AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.78/5 (sur 167 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Né(e) à : Ballymena, Irlande du Nord
Biographie :

Jan Carson est une écrivaine et médiatrice artistique.

Née dans une famille protestante, elle vit à Belfast. Elle y anime des ateliers artistiques et publie depuis une dizaine d'années.

Son premier roman, "Malcom Orange Disappears", paru en 2014 chez Liberties Press, a été salué par la critique. Il a été suivi en 2016 par un recueil de nouvelles intitulé "Children’s Children" et en 2017 d'une anthologie de micronouvelles, "Postcard Stories".

Chaque jour de l’année 2015, Jan Carson écrivait une nouvelle sur le dos d’une carte postale et l’envoyait à un ami. Chacune de ces micronouvelles était inspirée d’un évènement, d’une conversation entendue par hasard, d’une œuvre d’art ou simplement d’un regard furtif posé sur quelque chose digne d’un examen approfondi. Le succès de ce recueil a permis à Jan Carson de devenir la première "Roaming Writer-In-Residence" (écrivain résident itinérant) du Centre des écrivains irlandais en 2018, collaborant ainsi avec des aspirants auteurs qui ont créaient également des "histoires de cartes postales".

Publiée dans des journaux tels que Storm Cellar, Banshee, Harper’s Bazaar et The Honest Ulsterman, Jan Carson a reçu une bourse de développement professionnel du Conseil des arts d’Irlande du Nord en 2014. Elle a été présélectionnée pour le concours de nouvelles Sean O’Faolain en 2015 et a remporté celui du Harper’s Bazaar en 2016.

En 2014-2015, elle a collaboré avec la compositrice locale Hannah McPhillimy afin de produire un EP de chansons basées sur son premier roman.

Les "Lanceurs de feu" ("The Fire Starters"), son deuxième roman, lauréat pour l’Irlande de l’édition 2019 du prix de littérature de l’Union européenne, et finaliste du Dalkey Book Prize, est son premier roman traduit en français.

son site : https://www.jancarson.co.uk/
Twitter : https://twitter.com/JanCarson7280
+ Voir plus
Source : www.euprizeliterature.eu/
Ajouter des informations
Bibliographie de Jan Carson   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

(POUR AFFICHER LES SOUS TITRES CLIQUEZ SUR L'ICONE SOUS TITRES) Vous vous demandez s'il existe une astuce commune à tous les écrivains pour progresser régulièrement, améliorer vos intrigues, maîtriser la structure de vos chapitres et affiner votre style d'écriture ? Tout comme les musiciens qui s'améliorent en écoutant et en analysant la musique, les écrivains recommandent la lecture. Mais attention, il ne s'agit pas d'une simple lecture divertissante, mais d'une lecture d'écrivain qui examine et décortique le travail d'autres auteurs. Dans cette vidéo, vous découvrirez les conseils de 6 écrivains internationaux : Claudia Durastanti (romancière italienne), Jan Carson (nouvelliste, romancière et professeure de creative writing irlandaise), Maria Sonia Cristoff (romancière et professeure de creative writing argentine), Jonathan Coe (romancier anglais), Mariana Enriquez (romancière et nouvelliste argentine) et Jakub Szamalek (romancier Polonais). Ils partagent leur point de vue sur l'importance de la lecture pour devenir écrivain. Ne manquez pas les moments clés de la vidéo : 00:10 Claudia Durastanti 01:15 Jan Carson 03:23 Maria Sonia Cristoff 03:47 Jonathan Coe 05:20 Mariana Enriquez 06:20 Maria Sonia Cristoff 06:43 Jakub Szamalek Avec leurs expériences variées et leurs perspectives uniques, ces écrivains vous guideront vers une pratique de la lecture qui vous permettra d'améliorer considérablement votre écriture. Regardez dès maintenant et prenez votre plume pour devenir un écrivain accompli ! Interview : Amoreena Winkle, Julie Fuster, Lionel Tran. Caméra : Lionel Tran - Montage : Ryu Randoin. QUI SOMMES-NOUS ? Les Artisans de la Fiction sont des ateliers d'écriture situés à Lyon. Nous prônons un apprentissage artisanal des techniques d'écriture et avons pour objectif de rendre nos élèves autonomes dans l'aboutissement de leurs histoires. Pour cela nous nous concentrons sur l'apprentissage et la transmission des techniques de base de la narration en nous inspirant du creative writing anglophone. Nos élèves apprennent en priorité à maîtriser : la structure de l'intrigue, les principes de la fiction, la construction de ses personnages… Nous proposons également des journées d'initiation pour vous essayer au creative writing et découvrir si cet apprentissage de l'écriture de fiction est fait pour vous. Retrouvez tous nos stages d'écriture sur notre site : http://www.artisansdelafiction.com/

