AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.26 /5 (sur 139 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Isabelle Aupy, 35 ans, est kinésithérapeute à Bordeaux.
Son premier roman, L'homme qui n'aimait pas les chats, a reçu le prix "Coup de foudre" aux Vendanges littéraires de Rivesaltes.

Ajouter des informations
Bibliographie de Isabelle Aupy   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'homme qui n'aimait plus les chats - Isabelle Aupy aux éditions du Panseur


Citations et extraits (89) Voir plus Ajouter une citation
Iboo   27 juillet 2019
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
La femme de l'administration a logé chez le professeur. Il avait laissé tomber son costume, le vent l'avait de nouveau décoiffé, mais tout de même, il avait changé. C'était dans sa façon de nous dire les choses. Il parlait le "convaincu". C'est une lange étrange ça, le "convaincu", une langue à sens unique faite des mêmes mots que nous, mais un peu différente : elle ne connaît pas les points d'interrogation. Et puis, c'est une langue qu'on ne remarque pas sur le coup. Elle change celui qui la parle, ça oui, elle le transforme, et quand on s'en rend compte, c'est déjà trop tard.
Commenter  J’apprécie          260
Cetsak   05 octobre 2021
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
Il m’a choppé le coeur avec un regard par en

dessous.
Commenter  J’apprécie          130
Cetsak   18 septembre 2021
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
Elle était capable de vous dire vos quatre vérités, ça oui, mais au milieu, elle n’oubliait jamais les qualités . Quand d’autres confondaient honnêteté et intention de blesser, Gwen c’était la douche froide et le feu de cheminée dans la même personne. Je crois que ça rendait ses compliments encore plus savoureux, comme un petit goût d’authentique.
Commenter  J’apprécie          110
Cetsak   28 septembre 2021
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
Bartók, je ne connaissais pas avant, mais c’est une musique qui sent les jours ternes, qui ne donne pas envie de danser, ça non. Une musique qui traverse la peau pour prendre place au cœur et montrer une douleur qui ne se voit pas. Je crois que ça me donnait une impression de misère.
Commenter  J’apprécie          110
Cetsak   01 septembre 2021
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
À ce moment, je n’aurais pas su dire si on en avait besoin de nos chats. Est-ce qu’on a besoin des nuages dans le ciel, des papillons au printemps ou des mouettes sur le port ? Sans doute que s’ils sont là, c’est qu’il y a une bonne raison. Sans doute que non, on en a pas besoin, que oui, on peut vivre sans. On arrivait à vivre sans nos chats, mais on n’en avait pas envie.
Commenter  J’apprécie          100
Stelphique   27 juillet 2021
Le panseur de mots de Isabelle Aupy
Mais que sont des mots s’ils ne sont pas entendus?
Commenter  J’apprécie          120
Cetsak   03 octobre 2021
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
Il y a un temps pour certaines histoires, un moment où on est prêt à les raconter, un autre où on est prêt à les recevoir.
Commenter  J’apprécie          110
Cetsak   29 août 2021
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
Ils nous avaient collé un intellectuel du continent, élevé à la terre ferme et au goudron, pas à l’eau salé.
Commenter  J’apprécie          110
Cetsak   05 septembre 2021
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
Il parlait le « convaincu ». C’est une langue étrange ça, le « convaincu », une langue à sens unique faites des mêmes mots que nous, mais un peu différente : elle ne connaît pas les points d’interrogation.
Commenter  J’apprécie          100
Cetsak   14 septembre 2021
L'homme qui n'aimait plus les chats de Isabelle Aupy
Il était sympa le curé, pas trop pénible avec sa bible et le coude qui se levait facilement. Il s’imaginait bien que la plupart d’entre nous se pointaient le dimanche pour se réchauffer aux autres plus que pour l’homélie. Pour ma part, je m’en tenais à une fois par mois. Pas que je croyais à grand chose à part la mer et le vent, mais bon, dans le doute, vaut mieux pas avoir d’ardoises.
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Une Chanson pas si Douce

Choisissez parmi les choix offerts : l'objet de discorde qu'un soir, Myriam - cette dernière fatiguée, rentrant du travail dans son appartement plongé dans le noir - découvre au centre d'une petite table où mangent Louise et les enfants de Paul.

Un jouet brisé
Une boîte qui contenait trois pâtes
Une carcasse de poulet
Des mégots de cigarettes

6 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Chanson douce de Leïla SlimaniCréer un quiz sur cet auteur