AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.79 /5 (sur 1629 notes)

Nationalité : Afrique du Sud
Né(e) à : Le Cap , le 09/02/1940
Biographie :

J. M. Coetzee, de son nom complet John Maxwell Coetzee, est un romancier sud-africain d'expression anglaise.

Descendant de colons afrikaners, son père était avocat et sa mère institutrice. L'anglais est sa première langue et il suit d'ailleurs sa scolarité dans une école anglaise. Il ne semble d'abord pas se destiner à un cursus universitaire dans les lettres et étudie un temps les mathématiques à l'université du Cap. En 1960, il part pour l'Angleterre et poursuit à Londres des études en linguistique et en informatique.

Après avoir travaillé comme programmeur pour IBM, puis pour International Computers, Coetzee nourrit des ambitions littéraires mais il est tenaillé entre le besoin financier et sa passion pour les livres et l'écriture. L'attribution d'une bourse d'étude lui permet de reprendre des études d'anglais à l'université du Texas à Austin, où il soutient une thèse de doctorat en 1965 sur les romans de Samuel Beckett. Il obtient ensuite un poste à l'université de Buffalo (New York) où il enseignera jusqu'en 1983. Son premier roman, "Terres de crépuscule", y est publié en 1974. "En attendant les barbares" est publié en 1980. Quatre ans après, il obtient une chaire de professeur en littérature au département d'anglais de l'université du Cap.

Coetzee s'installe en Australie en 2002 pour enseigner à l'Université d'Adélaïde. Il est maintenant professeur émérite à l'université de Chicago (Illinois), aux États-Unis.

L'auteur a reçu de nombreux prix littéraires de premier ordre: il a notamment été le premier écrivain et à ce jour encore le seul avec l'auteur australien Peter Carey, à obtenir deux fois le prestigieux Prix Booker, en 1983 pour "Michael K, sa vie, son temps" et en 1999 pour "Disgrâce".

La plus importante de toutes les distinctions internationales, à savoir le prix Nobel de littérature, vient couronner en 2003 une œuvre « qui, dans de multiples travestissements, expose la complicité déconcertante de l’aliénation ».

Le 6 mars 2006, J.M. Coetzee obtient la nationalité australienne.
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
L'acteur britannique de 59 ans ans, qui fut pendant dix ans le directeur artistique du Globe Theatre à Londres, est venu présenter à Deauville le film Waiting for the Barbarians de Ciro Guerra, adapté du roman de l'écrivain sud-africain J.M. Coetzee. Dans ce film, Mark Rylance incarne le personnage du Magistrat, qui assiste impuissant à la mécanique de destruction sadiquement mise en place sous ses yeux par le colonel Joll (Johnny Depp), face à une prétendue invasion barbare... Héros de la série Dans l'ombre des Tudors, nouveau chouchou de Steven Spielberg - qu'il a dirigé dans le Pont des espions, le Bon gros géant ou Ready Player One -, le comédien répond à notre questionnaire sur petits papiers colorés, en évoquant son rôle dans Dunkerque, de Christopher Nolan, ou sa collaboration avec Patrice Chéreau.
+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous

Citations et extraits (357) Voir plus Ajouter une citation
Bookycooky   06 septembre 2018
L'abattoir de verre de J. M. Coetzee
L’Amérique n’est pas le Grand Satan. Ces types à la Maison-Blanche ne sont qu’une virgule dans l’Histoire. Ils partiront en temps voulu, et tout redeviendra comme avant.
Commenter  J’apprécie          424
J. M. Coetzee
SuperPomme   03 février 2015
J. M. Coetzee
Vous dites que la mort n'importe pas aux yeux de l'animal parce que l'animal ne comprend pas la mort. [...] Si c'est ce que la philosophie humaine a de mieux à offrir, je préfère aller vivre parmi les chevaux.
Commenter  J’apprécie          390
J. M. Coetzee
Eve-Yeshe   14 mars 2015
J. M. Coetzee
Est-ce que c'est cela l'amour, cette générosité sans contrainte, ce sentiment d'être enfin compris, de ne pas avoir à faire semblant?

Scènes de la vie d'un jeune garçon (1997)

Commenter  J’apprécie          370
Sachenka   23 octobre 2016
Foe de J. M. Coetzee
Puis, avec beaucoup de gravité, il continua : "Je vous demande de vous en souvenir : ce n'est pas parce qu'un homme porte la marque du naufrage qu'au fond de son coeur il est naufragé."
Commenter  J’apprécie          350
PiertyM   22 mai 2016
Disgrâce de J. M. Coetzee
Il continue à enseigner parce que cela lui donne de quoi vivre; et aussi parce que c'est une leçon d'humilité, cela lui fait comprendre la place qui est la sienne dans le monde.(...)c'est celui qui enseigne qui apprend la plus âpre des leçons, alors que ceux qui sont là pour apprendre quelque chose n'apprennent rien du tout.

Commenter  J’apprécie          342
Sachenka   26 février 2018
Disgrâce de J. M. Coetzee
"Je ne pense pas que le concept du bouc émissaire soit celui qui convienne le mieux, dit-il prudemment. La pratique du bouc émissaire a marché tant u'elle avait le soutien du pouvoir religieux. On mettait les péchés de la cité sur le dos du bouc : on le mettait hors les murs, et la cité se trouvait purifiée. Cela marchait parce que chacun savait décoder le rite, y compris les dieux. Et puis, les dieux sont morts, et tout d'un coup il a fallu purifier la cité sans l'aide des dieux. Il fallait des actes, pas du symbolisme. C'est alors qu'est né le censeur, au sens que les Romains donnaient au terme. Le mot d'ordre devint alors la surveillance - la surveillance de chacun par tous. La purge a remplacé la purgation."
Commenter  J’apprécie          290
Sachenka   19 octobre 2016
Au coeur de ce pays de J. M. Coetzee
Le monde est plein de gens qui veulent créer leurs propres vies mais hors du désert, rares sont ceux qui bénéficient d'une telle liberté. Ici, au milieu de nulle part, je peux aussi bien atteindre l'infini que prendre la taille d'une fourmi. Je manque de bien des choses mais pas de liberté.
Commenter  J’apprécie          280
Sachenka   04 janvier 2017
Michael K, sa vie, son temps de J. M. Coetzee
Après une hésitation, K parla de son voyage. «L'autre jour, dit-il, j'ai rencontré quelqu'un qui m'a dit que s'ils trouvaient des gens sur leurs terres, ils leurs tiraient dessus.» Son ami secoua la tête. «Je n'ai jamais entendu parler de ça. Les gens doivent s'entraider, voilà ce que je crois.»
Commenter  J’apprécie          270
Sachenka   20 octobre 2016
En attendant les barbares de J. M. Coetzee
«Quand les hommes souffrent injustement, ce sont les témoins de leur souffrance qui doivent fatalement en porter la honte.»
Commenter  J’apprécie          250
Sachenka   15 mai 2018
Elizabeth Costello de J. M. Coetzee
Peu importait que Dieu ait fait faillite, ainsi que le socialisme : on avait encore Dostoïevski pour nous servir de guide, et Rilke, ou Van Gogh avec son pansement sur l'oreille qui symbolisait la passion.
Commenter  J’apprécie          240
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

J.M. Coetzee, qui êtes-vous ?

Dans quelle ville est-il né ?

Londres
Adélaïde
Saint-Pétersbourg
Le Cap

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : J. M. CoetzeeCréer un quiz sur cet auteur