AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.19 /5 (sur 141 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1947
Biographie :

François et Martine Bruce sont écrivains.

Ils sont les enfants de l'écrivain Jean Bruce (Jean Brochet) (1921-1963), l'auteur des aventures de l'agent secret OSS 117 dont le le premier tome de la série est paru en 1949.

François est le fils d'un premier mariage de l'écrivain, et Martine est la fille de Jean et de la romancière Josette Bruce (Josépha Pyrzbil) (1920-1996). Tous deux sont nés en 1947, à six mois d'écart.

En 1985, à la suite d'une procédure contre Josette Bruce pour atteinte à leurs droits patrimoniaux et moraux auprès du TGI de Paris, ils ont repris la série "OSS 117" créée par leur père.

En 1987, avec l'aide d'auteurs anonymes, sort le premier livre de "Les Nouvelles Aventures d'OSS 117", aux éditions des Presses de la Cité, puis du Fleuve noir. Les 23 volumes dont ils sont les auteurs contiennent davantage de références littéraires, mais aussi de sexe.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jean Bruce   (120)Voir plus

étiquettes
Podcast (3) Voir tous


Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
Alfaric   29 octobre 2020
OSS 117 : Gâchis à Karachi de Jean Bruce
Hubert se trouvait en état d’infériorité. L’adversaire possédait une arme et un slip, alors que lui n’avait même pas un turban. Rien de plus démoralisant que de se battre le derrière nu.
Commenter  J’apprécie          190
Alfaric   19 octobre 2020
OSS 117 : Gâchis à Karachi de Jean Bruce
- Vous êtes en notre pouvoir…

- Nous y voilà.

- Ne vous y trompez pas. Nous ne nous chargerions pas de la basse besogne. Nous pouvons vous livrer à la justice pakistanaise. Il y a le choix pour les inculpations…

- Charmant !

- Inutile de vous indigner. Vous savez parfaitement que dans métier tous les coups sont permis.
Commenter  J’apprécie          181
Zebra   23 mars 2014
OSS 117 : OSS 117 répond toujours de Jean Bruce
page 160 [...] La nappe de lumière blanche projetée par les phares glissait avec une régularité fascinante sur la neige dure et ridée. Ole Winther tenait les commandes du Weasel (véhicule amphibie, à chenilles, utilisé en Arctique, NDLR). Son corps massif et gigantesque emplissait tout l'étroit espace, entre le moteur et la paroi vitrée. Sa grosse tête casquée de fourrure touchait le toit.

Installé à l'arrière, sur le siège du radio, Hubert regardait vers l'avant, appuyé du coude sur la tablette du poste-récepteur.

Il était dix heures quinze du matin et ils venaient de sortir de Thulé.

La tempête s'était apaisée trois heures plus tôt, laissant des dégâts considérables. Le blizzard soufflait encore, mais à vitesse modérée : soixante kilomètres-heure environ, soulevant du sol une poudre de neige légère comme une fumée qui donnait à la nuit un caractère irréel et fantomatique. [...]
Commenter  J’apprécie          160
moravia   15 août 2020
OSS 117 : OSS 117 franchit le canal de Jean Bruce
M.Smith, tout seul dans son grand bureau fraîchement repeint en rouge orangé, lisait attentivement le bulletin de synthèse journalier qui venait de lui être apporté, comme chaque matin.

M.Smith n'était pas gai. Les traits de son visage gras et mou étaient orientés vers le bas, trahissant l'impression pessimiste que le chef de la "C.I.A" tirait de la lecture des renseignements secrets arrivés depuis la veille de tous les coins du monde.

Le Monde était de nouveau malade.

(incipit)
Commenter  J’apprécie          110
rulhe   26 août 2018
OSS 117 : Romance de la mort de Jean Bruce
- draga,ma soeur, et belle comme une chèvre des

montagnes et....aussi sotte.

les obranovitch n'ont jamais

plaisanté avec l,honneur.

une fois alors que nous habitons notre propriété des

montagnes,un homme a osé les yeux sur draga.je lui ai crevé les yeux.

Hubert demanda poliment.

- avec une aiguille?

- non,monsieur avec mon poignard.

- ici a Dubrovnik, un homme

des milices a osé porter la

main sur draga.....

- vous lui avez coupé la main.

- qui vous l,a dit? qui?

- personne, je vous assure,

ça n'a pas du se savoir.....

cela me paraissait obligatoire,tout simplement.

mais dites moi, branko, si

quelqu'un manquait de respect a madame votre mère, que ferais votre père.

- il châtrerait l, insulteur, monsieur.

légèrement inquiet Hubert

pensa qu'il devrait vraiment

prendre beaucoup de précautions s, il ne voulait

pas quitter cette maison en

pièces détachées.
Commenter  J’apprécie          90
jamiK   22 septembre 2020
OSS 117 : Atout coeur à Tokyo de Jean Bruce
Elle portait un de ces masques de chirurgiens dont beaucoup de japonais se couvrent la bouche et le nez pendant la mauvaise saison, dès que le temps devient humide, ce qui ne les empêche pas d'attraper des rhumes ou la grippe comme tout le monde.
Commenter  J’apprécie          84
rulhe   11 décembre 2016
OSS 117 : Travail sans filet de Jean Bruce
un voleur passe pour un homme distinguer quand le vol la enrichi.
Commenter  J’apprécie          90
Zebra   23 septembre 2015
OSS 117 : Ici OSS 117 de Jean Bruce
page 165 [...] Pierre, libéré à son tour, les rejoignit.

- Bon, ne te fâche pas !

- Bon, ça n'est pas de te critiquer, dit-il à Stéphan, mais tu aurais quand même pu te presser un peu ! Si tu étais arrivé seulement cinq minutes plus tôt, ça n'aurait fait de mal à personne, tu sais !

- Ben, c'est ça, engueule-moi ! Je m'casse le cul pour vous tirer du pétrin où vous vous foutez par vos conneries et pis i m'engueule, çui-là ... Tu t'figures p't'êt' qu'c'est facile de dénicher les potes à c't'heure-là ! Tu t'figures p't'êt' qui bectent pas les potes, hein ? Ou qu'si y bectent, y bectent toujours dans la même crèmerie pour qu'si tézigue s'fait une entorse, on sache où les piquer pour v'nir te rel'ver ... Hein ? C'est ça qu'tu crois p't'êt' ... Hein ?

Il était rouge de colère. Hubert intervient :

- Allons, Stéphan, c'est terminé. Ne gaspille pas ton énergie. Je suis tout à fait certain que tu as été aussi vite que possible. Tu n'as pas quelque chose à boire ?

- Si, répondit Stéphan, soudain calmé. [...]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
moravia   16 août 2020
OSS 117 : OSS 117 franchit le canal de Jean Bruce
Un domestique soudanais, vêtu de la traditionnelle livrée blanche et rouge lui ouvrit la porte.

- Monsieur Rahman est-il là ?

- Missié il est pas là. Il est à son bureau.

- Et Madame ?

- Madame il est là.

- Veux-tu lui dire que M.Franck Adler désire le voir.

- Bien, Missié. Voulez-vous vinir...
Commenter  J’apprécie          60
moravia   25 décembre 2020
OSS 117 n'est pas aveugle de Jean Bruce
Le barman étouffa un bâillement discret, puis sortit de derrière le comptoir et marcha vers le juke-box qu'il fit fonctionner. La trompette de Harry James se mit à déverser des flots d'harmonie dans la vaste salle.
Commenter  J’apprécie          62

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

J'ai joué aux dés à Yaoundé.....

OSS 117 se rend dans la capitale moscovite, c'était avant la chute du Mur, et là une surprise l'attend...

Moka à Mockba
Mousse à Moscou
Moche coup à Moscou
Perdre son cou à Moscou
Le sale coup de Moscou

15 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Jean BruceCréer un quiz sur cet auteur

.. ..