+ Lire la suite

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Je n'ai pas de second prénom. C'est à cause de mes parents. Ils n'avaient pas prévu d'avoir des enfants. Sous la pression, ils auraient peut-être exprimé une préférence pour les chiens ou les ornements de jardin plutôt que des versions miniatures d'eux-mêmes.
Commenter  J’apprécie          250
La couleur de l'Est c'est le gris, quarante nuances, chacune plus prononcée que la précédente. Il fait un complément parfait à la pluie, et ne pose problème que quand le soleil se montre.
Commenter  J’apprécie          230
J'aime bien regarder tes yeux et voir mon propre reflet, comme un miroir dans le noir. Te voilà, ma Toute Petite. Autant à moi qu'à elle.
Ta mère a les yeux bleus océan. Toute autre couleur aurait été une insulte. Mais les tiens sont bruns, comme la terre ferme, comme la glaise, comme les troncs d'arbre et les feuilles d'automne qui font les paillis d'hiver.
Commenter  J’apprécie          130
"Mais nous voilà avec ces Grands Feux et tous tes dégâts. La ville entière brûle et tu es au centre, à parler les mots de sang de ma jeunesse. Les drapeaux et les feux de joie. Les droits civiques et la liberté de parole. Inutile de nier que tu y es mêlé. Tu crois qu'un père sait pas reconnaître la main de son fils brandie en colère ? Tu crois que ta main est plus rouge que la mienne ? J'en doute, fiston. Tu sais donc pas d'où vient ta noirceur ?"
Commenter  J’apprécie          100
J'ai peur de toi, maintenant, fiston, comme j'ai peur de l'homme violent qui dort en moi, comme j'ai peur de mes propres poings et leur façon de se serrer sans que j'y pense chaque fois que je me tiens immobile. Tu es le fils de ton père. Je le vois dans tes mains. J'ai peur pour toi et peur de comment tu te détruis.
Commenter  J’apprécie          80
Nous continuons à croire qu'au- delà des mers l'Europe (et le reste du monde) retient son souffle en attendant le chapitre suivant de notre triste conte. Le monde ne nous attend pas. Il y a des voix plus bruyantes autour de la table maintenant. Africains. Russes. Réfugiés. Ils disent des choses terribles avec des mots qui requièrent une traduction. En comparaison nous ne sommes que du papier mouillé.
Commenter  J’apprécie          60
Sammy dit à sa femme exactement ce qu'il se dit à lui-même : " Attends de voir, chérie. Le gamin va être formidable. C'est juste une petite phrase de rien qu'il traverse." Il enroule ses poings en marteaux quand il dit cela, façon de se dire que l'espoir est une chose qu'on peut saisir et garder serré.
Commenter  J’apprécie          60
A la tombée de la nuit, depuis Black Mountain et Craigentlet, ces feux surgissent comme des bougies d'anniversaire ou des fleurs d'ambre semées sur le paysage urbain. Ils sont d'une beauté surprenante. A cette distance, ils ne dégagent aucune chaleur. Et ils ne suivent pas non plus de schéma visible. La seule chose qui relié un feu à un autre, c'est sa hauteur-au moins dix mètres au-dessus du sol-et son but, qui est, comme aiment à dire les hommes politiques, le désir de causer le plus grand désordre possible. (page 31)
Commenter  J’apprécie          50
Voici un extrait de la page 195 :
« L’angoisse d’Hannah a atteint des sommets l’été dernier, quand le pasteur Bill a tiré son prêche huit semaines d’affilée du Livre de la Révélation, en expliquant que le monde atteignait la fin des temps. Entre les pourparlers de paix et l’avènement de la couverture mondiale d’Internet, les codes-barres et la Communauté européenne, toutes les prophéties bibliques étaient accomplies. Le retour du Seigneur était proche. Hannah avait écouté tous les dimanches, absorbant l’Apocalypse comme une petite éponge. Les quatre cavaliers. L’Antéchrist. Le sceau de la Bête. Elle s’était tellement rongée d’inquiétude qu’elle en avait presque perdu la tête. C’est une chose de savoir que le monde finira un jour, une autre de comprendre que ça se passera de son vivant.
Hannah s’était endormie en larmes tous les soirs pendant un mois. »
Commenter  J’apprécie          30
Mes peurs individuelles se fondaient les unes dans les autres, comme des mares qui se rejoignent follement, jusqu'à ce que je me retrouve avec un lac sur les bras. Je ne pouvais pas en voir le fond. Je ne pouvais pas en voir les rives. J'étais en train de me noyer.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jan Carson (192)Voir plus

¤¤

{* *} .._..