AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Critiques de Jean Bérenger (8)
Classer par:   Titre   Date   Les plus appréciées
Histoire de l'empire des Habsbourg, 1273-1918
  29 avril 2012
Histoire de l'empire des Habsbourg, 1273-1918 de Jean Bérenger
Un pavé, un monument, un incontournable. L'Histoire de l'empire des Habsbourg par Jean Bérenger fait office de référence dans l'histoire de cette dynastie au destin si particulier qui bouleversa l'Europe entière de 1273 à 1918. De premiers Albrecht au fameux François-Joseph, dit Frantz, rien n'échappe à l'auteur. Synthèse de qualité donc, qui a le défaut de ses qualités : quel volume ! Pour ingurgiter autant de concepts, de faits, de dates, etc., il va falloir s'y reprendre à plus d'une fois, et à plus d'une lecture en plus ! Difficile ainsi d'avoir un avis tranché sur ce genre d'ouvrages mongraphiques qui à la fois concernent des périodes foncièrement différentes et s'adressent à des publics des plus hétéroclites. À citer en tout cas dans toute recherche sur le sujet.
Commenter  J’apprécie          120
Histoire de l'empire des Habsbourg, 1273-1918
  02 avril 2019
Histoire de l'empire des Habsbourg, 1273-1918 de Jean Bérenger
A l’heure où chacun s’interroge – peut-être - sur le choix d’une liste pour les élections européennes – pas moi, en tous cas – je me rends compte que malgré mon profond intérêt pour l’histoire de France et ma connaissance de la langue et de la géographie allemandes, j’ignore pratiquement tout de l’histoire de nos voisins de l’Est d’avant la Grande Guerre …

Cet ouvrage, qui fait référence depuis près de 30 ans, expose son objectif à travers son titre : ce n’est pas seulement une monographie sur la dynastie des Habsbourg qui a si longtemps dominé une grande partie du monde connu mais l’histoire de leur empire dans sa diversité, donc d’une grande partie de notre Europe élargie.

Vu de notre pré-carré traditionnellement centralisateur, on comprend ici des traits de caractère de nos voisins d’Europe centrale et certains de leurs réflexes rémanents de « forteresse assiégée » ou de peur d’un « grand remplacement ». Nous mesurons mieux les ravages inouïs des querelles politico-religieuses au sein de la chrétienté : pas de commune mesure entre notre Saint-Barthélémy et la Guerre de Trente ans. Comprendre n'est toutefois pas nécessairement excuser ...

Tout ça à travers la poursuite d’illusions et de chimères venant du fond des âges … Car tout commence avec les réminiscences du couronnement de Charlemagne à la Noël 800. L’utopie de la continuation du Saint Empire romain de la Baltique à la Sicile, la monarchie universelle fantasmée, l’unité perdue de la chrétienté catholique, les deux versions des dévolutions successorales : tout le patrimoine au premier né ou partage du pays entre les enfants du souverain, les antagonismes entre aristocraties et pouvoir symbolique de l’empereur élu … le tout sous la menace constante des invasions barbares – slaves, mongols, tatars, ottomans - jusqu’à l’échec de la prise de Vienne par Kara Mustapha en 1683 et la reconquête de la Hongrie.

Comment une famille de seigneurs originaires de Suisse alémanique et de haute Alsace, les Habsbourg, a-t-elle réussi à s’imposer comme prépondérante en Allemagne puis dans une Europe centrale menacée par les vagues d’immigration subies ou organisées pour repeupler des régions vides et dévastées par les épidémies et les guerres ?

Entre autres par une politique judicieuse d’alliances matrimoniales, la Maison d’Autriche parvînt au sommet avec l’élection à la dignité impériale qu’elle conservera de 1440 à 1806, étant convaincue de sa supériorité morale sur toutes les autres dynasties chrétiennes : sa devise AEIOU « Austria Est Imperare Orbi Universo » date de 1493. Après la défaite de Sadowa devant la Prusse en 1866, l’Autrice perd cependant toute influence sur l’espace Allemand.

Au plan économique, on comprend comment les ressources minières de la partie orientale de l’empire Habsbourg et les productions agricoles de la plaine hongroise sont « aspirées » par l’industrie métallurgique allemande et sa population, comment se sont constituées des « nids » de communautés allemandes dans toute cette région, comment la Contre-Réforme n’a pas réussi partout … et toujours, on constate l’irréconciliable rivalité franco-autrichienne, ponctuée de temps à autre par de courtes trêves, comment la France catholique n’hésite pas à s’allier avec les princes protestants et au sultan ottoman pour faire pièce à la Maison d’Autriche et conserver l’équilibre européen.

Comment dirige-t-on une dizaine de groupes ethno-linguistiques différents, même s’ils n’ont pas tous à l’époque une conscience politique très développée – la question des nationalités n’intervient qu’après 1848 - et qui se contentent d’être de simples minorités alors que les Bohêmes, les Hongrois, les Croates sont convaincus d’appartenir à une nation historique ? Le seul lien est la fidélité à la personne de l’Empereur … et la langue latine jusqu’à la fin du XIXème siècle.

Fascinante succession de souverains pour la plupart prognates et pas toujours éclairés, lancinantes querelles autour de leur succession avec les multiples guerres qui secouèrent l’Europe, renversements d’alliances, émergence de la Prusse en tant que puissance majeure. Une occasion étonnante de considérer l’histoire de France vue du côté de l’Autriche.

Autre intérêt, la manière dont se forment, à la fin du XIXème siècle les partis politiques – sociaux-démocrates et sociaux-chrétiens, qui n’ont rien de sociaux et se fondent essentiellement sur l’antisémitisme … Ce qui permet aussi de « lire » les mouvements populistes d’aujourd’hui, en Autriche comme en Hongrie.

Un ouvrage majeur publié en 1990, mais qui reste terriblement actuel.
Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
Histoire de l'empire des Habsbourg, 1273-1918
  24 mars 2013
Histoire de l'empire des Habsbourg, 1273-1918 de Jean Bérenger
Livre évidemment très complet, pour gros consommateur d'essais historiques.La lecture de cette oeuvre, parfois indigeste par le luxe d e détails institutionnels quelque peu byzantins, permet néanmoins de disposer de points de repère précieux sur des périodes et des lieux qui furent au coeur de l'histoire de l'Europe voire mondiale.

Il sera relevé au passage certains ratés où la France aurait été inspirée de se rapprocher des Habsbourg pour réduire voire éliminer le péril prussien/allemand

L'auteur conclut que la fin de cet empire en 1918 fut une catastrophe pour l'Europe. Cette conclusion qui est affaire de spécialiste n'est pas sans argument

Commenter  J’apprécie          40
L'Empire austro-hongrois: 1815-1918
  10 septembre 2017
L'Empire austro-hongrois: 1815-1918 de Jean Bérenger
Bonne synthèse de l'histoire de l'Empire d'Autriche de 1815 à 1918.

On en apprend beaucoup sur cet empire peu étudié dans les programmes scolaires du collège et du lycée.

C'est un livre universitaire comme l'indique la collection, certains passages peuvent être difficiles mais dans l'ensemble c'est digeste et ça se lit bien.

Je le conseille à tous ceux qui veulent en apprendre davantage sur l'empire austro-hongrois!
Commenter  J’apprécie          10
Turenne
  31 mai 2018
Turenne de Jean Bérenger
Jean Béranger, spécialiste de l'ancien régime, mais surtout de l'Empire des Habsbourg, est aussi l'auteur d'une biographie de "Joseph II : Serviteur de l'Etat" (2007). Son Turenne, déjà ancien puisque publié chez Fayard en 1987, n'en demeure pas moins une référence.



Les aspects les mieux connus du personnage sont sa jeunesse et son rôle militaire. Son activité d'homme d'état l'est beaucoup moins. Pour Béranger, Turenne avait trois préoccupations principales : la grandeur de la Maison de Bouillon, sa place à la cour et son rang dans la hiérarchie sociale. Il fut le fidèle de Richelieu, puis de Mazarin, avant de se brouiller avec lui en 1649. Il remporte néanmoins la fameuse bataille des Dunes (1658) sur les armées espagnoles, commandées par un autre chef de guerre français remarquable, Condé. Turenne ne fut pourtant jamais un entrepreneur de guerre, même s'il a su tirer profit de ses commandements. En 1675, il possédait la coquette somme d'environ 2 millions de livres. C'est un champion de la guerre de mouvement et de siège. Dans les années 1665, il rédige ses Mémoires qui couvrent la période allant de 1643 à 1660, soit de sa nomination de Maréchal de France au Traité des Pyrénées (novembre 1659).



