour en enfance plutôt émouvant, des similitudes trouvées entre les héros du club des six et leurs brillants prédécesseurs,tant au niveau des personnalités que dans les façons d'aborder l'aventure.
Bien joué Henri!
Et autour des enfants il y a,comme toujours en Girardie,des personnages ordinaires et pourtant rendus hors du commun par sa plume,toujours profonde subtile et poétique,parfois tendre,parfois beaucoup moins parce que dans Les secrets du club des six,il y a des histoires de famille,des tiroirs secrets qu'on force,il y a des gens comme tout le monde,que l'on trouve partout,à toutes les époques,bourrés de défauts et de qualités(voire bourrés tout court)...Et un passé pas toujours glorieux qui ressurgit pour certains.
Un petit coup de coeur pour Nourrice,cette campagnarde attachante au giron protecteur qui incarne à elle toute seule l'abnégation, la sagesse,la simplicité,la générosité,le bon sens.
Les petits secrets percés en appelant d'autres,on se plaît à imaginer une suite car s'il y a une chose qu'on n'aime pas dans ce livre,c'est d'en tourner la dernière page.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur