AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.23 /5 (sur 82 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Isabelle Aupy, 35 ans, est kinésithérapeute à Bordeaux.
Son premier roman, L'homme qui n'aimait pas les chats, a reçu le prix "Coup de foudre" aux Vendanges littéraires de Rivesaltes.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'homme qui n'aimait plus les chats - Isabelle Aupy aux éditions du Panseur


Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Iboo   27 juillet 2019
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
La femme de l'administration a logé chez le professeur. Il avait laissé tomber son costume, le vent l'avait de nouveau décoiffé, mais tout de même, il avait changé. C'était dans sa façon de nous dire les choses. Il parlait le "convaincu". C'est une lange étrange ça, le "convaincu", une langue à sens unique faite des mêmes mots que nous, mais un peu différente : elle ne connaît pas les points d'interrogation. Et puis, c'est une langue qu'on ne remarque pas sur le coup. Elle change celui qui la parle, ça oui, elle le transforme, et quand on s'en rend compte, c'est déjà trop tard.
Commenter  J’apprécie          210
LaCabaneDeMesLivres   19 novembre 2019
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
"Le rouquin, lui, j'ai vu tout de suite qu'il ne revenait pas. C'était un chat de nuit, un chat de sommeil plutôt, de ceux qui réchauffent le lit."

"C'était l'absence qui percutait, et le vide, on ne le tient pas par la main."

"Y avait la mer et ses tempêtes qui rythmaient les saisons ; y avait le vent qui vous prend au corps, qui vous rappelle que le monde existe ; et nos chats qui ronronnaient comme la mer et le vent. C'étaient les trois instruments de la musique de notre île."

""C'est normal, vous avez besoin de vos chats." Et nous, on l'a crue, parce qu'ils nous manquaient tellement qu'on ne voyait pas la différence entre envie et besoin, entre ce plaisir inutile et pourtant nécessaire, ce petit truc qui fait vivre, et ce qui nous est indispensable pour survivre comme manger ou boire."

"Elle était capable de vous dire vos quatre vérités, ça oui, mais au milieu, elle n'oubliait jamais les qualités."

"Oui, on venait ici trouver refuge, on fuyait le continent parce qu'on n'y arrivait plus, qu'on cherchait un mieux vivre, un mieux-être, ou pas forcément mieux d'ailleurs. On voulait trouver une manière d'être comme soi, tout simplement."

"Parfois, on se sent fatigué. Tout simplement fatigué. Dans ces cas-là, on n'est plus capable de penser correctement."

"Mais qu'importe, l'idée, c'est qu'au final on n'est pas comme les autres même si on se ressemble par endroit. L'idée, c'est surtout qu'on s'en fout d'être comme les autres."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
CalliPetri   27 novembre 2019
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
À ce moment, je n'aurais pas su dire si on en avait besoin de nos chats. Est-ce qu'on a besoin des nuages dans le ciel, des papillons au printemps ou des mouettes sur le port ? Sans doute que s'ils sont là, c'est qu'il y a une bonne raison. Sans doute que non, on n'en a pas besoin, que oui, on peut vivre sans. On arrivait à vivre sans nos chats, mais on n'en avait pas envie.
Commenter  J’apprécie          50
Sabrinaaydora   15 janvier 2020
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
Pourtant, c'est tout simplement arrivé. D'ailleurs, on ne les aurait pas perdus que jamais je n'aurais pu comprendre ce qu'ils signifiaient pour moi, et pour les autres aussi sans doute.
Commenter  J’apprécie          50
Chantalama   03 janvier 2020
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
Les chats, je les aime parce qu'ils ne nous sont pas soumis. Ils viennent parce qu'ils le veulent, non par habitude, ou de ne pas savoir où aller. J'ai réalisé qu'à la question "c'est quoi un chat pour vous ?", j'aurais dû répondre : "un animal qui ne se tient pas en laisse". J'aurais dû répondre : "la liberté d'être soi".
Commenter  J’apprécie          40
Chantalama   03 janvier 2020
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
À ce moment, je n'aurais pas su dire si on en avait besoin de nos chats. Est-ce qu'on a besoin des nuages dans le ciel, des papillons au printemps ou des mouettes sur le port ? Sans doute que s'ils sont là, c'est qu'il y a une bonne raison. Sans doute que non, on n'en a pas besoin, que oui, on peut vivre sans. On arrivait à vivre sans nos chats, mais on n'en avait pas envie.
Commenter  J’apprécie          20
JeanPierreV   24 mars 2020
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
"Les dirigeants avaient vite compris que pour asservir les gens aujourd'hui, il ne fallait plus la force, il fallait créer le manque et le besoin." (P. 62)
Commenter  J’apprécie          20
Patpotink   13 décembre 2020
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
Je suis allé voir le vieux du phare. Je ne sors pas beaucoup de chez moi, je n'aime pas. Faut pas demander pourquoi, c'est comme ça. Mais pour le vieux du phare je sortais parce que c'était un ami, que j'en possède peu même si je n'ai que ça, des amis vrais. Je ne distingue pas de niveaux comme certains le faisaient, ami / connaissance / collègue / camarade /confrère / copain, et que sais-je encore ? De vieux mots qui n'existaient plus de toute façon, on dit «ami» pour tout le monde aujourd'hui, en particulier pour des gens à qui on ne cause jamais. Le vieux du phare, c'était un ami comme avant, et pour lui je sortais de chez moi, et parce que sinon, je risquais pas de le voir : lui ne quittait jamais sa loupiote.
Commenter  J’apprécie          00
DreamBookeuse   05 janvier 2020
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
Mais ça m’avait frappé de l’entendre crier, comme un truc qui cloche, un truc qui ne va pas sans qu’on saisisse ce que c’est et pour cause, il n’y avait rien à saisir. C’était l’absence qui percutait, et le vide, on ne le tient pas par la main.
Commenter  J’apprécie          10
Plumedunet   20 mai 2020
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
C'est quoi un chat pour vous ?



Un animal qui ne se tient pas en laisse.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Tristan et Iseut

Qui est le père de Tristan?

le roi Marc
Le roi Rivalen
Le duc Morgan
le roi Arthur

30 questions
802 lecteurs ont répondu
Thème : Tristan et Iseult de AnonymeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..