Bref, une biographie qui en apprends beaucoup sur ce personnage de roman, même si l'ancienneté du propos nécessiterait sans doute aujourd'hui une nouvelle biographie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Guerre et paix dans l'Europe du XVIIe siècle,..
  20 novembre 2016
Guerre et paix dans l'Europe du XVIIe siècle, tome 3 de Jean Bérenger
Ce troisième et dernier volume est la publication de textes et de documents de contemporains sur les sujets abordés par les deux premiers volumes. Ici aucune analyse scolaire ou hypothèses de travail. Il ne s'agit que d'extraits bruts que l'on peut lire pour s'imprégner de l'atmosphère d'une époque à défaut de les étudier.



Les problèmes diplomatiques ainsi que les armées et les batailles sont abordés par ce recueil qui n'oublie pas de proposer quelques textes issus des "lumières" naissantes d'un siècle à venir qui nous éclaire d'avantage sur l'idée que les contemporains se faisaient de la guerre et de la paix.
Commenter  J’apprécie          00
La révolution militaire en Europe (XVe-XVIIIe..
  20 novembre 2016
La révolution militaire en Europe (XVe-XVIIIe siècles) de Jean Bérenger
On dirait un titre anglo-saxon, mais il s'agit bien d'un exposé des travaux de plusieurs chercheurs français sur des sujets attrayants à l'histoire militaire de l'époque moderne (pour reprendre le découpage universitaire du temps et de l'Histoire).

Ce sont les actes d'un colloque auquel participèrent des personnes aussi renommées que Jean Bérenger ou André Corvisier.

Il s'agit donc de sujets particuliers (voir la table des matières) et il ne faut pas s'attendre à un travail de synthèse puisqu'on y trouve en vrac des interventions sur la perspicacité de parler ou non de Révolution Militaire pour cette période, des problèmes de passage des cours d'eau par une armée, de la réforme militaire polonaise au 18ème siècle et bien d'autres choses encore. On remarquera cependant une intervention originale sur un ibèro-mexicain du 17ème siècle s'étant employé à faire des études, certes sommaires, sur la balistique et les armes à feu.

A conseiller exclusivement à ceux qui veulent approfondir l'histoire militaire de cette époque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
La France dans le monde au XVIIIe siècle
  20 novembre 2016
La France dans le monde au XVIIIe siècle de Jean Bérenger
Les deux compères, jean Bérenger pour le corps général et Jean Meyer pour les aspects maritimes et coloniaux, professeurs d'université, remettent le couvert pour le XVIIIème siècle à travers cet ouvrage qui passe en revue les différentes options diplomatiques ouvertes par la fin de la guerre de succession d'Espagne ainsi que l'évolution de la pensée diplomatique française qui a conduit au renversement d'alliances du milieu de siècle.

Après avoir traité l'évolution de l'armée, l'ouvrage passe en revu les différents conflits dans lesquels la France fut engagée (Succession de Pologne puis d'Autriche, guerre de Sept ans et d'indépendance des États-Unis) tout en abordant en trois chapitres les aspects maritimes de ce siècle où la marine n'eut jamais un aussi grand rôle à jouer dans la politique française.

Enfin un ultime chapitre en guise de conclusion permet d'élargir la fin de siècle à la veille de la Révolution sur une Europe en pleine ébullition en proie à des modifications radicales (disparition de la Pologne, émergence de "l'Empire" Autrichien au profit du retrait de la Turquie Ottomane...).

Un ouvrage scolaire pour aborder les grandes lignes du siècle des lumières d'un point de vue plus événementiel, majoritairement ignoré, si pas rejeté, par les universitaires français.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les Simpson

Qui fait la voix de Bart?

Un homme
Une femme
Un chien
Autres

10 questions
42 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur